background preloader

Tous les portraits officiels des présidents depuis le Général de Gaulle

Tous les portraits officiels des présidents depuis le Général de Gaulle
Le portrait a peu évolué jusqu'à la Vème république. C'est le président Valery Giscard D'Estaing en 1974, qui rompt nettement avec la tradition. Charles de Gaulle (1959-1969) Charles de Gaulle © Jean-Marie Marcel Le général de Gaulle se tient débout dans la bibliothèque et porte la panoplie complète du chef de l'État (Grands-croix de la Légion d'honneur et le collier de Grand Maître de l'Ordre de la Libération, dont il fut l'unique Grand Maître). Georges Pompidou (1969-1974) Georges Pompidou © François Pages La photographie officiel du Président Georges Pompidou ressemble comme deux gouttes d'eau à celle de son prédécesseur. Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981) Valéry Giscard d'Estaing © Jacques-Henri Lartigue Valéry Giscard d'Estaing se tient debout devant un drapeau de la France en mouvement. François Mitterrand (1981-1995) François Mitterrand © Gisèle Freund François Mitterrand est assis, "Les Essais", de Montaigne en mains. Jacques Chirac (1995-2007) Jacques Chirac © Bettina Rheims Nicolas Sarkozy

Le portrait du président De haut en bas et de gauche à droite: Adolphe Thiers (1871-1873), Raymond Poincaré (1913-1920), Paul Deschanel (1920-1924), Alexandre Millerand (1920-1924), Albert Lebrun (1932-1940), René Coty (1953-1959), Charles de Gaulle (1959-1969, photo: Jean-Marie Marcel), Georges Pompidou (1969-1974: photo: François Pages), Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981, photo: Jacques-Henri Lartigue), François Mitterrand (1981-1995, photo: Gisèle Freund), Jacques Chirac (1995-2007, photo: Bettina Rheims), Nicolas Sarkozy (2007, photo: Philippe Warrin), © La Documentation française.Voir la série complète des portraits des présidents de la République sur le site de La Documentation française. Les portraits officiels des responsables politiques français s'inscrivent dans une longue tradition. Dans Le Portrait du roi (Minuit, 1981), Louis Marin analyse les pratiques de la représentation du pouvoir sous Louis XIV, dont le célèbre portrait par Rigaud fournit un modèle qui sera imité par de nombreux souverains.

Bilan des présidents de la cinquième république - quas31 sur LePost.fr (10:44) Publié parquas31 post non vérifié par la rédaction 09/05/2011 à 20h47 - mis à jour le 10/05/2011 à 10h44 | vues | réactions Sous Chirac il y a eu le véto français à la guerre en Irak, le CPE (qui a été finalement retiré), il a mis fin au guerre Bosnie/Bosnie-Herzégovine, mis fin au essaie nucléaire français (après un tollé) et mis fin au service militaire obligatoire. Il a aussi instaurer le quinquennat. A côté de ça, en tant que maire de Paris, il a eu quelques casseroles comme le financement du RPR (ancien UMP) et les emplois fictifs Sous Mitterrand l'abolition de la peine de mort, l'âge légale minimum de la retraite a été mis à 60 ans par Mitterrand (avant que Sarkozy l'abolisse), à créer le RMI (devenue RSA sous Sarkozy). Valéry Giscard D'Estaing, lui a sous son mandat autorisé l'IVG en France, institué le divorce (civilement) est à l'origine du G7. Sous Georges Pompidou fut créer les premières ligne RER de Paris. Charles de Gaulle n'est plus à présenté.

5 règles simples de composition Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Aujourd’hui, nous ferons rapide et efficace : nous allons découvrir cinq règles simples de la composition en photographie, qui pourront donner plus d’impact à vos photos, soit en les respectant (le plus souvent), soit en les prenant totalement à contre-pied (parfois et de façon intelligente). CC BY-NC-ND Cheng I (Cliquez sur l’image pour voir sur FlickR) Une image est visuellement plus attirante si le nombre de sujets est impair. A l’inverse, si vous souhaitez prendre la règle à contre-pied, en photographiant deux sujets par exemple, vous pouvez accentuer cette impression en utilisant la symétrie : deux personnes qui se regardent peuvent créer une image forte. Et n'oubliez pas de partager l'article ! Cet article vous a plu ?

De l'UMP au PS, comment sont conçus les logos des partis politiques Les logotypes et les territoires graphiques devraient suivre les mêmes règles que les marques : de façon immédiate, il faut attribuer le message à un émetteur. Il convient d’avoir donc une personnalité graphique en phase avec son histoire, son discours et ses cibles. La majorité des partis capitalisent sur la couleur "bleue", couleur préférée des Français et incarnant la sécurité, la réassurance soit dans l’identité visuelle soit dans le territoire de communication. Les signes utilisés se floutent et l’ouverture internationale influencent la création : en effet, les partis politiques français doivent entrer en cohérence avec leurs homologues européens. Y a-t-il des logos de droite et des logos de gauche ? En regardant l’évolution historique des logos des principaux partis politiques, on observe un certain clivage entre logos de gauche et logos de droite. Certains partis actuels arborent toujours le drapeau français dans leur logo : l’UMP, le FN et Debout La République.

Retraite : allonger la durée de cotisation, vraiment "plus juste" que reculer l'âge légal ? Pas question d'" augmenter l'âge légal ", " prolonger la durée de cotisation est la mesure la plus juste ". A l'ouverture de la conférence sociale jeudi 20 juin, le chef de l'Etat a répété son intention de ne pas reculer l'âge minimum de départ à la retraite, qui sera de 62 ans à l'issue de la réforme de 2010. C'est bien le nombre de trimestres nécessaires pour une retraite sans minoration qu'il compte augmenter. Que prépare a priori le gouvernement ? Actuellement, cette durée de cotisation est fixée à 41,5 ans pour la génération 1956, qui partira à compter de 2018. Pourquoi la hausse de la durée a-t-elle meilleure presse ? Politiquement, augmenter la durée de cotisation est moins ardu car mieux accepté par l'opinion qu'un nouveau recul de l'âge. Qui souffrirait d'un nombre de trimestres allongé ? Améliorer l'acquisition des droits à la retraite des jeunes permettrait d'atténuer l'impact de l'allongement de la durée d'activité. Quel impact sur les pensions ?

Related: