background preloader

Pour ou contre le numérique à l'école

Pour ou contre le numérique à l'école
L'école remplit difficilement ses missions et doit évoluer. Ce constat est largement partagé aujourd'hui, mais les solutions proposées divergent beaucoup. Alors que l'Education Nationale fait de gros efforts pour renforcer la présence du numérique dans toutes les classes, les médias se font l'écho d'une autre tendance dans les écoles "alternatives" qui privilégient le travail manuel et interdisent absolument l'usage des ordinateurs. Le numérique à l'école : effet de mode ou promesse d'avenir ? Voici quelques pistes pour y voir plus clair. Stocklib©Cathy Yeulet Les principes Vincent Peillon, ministre de l'Education Nationale a lancé fin 2012 un plan pour faire entrer l'école dans l'ère du numérique. par Education_nationale Mais tout le monde ne fait pas confiance à la révolution numérique : s'y opposent bien sûr les partisans de l'école traditionnelle et du tableau noir, mais aussi les défenseurs de systèmes d'éducation alternatifs auxquels la presse s'intéresse souvent ces temps-ci. 1. 2. Related:  Processus d’apprentissage à l'ère numériqueEduNumérique

Impacts du numérique sur l'apprentissage «L'être et l'écran» «Le philosophe Dominique Lecourt analyse les bouleversements apportés par la révolution du numérique dans notre rapport à l’apprentissage et dans nos relations aux autres. » La Croix, le 24/09/2013 Apprend-on mieux sur un support papier ou sur un écran ? « Différentes études seraient plutôt en faveur du papier, mais la différence est faible [...] Futura Sciences, le 22/03/2013 Les enseignants plébiscitent le manuel numérique 90% des enseignants interrogés dans le cadre d’un sondage de Savoir livre estiment que le manuel numérique leur permet de mobiliser l’attention de toute la classe. Livre hebdo, 27 mai 2010. L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Café pédagogique, 18 avril 2010 Les apports des TICELe rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, sur la modernisation de l’école par le numérique "Réussir l’école numérique" consacre un chapitre aux apports des TICE dans les apprentissages."

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école. J'aime : J'aime chargement…

Pôle TSA de l'INS HEA Éviter les frustrations avec les TICE Adopter la technologie en enseignement, c’est plus facile à dire qu’à faire! Avec une bonne planification, il est cependant possible de diminuer les frustrations et de favoriser son adoption. Voici cinq conseils pour y parvenir. Même si nous ne l’utilisons pas tous de façon identique, la technologie peut tous nous apporter quelque chose de positif, autant au niveau personnel que professionnel, surtout si son intégration est bien planifiée. Cependant, avouons-le, le changement est presque toujours une étape difficile… Le World Wide Web a été créé en 1991 et Google en 1998. Si nombre d’entre eux l’utilisent seulement dans un but ludique, et non de façon productive, il leur reste donc à apprendre cette facette, mais cette intégration en classe se fait beaucoup plus facilement pour eux que pour l’enseignant qui écrit sur un tableau noir depuis 25 ans! Voici ici 5 des 10 conseils de M. 1) Établir un but pédagogique! Pour poursuivre la réflexion, lisez les 5 autres conseils de M.

Dans la Silicon Valley, les geeks paient très cher pour envoyer leurs enfants dans des écoles sans aucun ordinateur. Une année dans une des prestigieuses Waldorf Schools californiennes coûte entre 13 000 € (école primaire) et 19 000 € (secondaire). Ces écoles sont littéralement remplies des enfants des cadres supérieurs des entreprises high-tech de la Silicon Valley (le Directeur Technique d’eBay, un grand nombre de cadres d’Apple, de Google, de Hewlett-Packard y envoient leurs enfants). Ce qui distingue ces écoles ? Les ordinateurs, ainsi que toutes leurs déclinaisons (IPAD, Smartphone,TBI…) sont interdits dans les salles de classe. Quelles sont les raisons profondes qui poussent les parents – parmi les plus savants au monde en matière de technologie, on ne peut donc parler de “manque de connaissance” ou de “non prise en compte des enjeux de demain”… – à payer si cher pour mettre leurs enfants dans ces écoles ? Celui qui va sur Internet – ou qui utilise un IPAD – rentre dans une entreprise de distraction, au sens premier du terme, qui est celui de détournement.

10 tendances technologiques pour les 5 prochaines années en éducation Le Rapport Horizon NMC 2013 a été publié au printemps dernier par le New Media Consortium (NMC) aux États-Unis. Il met en évidence 10 technologies émergentes qui auront un impact sur ​​l’éducation au cours des cinq prochaines années. Dans l’édition K-12 (préscolaire, primaire et secondaire), les 6 tendances identifiées sont : l’infonuagique, l’apprentissage mobile, l’analyse de données pour personnaliser l’apprentissage, le contenu ouvert, l’impression 3D et les laboratoires virtuels à distance. L’édition s’intéressant plus particulièrement à l’enseignement supérieur reprend ces 6 et en ajoute 4, soit les tablettes, les MOOCs, la ludification et la technologie qu’on peut porter! Alors que certaines tendances sont déjà implantées ou bien sont en bonne voie de l’être, d’autres sont prévues pour un horizon de quelques années. Sauriez-vous prédire quelle tendance arrivera plus vite que les autres, selon le Rapport Horizon NMC? 8- L’impression 3DOn peut désormais imprimer des objets en 3D!

Du bon usage du « non-usage » des TICE 1Notre contribution est une proposition de typologie du « non-usage des TICE ». Elle s’articule autour de trois points. Dans une première partie nous proposons la construction d’une classification des non-usages qui repose sur une revue de questions basées sur la synthèse de résultats issus de la recherche et d’observations. Elle se situe à un niveau systémique (entre autres : Lê Than Koi, 1965 ; Brunswik, 1970 ; Chaptal, 2007 ; Liautard, Marquet et Wallet, 2005). Le plus souvent les approches, fussent-elles systémiques, insistent principalement sur les conditions nécessaires pour l’usage des TICE. 3Notre approche systémique repose sur une méthodologie de recueil de données (et de représentations) essentiellement qualitative, mais également sur des revues de questions de la littérature scientifique ou institutionnelle sur les NTIC et les TICE parfois antérieure aux années 1960, dans le cadre, par exemple, d’une analyse du cinéma éducateur et de la télévision scolaire. Tableau 1.

SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant - CERIMES SANKORÉ Session Inserm : Les nouveaux médias et le développement cognitif de l'enfant Conférence-Débat : INSERM / SANKORE : ZOOM SUR LES NEUROSCIENCESQue disent les neurosciences sur l’Education numérique ? Les nouveaux médias viennent concurrencer les outils traditionnels de la transmission des savoirs et du développement des capacités cognitives.Dans un domaine où l'innovation est constante, la recherche devient rapidement obsolète. Cependant, une recherche abondante est déjà à notre disposition.Nous essaierons d'en dégager quelques grandes lignes et de proposer des axes sur lesquels les outils à venir pourront être évalués pour mettre en évidence leur valeur ajoutée du point de vue du développement de l'enfant.

Home - Global Education Database Inhibition, analogie, erreur, face au numérique Dans son dernier opuscule, destiné davantage au grand public spécialisé qu'aux chercheurs et spécialistes de la psychologie, Olivier Houdé (Apprendre à résister, le pommier 2014) nous parle de l'importance de l'inhibition comme mécanisme permettant d'apprendre. Il rejoint en cela d'autres publications récentes, plus grand public, comme le numéro de la revue Cerveau et Psycho (septembre 2014) consacré au développement de l'enfant qui reprend aussi, entre autres, cette question de l'inhibition. Le terme inhiber n'a pas ici totalement le sens qui lui est attribué communément. On parle volontiers de timidité, de frein, lorsque l'on dit de quelqu'un qu'il ou elle est inhibé. Pour la psychologie cognitive inhiber est plus fort et est considéré comme un processus d'empêchement, de blocage fort. De plus ce processus vise à en permettre un autre, ne pas se fier à la première perception, à la première représentation qui souvent entraîne, dans le contexte de l'apprentissage, à l'erreur.

Education et nouvelles technologies : y croire ou ne pas y croire Après un premier article polémique (voir Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas), Matt Richtel a continué son enquête pour le New York Times sur le « pari éducatif high-tech ». Comme le montrait déjà le début de son enquête, ses derniers articles dessinent un fossé, une coupure assez radicale, entre ceux qui croient dans les vertus des technologies pour l’éducation et ceux qui n’y croient pas, avec des arguments aussi faibles dans l’un ou l’autre camp que ceux qu’on éprouve entre les tenants du livre papier et du livre électronique. La valeur des TICE dépend-elle du niveau d’argent dépensé ? Le second article de cette série s’intéressait donc au « boom des logiciels éducatifs », mais avant tout pour dénoncer leur manque de résultats effectifs. Image : Home page du programme What Works de l’Institut des sciences de l’éducation américain. Shelly Allen est la coordinatrice pour les mathématiques des écoles publiques d’Augusta en Georgie.

DragonBox : on a testé l'application qui promet de rendre vos enfants matheux EDUCATION - Ce samedi 22 mars, la semaine des mathématiques touchera à sa fin. L'occasion parfaite de finir en beauté et vous parler de DragonBox un jeu numérique français qui aide les enfants de 5 à 18 ans à comprendre l'algèbre en s'amusant. Ludique, efficace, éducative, cette application a été saluée à l'automne dernier par La Maison Blanche, Bill Gates, et la Première Ministre Norvégienne. Lire aussi » Éducation : au classement PISA, la France perd deux places » Les filles ont toujours de meilleurs résultats en lecture et les garçons en mathématiques A l'origine de ce projet, Jean-Baptiste Huynh, un professeur de maths qui voulait rendre l'algèbre accessible à ses élèves. Facilité d'utilisation L'atout majeur de cette application est sa facilité d'utilisation. Premier constat, l'interface est très simple à utiliser. Deuxième constat on apprend sans s'en rendre compte. Troisième constat, le jeu a été pensé pour progresser le plus facilement possible. Un futur prometteur

Google nous fait-il tout oublier ? Quelle est la définition du verbe « googler » (prononcez gougueler) ? Si elle ne figure pas encore dans le dictionnaire, les internautes, et notamment les plus jeunes, la connaissent parfaitement. Googler une information consiste à la taper sur le moteur de recherche du même nom afin de voir ce qu’il en sort. Se souvenir de quoi ? S’il est encore trop tôt pour savoir si la prophétie d’Emmanuel Hoog est en train de se réaliser, la question de l’accès immédiat à un savoir sauvegardé et ses conséquences sur la mémoire commence à être étudiée, notamment par des chercheurs de l’université de Harvard et de Columbia. Mémoire transactive Finalement, ces études prouvent que ce fameux « effet Google » sur notre mémoire n’est pas vraiment nouveau. rédacteur : David-Julien Rahmil pour aller plus loin Accédez aux sources à l'origine de cet article s'inscrire et participer Inscrivez vous sur le Digital Society Forum pour commenter et réagir sur les articles et être informé des événements à venir s'inscrire

Il est interessant de voir que tout le monde n a pas le meme discours par rapport au numerique dans les classes.
L education nationale souhaite le developpement du numerique dans les classes, comme le montre le plan lance par Vincent Peillon, qui a pour but d apprendre de facon plus efficace et d aider en particulier les eleves qui ont des difficultes ,d'aider les enseignants a ameliorer leurs pratiques educatives et de permettre aux parents d eleves de mieux accompagner leurs enfants, alors que les medias ont tendance a defendre les ecoles qui privilegient le travail manuel, c est-a-dire les ecoles alternatives.
On peut donc se demander si le numerique dans les classes ne serait pas plus un effet de mode qu une pratique qui a de l avenir. by camillepeltier Mar 18

Related: