background preloader

Pour ou contre le numérique à l'école

Pour ou contre le numérique à l'école
L'école remplit difficilement ses missions et doit évoluer. Ce constat est largement partagé aujourd'hui, mais les solutions proposées divergent beaucoup. Alors que l'Education Nationale fait de gros efforts pour renforcer la présence du numérique dans toutes les classes, les médias se font l'écho d'une autre tendance dans les écoles "alternatives" qui privilégient le travail manuel et interdisent absolument l'usage des ordinateurs. Le numérique à l'école : effet de mode ou promesse d'avenir ? Voici quelques pistes pour y voir plus clair. Stocklib©Cathy Yeulet Les principes Vincent Peillon, ministre de l'Education Nationale a lancé fin 2012 un plan pour faire entrer l'école dans l'ère du numérique. par Education_nationale Mais tout le monde ne fait pas confiance à la révolution numérique : s'y opposent bien sûr les partisans de l'école traditionnelle et du tableau noir, mais aussi les défenseurs de systèmes d'éducation alternatifs auxquels la presse s'intéresse souvent ces temps-ci. 1. 2.

http://www.bpi.fr/fr/les_dossiers/culture_numerique/pour_ou_contre_le_numerique_a_l_ecole.html

Related:  Processus d’apprentissage à l'ère numériqueLe débat sur le numérique à l'écoleEduNumérique

Apprendre/désapprendre : sur la ligne de crête des apprentissages numériques A l’occasion de la parution de la 3e édition du Digital Society Forum consacrée aux nouvelles formes d’apprentissages (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée), en partenariat entre la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous republions le texte introductif du sociologue d’Orange Labs, Dominique Cardon, qui revient sur les rapports entre éducation et technologies. Une bonne introduction aux deux principales problématiques de l’apprentissage : qu’est-ce qu’apprendre et qu’est-ce que change le fait d’apprendre avec le numérique… En elles-mêmes, les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) ne sont causes de rien, ne rendent pas les enseignants plus pédagogues, les enseignés plus performants ou la société plus savante. Regarder ailleurs

Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif. Il poursuit activement son chemin dans certains milieux. (Édition Québec) Michael G. 8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école.

Usage des TICE Protection des mineurs : PréconisationsLe rectorat impose un système de protection des mineurs sur internet. Deux solutions sont proposées la solution logicielle Proxyécole ou le boitier IPBOX. Ces systèmes sont prévus pour interdire l'accès à des sites proposant des images ou des contenus inappropriés.Cependant, aucune technique de filtrage ne peut être efficace à 100%, c'est pourquoi quelques précautions s'imposent : - Les sites utiles doivent être présélectionnés par l'enseignant (mise à disposition des adresses dans un traitement de texte par exemple) - De manière générale, l'enseignant doit vérifier lui-même le résultat de la recherche et les sites proposés par le moteur de recherche utilisé par les élèves.-Avant un travail sur internet, les élèves doivent avoir été sensibilisés, à travers la charte d'utilisation par exemple, à la conduite à tenir dans le cas où ils accéderaient malgré les dispositifs de filtrage à des contenus jugés indésirables.

Cahiers pédagogiques André Tricot avait fait une intervention remarquée aux Rencontres d’été 2009 du Crap, ainsi qu’au printemps 2010, au forum Retz sur le numérique. Il nous propose un point sur la question de l’efficacité des Tice. Les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (Tice) sont l’objet de discours enthousiastes, pour ne pas dire prosélytes, depuis un peu plus de vingt-cinq ans. L’argument est généralement le suivant : l’école est améliorable (ou doit être améliorée) ; or, on utilise très peu les Tice ; donc, si on utilisait plus les Tice, l’école deviendrait meilleure. On voit tout de suite qu’il manque un terme à cet argument : la preuve que si elles étaient utilisées, les Tice amélioreraient l’école.

Inhibition, analogie, erreur, face au numérique Dans son dernier opuscule, destiné davantage au grand public spécialisé qu'aux chercheurs et spécialistes de la psychologie, Olivier Houdé (Apprendre à résister, le pommier 2014) nous parle de l'importance de l'inhibition comme mécanisme permettant d'apprendre. Il rejoint en cela d'autres publications récentes, plus grand public, comme le numéro de la revue Cerveau et Psycho (septembre 2014) consacré au développement de l'enfant qui reprend aussi, entre autres, cette question de l'inhibition. Le terme inhiber n'a pas ici totalement le sens qui lui est attribué communément.

Évaluer avec son téléphone portable Plickers Principe Plickers est une application servant à faire des QCM en ligne auxquels on répond avec des cartes. 10 tendances technologiques pour les 5 prochaines années en éducation Le Rapport Horizon NMC 2013 a été publié au printemps dernier par le New Media Consortium (NMC) aux États-Unis. Il met en évidence 10 technologies émergentes qui auront un impact sur ​​l’éducation au cours des cinq prochaines années. Dans l’édition K-12 (préscolaire, primaire et secondaire), les 6 tendances identifiées sont : l’infonuagique, l’apprentissage mobile, l’analyse de données pour personnaliser l’apprentissage, le contenu ouvert, l’impression 3D et les laboratoires virtuels à distance. Laboratoire. Éducation. Numérique Qui sommes nous ? Acteurs du monde éducatif, de l’école primaire à l’université, nous avons voulu sortir de notre isolement pour échanger sur nos pratiques pédagogiques. Nous avons besoin d’avoir une vision globale et commune de l’École et d’expérimenter pour innover. Convaincus d’avoir chacun à apprendre des autres, et tant à imaginer encore pour inventer l’école de la société numérique, nous avons donc décidé de créer ensemble e.l@b. Missions

Technologie de l'éducation et TICE Les deux appellations recouvrent des champs de recherche et d'application qui peuvent apparaîtres similaires à bien des égards mais qui ne sont toutefois pas identiques. D'un côté, elles partagent le terme technologie auquel nous prêterons un sens identique à celui que nous avons relayé dans la partie consacrée à la définition de la technologie de l'éducation. Il est cependant important de souligner que pour de nombreux auteurs et praticiens le T (de Technologie) du sigle TIC est associé aux seuls "outils" (informatiques), comme en témoigne l'extrait suivant (Basque & Lundgren-Cayrol, 2003, accessible en ligne) : Au cours des dernières décennies, une quantité phénoménale de matériels, de logiciels et de services s’appuyant sur l’informatique, la microélectronique, les télécommunications (notamment les réseaux), le multimédia et l’audiovisuel de toutes sortes ont été développés. En définitive quelles différences peut-on établir entre la "technologie de l'éducation") et les TICE ?

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire ? Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place. Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Rapport Fourgous sur l’école numérique : de la prise de conscience salutaire à l’idolâtrie imprudente eboy -Spiegel Stop CoverBien que le rapport Fourgous ne soit pas, loin s’en faut, le premier du genre sur le sujet, il a le mérite à nos yeux de relancer le débat, en effet nécessaire, sur l’école à l’ère du numérique, et notamment d’appeler à une politique globale et ambitieuse en la matière, qui ne saurait se résumer ni à la question de l’équipement des établissements et des élèves, ni à celle de l’éducation aux médias. Notons en particulier l’accent mis à juste titre sur la formation des enseignants à tous les niveaux d’une part, sur l’importance d’une politique des ressources ou des contenus d’autre part. De ce point de vue, certaines préconisations ponctuelles du rapport nous semblent aller dans le bon sens, en particulier celles visant à faciliter, organiser et évaluer les nombreuses expérimentations déjà existantes, ou encore les avancées, néanmoins timides, sur le logiciel libre et la question des droits d'auteur. Julien Gautier et Guillaume Vergne. Articles liés sur skhole.fr:

DragonBox : on a testé l'application qui promet de rendre vos enfants matheux EDUCATION - Ce samedi 22 mars, la semaine des mathématiques touchera à sa fin. L'occasion parfaite de finir en beauté et vous parler de DragonBox un jeu numérique français qui aide les enfants de 5 à 18 ans à comprendre l'algèbre en s'amusant. Ludique, efficace, éducative, cette application a été saluée à l'automne dernier par La Maison Blanche, Bill Gates, et la Première Ministre Norvégienne. Lire aussi » Éducation : au classement PISA, la France perd deux places » Les filles ont toujours de meilleurs résultats en lecture et les garçons en mathématiques A l'origine de ce projet, Jean-Baptiste Huynh, un professeur de maths qui voulait rendre l'algèbre accessible à ses élèves.

Il est interessant de voir que tout le monde n a pas le meme discours par rapport au numerique dans les classes. L education nationale souhaite le developpement du numerique dans les classes, comme le montre le plan lance par Vincent Peillon, qui a pour but d apprendre de facon plus efficace et d aider en particulier les eleves qui ont des difficultes ,d'aider les enseignants a ameliorer leurs pratiques educatives et de permettre aux parents d eleves de mieux accompagner leurs enfants, alors que les medias ont tendance a defendre les ecoles qui privilegient le travail manuel, c est-a-dire les ecoles alternatives. On peut donc se demander si le numerique dans les classes ne serait pas plus un effet de mode qu une pratique qui a de l avenir. by camillepeltier Mar 18

Related: