background preloader

Et si nous éduquions nos enfants à la joie ? Antonella Verdiani at TEDxVaugirardRoad 2013

Et si nous éduquions nos enfants à la joie ? Antonella Verdiani at TEDxVaugirardRoad 2013
Related:  Actualité de l'école

Antonella Verdiani : "Ces écoles qui rendent nos enfants heureux" Au moment où des millions d'écoliers reprennent le chemin de l'école, rencontre avec Antonella Verdiani, auteur de "Ces écoles qui rendent nos enfants heureux", un livre qui sort fin septembre. Docteur en sciences de l'éducation, Antonella Verdiani a travaillé durant plus de dix-huit ans à l'UNESCO, où elle était responsable des questions d'éducation. FemininBio : Votre histoire personnelle a-t-elle été déterminante dans votre choix de vous consacrer au formes d'éducations alternatives ? FB : Vous avez trois enfants, ce qui a dû aussi influer sur vos choix ? FB : Quelles sont vos critiques à l'encontre du système éducatif traditionnel ? FB : Il y a aussi une notion de compétition dans l'enseignement traditionnel ? FB : Vous avez rapproché les mots "éduquer" et "joie". FB : Comment définissez-vous l'éducation alternative ? FB : C'est encore très marginal ? FB : Comment mesure-t-on la réussite d'une méthode ? FB : Pensez-vous que l'école évoluera vers ces éducations alternatives ?

Un Homme Réussit Enfin À Expliquer Comment L'école Tue La Creativité Cet Homme a réussi à expliquer d’une façon à la fois émouvante et amusante comment l’école tue la créativité. Une vidéo que tout le monde doit voir! Voici la vidéo de Ken Robinson qui a fait un exposé inoubliable à TED sur le développement des capacités naturelles des enfants pour la créativité et l’imagination, et sur la façon dont notre système d’éducation scolaire public actuel travaille afin de tuer cette créativité. Afficher la suite Retour quelques année en arrière, Ken Robinson expose ses pensées sur l’éducation au public.

20/02/17: article dans le Métro – Enova – Une autre école à Attert BRUXELLES Les établissements scolaires qui proposent la « pédagogie active », inspirée de la méthode Steiner par exemple, attirent de plus en plus de parents. Que ce soit des écoles privées ou subsidiées par les pouvoirs publics, les initiatives se multiplient, dans les trois régions du pays, comme l’école « Enova » qui ouvrira ses portes cette année près d’Arlon.Pédagogie active, alternative, d’intégration… voici des synonymes de ces méthodes d’apprentissages nées au début du siècle passé et dont l’efficacité est, depuis peu, confirmée par les avancées en neurosciences et en imageries médicales. Le fil conducteur de ces méthodes que sont Montessori, Steiner, Freinet ou encore Decroly par exemple, c’est de stimuler les enfants en respectant leur individualité et leur rythme propre.« PLUS JAMAIS ÇA »L’objectif final est global : construire des sociétés pacifiées. Des chiffres ? Il est difficile de comptabiliser les écoles qui adoptent ces méthodes.

symbiofi La relaxation englobe l'ensemble des techniques qui permettent d’obtenir une réponse de relaxation. La réponse de relaxation décrite par Herbert Benson en 1974 correspond à un état marqué par une diminution du niveau d'alerte, de la fréquence cardiaque et respiratoire et de la tension artérielle : il en résulte une sensation de détente et de bien-être. Cet état physiologique s'oppose aux manifestations constatées lors de la réponse au stress et dans les états de tension et d'anxiété. La relaxation est associée à de nombreuses pratiques. de l'état de conscience et les techniques mentales de plus profondes. Les techniques de base de la relaxation (contrôle respiratoire, relaxation musculaire...), les techniques utilisant la pleine conscience ou le travail sur les pensées, les techniques utilisant la modification de conscience (hypnose ou sophrologie), sont toutes d’un apport reconnu dans le stress, l’anxiété, la dépression, les dépendances et dans de nombreux problèmes de santé. Santé

Une tout autre École ? Créons-la ! Le 27 septembre ont eu lieu les 1er ateliers participatifs. Ils ont réuni 800 personnes dans 14 lieux de Wallonie et Brucelles. En novembre a eu lieu la phase 2 de la première étape. Il s’agissait de synthétiser les nombreuses idées énoncées lors des ateliers du 27 septembre. Avec le projet d’approfondir le débat sur certaines d’entre elles. Les ateliers étaient conçus selon la méthode « World’s café ». Nous avons synthétisé les idées du 27 septembre 2015 (voir les synthèses dans notre page archives), pour les remettre en débat localement en novembre. Lors de l’assemblée citoyenne du 12 décembre, nous avons décidé de rédiger un Manifeste pour la mi-mars 2016. Celle-ci a été approuvée par le groupe Tout Autre École avant de l’être par le comité de coordination de Tout Autre Chose le 11 mai. Le 25 avril, nous avons défini la stratégie de mise en mouvement et en réseau. L’appel initial Si, comme nous, … alors bienvenue à Tout Autre École

Récompenses et punitions forgent-elles la morale ? L'essentiel - Un comportement altruiste peut être « renforcé » positivement ou négativement avec des récompenses ou des punitions. Toutefois, une récompense matérielle n'est pas toujours profitable : à long terme, l'individu ne saura plus se motiver et ne reproduira pas forcément son acte altruiste en l'absence de récompense. En revanche, des encouragements favorisent les attitudes morales, ainsi que certaines sanctions. Ce sont surtout les conséquences sociales d'une récompense ou d'une punition qui développent le sens moral. L'auteur Laurent Bègue est professeur de psychologie sociale à l'Université de Grenoble, où il dirige la Maison des sciences de l'Homme-Alpes (USR CNRS 3394). Du même auteur Respecte ton prochain ; sois poli et serviable ; ne coupe pas la parole ; aide les plus démunis ; etc. La carotte et le bâton À l'inverse, si le comportement d'une personne est infructueux, réprimandé ou puni, son inhibition sera plus probable (et il y a peu de chances qu'il se reproduise).

evie-asbl Formation continue : trouver une formation et un organisme de formation - L'Express.fr - L'Express emploi Une roulotte pour les enfants des bois! présenté par "On décolle !" Présentation détaillée du projet L'aventure a démarré il y a deux ans, lorsque nous avons lancé l'idée de la création d'un lieu alternatif à l'école maternelle... Dès le départ, le projet « On décolle ! », qui s'adresse aux jeunes enfants (3 à 7 ans), se définit par trois piliers fondamentaux : la bienveillance dans les relations adultes-enfants ; les apprentissages autonomes et informels ; la simplicité. Une fois par semaine (depuis septembre 2014), nous emmenons par tous les temps nos enfants passer une matinée dans la forêt à Royompré (Jalhay – entre Verviers, Spa et Eupen)... Nous découvrons les animaux de la ferme, les sapinières, les insectes sous les pierres... Des plus petits (nourrissons et bambins d'un ou deux ans) et des plus grands (jusque 12 ans) nous accompagnent régulièrement, joyeusement dans ces matinées en forêt. L'enthousiasme et l'épanouissement de toutes et tous dans ces sorties en forêt nous encouragent à poursuivre ! "On décolle !" À quoi servira la collecte ?

Entretien professionnel: ce que la loi sur la formation change - L'Express L'Entreprise Tous les entretiens existants dans l'entreprise (hors entretien d'évaluation) sont remplacés par un entretien professionnel tous les deux ans pour tous les salariés, quelle que soit la taille de l'entreprise. Quels salariés et quels objectifs? Tous les salariés, dans toutes les entreprises, bénéficieront d'un entretien professionnel tous les deux ans consacré à ses perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d'emploi, et non sur une évaluation de son travail. Distinct de l'entretien d'évaluation, il remplace les différents entretiens et bilans en entreprise existants et sera systématiquement proposé à l'issue d'un congé maternité, d'un congé parental d'éducation, d'un congé de soutien familial, d'un congé sabbatique, d'un arrêt maladie... Quelle sera sa mise en oeuvre? Cet entretien professionnel donnera lieu à une formalisation écrite dont le modèle pourra être fourni par l'OPCA. Quel suivi?

untitled Près d'un jeune sur deux choisit en priorité l'université après le bac

Related: