background preloader

Quelles TIC dans l'enseignement pour quelles "plus values"

Quelles TIC dans l'enseignement pour quelles "plus values"
Il est courant d’entendre poser la question de la plus value des TIC dans l’enseignement. Cette demande est souvent assortie d’une extension qui concerne l’efficacité des TIC. Ces deux termes « plus value » et efficacité des TIC doivent être explicités afin d’éviter des débats dont la confusion sert aussi bien les zélateurs que les détracteurs de l’usage des TIC dans l’enseignement et la formation. En premier il faut évoquer le sens donné à l’acronyme TIC. Dans de nombreux cas les TIC sont synonymes d’informatique et d’ordinateur. Par contre les TIC sont rarement utilisées pour désigner l’ensemble des technologies de l’information et de la communication. Trop souvent la plus value des TIC est réduite à l’amélioration de la réussite scolaire. On peut déjà indiquer trois types de plus values possibles : l’amélioration de l’enseignement, l’enrichissement du curriculum, l’amélioration des résultats scolaire. A débattre Related:  mathildevervaekeTICE et Réussite scolaire

L'ordinateur portable motive les élèves | Claude Plante | Estrie Une étude d'un chercheur montréalais qui s'est intéressé à la Stratégie d'apprentissage amélioré (SAA) montre que l'utilisation d'ordinateurs favorise la motivation, l'autonomie et la persévérance des élèves, comme le révélait La Tribune en mai 2010. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation de l'Université de Montréal, Thierry Karsenti, est venu présenter son étude mercredi à Sherbrooke. Il a mené son enquête auprès de plus de 1000 élèves, et a interrogé environ 80 pour cent du corps professoral. Pour le chercheur, on a avantage à «brancher» les élèves afin d'améliorer la réussite scolaire. En 2003, la CSET se classait au 66e rang (sur 69) avec les résultats scolaires de ses élèves. Le taux de décrochage scolaire des élèves de la commission scolaire anglophone est passé de 39 pour cent en 2004 à 22 pour cent en 2008.

79-novembre-2012.pdf ENT : quels environnements et pour quel travail ? - Jean-François Cerisier Il est des termes qui s’installent rapidement dans le jargon d’une profession ou, plus généralement, trouvent leur place dans les codes langagiers d’un groupe social. Le syntagme nominal environnement numérique de travail (ENT) semble appartenir à cette catégorie. Inconnu dans le milieu professionnel de l’éducation il y a seulement quelques mois, il y joue aujourd’hui un rôle important. Une première définition des ENT, à la manière de l’institution, les désigne comme des systèmes d’information intégrés qui proposent aux différents usagers d’une communauté éducative un accès unifié à l’ensemble des ressources et outils d’accès et de traitement de l’information. Après plusieurs dizaines d’années de stratégies fondées sur la valorisation de l’innovation de terrain dont chacun aura pu observer les limites, ce changement de cap marque une volonté de rationnalisation. Cette discussion lexicale peut sembler tatillonne et singulièrement limitée à l’espace éducatif français. Notes

Nécessité d'un nouveau modèle d'apprentissage pour les Digital Natives ? Enseigner aujourd’hui, demande de se ré-interroger sur « qu’est-ce qu’apprendre ? » et « comment apprennent nos élèves aujourd’hui ? ». La nouvelle génération, « les Digital natives » (natif du numérique), sont nés avec numérique. Ces outils sont omniprésents dans leur vie. Selon Michel Serres [1], nos enfants « habitent le virtuel. […] Ils peuvent manipuler plusieurs informations à la fois. Le Digital native n’est pas un simple « consommateur » : le passage du Web 1.0 au web 2.0 a fait évoluer l’internaute vers le statut de « créateur », de « producteur » de contenus. Mais sa caractéristique première est qu’il place la communication et l’échange au centre de toutes ses activités : si les plus jeunes d’entre eux utilisent Internet essentiellement pour se divertir et jouer, les plus âgés y voit un moyen d’interagir avec les amis (Moyle, 2010 [2]). Quelles conséquences sur ses modes d’apprentissages ? Les jeunes générations veulent se former comme ils se divertissent : devant un écran !

Les TIC et l’école du 21e siècle : un changement de paradigme qui s’impose… Clause de désistement – Le texte ci-dessous représente mes opinions personnels et pas nécessairement ceux de mon employeur. J’assume entière responsabilité des propos qu’on y retrouve. Je reconnais toutefois la grande contribution de quelques collègues et amis; Lucie, Robert, Sylvie, Patricia, Rino, Jocelyne, Marc-André, Alain, Laurie et d’autres. Au fond, un exercice de co-construction du genre qu’on voudrait permettre à nos élèves de faire plus souvent. – Zecool – Les TIC et l’école du 21e siècle : un changement de paradigme qui s’impose… Préambule – L’urgence d’agir… «En cinq ans, le Canada est passé du 9e au… 19e rang mondial en matière de technologies de l’information et des communications. « Les gouvernements du monde entier craignent que l’accès inégal à Internet n’amplifie les écarts sociaux et économiques entre les particuliers, les entreprises, les régions et les nations. » L’économie numérique au Canada, Industrie Canada[2] Un monde qui change et qui continuera de changer

L'Agence nationale des Usages des TICE - Jeux sérieux et éducation : où en sommes-nous ? Du jeu vidéo décrié pour ses supposés risques sur le comportement de l'utilisateur à celui de loisir familial permettant la création de liens intergénérationnels, ce loisir numérique a profondément muté. Ainsi, sortant des seules problématiques de l'addiction ou de la violence de certains jeux, des études tentent de mieux comprendre l'interaction jeu/joueur d'un point de vue sensoriel et cognitif. La recherche sur le jeu vidéo en général a donc changé de dimension. Il n'est plus uniquement question d'études sur les effets négatifs qu'il pourrait provoquer mais bel et bien des possibles avantages, y compris pédagogiques, liés à sa pratique. Cette évolution des représentations est grandement liée à l'apparition et au déploiement des jeux sérieux dans de multiples contextes de formation. Analyse des publications scientifiques Les auteurs mettent ainsi en évidence différents points : Le jeu sérieux : vecteur d'apprentissages et d'estime de soi Le jeu sérieux à l'université Conclusion

TICE et apprentissage Induire de nouvelles situations pédagoqiques Nouvelles parce qu’en marge de l’enseignement dit traditionnel, dans lequel le maître, détenteur du savoir, transmet ses connaissances à l’élève, formaté pour mémoriser ce qu’il voit et entend. Ces pratiques ne sont évidemment pas nouvelles pour les enseignants engagés dans une pédagogie de type Freinet. Ces situations fournissent des occasions de varier les supports d’apprentissage, pour aborder une notion différemment, avec une autre outil. selon une approche complémentaire. Elles modifient le rapport Enseignant Enseigné. L'Agence nationale des Usages des TICE - Projet interdisciplinaire de création artistique en 3e Amélie Carcolse et Frédérique Crouzet, enseignantes au collège Stéphane-Mallarmé de Marseille (13), présentent un projet interdisciplinaire français-arts plastiques de création d’une image publicitaire à partir d’une œuvre. Rencontres de l'ORME 2009. Objectifs pédagogiques Le projet a pour objectif de faire entrer l'histoire des arts dans une création d'image à l'aide de l'outil informatique. Dans le cadre de leurs activités, les élèves sont conduits à étudier une image, analyser une œuvre et créer une image artistique. Présentation de la séquence Il s'agit de réaliser une publicité avec un logo, un slogan, à partir de l'œuvre Le Déjeuner sur l’herbe d'Édouard Manet. Les activités proposées correspondent à des compétences énoncées dans le B2i collège : les élèves doivent télécharger l'œuvre, puis la modifier avec un logiciel de traitement d'image. Enfin, la recherche de l'œuvre sur Internet offre une liaison avec l'histoire des arts. Amélie Carcolse Frédérique Crouzet

Les TIC : une solution au manque de motivation? © 2006, Caroline Bleau On sait très bien que depuis plusieurs années, la motivation face aux études est un problème que tous tentent de régler ou du moins d’améliorer. Diverses théories ont été créées et maintes solutions ont été apportées. «Favoriser la motivation en contexte scolaire est une problématique complexe qui demande une importante réflexion» (Karsenti, 2003b, p.1). Depuis les dernières années, les solutions proposées sont de plus en plus axées sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). En effet, «il existe un lien étroit entre le construit de motivation et l’intégration de certaine technologies de l’information et de la communication […]» (Karsenti, 1997, p.477). Motivation et réussite scolaire Il est primordial lorsqu’on parle de motivation face aux études de faire le lien qui existe entre ce concept et celui de la réussite scolaire. L’intégration des TIC Contexte d’utilisation des TIC Les garçons et les filles Conclusions BARRETTE, C. (2004a).

APPORT DES NOUVELLES T.I.C. Le développement de diverses habiletés intellectuelles Les technologies nouvelles ont le pouvoir de stimuler le développement des habiletés intellectuelles telles que la capacité de raisonner, de résoudre des problèmes, d'apprendre à apprendre et de créer. La spécificité de l'apprentissage à l'aide des nouvelles technologies Les nouvelles technologies peuvent contribuer de plusieurs façons à améliorer l'acquisition de connaissances dans diverses matières d'enseignement et le développement des habiletés et des attitudes qui sont reliées à ces connaissances. De l'intérêt pour une activité d'apprentissage La plupart des élèves manifestent un intérêt spontané plus grand pour une activité d'apprentissage qui fait appel à une technologie nouvelle qu'aux approches coutumières en classe. Le temps et l'attention consacrés à des activités d'apprentissage Le développement de l'esprit de recherche Une collaboration élargie entre personnes Des apprentissages plus intégrés et mieux maîtrisés Productions TACT

Français en collège : peut-on encore faire de l'orthographe dans les séquences ? La pratique des séquences en français a constitué un indéniable progrès, elle est maintenant bien entrée dans les mœurs. Mais les enseignants sont inquiets de « ne plus faire assez d’orthographe » dans ce cadre, ou de bricoler des apprentissages éparpillés. Pour y remédier, cet article propose plusieurs pistes très concrètes, assorties d’un nécessaire travail d’équipe au sein de chaque établissement. Les fameux participes ! « J’ai joué ma vie » : homme ou femme ? A partir de ce questionnement, je voudrais relater un travail mené en classe de troisième que j’ai tenté de rendre précisément aussi peu artificiel que possible et qui m’a paru fructueux pour les élèves (il faudrait voir néanmoins sur le long terme). Des participes dignes d’intérêt Des articulations assouplies Mais tout texte est loin de permettre la mise en place de cet apprentissage orthographique, lequel doit pourtant bel et bien être mené dans le cursus du collégien. Sortir du tout ou rien

Les TIC peuvent améliorer les résultats scolaires des élèves Les Technologies de l'Information et de la Communication peuvent contribuer à améliorer Robert Bibeau 1. Survivre avec des ordinateurs dans sa classe « Que jamais un micro-processeur ne devienne un micro-professeur. » Francis Meynard Quelles sont les conditions d'intégration réussie des technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation ou si vous préférez comment survivre quotidiennement avec un éléphant dans sa classe ? En effet, survivre avec des ordinateurs dans sa classe, c'est un peu comme cohabiter avec un éléphant, c'est stressant, c'est encombrant, c'est dérangeant. Il y a 25 ans environ que nous oeuvrons à l'intégration des « nouvelles » technologies dans différents pays. 2. « La technologie à l'école sera "nouvelle" si la pédagogie qui l'emploie est nouvelle. » Une façon de changer ses pratiques d'enseignement consiste à intégrer les technologies numériques à ses pratiques pédagogiques. Est-ce exact ? L'approche systémique se décline en quatre étapes. 3. 3.1.

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage. L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Nous revenons sur l’un des articles de Jean Heutte (2) car, à notre connaissance, cette recherche scientifique (respectant les principes méthodologiques issus de la démarche expérimentale ) (3) est l’une des rares (4) concernant l’impact de ces technologies sur les résultats des élèves (5) . Les principaux résultats remarquables de l’étude Allegro moderato

Intéressant cet article qui pose la question des TICE dans une question plus générale de la "culture numérique" au sein de laquelle l'enseignement saura ou non trouver sa place... un billet qui invite à réfléchir, débattre... by daguenet_groupe2_scienceseduc Apr 5

Ce billet a été publié sur le blog d’un enseignant spécialiste du numérique et travaillant pour l’université catholique de Lyon et l’université de Poitiers. Il s’agit donc d’une source informelle mais émanant d’un spécialiste reconnu dans le milieu de l’éducation. Il y critique ce qu’il estime être une vision étroite de la plus-value apportée par les TICE dans le domaine de l’éducation qui consisterait à n’y voir qu’un facteur d’amélioration de la réussite scolaire quand, selon lui, il faudrait y voir plus largement un facteur d’amélioration de l’enseignement. Il s’appuie pour cela sur un article publié par trois chercheurs de l’universite de Montréal.
Cet article a donc, selon moi, le mérite de faire appel aux apports de l’éducation comparée et d’ouvrir le champ de réflexion sur le sujet des TICE et de la réussite scolaire. by nicolasbonnemain_groupe1_se Apr 3

Related: