background preloader

Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas

Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas
Les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) se concentrent souvent sur des questions d’équipements… Quitte à ne voir qu’elles. Que faire avec les technologies à l’école ? C’est le dossier de la semaine d’InternetActu. Dans le cadre d’une série sur le « pari éducatif high-tech » (dans laquelle notamment plusieurs experts américains tentent d’apporter leur vision sur ce à quoi ressemblera l’école dans 10 ans), Matt Richtel, pour le New York Times s’est rendu dans le district scolaire pilote de Kyrene en Arizona : un secteur où tous les élèves utilisent des tableaux blancs interactifs et des ordinateurs à l’école. Depuis 2005, le district a investi 33 millions de dollars pour moderniser ses écoles. Ici, c’est la nature même de la classe, du rapport à l’enseignant qui a été transformé : l’enseignant circule entre les élèves qui apprennent à leurs rythmes sur leurs ordinateurs. Au profit de qui se fait la surenchère technologique à l’école ?

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2011/09/23/dans-la-salle-de-classe-du-futur-les-resultats-ne-progressent-pas/

Related:  Enseignement et numérique (1)Le débat sur le numérique à l'écoleTEPmaximecl

Netmaths : Une jeune PME québécoise révolutionne l’apprentissage des maths Montréal, le 19 septembre 2013 – Le programme d’apprentissage des mathématiques en ligne, Netmaths, se fait remarquer pour la rentrée avec ses nouveaux exercices et sa nouvelle application pour iPad, une phase de développement charnière pour l’entreprise Scolab créée par quatre jeunes dans la vingtaine, qui a réussi l’exploit de doubler son chiffre d’affaires en 2013. « Faire des exercices de mathématiques n’aura jamais été aussi apprécié par les élèves! Netmaths présente cette année à ses quelque 150 000 abonnés au Québec et en Ontario une centaine de nouveaux défis, activités et de missions, et une application complètement adaptée pour les iPad », souligne Carl Malartre, président de Scolab, l’entreprise québécoise qui a développé Netmaths.

J’ai visité la salle de classe du futur Et si, à l’ère du numérique, le débat sur l’éducation devait s’intéresser autant à l’espace (la nécessaire reconfiguration des salles de cours et des établissements) qu’au temps (la question, récurrente, des rythmes scolaires) ? Visiter, dans les bureaux d’European Schoolnet situés au centre de Bruxelles, le « Laboratoire de la Classe du Futur » est une expérience passionnante, presque grisante. Non parce qu’il s’agirait d’un voyage, extatique, dans l’avenir (nulle science-fiction ici, nulle machine d’anticipation), mais bien parce qu’il s’agit d’un voyage, instructif, dans les apprentissages (les outils et objets présentés existent déjà, il s’agit d’inventer les modes de travail qui vont avec). Ce laboratoire européen de l’éducation du XXIèle siècle montre concrètement et clairement combien la révolution en cours, simultanément technologique et pédagogique, soulève des questions architecturales.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Recherche d'informations : comment former les élèves par Mônica Macedo-Rouet * Dès l'école primaire, la recherche d'informations constitue l'un des principaux usages des TICE. Les élèves utilisent de plus en plus le Web pour se procurer des documents, des images et toute sorte de ressources pour leurs travaux scolaires. "Maîtresse,quand est-ce qu'on tweete ?" La première "twittclasse" française a vu le jour en 2009 dans un lycée de La Rochelle. Depuis, nombre d'écoles utilisent le réseau de microblogging, notamment pour l'enseignement de l'écriture et de la lecture. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Bontron

Enfants et technologie : ces lieux qui encouragent la création plutôt que la consommation Alors que le débat sur les bienfaits de l'utilisation des écrans en classe semble encore diviser les esprits, nous voyons en parallèle, partout dans le monde, la naissance de lieux et de programmes intra et extra-scolaires qui posent autrement la question de l'apprentissage des enfants au contact de la technologie. En voici quelques-uns. Au lieu de se concentrer sur l'enseignement des matières de base, à l'aide d'outils numériques, il s'agirait plutôt d'explorer tout le potentiel qu'offre la technologie pour créer et résoudre des problèmes, et plus largement de s'émanciper grâce à l'innovation sans créer de dépendance. Aujourd'hui, nos enfants naissent avec internet, tablettes et Smartphones, il est donc d'autant plus important pour ces digital natives de prendre du recul par rapport aux usages de ces appareils, de mieux comprendre leur fonctionnement et se poser des questions sur les usages qui restent encore à explorer. City X Project , San Francisco

Enseigner et apprendre le numérique : OUI ! L'INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) et l'institut de sondage TNS - Sofres ont publié en mars 2014 leur deuxième baromètre sur Les Français et le Numérique. Un dossier de presse qui en reprend les principaux résultats est proposé en libre téléchargement. Les chiffres présentés dans ce dossier sont on ne peut plus encourageants et confirment une réalité constatée quasiment partout, sauf dans la bouche des responsables : la France est peuplée d'homo numericus, de gens qui sont entrés de plain-pied dans l'ère digitale. La proportion d'utilisateurs assidus des outils numériques est en effet passée de 17 à 34 % en deux ans. Mécaniquement, la proportion de personnes qui n'utilisent pas ou utilisent très peu les outils numériques est, elle, passée de 50 à 37 %.

Trois questions à... Serge Soudoplatoff Trois questions à... Magdalena Le Frêche Échanges scolaires, voyages, stages de perfectionnement… Autant de façons de voir le monde, découvrir de nouvelles cultures et perfectionner ses bases linguistiques. Opération « Sacs de Pages » & ressources, dispositif interactif sur l’apprentissage de la lecture Opération "Sacs de Pages" L’association Lire et Faire Lire apportera près de 2 000 livres dans 315 centres d’accueils collectifs de 51 départements, en partenariat avec le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la vie associative, le ministère de la Culture et de la Communication, et 13 maisons d’édition : Actes Sud Junior, Belin, Didier Jeunesse, l’Ecole des loisirs, l’Elan vert, Fleurus, Gallimard Jeunesse, Le livre de Poche Jeunesse, Mango Jeunesse, MeMo, Milan, Père Castor Flammarion, Syros. Bolloré Thin Papers et l’Association Pierre Bellon apportent également leur soutien à l’opération « Sacs de pages ».

Related: