background preloader

2013/02 - Isaac Getz : Libérer l'entreprise

2013/02 - Isaac Getz : Libérer l'entreprise

http://www.youtube.com/watch?v=9oZUMzQDaw8

Related:  L'ENTREPRISE LIBÉRÉE : POUR OU CONTRE?bonheur en entreprisemanagement agileEntreprise libéréeentreprise libérée

2015/08 - Entreprise libérée, agile ou startup : les 7 secrets des entreprises qui surperforment Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs ! Mais quel est le point commun entre Spotify, le service de streaming musical, FAVI, une fonderie en Picardie et Google, que l’on ne présente plus. A priori pas grand chose, et pourtant ces 3 entreprises ont au moins une chose en commun : elles surperforment dans leurs domaines d’activité. Le mal insidieux des incivilités au travail Une requête lancée avec un air méprisant, un tutoiement à sens unique, ni bonjour ni au revoir, voire des menaces et des coups... 42% des salariés seraient exposés à des "incivilités" dans leur travail, d'après une étude menée auprès d'un millier d'actifs français par le cabinet de prévention des risques psycho-sociaux Eléas. Le terme couvre un large champ de désagréments: quand les deux-tiers relèveraient d'un manque de courtoisie ou de savoir-vivre, d'autres sont punis par la loi. Le premier coupable des incivilités semble être le public -clients, usagers, patients - mais 48% des salariés désignent aussi leurs collègues.

Management : osez la participation ! - Côte d'Azur Les modes de management traditionnels reposent principalement sur les principes d’obéissance. Une mauvaise stratégie, selon Francis Boyer, spécialiste en innovation managériale, qui prône un changement de paradigme.« Le management de demain devra mobiliser l’intuition, la relation et les plaisirs, avec pour objectif la valorisation de “l’intelligence humaine” ». En clair, partir du principe que les salariés ont des capacités, du goût pour le travail, le sens des responsabilités et l’envie d’être associés aux projets de l’entreprise. Pour Francis Boyer, l’enjeu est donc de passer à l’étape suivante : celle du management collaboratif. Un management qui repose sur quatre piliers. « Le choix, c’est avant tout donner la liberté à une personne de s’engager en toute connaissance de cause et en prenant ses responsabilités. » Certains salariés peuvent ainsi s’organiser comme ils le souhaitent.

Que coûte et que rapporte l’entreprise libérée ? La masse salariale augmente, les activités supports se multiplient, mais l’entreprise s’y retrouve. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isaac Getz (Professeur à l’ESCP Europe) Hyacinthe Dubreuil (1883-1971), le premier auteur français qui, dans les années 1930-1940 a postulé la liberté d’action de l’ouvrier comme le principe fondamental de l’organisation de l’entreprise, aimait citer un grand zoologiste du XIXe siècle : « Toutes les fois qu’un fait nouveau et saisissant se produit dans la science, les gens disent d’abord : Ce n’est pas vrai. Ensuite : C’est contraire à l’ordre et à la religion. Et à la fin : Il y a longtemps que tout le monde le savait ! ».

Isaac GETZ - Professeur - Comportement organisationnel, Management stratégique Books GETZ I., CARNEY B. M., (2012), Liberté & Cie : Quand la liberté des salariés fait le bonheur des entreprises, Freedom, inc., Documents, Fayard, Paris, 386 p. CARNEY B. M., GETZ I., (2009), Freedom, inc. : Free your employees and let them lead your business to higher productivity, profits, and growth, Liberté & Cie, Crown Business, New York, 303 p. 2015/05 - Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique Organisation Le 28/05/2015 Quel que soit le domaine ou le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, les entreprises libérées ont des points communs. A priori, au moins sept. C’est ce que m’a permis de découvrir un travail de recherche conduit dans un cadre associatif (www.mom21.org). Les identifier permet de comprendre à quoi tente de répondre l’entreprise libérée mais aussi, en creux, ce qui peut dysfonctionner dans les entreprises industrielles.

Productivité et bonheur au travail vont de pair. On le pressent tous plus ou moins : plus le cadre de travail est positif, plus les rapports humains sont harmonieux, plus les salariés sont contents de leur travail… plus la productivité est durablement importante. D’ailleurs, Blanche Neige ne nous le chantait-elle pas depuis notre plus jeune âge avec “sifflez en travaillant et le balais paraît léger” (cf. ci-dessous) ? Mais de plus en plus d’études l’attestent scientifiquement : le bonheur au travail et la productivité vont de pair. C’est ce que prouve cette étude anglaise selon laquelle les personnes heureuses sont 12 % plus productives. Nous ne pouvons que nous réjouir que des scientifiques confortent ce en quoi nous croyons de longue date chez culture&sens et qui a même motivé la création de notre société. Comment rendre les salariés heureux au travail ?

Maurice Bergeron Agile - Management à la puissance Agile Mise en contexte Nul besoin d'être devin pour réaliser que le domaine de la gestion ne se comporte plus comme avant. La mondialisation, Internet, ainsi que l'accès à une information multiforme et en temps réel, obligent le gestionnaire à repenser ses façons de faire, afin que l'organisation réagisse et s'adapte plus rapidement à un marché en continuelle mouvance. Par ailleurs, le gestionnaire actuel ne subit pas seulement les pressions de son environnement externe. Le contexte interne exerce son propre lot de contraintes : rareté des ressources, génération montante qui n'a pas les mêmes attentes que la génération qu'elle talonne, ni les mêmes aspirations que la génération en fin de parcours des baby-boomers.

Un bon manager est un jardinier selon Isaac Getz (20min) by adicode Jun 16

Related:  Mode et techniques de coopération