background preloader

Marcel Lebrun : "L'écart entre collaboration et aliénation numérique est étroit"

Marcel Lebrun : "L'écart entre collaboration et aliénation numérique est étroit"
Désormais présent partout, le numérique bouleverse les habitudes des enseignants et des étudiants. Mais suffit-il à transformer la pédagogie ? Le numérique peut avoir un impact sur la pédagogie, à condition que celle-ci change. En effet, si les nouvelles technologies externalisent les savoirs, elles demandent aussi de mieux savoir utiliser les outils. Comme le dit Michel Serres, on n'a pas le cerveau vide mais libre, libre pour acquérir des compétences. Ce qui nécessite une formation : interagir efficacement sur les réseaux sociaux s'apprend, de même que travailler en groupe, par exemple. Dès lors, doter les établissements d'outils numériques ne suffit pas. Cela suppose une véritable réflexion, qui va au-delà de la manière d'utiliser les outils numériques. En effet, réfléchir aux outils sans se demander ce qu'ils vont modifier équivaut à mettre des emplâtres numériques sur des structures qui n'évolueront pas. Marcel Lebrun, professeur à l'Université catholique de Louvain © SFR magazine

http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/marcel-lebrun-l-ecart-entre-collaboration-et-alienation-numerique-est-etroit.html

Related:  Avis d'expertsEcole numérique 1Le débat sur le numérique à l'écoleJob

Michel Serres: pour inventer et créer, il faut savoir zigzaguer et privilégier les bifurcations. Julien Burri Interview. Le philosophe français Michel Serres, 84 ans, signe son soixantième livre, «Le gaucher boiteux», une magnifique leçon de création. Peut-on sortir des fractures numériques cognitives ? Les foyers à faibles revenus disposent d'équipements numériques parfois plus nombreux que ceux des foyers les plus favorisés. Ce fait est conforté par des travaux de recherche comme ceux du projet ANR INEDUC (2012 - 2015) et s'accompagne de l'identification d'une fracture cognitive importante. En d'autres termes Il est temps que l'école se préoccupe de cette inégalité qui se développe en dépassant les plans d'équipement pour passer à une échelle autre, celle de la prise en compte réelle des inégalités que génère actuellement l'usage du numérique et en particulier celles qui la concernent au premier plan, celles de l'apprentissage, les inégalités cognitives et plus largement culturelles. Mais avant d'aller plus loin, il faut aussi se demander si cette question que l'on pose à l'école à propos du numérique on l'a posée avant le numérique de façon aussi explicite. Le livre et l'écrit imprimé ont potentiellement permis d'accéder aux savoirs mais ils n'ont pas permis d'apprendre à lire.

Le fossé entre l’école d’aujourd’hui et un monde en constante transformation La Fédération des établissements d’enseignement privés du Québec (FEEP) a été secouée par les résultats d’un sondage effectué auprès des élèves de son réseau, au point de revoir de fond en comble les pratiques scolaires. Depuis, elle a mis sur pied un chantier nommé « L’école de demain », qui cherche à repenser et à personnaliser l’école, tant publique que privée, à l’aune des expériences réalisées à l’étranger et des possibilités offertes par les nouvelles technologies. En 10 ans, la motivation des élèves pour leurs études a chuté drastiquement.

Ces évolutions majeures qui pourraient faire changer le monde de l’éducation Polytechnicien, biologiste, directeur de recherches à l’Inserm, François Taddéi est à la tête du Centre de recherches inter-disciplinaires, hébergé à l’Université Paris-Descartes. Membre du Haut conseil de l’Education nationale, ses recherches portent notamment sur l’innovation dans l’éducation. Bouillonnant, il ne travaille « qu’avec des gens qui ont envie » et rappelle que son dieu favori est Portunus, le dieu des clés et des portes. Alors que François Hollande a annoncé l’Acte II de la refondation de l’école, François Taddei explique comment les enseignants peuvent s’adapter à un monde changeant et décrit l’une de ses initiatives pédagogiques que dix pays étrangers veulent dupliquer. Pour lui, les questions des élèves sont au moins aussi importantes que leurs réponses. Car il faut aussi leur « apprendre à apprendre ».

 Portail académique : La réalité augmentée La réalité augmentée est une technique consistant à ajouter des éléments virtuels (texte, image, vidéo, animation, son) à notre environnement proche dans le but de l'enrichir et de le compléter. Selon le laboratoire Loria de Nancy, "la réalité augmentée (RA) se définit par l'ajout d'images ou d'informations virtuelles à la réalité et s'inscrirait dans un continuum allant du monde totalement réel jusqu'aux univers immersifs virtuels". La réalité augmentée, qu'est ce que c'est ?

Quel enseignement à l’ère numérique Lorsqu’on s’interroge sur l’apprentissage des étudiants à l’université il est fréquent d’y associer des réflexions sur la motivation de ces derniers et sur les conditions qui favorisent leur engagement dans les tâches d’apprentissage. Dans un contexte en pleine mutation où apparaissent des outils technologiques de plus en plus accessibles, il nous semble nécessaire de nous interroger sur leurs usages pédagogiques et sur les éventuelles craintes qu’ils soulèvent. En effet, il est de plus en plus fréquent de voir se multiplier des activités sur des ordinateurs portables pendant les cours. Alain Touraine, sociologue : “Les nouvelles technologies nous bouleversent autant que la vapeur ou l'électricité” Après avoir analysé le déclin de la société industrielle, Alain Touraine décrypte le nouveau monde façonné par les technologies de l'information et de la communication, où le pouvoir devient total. Comment résister ? A chacun de nous de se faire le défenseur des droits fondamentaux du sujet humain. Que peut-on faire face à la domination du capitalisme financier, au déclin de la croyance dans le progrès qui rend l'avenir menaçant, au spectacle déprimant de partis politiques à bout de souffle ? Comment rester acteurs de nos vies, qu'elles soient personnelles ou collectives ?

L'école prépare-t-elle suffisamment les élèves à un avenir numérique ? Est-ce une question suffisamment provocatrice pour qu'une table ronde s'y consacre au salon Educatice ce jeudi matin. L'origine professionnelle des intervenants avait de quoi permettre d'apporter des éclairages suffisamment variés et riches. A notre étonnement, les participants ont surtout fait montre d'une certaine proximité dans leurs analyses. Michel Perez, Inspecteur général, chargé de la commission du numérique au sein de l'inspection a d'abord noté que les recommandations proposées dans un rapport de l'igen sur la filière du numérique avaient trouvé un commencement de mise en œuvre au sein du ministère en particulier au travers de la Direction du Numérique pour l'Education.

Impact des TIC en éducation : au-delà du constat Bon, là on passe au-delà du constat. Voici une liste non-exhaustive de liens vers des recherches, rapports, études, articles et efforts de veille sur des thématiques liées à l’impact du numérique sur l’apprentissage des apprenants. Aujourd’hui, la recherche en technopédagogie est plus ciblée : l’impact des TIC est établi depuis près de 20 ans maintenant ! Il s’agit maintenant de voir COMMENT les usages pédagogiques des outils numériques peuvent influer sur l’apprentissage des apprenants, jeunes comme moins jeunes ;-)

Related: