background preloader

Prévention et traitement de la cyberviolence entre élèves (BO n°44 du 28 nov 2013)

Prévention et traitement de la cyberviolence entre élèves (BO n°44 du 28 nov 2013)
Si les médias numériques, et en particulier les médias sociaux, offrent de nombreuses opportunités d'expression, de collaboration, d'accès à la culture et à la connaissance, ils présentent aussi des risques qu'on ne peut sous-estimer. Par des usages inappropriés, ils peuvent en effet favoriser, accroître ou induire des situations de violence en les prolongeant et en les démultipliant via Internet. Aussi une sensibilisation des élèves, de leurs familles et des personnels est-elle indispensable à l'École d'autant que les technologies de l'information et de la communication font partie intégrante de la vie quotidienne et sont devenues des vecteurs de communication, de socialisation et d'apprentissage incontournables. À cet effet, la formation des élèves aux droits et aux devoirs liés à l'usage d'Internet et des réseaux est une des dispositions de la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=75290

Related:  Violence, harcèlement, discriminationCyber-harcèlementLe climat scolaireElèves : Internet responsable et identité numériqueDroit, exception pédagogique et harcelement

Une collégienne victime de harcèlement (article, Ouest France, 2016) Aujourd’hui, Charline va bien. Elle a 15 ans, elle est souriante, son beau visage est tranquille. Elle a tourné la page de ses deux dernières années de collège, quelque part dans les Côtes-d'Armor. Elle a changé de numéro de téléphone, fermé son compte Facebook, et, surtout, déménagé avec sa famille, presque 100 km plus loin. Est-il besoin d’ajouter que Charline n’est pas son vrai prénom ?

 Internet responsable Concours « Pour un usage responsable d'internet » Le concours « Pour un usage responsable d'internet », proposé en 2015-2016 aux écoles élémentaires, avait pour but de développer une éducation aux usages responsables d'Internet dans le cadre de l'éducation aux médias et à l'information. Les classes participantes ont réalisé des courtes vidéos image par image (stop motion), à destination d'élèves d'école élémentaire, sur l'une des thématiques suivantes : le respect des droits des personnes, la protection de la vie privée, les traces laissées sur Internet. Le palmarès, les vidéos des lauréats et des ressources d'accompagnement pour les enseignants sont en ligne. Le big data et les traces involontaires

Et si on s'parlait du harcèlement à l'école... en vidéo Voir toutes les vidéos : Télécharger le dossier pédagogique complet : Voir le livret : En savoir plus sur la campagne : À l'occasion du lancement de la nouvelle campagne du ministère de l'éducation nationale pour la prévention et la lutte contre le harcèlement à l'école, le 26 novembre 2013, l'UNICEF soutient Les Petits citoyens pour la conception de 10 films d'animation 3D. Les 6 personnages des petits citoyens invitent ainsi les enfants de 6 à 11 ans à se questionner et à débattre, à travers 10 situations qui illustrent des situations de harcèlement.

Brevet informatique et internet (B2i) - B2i De l'école au lycée Les B2i école, collège et lycée sont mis en oeuvre depuis la rentrée 2012. Ils permettent d'attester le niveau acquis par les élèves dans la maîtrise des outils multimédia et de l'internet. Ils permettent aussi de mieux préparer les élèves à un usage responsable des technologies de l'information et de la communication. Le B2i est un outil pédagogique qui tient compte des transformations des usages du numérique. Les oeuvres musicales Note introductive Le ministère de l'Éducation nationale, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et la conférence des présidents d'université ont conclu des accords pour la période 2009-2011 avec, d'une part, la Société des producteurs de cinéma et de télévision (PROCIREP) sur l'utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'enseignement et de recherche et, d'autre part, avec la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) sur l'interprétation vivante d'œuvres musicales, l'utilisation d'enregistrements sonores d'œuvres musicales et l'utilisation de vidéo-musiques à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Ces accords sont conclus pour une durée de trois ans, renouvelable par tacite reconduction. 1 - Nature des utilisations couvertes par les accords 1.1 Les utilisations les plus usuelles

Harcèlement : apprendre à faire vivre les groupes (article, café pédagogique, mai 2016) "Prendre en considération le harcèlement et les difficultés qu'il induit met en lumière les impensés de notre système scolaire". Alors que la ministre a fait du 5 novembre la Journée Non au harcèlement, Nicole Catheline publie un remarquable Que Sais-Je sur cette question. Pédopsychiatre elle apporte son savoir de praticien psychologue pour aider à faire face à ce qui n'est pas, pour elle, une fatalité.. Le harcèlement c'est l'échec de la gestion du groupe De nombreux travaux ont analysé le harcèlement scolaire. N Catheline rappelle ce que l'on sait du phénomène qui touche entre 15 et 20% des élèves parmi lesquels 10 à 15% de victimes simples.

Cyber-harcèlement : article d'un avocat (sept 2014) Ainsi, l’article 222-33-2-2 du Code pénal prévoit désormais que : « Le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail. Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende :

Agir contre le harcèlement à l'École La lutte contre le harcèlement est une priorité du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Priorité car le harcèlement va à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun, l’acceptation des différences, l’apprentissage de la citoyenneté. La loi du plus fort ne peut pas régir les rapports entre élèves. Pendant longtemps, et parfois encore aujourd’hui, le harcèlement entre élèves a été considéré comme anodin, voire constitutif de la construction de nos enfants et de nos jeunes, laissant souvent entendre que ces violences "forgeaient le caractère". Pour contrer ces discours fatalistes, il est indispensable de mieux faire connaître ce phénomène et ses conséquences qui sont graves, parfois dramatiques sur les courts, moyens et longs termes. Ce phénomène, qui touche plusieurs centaines de milliers d’enfants et de jeunes, est l’affaire de tous.

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Parce que tous les élèves n’ont pas des parents forcément à l’aise avec les nouveaux usages liés au numérique et que l’école doit prendre sa part pour éviter que ne se creusent les écarts. Enfin, parce que la meilleure façon de permettre à nos élèves de tirer tout le parti de ces nouvelles possibilités est de les y accompagner et de jouer pleinement notre rôle d’éducateur aussi dans les espaces numériques. CNIL : Construire un droit à l’oubli numérique Rebondissant sur le projet de règlement européen (voir notre actualité du 22 février 2013), la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) revient sur les questions de droit à l’oubli numérique, gage de protection des personnes physiques sur Internet et de leur maîtrise de leur e-réputation (cyber-réputation web-réputation ou réputation numérique). Les enjeux du droit à l'oubli numérique Le projet de règlement européen sur les données à caractère personnel devrait consacrer le principe d'un "droit à l'oubli" numérique nous permettant de mieux maîtriser notre vie en ligne. Ce nouveau droit devra s'exercer dans le respect de la liberté d'expression, du droit de la presse et du devoir de mémoire.

Harcèlement sexuel : la loi est-elle à la hauteur ? (France Culture) Depuis 1992 et son introduction dans le code pénal, le harcèlement sexuel a fait l’objet de plusieurs rectifications législatives. Sans que la loi manifestement parvienne à faire modifier les comportements. Faut-il encore la renforcer ? Moins spectaculaire que l’affaire Baupin, mais pas moins traumatisante pour la plaignante : une femme de 45 ans, employée de mairie, a raconté hier devant le tribunal correctionnel de Dijon le harcèlement et les agressions sexuelles que lui aurait fait subir le premier magistrat de Chevigny-Saint-Sauveur. Selon le compte-rendu d’audience de France Bleu Bourgogne, le maire de cette petite ville l’aurait embrassée de force à plusieurs reprises, lui aurait peloté les seins et mis la main dans le pantalon.

Cyberharcèlement wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo contre le cyberharcèlement. Image laissée sur certains profils Facebook de victimes. Texte de loi : cyber-harcelement Le cyber-harcèlement ou « cyberbulling » est un phénomène mondial. Il est puni par la loi, au même titre que le harcèlement classique. la loi est d’ailleurs le principal moyen pour lutter contre le cyber-harcèlement. L’article 222-33-2 du Code pénal stipule que « Le fait de harceler autrui par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.. » « Après l’article 222‑33‑2‑1 du code pénal, il est inséré un article 222‑33‑2‑2 ainsi rédigé :

Related:  Textes officiels