background preloader

Données théoriques

Facebook Twitter

L'interactivité/interaction en classe avec le TBI. En associant la dimension d’interactivité à cet objet technique qu’est le tableau numérique, les concepteurs se sont en quelque sorte piégés : en effet si l’interactivité porte initialement sur la relation que l’usager entretien avec le tableau (et donc l’ordinateur associé), elle s’est aussi invitée dans la classe, c’est à dire dans la relation pédagogique : si le tableau est interactif, alors la classe le serait aussi !

L'interactivité/interaction en classe avec le TBI

Or ce n’est pas vraiment le cas… A regarder les vidéos d’usage, à lire les nombreux documents, ont peut indiquer qu’il y a trois catégories de situations principalement mises en place : celles dans lesquelles l’enseignant interagit seul avec l’écran/tableau, celles dans lesquelles ce sont les élèves qui passent, un par un, au tableau et qui interagissent, et celles dans lesquelles le tableau est utilisé pour accompagner l’interactivité du groupe classe. Dans le cas présent, c’est la question de l’interactivité qui est au centre. A poursuivre B Devauchelle. Histoire des TBI. Avec 14000 TBI prévus en France à la fin de 2008, on est encore très loin des 400 000 du Royaume-Uni qui aura équipé 100% des salles de classes en 2010.

Histoire des TBI

Fin 2007, l'arrivée des tableaux interactifs à points de contact multiples ouvre de nouveaux horizons à la pédagogie. Cela se traduit par exemple, par la première place prise par la société Hitachi en France au cours du premier semestre 2008 avec 47,8% du marché, pour la première fois devant Promethean qui occupait traditionnellement 1/3 de ce marché. Les produits multipoints devraient arriver à la fin 2008 chez les concurrents, soit un an plus tard.

Par ailleurs, l'accord cadre signé par la société InterWrite Learning consistant à offrir 31 TBI aux IUFM et à favoriser la distribution de son logiciel gratuitement aux enseignants pourrait infléchir encore le marché qui est riche en rebondissements... C'est aussi une caractéristiques des marchés émergents. Utilisation des TBI : Avantages. Je suis ici pour vous présenter aujourd’hui, donc, les avantages de l’utilisation des TBI à l’école.

Utilisation des TBI : Avantages

On va distinguer quatre avantages principaux : Les avantages du TBI sans ses inconvénients. Le tableau blanc numérique fait partie du matériel pédagogique censé favoriser une interactivité accrue au sein du groupe classe.

Les avantages du TBI sans ses inconvénients

Certaines études ont cependant montré qu'il renforçait parfois paradoxalement la magistralité du cours tout en constituant un outil de motivation certain aux yeux des apprenants. Au vu du coût engagé, Mônica Macedo-Rouet recommandait déjà en 2006 que « les alternatives au TBI doivent avoir été considérées préalablement à l'achat de cette technologie, pour vérifier que l'on a vraiment besoin des fonctionnalités spécifiques du tableau (et éviter des dépenses inutiles) ».

Il est en effet possible d'utiliser les logiciels « pour TBI » sans pour autant disposer du matériel idoine. Des solutions alternatives, plus performantes dans certains cas, sont expérimentées par les enseignants. Utiliser un visualiseur Selon les auteurs, les usages sont multiples. . « d'obtenir une image fixe ou animée qui est affichée sur un ordinateur par un simple cable USB. Sources. Apports pédagogiques du TBI.

L’interactivité L’intérêt majeur du TBI est de favoriser l’interactivité entre professeur et élèves.

Apports pédagogiques du TBI

Cet outil suscite la curiosité et l’intérêt des enfants, et rend les enseignements plus ludiques et stimulants. Aucune étude n’a prouvé qu’il pouvait avoir un impact sur les résultats scolaires, mais le bénéfice est certain sur l’attention et la concentration des élèves. De plus la plupart des enseignants qui l’utilisent ressentent eux-mêmes un regain de motivation, une envie de s’investir encore davantage dans leur travail. Le TNI, qu'est-ce que c'est ? - Doctice - Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement.

Avec l’arrivée du Tableau numérique interactif (TNI), de nouvelles pratiques et de nouveaux usages pédagogiques se développent.

Le TNI, qu'est-ce que c'est ? - Doctice - Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement

Le Tableau numérique interactif n’est pas l’outil qui rendra ringard le « tableau noir », mais son complément idéal. Le dispositif, simple, se compose de trois éléments indispensables : un tableau numérique, un vidéoprojecteur et un ordinateur. L’enseignant pilote son ordinateur depuis le tableau grâce au stylet servant de souris et utilise les multiples fonctions du logiciel accompagnant le TNI : conservation de tous les écrits, annotations, bibliothèque d’images, de sons, de vidéos, etc. L’enseignant dispose d’une mine d’informations et prépare les leçons sur son ordinateur en insérant tous les documents qu’il aura choisis (vidéos tableaux animés, cartes, images, son...). Un cours plus vivant ! Autre intérêt : la souplesse d’utilisation qui permet de réaliser un cours à plusieurs niveaux et de répondre aux besoins de chaque enfant.

Vidéos. Le tableau blanc interactif et son utilisation en classe — Documents SAPP Espé-UJF, Univ. Grenoble Alpes 1.0 documentation. Auteurs : Ph.

Le tableau blanc interactif et son utilisation en classe — Documents SAPP Espé-UJF, Univ. Grenoble Alpes 1.0 documentation

Dessus & Patrick Soubrié, Espé-UJF, Univ. Grenoble Alpes Doc. modifié en avril 2012 (Date de création : Juin 2010)