background preloader

Edu-TICE

Edu-TICE
Ce site est consacré à la technologie de l'éducation et à l'usage de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE). Il est destiné à rassembler, collecter et mettre à la disposition du lecteur un ensemble structuré d'informations sur ce domaine de recherche et de formation. Trois grandes parties structure le site. I. L'approche théorique présente, outre une tentative de définition des deux notions centrales autour desquelles ce site est élaboré ("Technologie de l'éducation" et "TICE"), une synthèse des apports théoriques de ces domaines de recherche pour l'enseignement-apprentissage. La technologie de l'éducation : Une définition du champ de recherche et d'actions couvert par la technologie de l'éducation Technologie de l'éducation et TICE.

http://www.edu-tice.org/

Related:  Processus d’apprentissage à l'ère numériquePrésentation

Apprendre/désapprendre : sur la ligne de crête des apprentissages numériques A l’occasion de la parution de la 3e édition du Digital Society Forum consacrée aux nouvelles formes d’apprentissages (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée), en partenariat entre la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous republions le texte introductif du sociologue d’Orange Labs, Dominique Cardon, qui revient sur les rapports entre éducation et technologies. Une bonne introduction aux deux principales problématiques de l’apprentissage : qu’est-ce qu’apprendre et qu’est-ce que change le fait d’apprendre avec le numérique… En elles-mêmes, les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) ne sont causes de rien, ne rendent pas les enseignants plus pédagogues, les enseignés plus performants ou la société plus savante.

Pour mieux comprendre les pratiques des formateurs et de formations TICE 1 Il s’agit d’une étude réalisée au moyen de questionnaires auprès d’un échantillon aléatoire de 500 (...) 2 Cette enquête a été réalisée auprès de plus de 10 000 directeurs d’école et plus de 20 000 enseigna (...) 1Plusieurs études ont montré que, dans le système éducatif français, l’intégration des technologies de l’information et de la communication appliquées à l’enseignement (TICE) dans les pratiques d’enseignement rencontre des obstacles. L’utilisation des TICE reste minoritaire et n’exploite pas pleinement les possibilités offertes par ces supports technologiques qui se veulent de plus en plus conviviaux et performants. Ces études montrent que des progrès significatifs ont été faits en ce qui concerne l’équipement personnel et professionnel et, d’un point de vue quantitatif, les usages déclarés avec des élèves. En revanche, l’absence de pratiques régulières des TICE est soulignée comme étant directement liée à un problème de formation. Préambule

Les TIC pour l’apprentissage des compétences de base, partout. Experts ou anonymes, l’on s’accorde tous sur le pouvoir des TIC pour transformer l’éducation. Amélioration des compétences des enseignants et des apprenants, facilitation de l’accès à l’éducation, démocratisation de l'accès à des contenus éducatifs de qualité, etc., tout (ou presque) semble avoir déjà été dit sur le rôle de transformation des TIC dans l’enseignement et l’apprentissage. Et si les exemples les plus souvent cités, traitent du développement de compétences avancées, qu’en est-il de l’usage des TIC pour le développement des compétences de base ? Dit autrement, comment utiliser les TIC pour enseigner et apprendre à lire, à écrire ou à calculer ? En 2014, l'Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) publiait Exploiter le potentiel des TIC dans l’enseignement et l’apprentissage des compétences de base (.pdf).

Publications du Clemi 20-jui-2016 Retrouvez les formations proposées dans l’académie autour de l’éducation aux médias et à l’information, au PAF 2016-2017 Inscriptions individuelles entre les 18/08 et 19/09 2016 Les formations proposées par le CLEMI académique : Médias, démocratie et (...) 13-jui-2016 Vous trouverez ci-joint, une trame pour la rédaction de votre bilan annuel. Merci de nous le retourner à l’adresse suivante : clemicreteil@ac-creteil.fr

Inhibition, analogie, erreur, face au numérique Dans son dernier opuscule, destiné davantage au grand public spécialisé qu'aux chercheurs et spécialistes de la psychologie, Olivier Houdé (Apprendre à résister, le pommier 2014) nous parle de l'importance de l'inhibition comme mécanisme permettant d'apprendre. Il rejoint en cela d'autres publications récentes, plus grand public, comme le numéro de la revue Cerveau et Psycho (septembre 2014) consacré au développement de l'enfant qui reprend aussi, entre autres, cette question de l'inhibition. Le terme inhiber n'a pas ici totalement le sens qui lui est attribué communément. On parle volontiers de timidité, de frein, lorsque l'on dit de quelqu'un qu'il ou elle est inhibé. Pour la psychologie cognitive inhiber est plus fort et est considéré comme un processus d'empêchement, de blocage fort. De plus ce processus vise à en permettre un autre, ne pas se fier à la première perception, à la première représentation qui souvent entraîne, dans le contexte de l'apprentissage, à l'erreur.

TIC et changement organisationnel : approche par l’accompagnement Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Alter, N., L’innovation ordinaire, Paris : PUF, 2000, 284 p. Barats, C., « Discours et pratiques sur les Tice dans un établissement », In : Jocair, juillet 2006, Université de Picardie Jules Verne : Amiens, 2006, p.177-203. Bélisle, C., Rosado, E., Usages des Tice en éducation : leurre ou levier ?

Le numérique au service de l'éducation en Afrique L’Agence Française de Développement (AFD), l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), la société Orange et l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) proposent dans le 17e numéro de la série « Savoirs Communs », une réflexion consacrée à l’usage des technologies dans l’éducation de base en Afrique subsaharienne. Depuis trois ans, un groupe de travail informel réunissait les partenaires de l’ouvrage, avec d’autres opérateurs et entreprises, pour réfléchir au potentiel des technologies dans l’amélioration de la qualité de l’éducation de base en Afrique. Ce « Savoirs Communs » constitue une synthèse de leurs échanges. À partir des années 2000, la mobilisation de la communauté internationale et surtout les efforts des pays africains eux-mêmes ont permis d’améliorer de façon spectaculaire l’accès à l’éducation de base. Le deuxième fait le constat d’une véritable révolution numérique en cours.

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire ? Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place. Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Enquête auprès de spécialistes du sujet. Extraordinairement inventive, notre mémoire est aussi terriblement fragile. Examen neuropsychologique de la mémoire. L'Agence nationale des Usages des TICE - Ressources Aller au contenu | Aller au plan de site Accueil > Ressources taille du texte : a - a +

Related: