background preloader

Parents d'élèves - Ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants

Parents d'élèves - Ouvrir l'école aux parents pour la réussite des enfants
Favoriser l'intégration des parents d'élèves primo-arrivants, immigrés ou étrangers hors Union européenne L'opération "Ouvrir l'École aux parents pour la réussite des enfants" (OEPRE) est conduite en partenariat entre le ministère de l'intérieur et le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle a été mise en place à titre expérimental en 2008-2009, dans 12 départements de 10 académies. En 2009-2010, elle a concerné 31 départements dans 25 académies puis 41 départements dans 27 académies en 2010-2011. L'opération a été étendue à 64 départements de 27 académies en 2011-2012 et 2012-2013. Aujourd'hui, le dispositif a pris une ampleur nationale, le nombre de départements concernés a été multiplié par 5 pour passer de 12 à 70 départements entre 2008 et 2013 et les ateliers sont présents dans 434 établissements (année scolaire 2012-2013). Pour vous inscrire... Adressez-vous à l'école ou à au collège où est scolarisé votre enfant. Objectifs Pilotage

http://eduscol.education.fr/cid49489/ouvrir-l-ecole-aux-parents-pour-la-reussite-des-enfants.html

Related:  Education prioritaire

Des actions d’information et d’échanges avec les parents dans les écoles et les collèges - Éducation prioritaire Des actions d’information et d’échanges avec les parents prennent place dans les écoles ou collèges. Elles leur permettent d’aider leurs enfants au quotidien et de comprendre le parcours scolaire dans sa globalité. Afin de permettre aux parents d’accompagner leurs enfants dans leur scolarité, l’école doit être en mesure d’expliciter ses attentes et les enjeux scolaires par le biais de rencontres régulières. Ces dernières sont l’objet d’échanges qui permettent à chaque parent de se saisir de son rôle spécifique et complémentaire à celui de l’institution scolaire tout au long du parcours de son enfant. Elles peuvent porter sur :

Mallette des parents - La Mallette des parents, du CP à la 3e Des outils pour mettre en œuvre concrètement la coéducation Largement utilisée depuis 2010 dans les écoles et les établissements, la Mallette des parents se modernise et se généralise cette année à toutes les équipes volontaires, sous l'impulsion des référents « parents d'élèves » désignés par les recteurs. Elle doit être, partout où elle est mise en œuvre, l'occasion de repenser les conditions d'accueil des parents et leur participation à la vie scolaire. Les supports de la Mallette des parents ont fait l'objet d'une actualisation et d'une réédition. Ils peuvent être utilisés dans le cadre des rencontres-débats, et plus largement pour améliorer la qualité de la relation École-parents. Ces outils sont diffusés dans chaque académie par le référent parents d'élèves.

La co-éducation : nous, vous, ils - Focus sur des pratiques de co-éducation Le Collège André Malraux, quand tout l'établissement innove ! Saint-Jean-de-la Ruelle, académie d'Orléans-Tours Le dispositif Le café des parents de Malraux permet une fois par mois aux parents d'échanger sur la vie de leur enfant au collège ou encore sur des thèmes de la parentalité : comment aider nos enfants à réussir leur année scolaire ? Comment lire le bulletin scolaire de nos jeunes ?

Climat scolaire - 14 fiches pratiques pour agir sur le climat scolaire à l’école, au collège et au lycée Quelles stratégies de mobilisation pour créer un cadre serein à l'école, au collège, au lycée ? Qu’est-ce qu’une école et un EPLE accueillants ? Comment créer et entretenir un cadre protecteur, stimulant et propice aux apprentissages ? Comment initier des pratiques pédagogiques encourageantes ? Les 14 fiches pratiques créées par l'académie de Paris vous aident à répondre à ces questions. Un collège français remplace des heures de colle... par de la méditation ! Il y a quelques semaines , nous vous parlions d’une expérience éducative étonnante et originale : un collège américain avait remplacé les heures de colle… par des séances de méditation. Eh bien, bonne nouvelle, un établissement français a décidé de s’y mettre aussi ! Gros plan sur une initiative innovante au service des élèves et de l’enseignement. Les heures de colle n’ont jamais fait la preuve de leur totale efficacité. Si ça avait été le cas, les abonnés aux retenues ne seraient pas toujours les mêmes… Il était donc temps de trouver une alternative dotée de réelles vertus éducatives.

Un outil de formation pour aider à l'amélioration des relations entre parents et enseignants En collaboration avec le Ministère de l’éducation nationale, la ville de Rennes, l’ESPE de Bretagne, l’université Rennes 2, l’association de parents d’élèves FCPE d’Ille-et-Vilaine, l’institut français de l’éducation (IFE). Cet outil de formation peut permettre à tous les acteurs de l’éducation d’améliorer la relation parents/enseignants. Il contribuera notamment, dans les Écoles Supérieures de Professorat et d’Éducation (ESPE) à former les enseignants à une meilleure relation avec les parents, y compris les parents les plus éloignés de l’école. Il répond à une des attentes de la loi de Refondation de l’école : permettre la réussite de tous les élèves en associant leurs parents.

La mixité sociale En France, les inégalités de réussite scolaire s’accroissent, et le poids de l’origine sociale sur la réussite et les parcours scolaires des élèves est grand. De nombreux travaux de recherche, les résultats des élèves français aux évaluations internationales PISA 2013 (Programme international de suivi des acquis), et les statistiques de l’Éducation nationale en témoignent : le mécanisme de reproduction sociale à l’école est bel et bien à l’œuvre. La France est l’un de ceux où le milieu social dont l’élève est issu conditionne le plus sa réussite scolaire. La ministre de l’Éducation nationale elle-même le rappelle dans son discours du 17 décembre 2014 :

Grande pauvreté et réussite scolaire - Congrès national des Ceméa 2015 Contribution [1] de Jean-Paul DELAHAYE, Inspecteur général de l’éducation nationale, pour le Congrès des CEMEA de Grenoble Vivre en situation de grande pauvreté, c’est vivre en danger humain, social et scolaire. En France, sixième puissance économique mondiale, 1,2 million d’enfants, soit un enfant sur dix, sont des enfants de familles pauvres. Conséquence de la détérioration de la situation économique, l’augmentation de la pauvreté des enfants est à la fois un fait marquant de la période récente et peu médiatisé.

Présentations du rapport de Jean-Paul Delahaye "Grande pauvreté et réussite scolaire" et de l'avis du Cese "Une école de la réussite pour tous" : discours de Najat Vallaud-Belkacem Seul le prononcé fait foi Monsieur le président du conseil économique, social et environnemental, cher Jean-Paul Delevoye,Mesdames et messieurs les parlementaires,Mesdames et messieurs les conseillers,Monsieur l’inspecteur général de l’éducation nationale, cher Jean-Paul Delahaye,Madame la rapporteure, chère Marie-Aleth Grard, Notre pays vit une situation singulière, comme s’il se détachait malgré lui de son identité profonde.

Discours au séminaire « Grande pauvreté et réussite scolaire » Éducation nationale Publié le 14 octobre 2015 Retrouvez ici le discours prononcé par Najat Vallaud-Belkacem au cours du séminaire de formation en vue de la mise en œuvre des recommandations du rapport de Jean-Paul Delahaye « Grande pauvreté et réussite scolaire ».Ce séminaire s’est déroulé au Lycée François Rabelais, Paris 18e, ce mercredi 14 octobre 2015. Monsieur le président du conseil départemental de Seine Saint-Denis, Mesdames et messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les recteurs, Madame la vice-présidente d’ADT quart Monde, Monsieur le directeur de l’Observatoire national de la pauvreté et l’exclusion sociale, Monsieur le directeur de l’Observatoire des inégalités, Mesdames et messieurs les universitaires, Mesdames et Messieurs les Inspecteurs, chefs d’établissement, Mesdames et Messieurs les personnels d’enseignement, d’éducation, sociaux et de santé, Monsieur le Proviseur du lycée Rabelais, que je remercie pour son accueil, Mesdames et Messieurs, chers amis, Je vous remercie.

L'éducation prioritaire dans l'Académie de Strasbourg Jacques-Pierre Gougeon Recteur de l’académie de Strasbourg Chancelier des universités d’Alsace Vous le savez, l’Ecole de la république a pour mission de donner à l’ensemble des enfants de notre pays, quel que soit leur milieu d’origine, les mêmes possibilités de construire leur parcours scolaire et d’accéder à la réussite. Cette exigence de justice est au cœur de la politique d’éducation prioritaire qui a vu le jour il y a plus de 30 ans, avec l’objectif réaffirmé aujourd’hui de réduire l’effet des inégalités sociales et territoriales sur les performances scolaires et de favoriser la réussite de tous les élèves. Force est de constater que les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de ce que la Nation est en droit d’attendre. Par exemple, la proportion d’élèves maîtrisant les compétences de base en français en fin de classe de troisième s’est plus réduite en éducation prioritaire qu’ailleurs.

Related: