background preloader

2016/02 - Que coûte et que rapporte l’entreprise libérée ?

2016/02 - Que coûte et que rapporte l’entreprise libérée ?
La masse salariale augmente, les activités supports se multiplient, mais l’entreprise s’y retrouve. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isaac Getz (Professeur à l’ESCP Europe) Hyacinthe Dubreuil (1883-1971), le premier auteur français qui, dans les années 1930-1940 a postulé la liberté d’action de l’ouvrier comme le principe fondamental de l’organisation de l’entreprise, aimait citer un grand zoologiste du XIXe siècle : « Toutes les fois qu’un fait nouveau et saisissant se produit dans la science, les gens disent d’abord : Ce n’est pas vrai. Ensuite : C’est contraire à l’ordre et à la religion. Et à la fin : Il y a longtemps que tout le monde le savait ! ». Lire aussi Faire confiance est-il vraiment dangereux? Exemple d’évidence : la surperformance des entreprises libérées serait due à une réduction de coûts salariaux, conséquence du départ des cadres et de leur remplacement par des responsables payés à des salaires de non-cadres. Mobilité professionnelle L’intérêt de l’entreprise

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/02/11/que-coute-et-que-rapporte-l-entreprise-liberee_4863725_1698637.html

Related:  L'ENTREPRISE LIBÉRÉE : POUR OU CONTRE?Holacracy - Entreprise libérée - Part 2youthfoxInnovation managérialeEntreprise libérée

2016/02 - quelques considérations à propos du management par le calme… C’est tout un programme et c’est aussi le titre d’un livret co écrit par les personnes concernées : Gilles Panteix, mais aussi Luc Blanchet, Valérie Cotro, Marc Rossat Mignod et Thierry Nadisic. Inspiré par plusieurs disciplines dont la psychologie humaniste, la psychologie comportementale, les découvertes des neurosciences et l’approche systémique, le management par le calme s’inscrit dans un vrai projet d’entreprise sur le long terme. Comment communiquer correctement entre humains quand on est confronté à de si grandes différences d’expériences, d’histoires, de culture… et qui plus est, quand la communication doit servir un projet commun ? Voilà la gageure de toutes les entreprises. La facilité ou l’efficacité immédiate entraineraient volontiers à conclure que le management par la pression, coupe court à toutes tergiversations et solutionne une mise en action optimale.

La fin de l'illusion Le travail change, le travail évolue ... souvent sous l’impulsion de nouveaux usages portés par des techniques ou technologies. Ces changements, qu’ils soient subis ou choisis, impliquent généralement davantage d’autonomie pour les personnes (peut on encore parler de collaborateurs ?) et de souplesse pour les entreprises. Bien-être émotionnel au travail et changement organisationnel 1Le concept de bien-être au travail souligne l’importance cruciale de la prévention des risques psychosociaux au travail, risques qui ont des conséquences néfastes pour les salariés, mais aussi pour l’ensemble de la société. Ces problèmes se manifestent sous plusieurs formes : dépression, épuisement professionnel (burn out), détresse psychologique et maladies physiques, problèmes qui ont, bien entendu, des conséquences sur la performance de l’entreprise (Gollac, Bodier, 2011). 2La question de la santé mentale des salariés est devenue un enjeu capital pour les entreprises parce qu’elle a pour corollaire l’augmentation du taux d’absentéisme et la baisse de productivité des salariés concernés (Cooper, 2006). La particularité de notre étude est d’envisager la dimension émotionnelle de ce bien-être dans le contexte particulier d’un changement organisationnel. 2.1 Bien-être et émotions au travail

Et si le manager se mettait à l'heure d'été? Pourquoi avons-nous besoin de nouveaux managers dans le paradigme en devenir? La finalité d’une entreprise n’est ni de créer de l’emploi, ni d’enrichir ses actionnaires. La finalité d’une entreprise est de créer de la valeur d’usage et d’enrichir ses savoir-faire. Voilà planté le décor du management de demain. Un management qui tournera le dos au modèle industriel, non par idéologie mais par nécessité, pour se tourner vers un management «fait maison» qui bouleversera le paradigme socio-économique actuel.

L'entreprise libérée, révolution ou imposture ? Pour certains entrepreneurs et théoriciens du management, supprimer la hiérarchie augmente le bonheur et la productivité des salariés. Vraiment ? Imaginez des salariés autonomes, libres d'innover, organisant leurs horaires, fixant personnellement les objectifs à atteindre et désignant leurs responsables. Un rêve ? Non. 2015/05 - L’entreprise libérée ? Radiographie d’une notion en vogue Les auteurs s’appuient sur les travaux de recherches effectués par Mc Gregor (Theory X et Theory Y) pour rappeler qu’il est impossible de motiver directement un salarié ou une équipe, mais néanmoins possible de mettre en place un contexte porteur qui favorise la motivation. Pour reprendre la formule d’Isaac Getz, le leader du futur est un leader jardinier qui se trouve en face de fleurs démotivées, mais qui ne peut pas agir directement sur la fleur elle-même, mais seulement sur son écosystème (soleil, eau, minéraux) . Mais comment faire pour que la libération ne transforme pas l’entreprise en chaos organisationnel ? Quatre pistes sont explorées par les auteurs : favoriser de petites entités autonomesproduire une vision claire et partagée des objectifs à atteindreprivilégier les solutions venues de la baserendre l’information transparente.

Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique Organisation Le 28/05/2015 Quel que soit le domaine ou le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, les entreprises libérées ont des points communs. A priori, au moins sept. C’est ce que m’a permis de découvrir un travail de recherche conduit dans un cadre associatif (www.mom21.org). Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Cette illustration a été produite par le Centre franco-ontarien de ... mariusbourgeoys.ca

La symétrie des attentions : une idée qui a fait son chemin Le concept de "symétrie des attentions" postule que la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses propres collaborateurs. Le concept de "symétrie des attentions" constitue le pilier de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ». L’idée a fait son chemin et s’est implantée dans de nombreuses entreprises françaises.L’idée sous-jacente est simple, intuitive : la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses collaborateurs. Elle est à la base de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ». Une corrélation complexe difficile à mesurer Plus facile de reproduire un comportement que l’on reçoit

Related: