background preloader

Psycho-phénoménologie

Psycho-phénoménologie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] L’acte de naissance de la psycho-phénoménologie se trouve dans le no 13[1] de la revue du Groupe de Recherche sur l’EXplicitation (GREX), Expliciter[2], datant de février 1996. Dans cet article, intitulé Pour une psycho-phénoménologie, Pierre Vermersch relate sa décision d’investir le champ de la recherche sur la subjectivité selon un angle particulier. Il fait alors le constat d’une nécessité théorique qui n’a pas encore trouvé sa voie : l’étude rigoureuse de la pensée privée. Depuis son travail de thèse, en 1976, Pierre Vermersch s’était consacré à l’élargissement du recueil de données des activités cognitives, tout d'abord en utilisant les enregistrements vidéo, puis, à partir des années quatre-vingt, en élaborant une méthode d’entretien, l’Entretien d'explicitation. Le point de vue phénoménologique[modifier | modifier le code] L’approche scientifique de l’introspection[modifier | modifier le code] Related:  Ressources théoriques VAE

L'expérience du travail dans le cadre dialogique L’expérience de terrain dont nous voulons rendre compte commence par notre entrée comme chercheurs dans un bureau de poste de la banlieue parisienne. Il nous a été demandé – c’est une demande de la direction de La Poste – d’aider l’entreprise à comprendre la genèse de ce qui se présente comme une donnée de plus en plus préoccupante : l’augmentation manifeste de l’inaptitude des agents aux métiers de la distribution du courrier et des guichets. Nous avons déjà « ciselé » cette demande lorsque nous sommes entrées dans le bureau de poste désigné comme exemple « vivant » du problème. Nous avons soutenu avec la direction, et nous le ferons ensuite avec les agents, qu’il est à notre avis plus légitime d’aborder le problème en en renversant l’objet. Un collectif de facteurs a décidé de travailler avec nous sur la question. Nous le disions plus haut : l’expertise d’une situation de travail donnée appartient aux auteurs de l’activité de travail. Mme J. : « Oui. M. M. M. M. M. M.

Entretien d'explicitation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’entretien d’explicitation est un entretien qui vise une description aussi fine que possible d'une activité passée, réalisée par une personne en situation de pratique professionnelle ou engagée dans la réalisation d'une tâche. Élaboré par le psychologue et chercheur Pierre Vermersch (CNRS, GREX), cet ensemble de techniques permet d'accéder à des dimensions du vécu de l'action qui ne sont pas immédiatement présentes à la conscience de la personne. Le but de cet entretien est de s’informer, à la fois de ce qui s’est réellement passé ainsi que des connaissances implicites inscrites dans cette action. Historique de l'entretien d'explicitation[modifier | modifier le code] Les préoccupations de Pierre Vermersch rencontrent celles des praticiens. Présentation de l'entretien d'explicitation[modifier | modifier le code] Comme toute technique, l'entretien d'explicitation fait l'objet d'une formation de base par la pratique encadrée de celui-ci.

Jury VAE et référentiel 1 Liétard le souligne déjà en 1986, dans un numéro spécial de la revue Éducation Permanente consacré (...) 1Le principe même de la validation des acquis consiste à mettre en rapport des connaissances issues de l’expérience et les termes des référentiels de diplômes. L’élargissement institutionnel et social du dispositif de validation a fortement relancé l’activité de production et de rénovation de ces référentiels1. On s’intéresse ici à leur usage par des membres de jury de validation des acquis à partir d’une étude menée par l’équipe clinique de l’activité du laboratoire de psychologie du travail et de l’action du C.N.A.M., en 2000 et 2001, à la demande du Ministère de l’Éducation Nationale (Clot, Prot & Werthe, 2002). 4Nous présentons les grands traits de la méthodologie utilisée en clinique de l’activité (première partie), puis quelques caractéristiques historiques et structurelles du diplôme concerné ainsi que de la situation de travail du jury (deuxième partie). Méthodes Concepts

Accueil - Expliciter.fr Validation des acquis de l'expérience : objectif partagé, pratiques diversifiées / Nef Ce rapport, élaboré à la demande du Haut Comité Éducation Économie Emploi, avait pour objectif d'introduire la discussion sur la mise en oeuvre de la loi de janvier 2002 portant sur la validation des acquis de l'expérience (VAE). Il s'appuie sur les réflexions conduites au sein du groupe de travail composé de représentants des ministères, des organisations professionnelles et syndicales, d'organismes et de personnes impliqués dans les démarches de validation. Il est également alimenté par les travaux propres du Céreq.

Les pratiques d'accompagnement Dernière mise à jour 10/04/2014 La fonction d'accompagnement dans les champs de la formation et de l'emploi En quelques années, l’accompagnement a pris sa place dans le champ de la formation et de l’emploi. L’année 2010 semble propice pour donner un nouvel éclairage aux nombreux travaux réalisés sur le thème en région Poitou-Charentes. Les pratiques d’accompagnement se développent partout et se diversifient. Les premiers travaux en Poitou-charentes L’accompagnement s’est d’emblée signalé comme une pratique partagée, à la confluence de plusieurs secteurs d’activités ou de dispositifs naguère davantage séparés et que cette fonction accompagnement met en contact, dont elle souligne la proximité. Largement diffusé depuis 1999, ce travail a suscité un vif intérêt au-delà du cercle des participants. Les journées de l'accompagnement Huit "Journées de l'accompagnement" ont été proposées par le GIP Qualité de la formation entre 2001 et 2005. - Accompagnateurs, quels repères identitaires ?

Expérience et diplôme : une discordance créatrice 1Ce numéro porte sur les rapports qui peuvent s’établir, par l’entremise du dispositif de validation des acquis, entre les connaissances construites par des salariés dans leurs activités professionnelles en entreprise et les connaissances requises pour l’obtention d’un diplôme. Il est issu de trois études menées de 1997 à 2001 pour le Ministère de l’Éducation Nationale et réalisées avec des accompagnateurs, puis avec des membres de jurys de plusieurs académies. Ces études ont fait l’objet de rapports de recherche publiés (Clot, Ballouard & Werthe, 2000 ; Clot, Magnier & Werthe, 2000 ; Clot, Prot & Werthe, 2002). 1 Il est important de souligner que ces études ont été réalisées avant l’adoption de la loi dite « d (...) 2Le dispositif de validation permet à un salarié expérimenté de demander des dispenses d’épreuves de diplôme1. 5En référence aux travaux de Vygotski, on parlera de « concepts quotidiens » et de « concepts scientifiques ». Le but de la validation

Théories expert en sport Le développement de la controverse La controverse s’est développée dans différents domaines des sciences humaines. Dosse (1995), a montré comment des courants ont pu se développer et se croiser partiellement (sociologie, éthnométhodologie, psychologie du travail, ergonomie…). La controverse est née de la différenciation du rôle et de la place accordée au contexte, dans l’analyse de l’expertise. Plusieurs façons de prendre en compte le contexte sont envisagées dans la littérature. Le contexte considéré à partir du concept de situation L’ergonomie cognitive a développé une approche à partir de travaux sur l’analyse de l’activité dans le pilotage d’avions de chasse, la conduite de centrales nucléaires… (e.g., Amalberti, 1996 ; Cellier, 1996 ; De Keyser, 1997 ; Valot, 1996). Les situations évoluent au cours du temps. L’incertitude est envisagée comme un élément omniprésent en environnement dynamique. Le contrôle concerne l’incertitude, la temporalité et les risques. Conclusion

Related: