background preloader

Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes?

Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes?
EDUCATION - Un rayon rempli de rose et de pastels pour les cadeaux destinés aux filles, un autre où règne un camaïeu de bleus, des rouges et du noir pour les jouets à offrir aux garçons. La distinction peut sembler exagérée mais elle est pourtant bien réelle dans les magasins en ces fêtes de fin d'année. Critiquées par les associations féministes, ces pratiques ont même attiré l'attention du Sénat. Ce jeudi 18 décembre, sa délégation aux droits des femmes présidée par Chantal Jouanno (UDI) a publié un rapport listant dix recommandations dans le but de lutter contre ces stéréotypes dans le monde du jouet. La situation s'est-elle particulièrement dégradée ces dernières années pour que le Sénat décide de se pencher sur la question ou n'est-ce qu'un changement récent des mentalités qui a mené l'institution à se saisir du dossier? Le HuffPost a rassemblé quelques éléments de réponse sur ce sujet qui fait de plus en plus polémique. Phénomène récent Manne finacière Évolution des mentalités

http://www.huffingtonpost.fr/2014/12/18/jouets-stereotypes-garcons-filles-neutres-_n_6348624.html

Related:  Le jeu et les stéréotypes du genreDes stéréotypes dès l'enfance?Débat Egalité Filles/ garcons

La fin des «jouets de fille» et des «jouets de garçon» Les jouets non sexués finiront par prouver que filles et garçons ne sont pas si différents. En cette période de fêtes, la police féministe suédoise est en train de prouver qu’à ses yeux, rien n’est sacré, pas même Noël. Non contente de prôner l’utilisation de pronoms neutres —«hen» au lieu de il et elle, ou de demander aux hommes de s'asseoir pour faire pipi— elle a persuadé l’équivalent du 60 Millions de consommateurs suédois (association de défense des consommateurs) de convaincre Top Toys, principal distributeur de jouets du pays, d’arrêter de publier des catalogues arborant des «stéréotypes périmés». Pourquoi suis-je prête à sacrifier ce petit garçon?

Superhéros ou princesses : comment les jouets véhiculent les clichés sexistes LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont Qui n’a jamais fait cette expérience dans une boutique de jouets : « C’est pour une fille ou pour un garçon ? », demande le vendeur avant d’orienter vers le rayon qui convient, rose pour les filles, bleu pour les garçons. Pop, 6 ans, l'enfant suédois sans sexe En Suède, où plusieurs crèches mettent en pratique la théorie du genre, un couple élève son enfant sans révéler son sexe. Fille ou garçon? On ne sait toujours pas. En 2009, un couple de Suédois déclenchait une polémique en indiquant qu'il ne voulait pas révéler le sexe de son enfant de 2 ans. «Nous voulons que Pop grandisse librement, et non dans un moule d'un genre spécifique, ont raconté ses parents au quotidien Svenska Dagbladet. C'est cruel de mettre au monde un enfant avec un timbre bleu ou rose sur le front.

Des sénateurs veulent s'attaquer aux stéréotypes dans le monde du jouet Paris (AFP) Un logo sur les catalogues de jouets soucieux de l'égalité des sexes ou un "prix citron" stigmatisant les pratiques contestables: des sénateurs font dix recommandations visant à lutter contre les stéréotypes dans le monde du jouet, dans un rapport publié jeudi. Les sociologues considèrent comme "déterminant le rôle des jeux en tant qu'instruments d'apprentissage et de développement des compétences", rappelle ce rapport de la délégation sénatoriale aux droits des femmes, rendu public par sa présidente Chantal Jouanno (UDI). Or, la séparation des univers de jeu des filles et des garçons s'est accentuée au début des années 90: aux garçons les jouets poussant à l'action et à la réussite, permettant un apprentissage technique, aux filles les jouets tournés vers la sphère domestique, un monde de "magie et de glamour". Une reconnaissance serait attribuée à ceux qui appliquent la charte, pour attester que l'égalité des sexes fait partie de leurs préoccupations.

Les jouets pour enfants entretiennent-ils le sexisme ? Analyse 2012-25 Le bleu pour les garçons, le rose pour les filles : au travers de ses magasins de jouets et de ses catalogues, la société véhicule encore de nombreux clichés sexistes. Le jouet est pourtant censé refléter la société dans laquelle nous vivons. Les jeux sont-ils dépassés ? Hen: le nouveau pronom neutre qui fait polémique en Suède La Suède tente de se débarrasser de ses «il» et «elle» en les remplaçant par le pronom neutre «hen». À tort ou à raison? Pour la plupart des gens, la Suède est un paradis pour femmes libérées. On y trouve le taux d'emploi féminin le plus important au monde et environ 2/3 des diplômes sont obtenus par des femmes. Le congé parental y dure en moyenne 480 jours, dont 60 exclusivement réservés aux papas, ce qui fait que, pour certains, ce pays a ouvert la voie à un nouveau type de masculinité nourricière. En 2010, le Forum économique mondial avait désigné la Suède comme le pays le plus sexuellement égalitaire du monde.

Princesse ou super-héros: dans le monde du jouet, les stéréotypes ont la vie dure Derrière ce slogan, plusieurs collectifs se sont donné rendez-vous samedi pour une "action coup de gueule" dans un magasin parisien, à l'approche de Noël. Dans leur ligne de mire, la division trop marquée entre les produits réservés aux filles et aux garçons, accusés de véhiculer dès l'enfance des clichés sexistes. Et donc de contribuer aux inégalités entre hommes et femmes. Un sujet sur lequel a planché la délégation sénatoriale aux droits des femmes, et dont les recommandations seront livrées jeudi par sa présidente, Chantal Jouanno (UDI). Stéréotypes de genre L’influence de la société toute entière Elkin et Handel en 1984 nous expliquent qu’une fois que l'enfant se déplace au delà de l'arène de la maison, des comportements sont également modelés par les professeurs, les amis ainsi que les médias. Les enfants apprennent par l'observation de leur culture et société comment s'adapter dedans et contrôler leur environnement. Selon Sewell en 1970 ces comportements acceptables sont récompensés avec l'éloge et l'encouragement. Des comportements qui sont considérés pour être inadéquats ou inacceptables sont découragés par la société. Ce découragement de certains comportements et encouragement d'autres vient des parents, pairs, professeurs...

Jouets, habits, sports : filles et garçons ne sont pas à égalité Petit garçon à vélo, 2004, et petite fille avec une poupée Corolle, 2011, Paris (A.SEL, M.GIRAULT/SIPA - Montage le Plus) Que les parents emmènent spontanément leur petit garçon au square pour jouer davantage que leur petite fille n’est pas si étonnant. Que ce soit à travers les institutions (la famille, la crèche, l’école jusqu’à l’orientation professionnelle) ou les représentations (livres, médias, manuels scolaires, jeux, pubs, etc.), les enfants vont être poursuivis par des stéréotypes. L’éducation qui leur sera donnée, les sports auxquels on les pousse et même l’orientation professionnelle qu’ils vont choisir (ou plutôt qu’on les incite à choisir) sont différents selon leur sexe.

A Paris, les féministes dénoncent les jouets stéréotypés de Noël Après la taxe rose, c'est au tour des jouets sexués d'être visés par les collectifs féministes. Pour lutter contre le stéréotype sexiste des poupées pour les filles et des épées pour les garçons, une dizaine de militantes des efFRONTé-e-s, des Femens, ou encore de la Barbe ont pénétré dans un Toys "r" us, ce samedi à Paris, avant d'être repoussées. Finalement cantonnées sur le trottoir, elles ont distribué des tracts aux clients intitulés "Princesse un jour, boniche toujours". "Une régression choquante" "A l'approche de Noël, on souhaite sensibiliser les clients et les magasins sur l'impact des produits qu'ils achètent ou vendent", résume Léa des efFRONTé-e-s. Pour Roselyne Segalen, membre des Chiennes de garde, "les jouets sont le début du conditionnement".

Jouets pour filles, jouets pour garçons, pourquoi ? Une ségrégation sexiste qui s’aggrave ? Cette ségrégation est analysée et dénoncée depuis les années 70, par des chercheuses, des parents, des éducateurs-trices. Elle perdure, malgré les engagements internationaux, européens ou nationaux de lutte contre les stéréotypes de genre qui assignent filles et garçons à des rôles culturellement construits par la société. Le phénomène a même tendance à s’amplifier depuis les années 90, ce qui montre qu’il est loin d’être « naturel » puisqu’il fluctue selon les époques. Non seulement les vêtements et les jouets sont concernés mais aussi de plus en plus d’objets comme les vélos, les brosses à dents, les gels douche, les couvertures pour bébé, les livres, etc. Un article du New York Times du 30 octobre 2015 mentionne les recherches d’une sociologue de l’Université de Californie montrant qu’en 1975, seuls 2 % des jouets du catalogue Sear étaient genrés, tandis qu’en 2002 tous les jouets du site commercial Disney l’étaient.

Égalité filles-garçons - Le cerveau a-t-il un sexe ? par Catherine VidalNeurobiologiste,Directrice de Recherche à l'Institut Pasteur de Paris Introduction Avec les progrès des connaissances en neurosciences, on serait tenté de croire que les idées reçues sur les différences biologiques entre les hommes et femmes ont été balayées. Ce n'est manifestement pas le cas dans notre réalité quotidienne. Catalogues de jouets et stéréotypes sexistes : enfin les chiffres Robes de princesse pour les filles, petites voitures pour les garçons. Chaque année, les catalogues de jouets pour Noël égrènent les mêmes clichés. Comme le rapporte Rue89, Astrid Leray, qui a créé le cabinet d’études Trezego sur les questions liées à l’égalité hommes-femmes, a décortiqué 10 catalogues de jouets pour enfants afin de mesurer la différenciation entre les sexes à l’oeuvre dans ces publications. Les chiffres mis en avant dans cette étude en disent long.

Cette publicité LEGO datant de 1981 devrait être vue par tous ceux qui fabriquent, achètent ou vendent des jouets (PHOTOS/VIDÉO) Portez bien attention. Cette petite fille tient une construction en LEGO. Les LEGO ne sont pas roses ni «fabriqués pour les filles». La fillette ne porte même pas de rose.

Related: