background preloader

Handicap et scolarité - les élèves perturbateurs au collège : des pratiques enseignantes inclusives

Handicap et scolarité - les élèves perturbateurs au collège : des pratiques enseignantes inclusives
Se demandant pourquoi des EP ne le sont pas avec certains enseignants, ils avancent l’hypothèse qu’il existe un contrat implicite entre l’élève dit perturbateur et l’enseignant dit en réussite avec cet élève. Partant de l’idée de contrat didactique (Brousseau, 1990), les chercheurs étudient les éléments de ce qu’ils nomment un contrat implicite entre enseignant et élève, à partir d’une série de 22 entretiens semi-directifs auprès d’enseignants et de jeunes EP. Outre l’organisation spécifique de l’espace de travail, six grandes catégories de variables apparaissent déterminantes dans le maintien ou l’évolution des comportements de l’EP : explicitation du cadre par l’enseignant, cohérence d’ensemble, constitution et régulation du groupe d’élèves, différenciation, responsabilisation des élèves et valorisation des réussites, diversification des pratiques enseignantes. Ces variables sont généralement en lien avec la qualité de l’implication de l’enseignant. la suite de l'article (pdf, 14 pages)

http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/handicap-et-scolarite/informations/les-eleves-perturbateurs-au-college-des-pratiques-enseignantes-inclusives-1038400.kjsp?RH=PEDA

Related:  Culture professionnelle : le métier de documentalisteréussite scolaireElèves à besoins éducatifs particuliersEgalité Filles - Garçons

100 idées de stratégies, modèles et postures éducatives pour stimuler sa créativité pédagogique - Innovation Pédagogique Voici 100 idées de modèles, activités, techniques et postures pédagogiques qui pourront vous aider à construire des interventions à même de stimuler l'envie d'apprendre des apprenants. Accueillir les émotions Verbaliser les sentiments négatifs, demander des précisions, exprimer les souhaits de façon imaginaire. Amélioration programmée

Une école de la réussite pour tous 15/10/2014 Auditions de Mme Sylvie GEOFFROY MARTIN, Professeur des écoles et Vice-Présidente de l'Association école ouverte des Bourseaux et de M. Fabien GRANDJEAN, Coordonnateur, école Vitruve/Paris 20ème 12/11/2014 Auditions de Mme Viviane BOUYSSE, Inspectrice générale de l’éducation et de Mme Florence ROBINE, Directrice générale de l’enseignement scolaire (DEGESCO) 06/01/2015 Auditions de M. Jean-Yves ROCHEX, Professeur à l'Université de Paris VIII et M. Stéphane BONNERY, Maître de conférences en sciences de l'éducation à l'Université Paris VIII

Des typographies idéales pour les dyslexiques Lire une phrase est un acte simple. Nous l’apprenons dès la première année de scolarisation. Et pourtant, malgré toutes les bonnes volontés des professeurs, certains enfants auront toujours des difficultés. Sur la route des personnes atteintes de troubles « dys » se dressent constamment des embûches liées à un élément académique particulier. Par exemple, la dysorthographie concerne les difficultés importantes à acquérir les notions orthographiques, la dysphasie, les dysfonctionnements de l’évolution du langage ou des problèmes d’élocution, la dyspraxie qui contient les troubles de l’organisation et la réalisation de gestes, etc.

Les situations difficiles qui surviennent quelques temps avant la fin des classes : une cause sous-estimée de décrochage scolaire? Peine d’amour, conflit, accident, séparation des parents… Bon nombre de jeunes rencontrent des difficultés qui peuvent devenir d’importants facteurs de risque au décrochage scolaire. Une étude rappelle aux acteurs du milieu de l’éducation que les causes du décrochage scolaire ne sont pas liées qu’à l’école. Shutterstock / oliveromg Les facteurs de risque du décrochage Un CDI adapté aux élèves dyslexiques Le collège Jean Jaurès à Montauban est engagé depuis 5 ans dans un projet d’accueil des enfants ayant des troubles « dys » (Albadys). Voici la version réactualisée de l’article paru en 2010 et surtout, le descriptif complet du projet en PDF. Bonne lecture !

Climat scolaire et bien-être à l'école Coordination éditoriale : Fabrice Murat et Caroline Simonis-Sueur Avant-propos Fabrice Murat, Caroline Simonis-SueurLe bien-être renvoie à un degré de satisfaction individuel, des élèves ou des personnels, dans différents aspects de la vie scolaire. Des typographies idéales pour les dyslexiques Lire une phrase est un acte simple. Nous l’apprenons dès la première année de scolarisation. Et pourtant, malgré toutes les bonnes volontés des professeurs, certains enfants auront toujours des difficultés. La lutte contre le décrochage scolaire En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Vaincre le décrochage : un enjeu de cohésion sociale La lutte contre le décrochage constitue un enjeu majeur humain, social et économique.

Des élèves impliqués dans la vie du CDI Par Caroline Delsart En collège, un groupe d’élèves volontaires et motivés s’est réunit en Communauté des Lecteurs Engagés Créac-Tifs. Ce groupe développe la coopération et s’implique dans la vie du CDI. « ça veut dire quoi pour les élèves : s’impliquer dans la vie du CDI ? La BnF lance son BiblioRemix, venez participer ! - BnF pour tous 1. Vous accueillir à la BnF, 4. Aller plus loin avec les acteurs du champ social, Pour découvrir les collections Qu’est-ce qu’un Biblioremix ? I AM DYSLEXIC : un film d'animation extrêmement touchant qui sensibilise à la différence I AM DYSLEXIC est un film d’animation multi-récompensé de 6 minutes dirigé et produit par Mads Johan Øgaard et Katie Wyman. Tous deux sont eux-mêmes dyslexiques et veulent faire passer plusieurs messages à travers ce court métrage : il est possible de se faire aider en cas de difficulté,être dyslexique (ou porteur d’autres troubles de l’apprentissage) ne doit pas empêcher de suivre ses rêves,les personnes porteuses de handicap, quelle qu’en soit la nature, ne sont jamais seules. Mads Johan Øgaard a émis le souhait de sensibiliser le grand public aux difficultés liées à la dyslexie et d’apporter aux enfants le soutien dont il aurait eu lui-même besoin quand il était plus jeune. Il regrette en effet d’avoir été rejeté et moqué pour ses difficultés en lecture à l’école et de ne pas avoir été considéré comme une personne pleine de ressources et de talents par ailleurs.

Related: