background preloader

Bauwens : « Le peer-to-peer est le socialisme du XXIe siècle »

Bauwens : « Le peer-to-peer est le socialisme du XXIe siècle »
Le « peer-to-peer », souvent abrégé P2P, permet par exemple d’échanger des fichiers musicaux ou des films sur Internet. Napster, eDonkey, eMule, Kazaa ou encore plus récemment Spotify... sont des systèmes P2P. Or, ce mode de fonctionnement imprègne peu à peu nos modes de pensée, au point d’incarner, pour certains, un puissant levier pour changer le monde. C’est en tout cas la thèse soutenue par Michel Bauwens, l’un des théoriciens les plus reconnus des systèmes pair-à-pair, à l’origine de la Fondation pour les alternatives peer-to-peer. Antonin Leonard et moi-même l’avons rencontré dans une brasserie parisienne en décembre 2011 afin de mieux comprendre sa vision des choses. Une thèse qui permettrait en effet d’apporter des solutions viables pour garantir l’avenir de nos sociétés. Greensiders : Comment tombe-t-on dans la marmite du peer-to-peer ? Le concept est un peu abscons au premier abord... pouvez-vous nous le définir simplement ? Et le P2P, c’est ça : contribuer au bien commun.

http://blogs.rue89.nouvelobs.com/greensiders/2012/01/16/bauwens-le-peer-peer-est-le-socialisme-du-xxie-siecle-226170

Related:  positionnement projetValeursSOCIETE

Magazine La chose est entendue ; les phénomènes d'innovation qui se sont manifestés par les modèles issus d'Internet depuis dix ans ont transformé radicalement les dynamiques de création et de transformation des marchés, et ce, de manière probablement irréversible. Cette étape de notre histoire marque ainsi un avant et un après. Si le mouvement est apparu d'abord sur les secteurs des technologies et services en ligne, il semble influencer progressivement l'ensemble de l'activité sociale et économique. Il n’est désormais plus un espace social qui ne soit impacté par les transformations des modèles de l’innovation — pensons au politique, avec le modèle Obama —, jusqu’à des processus d’innovation scientifiques ou industriels — crowdsourcing, RSE, wiki et autres open hardware, en passant par les fonctions marketing ou RH, qui vont ménager une place au consommateur/collaborateur comme elles ne l’ont probablement jamais fait. Panorama.

La Louve : le supermarché collaboratif à Paris Favoriser les circuits courts, les produits de qualité et de saison, le tout à petits prix : La Louve ouvrira bientôt le 1er supermarché collaboratif de Paris dans le 18ème ! Recréer du lien social au supermarché, mettre à disposition des produits frais, de qualité et de saison, et le tout à petits prix ?! YES WE CAN ! et là vous dites YES BUT HOW ? Avec une coopérative alimentaire (un supermarché en gros) autogérée par ses clients ! L’initiative arrive tout droit des US… Onze logiques économiques qui changent le monde Source image : Tout changement social doit concevoir son économie. Et alors que s’ouvre aujourd’hui à Paris le OuiShareFest, premier événement européen entièrement dédié à l’économie collaborative, j’avais envie de donner suite à ce billet et faire le point sur un ensemble de termes qui reviennent souvent dans l’actualité pour qualifier les modèles économiques émergents et à venir qui cherchent à fournir des réponses aux enjeux du siècle. L’économie coopérative

MobiBreizh Inscrivez-vous... ...en 4 étapes et indiquez vos heures de travail pour entrer en contact rapidement avec des passagers et des conducteurs. Créez... Soft power Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Power. Le soft power ou la puissance douce est un concept utilisé en relations internationales.

Le collaboratif, je ne le tiens pas de mon grand père Si l’économie du partage n’a pas grand chose à apprendre à la génération de nos anciens, de grandes différences demeurent tout de même avec l’ère de la consommation collaborative. Marc Chataigner passe en revue ce qui rend notre société différente de celle de nos grands-parents. Gain économique, atout écologique et dimension sociale, ces trois arguments en faveur de la consommation collaborative sont répétés par tous ses promoteurs qui les présentent comme des leviers qui font prévaloir la consommation collaborative sur les autres modèles existants. Pourtant, ces trois aspects sont-ils réellement propres à la consommation collaborative ? Je l’écrivais dans un précédent post, nous n’apprendrions rien à nos grands-parents au sujet du partage, qu’ils “pratiquaient” a priori largement dans le cadre de leur communauté proche. L’exemple de l’exode rural

Qu'est-ce que l'entrepreneuriat social ? L’entrepreneuriat social consiste à créer une activité économique viable pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux (accès aux soins, aux énergies, au logement, gâchis à grande échelle, chômage de longue durée, circuits courts, bio, croissance verte, etc.) C’est un mouvement de fond mondial qui participe au renouvellement des modèles économiques dominants qui ont montré leurs limites – économie de marché financiarisée ou bien prédominance de l’Etat – en créant une troisième voie émancipatrice à mi-chemin entre ces deux pôles. Il cherche à mettre l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Quelque soit le statut juridique qu’elles adoptent (association, coopérative, mutuelle, SA(RL), SAS, …), les entreprises sociales intègrent donc les objectifs de l’action publique tout en s’inscrivant pleinement dans le marché. Leurs dirigeants sont avant tout motivés par l’intérêt général. Le profit est pour eux un moyen, non une fin en soi.

« Popeye », le bras droit d'Escobar aux 565 victimes, sort de prison Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Charlotte Chabas Après vingt-trois années passées en prison et 9 millions de pesos colombiens (3 500 euros) versés en caution, John Jairo Velasquez Vasquez est sorti mardi 27 août à 21 h 3 de la prison haute sécurité de Combita, où il avait passé ses douze dernières années de détention. Il faut dire qu'en matière de chiffres et de dates cet homme de 52 ans à la fossette facile et aux cheveux grisonnants aime la précision. C'est en 1974, à 12 ans et 5 jours, que le petit John, qui grandissait dans la bourgade montagneuse de Yarumal, dans le nord de la Colombie, comprit qu'il était d'une espèce différente. Un jeudi, précise-t-il dans ses Mémoires. Alors qu'il sort de l'école, le jeune garçon se rend chez son glacier préféré pour acheter une gourmandise.

Just Share It : La métropole du prêt-à-partager Aujourd’hui, tout ou presque se loue. Si la pratique n’a jamais été aussi diversifiée, organisée et répandue qu’aujourd’hui, c’est grâce aux moyens mis en œuvre favorisant le rapport de confiance entre un individu et un autre. Nous avons bouleversé nos pratiques de consommations, passant de « l’avoir accumulatif » au « bien avoir sélectif », plus en accord avec la crise du triptyque « économie-société-environnement ».

Veblen Institute Dynamiques et innovantes sur le plan social et technique, les projets de monnaies locales et complémentaires demeurent néanmoins fragiles et suivent globalement une évolution cyclique, avec des phases d’essor suivies de périodes de stagnation. Sans nier l’importance des adaptations locales, cette note soutient que le succès de ces monnaies dépendra de leur insertion dans des régulations plus globales, notamment dans une évaluation socioéconomique capable d’orienter le système productif et l’organisation des échanges dans le sens d’une plus grande soutenabilité. Dans les conditions actuelles, les monnaies locales et complémentaires signalent un problème de fond sans parvenir à lui apporter une solution, et leur impact réel se situe surtout sur le plan de l’action sociale et de la sensibilisation citoyenne. Les limites d’une diffusion spontanée et « par le bas » ne tiennent pas uniquement au contexte dans lequel ces projets émergent, hostile à l’idée même de pluralité monétaire.

Enfin, Paris a son grand fab lab, il s'appelle Usine IO C'est un fab lab, mais pas que... En plein milieu du 13e arrondissement, dans le futur temple de la technologie parisienne, à quelques centimètres à pied du méga incubateur de la Halle Freyssinet de Xavier Niel, va s'ouvrir Usine IO. 1.500m2 dédiés à la conception, au prototypage produit et à l'industrialisation. Une première à Paris qui n'avait toujours pas de fab lab à la hauteur de ses ambitions en innovation. Comment favoriser la confiance sur un site de partage? La réussite de ces plateformes de partage est basée sur un climat de confiance, à priori imperceptible, qui règne entre les particuliers lors des échanges. Parvenir à créer un environnement de confiance est donc un facteur clé de succès pour les sites de partage. Mais comment faire ?

Et si on faisait le pari de l'intelligence collective ? - Les Echos Énergie - Environnement Présidence d'EDF : Jean-Bernard Lévy remplace Henri Proglio EXCLUSIF Selon nos informations, l’Elysée a tranché. C’est le PDG de Thalès qui va remplacer Henri Proglio à la tête de l’électricien public. Politique Valls est-il bon ?

Related: