background preloader

Crowfunding pour les associations

Crowfunding pour les associations
Le crowdfunding est une solution nouvelle pour récolter des fonds et financer un projet. Le crowdfunding peut se traduire par « financement collectif ». Tout se passe sur Internet, via un site dédié, où les internautes choisissent un projet et font des promesses de dons. L’un des plus médiatiques est sans doute mymajorcompany, d’où a émergé le chanteur Grégoire. Mais il en existe des dizaines, dont plusieurs spécialisés dans les projets associatifs. Kiss Kiss Bank Bank l’un des pionniers du crowdfunding. Fiche techniqueLangue : Anglais et françaisType de crowdfunding : Les donateurs reçoivent une contrepartieCommission perçue par le site : 8% TTCNécessité d’atteindre son objectif pour gagner les collectes : OuiAge minimum requis : 18 ansModalités d’inscription : Par formulaire ou avec un compte Facebook Fonctionnement globalAprès vous être inscrit sur le site, vous lancez votre projet. Accéder au site de l'association française de fundraising Related:  crowdfundingE.Collecte et Résaux Sociaux

Le crowdfunding XEnvoyer cet article par e-mail Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Vous pourrez le lire ultérieurement (ordinateur, tablette, mobile) en cliquant sur « votre compte » Fermer Week-net La “foule”, en finançant des projets qui “lui” tiennent à cœur, devient le décideur, le financier et en partie le bénéficiaire en cas de succès “Le véritable progrès démocratique n’est pas d’abaisser l’élite au niveau de la foule, mais d’élever la foule vers l’élite”, a écrit Gustave Le Bon. Première industrie touchée par la déferlante Internet et par le P2P (échanges entre particuliers, par le biais du téléchargement), la production musicale a été logiquement la première à tester l’investissement collectif. www.KissKissBankBank.com a un slogan louable : “Soutenons la création ensemble !” Mais spontanément, lorsque l’on parle financement, on pense “entreprise”. Par Alexandre Almajeanu

JPDS Ma petite cuisine : DESCRIPTION DE L’ÉVÈNEMENT Nous vous proposons un petit déjeuner autour duquel nous pourrons échanger sur les challenges de ce type de business: comment travailler sur la proximité tout en ayant assez de clients pour que l'entreprise fonctionne? Nous partagerons avec vous notre expérience de terrain: étant les premières sur ce marché, tout est à créer! Nous vous ferons découvrir nos prochains grands challenges et la manière dont nous les abordons. Si vous êtes intéressé par les concepts innovants, l'entrepreneuriat au féminin, les reconversions, les planchas ou les machines à barbes à papa: cet événement est fait pour vous! Ma petite cuisine est la première boutique permettant aux particuliers de louer leur matériel de cuisine. Nous sommes 2 co-fondatrices, ex ingénieurs chimistes, ayant travaillé 10 ans comme chefs de projets dans une maison de parfumerie internationale.

Bonnes pratiques et conseils aux ONG pour collecter des dons en ligne Les médias sociaux et la technologie mobile permettent de changer radicalement la façon de concevoir la communication des ONG. Ces outils et les pratiques qu'ils engendrent permettent notamment de proposer de nouvelles façons de recueillir des fonds en ligne (ou fundraising). Certes pour l'instant, le don en ligne ne constitue qu'une goutte d'eau par rapport au reste des dons. Estimé à 3 % (17 % par prélèvement bancaire, 80 % par chèque ou espèces) on observe néanmoins une croissance exponentielle de ce type de collecte, et un changement de profil du donateur en ligne, par rapport au donateur traditionnel. Source : 15 bonnes pratiques de e-fundraising Si ce type d'approche présente de nombreux avantages, plus de réactivité, plus écologique, plus jeune, la question de la sécurisation des dons continue de poser problème à certains tandis que la perte de la dimension humaine est parfois critiquée. 1. 2. Les donateurs en ligne répondent bien aux boutons. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13.

Les start-up françaises sceptiques face au crowdfunding Evidemment, le crowdfunding – que l’on prononce comme on peut quand on est francophone !-, tout le monde connaît dans le milieu des start-up et encore plus dans les travées du salon LeWeb dont c’est l’une des thématiques majeures. Loïc Le Meur, organisateur de cet événement devenu incontournable dans les technos, était venu en parler sur BFM Business la veille de l’ouverture. "Créer une entreprise sur internet est de moins en moins compliqué, car vous avez besoin de moins en moins de fonds", avance-t-il convaincu. La donne a changé aussi grâce au principe du crowdfunding, explique Loïc Lemeur, qui consiste à "pré-vendre" une idée ou un produit en levant des fonds auprès des internautes. Pour ce "french entrepreneur" parti s’épanouir à San Francisco, le crowdfunding permet de supprimer les intermédiaires dans le financement des entreprises. Loin de leur réalité Un exemple génial, mais rare. C’est là que nous les avons rencontrés, mardi 4 décembre. Une blague ? Le crowdfunding ?

Membres Association | Association Financement Participatif France Nos membres adhèrent à la charte de déontologie téléchargeable ci-après : Le conseil d’administration Président : Nicolas Lesur, fondateur Unilend Diplômé d’HEC et de l’INSEAD, Nicolas est un spécialiste de l’épargne financière depuis quinze ans. Il a débuté sa carrière chez BNP Paribas avant de diriger le marketing de la banque Neuflize OBC puis de la société de gestion Financière de l’Echiquier. En 2013, il a fondé Unilend, la première plateforme permettant aux entreprises d’emprunter directement auprès du grand public. Vice Président : François Carbone, co-fondateur Anaxago Après un début professionnel dans la banque de financement et d’investissement du Crédit Agricole, d’abord sur la banque commerciale, puis au secrétariat général de l’activité coverage, François a très vite voulu mettre son énergie au service d’une cause à fort impact économique. Vice Président : Camille Mollard et Guillaume Pepin , My Major Company Vice Président : André Jaunay, animateur national Ecobole

Le crowdfunding pour collecter des dons La finance participative (crowdfunding) permet de collecter des dons d’internautes pour financer des projets en faisant jouer les réseaux sociaux. Ce nouveau mode de financement se développe rapidement et la Banque publique d’investissement (BPI) l’a intégré dans sa démarche de soutien à l’économie sociale et solidaire. Un projet à financer ? Et si vous en appeliez à la générosité du public sur Internet ? Les plateformes de finance participative fournissent un outil innovant pour réunir rapidement des fonds collectés auprès d’internautes. Bien orchestrer sa communication Vous vous adressez à un portail de « crowdfunding » pour présenter sur Internet votre projet dans ses grandes lignes, la somme nécessaire à sa réalisation (budget global ou partiel), et les contreparties (en nature et de valeur symbolique) que vous comptez offrir à vos donateurs. La collecte de fonds se fait sur une durée relativement brève (moins de 60 jours) et pour un montant minimum déterminé. Pour en savoir plus :

Le crowdfunding ou l’édition participative Le numérique ne cesse de remettre en question la chaîne du livre et ses intermédiaires. Le crowdfunding en est un bon exemple. Phénomène grandissant, il a fait son apparition sur le marché du livre il y a trois ans avec pour base le financement participatif. Le principe avait déjà fait ses preuves dans le domaine de la musique ou des jeux vidéos avec My Major Company, et gagne désormais la sphère de l’édition. Plusieurs plateformes sont aujourd’hui actives sur ce modèle parmi lesquels Sandawé, spécialisée dans la bande dessinée, Bibliocratie ou Bookly.fr. Dans le domaine de la littérature, la plateforme Bookly a fixé deux seuils : 5000 euros à dépasser pour financer une édition numérique et 15 000 euros pour la version papier en collaboration avec les Éditions Prisma. Quant aux lecteurs-investisseurs, qu’en retirent-ils ?

Crowdfunding Success Tips Create a Crowdfunding Platform With These 19 Sites Since the world has seen the success of popular crowdfunding platforms like Kickstarter and Indiegogo, crowdfunding is all the rage! Niche websites have popped up dedicated to gaming, music, nonprofits, and more. Before becoming a blogger, I was a part of a web development company that created two crowdfunding platforms for clients. I know what it’s like on the coding side and have a good amount of experience helping creators. From my research, I’ve complied a list of websites, tools, and open source frameworks below that can help you create a crowdfunding platform. White-Label Crowdfunding Platforms - Launcht: Launcht is one of the best known white-label crowdfunding platforms out there. - Invested.In: “Fully customizable. - CrowdValley: “Configure and launch your own crowdfunding, peer-to-peer marketplace, or online investment portal. - CrowdfundHQ: “The fastest, easiest way to create a successful crowdfunding site. Open Source Crowdfunding Platforms Self-Funding Crowdfunding Platforms

Les outils marketing de la collecte de don Associations & fondations Les outils Web se développent, mais le traditionnel mailing papier reste rentable malgré son coût Prospecter, fidéliser, entretenir le lien, rien n’est laissé au hasard par les associations et les fondations pour “séduire” les donateurs, qu’ils soient réguliers ou non. Les outils de communication mis en œuvre par les structures s’appuient sur des techniques marketing éprouvées, allant du très traditionnel mailing papier aux plus innovantes sur les réseaux sociaux. Chaque association ou fondation construit ainsi sa propre stratégie pour optimiser la rentabilité de la collecte et adapter ses outils en fonction des profils de donateurs. Et en dépit des difficultés économiques, les résultats sont plutôt probants. Par Eugénie Rieme Crise économique et restriction des subventions publiques obligent, la collecte de dons représente plus que jamais un enjeu vital pour les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS). Mailing papier, coûteux mais efficace

Ulule : deux chouettes années de crowdfunding L’un des piliers européens du crowdfunding fêtait ses deux années d’existence il y a quelques semaines. Alexandre Boucherot, co-fondateur et CEO d’Ulule, revient avec nous sur les débuts de cette aventure et nous présente les perspectives de développement de sa start-up pour 2013. Lancé en 2010 en France et désormais disponible en 6 langues, avec 1.500 projets financés au compteur et plus de quatre millions d’euros collectés, Ulule est aujourd’hui est un leader incontournable du financement participatif en Europe et notamment de celui basé sur le modèle du don avec contreparties. Si le marché du crowdfunding progresse à mesure qu’il s’impose comme une réelle alternative aux circuits de financement traditionnels, celui-ci se densifie et se diversifie. Face à ces évolutions, quelles sont les perspectives de développement pour les acteurs “historiques” du crowdfunding “généraliste” ? Bonjour Alexandre, bon anniversaire ! Alexandre Boucherot, CEO d’Ulule D’un très bon oeil.

Trouver de l'argent :: financement argent :: financer mon projet :: investissement projet :: financement projet :: je trouve de l'argent facilement pour mon projet :: Médias sociaux et collecte de fonds : le vrai faux problème ! - Grotius International « Il faut que tout change pour que rien ne change » : cette réplique fameuse du Guépard de Visconti s’applique bien aux changements apportés par Internet au sein de la plupart des associations et ONG traditionnelles. Ce canal, média, espace public – Internet – a révolutionné le commerce, l’industrie musicale et culturelle, les médias, la communication, l’information et est en passe de transformer en profondeur la politique… mais pour l’humanitaire ? Rapide, international, interactif, dématérialisé, Internet et le Web ont pourtant tout pour remettre en cause et faire muter les associations, leurs programmes, leur action sur le terrain, leurs rapports avec les bénéficiaires, les bénévoles, les donateurs mais au lieu de cela les ONG l’utilisent comme un média de plus au service de leur communication et marginalement comme un moyen supplémentaire de collecter des fonds.

Related: