background preloader

Refondation de l'éducation prioritaire - MENE1412775C

Refondation de l'éducation prioritaire - MENE1412775C
Le creusement des inégalités sociales et la concentration de populations en grande difficulté sur certains territoires ont été tels depuis plus de dix ans que la mixité sociale a reculé, voire disparu dans beaucoup d'écoles et d'établissements. Les écarts de résultats se sont aussi accrus entre les élèves des écoles et des collèges qui concentrent le plus de difficultés et les autres. Le taux d'élèves en retard à l'entrée en 6e est ainsi de 20,4 % dans les actuels collèges Eclair et de 17,2 % dans les actuels collèges RRS, alors qu'il est de 11,2 % dans les collèges hors éducation prioritaire. Le déterminisme social, c'est-à-dire la relation entre le niveau socio-économique des familles et la performance scolaire des élèves, n'a jamais été aussi fort en France et est le plus élevé des pays de l'OCDE. La France est devenue le pays où le milieu social influe le plus sur le niveau scolaire. L'éducation prioritaire ne constitue pas un système éducatif à part. 1. 2. II. 1. 2. 3. 1. 2. 3.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=80035

Related:  OralEducation PrioritairePolitique de la villeCULTURE COMMUNEEducation prioritaire

Prévenir l'illetrisme - REDE1327732C La refondation de l'École de la République est une politique globale destinée à renouer avec la promesse républicaine de la réussite pour tous. Dans cette perspective, elle entend lutter très tôt contre les inégalités pour garantir et sécuriser les apprentissages fondamentaux et permettre à chaque élève de construire un projet porteur de sens. C'est le sens de mesures telles que l'incitation à la scolarisation des moins de trois ans ou le dispositif « plus de maîtres que de classes ». Atlas des Zones urbaines sensibles (Zus) Le décret n°96-1156 du 26 décembre 1996 fixe la liste de 750 Zones urbaines sensibles (Zus). Le décret n°2000- 796 du 24 août 2000 ajoute le quartier «Nouveau Mons» de Mons-en-Baroeul à la liste des Zus et le décret n°2001-707 du 31 juillet 2001 modifie le périmètre de la Zus de Grigny (91). Les décrets n° 96-1157 et n° 96-1158 du 26 décembre 1996 fixent la liste des 416 Zones de redynamisation urbaine (ZRU) parmi les 751 Zones urbaines sensibles (396 en France métropolitaine, 20 dans les départements d’outre-mer). Télécharger la liste des Zus : ZUS_FR_SGCIV_20100701.xls

Refonder l'éducation prioritaire Avant-Propos Donner la priorité à la jeunesse, c’est donner le meilleur à tous les enfants de France, et cela quels que soient leur milieu social, leur quartier, leur origine. Nous en sommes loin. L’inégalité face à l’éducation est la première des injustices contre lesquelles nous devons lutter. Or elle s’est accrue ces dernières années. La refondation de l’École de la République que nous avons engagée depuis plus d’un an est tout entière tournée vers l’ambition de rendre notre École plus juste, de faire qu’elle soit exigeante et bienveillante avec tous les élèves, pour les porter au plus haut de leurs possibilités.

14 mesures pour l’éducation prioritaire (B.O. 5 juin 2014) Le plan de refon­da­tion de l'éducation prio­ri­taire est détaillé, à tra­vers 14 mesures prin­ci­pales, dans le Bulletin Officiel de ce jeudi 5 juin 2014. Une cir­cu­laire publiée au Bulletin Officiel de ce jeudi 5 juin pré­cise le pro­gramme de la refon­da­tion de l'éducation prio­ri­taire, trois jours après un dépla­ce­ment de Benoît Hamon à Douai sur ce thème. Cette cir­cu­laire détaille les 14 mesures déjà publiées sur le site educationprioritaire.education.fr, décli­nées autour de 3 grands axes de tra­vail. Les mesures incluent des dis­po­si­tifs bien connus, comme l'accueil des enfants de moins de 3 ans ou encore "plus de maîtres que de classes". Mais aussi des nou­veau­tés, tel l'accom­pa­gne­ment continu des élèves de sixième, qui béné­fi­cie­ront d'aide au devoirs et de tuto­rat dans leurs périodes creuses jusqu'à 16h30 pour faci­li­ter la tran­si­tion école-collège.

MENE1300072X Depuis 1989, « les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur [...] contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'orientation. [...] Ils assurent une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu'à la compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte. [...] Les écoles, les collèges et les lycées assurent une mission d'information sur les violences et une éducation à la sexualité. » (article L. 121-1 du code de l'éducation). C'est bien la mission du système éducatif de faire réussir chacun et chacune, fille ou garçon, de la maternelle à l'enseignement supérieur. Cette réussite implique que les valeurs humanistes d'égalité et de respect entre les femmes et les hommes, les filles et les garçons, soient transmises et comprises dès le plus jeune âge.

Liste des établissements scolaires - MENE1500057A Liste des établissements scolaires publics inscrits dans le programme REP à la rentrée scolaire 2015 NOR : MENE1500057Aarrêté du 30-1-2015MENESR - DGESCO B3-2 Vu code de l'éducation, notamment article L. 211-1 Article 1 - Au 1er septembre 2015, la liste des établissements scolaires publics têtes de réseaux participant au programme « Réseau d'éducation prioritaire » (REP) est arrêtée conformément au tableau figurant en annexe. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2015. Article 3 - La directrice générale de l'enseignement scolaire et les recteurs d'académie sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Bulletin officiel de l'éducation nationale.

« La politique de la Ville aurait dû articuler la lutte contre les inégalités socio-spatiales et celle contre les inégalités raciales » - Jérémy Robine, géographe « Endroit criminogène, menaçant l’identité nationale » pour certains ; « lieu d’exclusion, symbole du racisme» pour d’autres : comment se fait-il que trente ans de politique de la Ville n’aient pas fait évoluer ce débat sur les banlieues ? A l’évidence, la politique de la Ville aurait dû davantage s’accompagner de discours portant sur la mémoire et de mesures symboliques envers les habitants des quartiers populaires, comme le droit de vote des étrangers aux élections locales. Les politiques de mobilité de l’ANRU et les actions culturelles de l’ACSé agissent sur les préjugés entourant les banlieues, mais cela demeure très insuffisant et n’empêche pas les stratégies d’évitement (résidentiel, scolaire) de se développer. La grande majorité des acteurs de la politique de la Ville a sincèrement pensé que le problème des banlieues était avant tout urbain. Et ils avaient, en partie, raison.

Etre professeur-documentaliste et vouloir participer à l’amélioration du climat scolaire ? La loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République souligne dans son rapport annexé [1] la place importante du climat scolaire en précisant notamment que « les conditions d'un climat scolaire serein doivent être instaurées dans les écoles et les établissements scolaires pour favoriser les apprentissages, le bien-être et l'épanouissement des élèves et de bonnes conditions de travail pour tous. » Plus récemment, dans son discours du 11 mars 2015, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation Nationale, a annoncé la nouvelle organisation du collège [2] qui devra être opérationnelle à la rentrée 2016. Cette réforme du collège comprend une entrée spécifique sur le climat scolaire et prévoit notamment l'amélioration de la qualité de vie dans l'établissement, le renfort de la démocratie collégienne, la coopération avec les parents.

Related:  REP REP+ 2014mary1305