background preloader

Inès

Facebook Twitter

Principalement : La répartition de l'épidémie dans le Monde.
Mais, regardez toujours au cas ou !

Bilan 2014 : Ebola, l'épidémie qui défie le monde - Les Echos. Ebola : retour sur un an d'une épidémie meurtrière - 8 décembre 2014. CHRONOLOGIE. Voici un an que le virus Ebola circule en Afrique de l'Ouest, essentiellement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. L'épidémie meurtrière a touché plus de 17.000 personnes et fait plus de 6.000 morts. Retour sur un an d'une crise sanitaire majeure. 6 décembre 2013 - Le "patient zéro" décède Le patient zéro, Emile, 2 ans, sa mère et son père (©Beukes/AP/SIPA) Atteint d'une fièvre d'origine inconnue, Emile, un enfant de deux ans, meurt à Meliandou, dans la préfecture de Guéckédou au cœur de la vaste forêt guinéenne. Les jours suivants, la mère, la sœur ainsi que la grand-mère du jeune enfant décèdent également.

Durant près de quatre mois, le virus va se propager silencieusement dans une zone proche des frontières avec le Liberia et la Sierra Leone. 22 mars 2014 - L'OMS déclare l'épidémie Au moins 59 morts sont à déplorer, annoncent les autorités sur la base d'examens réalisés en France. Qu'est-ce que le virus Ebola ? 1er avril 2014 - Une épidémie sans précédent En cause ? Ebola : retour sur un an d'une épidémie meurtrière - 8 décembre 2014. Ebola : La situation au 1er novembre | Guinée 7. Ebola : Marisol Touraine promet «un exercice grandeur nature» dans tous les Samu. Le test, qui doit avoir lieu d'ici à huit jours, permettra de voir si Services d'aide médicale d'urgence (Samu) sont prêts à accueillir un éventuel malade d'Ebola, et si besoin, d'améliorer la prise en charge des patients. Marisol Touraine a annoncé lundi l'organisation d'un "exercice grandeur nature dans" tous les Services d'aide médicale d'urgence (Samu) d'ici à huit jours pour vérifier qu'ils sont prêts à accueillir un éventuel malade d'Ebola.

"Nous sommes prêts pour prendre en charge un éventuel malade si la situation se présente", a assuré la ministre sur i-Télé. "Nous avons expertisé et contrôlé les 12 centres de référence qui doivent nous permettre d'accueillir les malades" a déclaré Marisol Touraine, interrogée sur les craintes ressenties par les personnels soignants face au virus. La semaine dernière, un syndicat infirmier s'alarmait d'un manque d'informations délivrées auprès du personnel soignant. Voir s'il y a "des choses à améliorer" Répartition de l'épidémie dans le monde. L'actualité du virus Ebola en temps réel. Crédits : Charting the Path of the Deadly Ebola Virus in Central Africa. PLoS Biol 3/11/2005 Sur cette page, suivez l'actualité de la nouvelle épidémie du virus Ebola, apparue en Guinée en février 2014. Cette page est mise à jour dès que l'actualité l'exige. Pour suivre le développement en temps réel de l'épidémie du virus Ebola, vous pouvez aussi suivre le compte Twitter que nous avons créé à cet effet.

Suivre l'actualité du virus Ebola sur Twitter : Au cours du mois de février 2014, une nouvelle épidémie du virus Ebola (image ci-dessus) a vu le jour dans le sud de la Guinée. 19 janvier 2015 : • L'épidémie du virus Ebola, apparue en Guinée en février 2014, serait entrée dans une phase de reflux. 15 janvier 2015 : • Des dizaines de milliers de personnes vont être vaccinées en Afrique de l'Ouest avec deux vaccins développés l'un par Merck, l'autre par GSK. >> En lire plus sur Le Figaro : "Ebola : deux vaccins testés à grande échelle". • L'épidémie Ebola en recul ? 7 janvier 2015 : Extrait : U.S. to Commit Up to 3,000 Troops to Fight Ebola in Africa - NYTimes.com. WASHINGTON — Under pressure to do more to confront the Ebola outbreak sweeping across West Africa, President Obama on Tuesday is to announce an expansion of military and medical resources to combat the spread of the deadly virus, administration officials said.

The president will go beyond the 25-bed portable hospital that Pentagon officials said they would establish in Liberia, one of the three West African countries ravaged by the disease, officials said. Mr. Obama will offer help to President Ellen Johnson Sirleaf of Liberia in the construction of as many as 17 Ebola treatment centers in the region, with about 1,700 treatment beds. Senior administration officials said Monday night that the Department of Defense would open a joint command operation in Monrovia, Liberia, to coordinate the international effort to combat the disease. Photo Officials said the military expected to send as many as 3,000 people to Africa to take charge of responding to the Ebola outbreak.

Dr. Michael T. Dr. Ms. «Le virus Ebola s'est retrouvé à 2 500 kilomètres de sa zone habituelle de circulation» Sylvain Baize, responsable du centre national de référence (CNR) des fièvres hémorragiques virales au laboratoire P4 Pasteur-Inserm de Lyon, a, le premier, identifié le 21 mars le virus Ebola à l’origine de l’épidémie apparue en Guinée qui s’étend désormais aux pays limitrophes de l’Afrique de l’Ouest: la Côte-d’Ivoire, la Sierra Leone, le Mali… Entretien. Cette nouvelle épidémie du virus Ebola qui frappe l’Afrique de l’Ouest est-elle sans précédent? Oui et non. Des épidémies similaires en République Démocratique du Congo, en Angola et d’une manière plus générale en Afrique centrale ont déjà été recensées faisant à chaque fois entre 100 et 300 morts. Cependant, l’émergence nouvelle du virus en Afrique de l’Ouest et l’apparition de foyers secondaires à Conakry, la capitale de la Guinée, est une première.

Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’y a pas vraiment de particularité pour cette souche. Comment le virus a-t-il pu arriver jusqu’en Guinée? Comment le virus se transmet-il à l’homme? Le virus Ebola continue ses ravages en Afrique. L’épidémie de fièvre Ebola qui frappe depuis quatre mois la Guinée, Sierra Leone et le Liberia est d’une gravité sans précédent. Déjà 485 morts sont imputables au virus, et 33 sont suspectes. Cinquante nouveaux cas, dont 25 ont entraîné la mort des patients, ont été recensés dans la région entre le 2 et le 6 juillet.

Le virus à l’origine du syndrome a été diagnostiqué la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara, en Soudan, et à Yambuku, en République démocratique du Congo (à l’époque Zaïre). Ce dernier village se trouve près de la rivière éponyme Ebola. La dernière grande épidémie d’Ebola avait provoqué la mort de 187 personnes en RDC en 2007. Le virus se transmet aux humains après un contact avec des animaux infectés, et se propage via le sang et les liquides physiologiques. Les hôtes naturels du virus pourraient être les chauves-souris. Selon MSF, tous les pays de l’Afrique occidentale sont sujets au risque d’infection. Filippo ORTONA. Ebola: premier cas d’infection diagnostiqué aux Etats-Unis. Le premier cas d’un malade ayant contracté le virus Ebola en Afrique a été diagnostiqué aux Etats-Unis, a indiqué mardi un porte-parole des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Le malade, un homme, s’était rendu au Liberia et avait ensuite voyagé au Texas (sud des Etats-Unis), où il est actuellement hospitalisé, au Health Presbyterian Hospital de Dallas. Les CDC devaient fournir davantage de précisions lors d’une conférence de presse qui a débuté peu après 21H30 GMT. Plus tôt mardi l’hôpital texan avait indiqué dans un communiqué avoir admis ce même patient. «Au regard des symptômes et des récents voyages effectués, nous l’avons admis à l’hôpital et placé en quarantaine pour déterminer s’il a été infecté par le virus Ebola», avait indiqué l’hôpital sans autres précisions.

Son infection a été confirmée par des analyses effectuées par les CDC (Centers for diseases control and prevention). - Aucun traitement contre Ebola -