background preloader

Motivations - motivations.pdf

Motivations - motivations.pdf

http://www.crame.u-bordeaux2.fr/pdf/motivations.pdf

Related:  Ressources théoriques VAEcapoutchy43Motivation étudiants en présentiel

Théories expert en sport Le développement de la controverse La controverse s’est développée dans différents domaines des sciences humaines. Dosse (1995), a montré comment des courants ont pu se développer et se croiser partiellement (sociologie, éthnométhodologie, psychologie du travail, ergonomie…). Dans cet article, nous nous sommes limités à l’étude de deux courants liés à l’ergonomie de langue française. L’ergonomie étudie l’activité de travail dans la perspective d’une meilleure adaptation du travail à l’homme ou de l’homme au travail (Daniellou, 1996). Deux cadres théoriques ont été utilisés.

Les pratiques d'accompagnement Dernière mise à jour 10/04/2014 La fonction d'accompagnement dans les champs de la formation et de l'emploi En quelques années, l’accompagnement a pris sa place dans le champ de la formation et de l’emploi. Le mot et la pratique sont partagés par une diversité de praticiens de la formation, de l’orientation ou de l’insertion, de la VAE et du bilan et traversent la plupart des structures du champ emploi-formation. L’année 2010 semble propice pour donner un nouvel éclairage aux nombreux travaux réalisés sur le thème en région Poitou-Charentes. Jamais la demande explicite d’accompagnement n’a été aussi forte de la part des donneurs d’ordre, ni le mot utilisé de façon aussi fréquente.

Motiver les étudiant-e-s? 27 juin 2010 par Amaury Daele La question de la motivation des étudiant-e-s revient très régulièrement dans les formations, les ateliers et les rencontres avec les enseignant-e-s. Leurs interrogations touchent à la participation de leurs étudiant-e-s, à leur implication, le sérieux avec lequel ils/elles s’investissent dans leurs études, etc. Les enseignant-e-s voudraient que leurs étudiant-e-s répondent à leurs questions, posent des questions, participent aux discussions en classe, travaillent leurs cours entre les séances… en d’autres mots, que leurs étudiant-e-s se montrent aussi motivés que eux/elles l’ont été pendant leurs propres études universitaires.

Le sentiment d'efficacité personnelle dans l'apprentissage et la formation : quel rôle joue-t-il ? D'où vient-il ? Comment intervenir ? S’inscrivant dans une longue tradition de recherche (Atkinson, 1964 ; Vroom, 1964), le concept de sentiment d’efficacité personnel partage, avec la plupart des conceptions actuelles de la motivation en formation, l’idée que les croyances qu’a l’apprenant en ses capacités à réussir joue un rôle crucial dans son engagement et ses performances. Même si chaque conception théorique a ses propres spécificités, l’importance du sentiment de compétence ou de contrôle constitue un point commun majeur de la plupart des courants de recherche en psychologie de l’éducation (Bong & Skaalvik, 2003 ; Wiegfield & Eccles, 2002 ; Viau, 1994). Les mesures développées dans ces différents courants de recherche sont d’ailleurs souvent empiriquement très proches.

Développer le « savoir analyser » pour analyser sa pratique professionnelle Patrick Robo Formateur Consultant, Bézierspatrick.robo[arobase]laposte.net Résumé Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous. De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves.

Auto-efficacité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Selon Heutte (2011), la théorie de l’auto-efficacité définie par Albert Bandura (Bandura, 1977, 1997, 2003) entre dans le cadre théorique plus large de la théorie sociale cognitive (Bandura, 1986). Le sentiment d'auto-efficacité constitue la croyance que possède un individu en sa capacité de produire ou non une tâche (Bandura, 1982, 1993). Plus grand est le sentiment d'auto-efficacité, plus élevés sont les objectifs que s'impose la personne et l'engagement dans leur poursuite (Bandura, 1982, 1993). « D’après Bandura, le système de croyances qui forme le sentiment d’efficacité personnelle est le fondement de la motivation et de l’action, et partant, des réalisations et du bien-être humains. Efficacité personnelle[modifier | modifier le code]

L'analyse de pratique - animation groupes APP L’analyse de pratique entre professionnels Présentation résumée Marc Thiébaud

Related: