background preloader

Une entreprise sur cinq ne connaît pas son taux d'absentéisme

Une entreprise sur cinq ne connaît pas son taux d'absentéisme
Selon une enquête récente, le coût direct et indirect de l'absentéisme dans les entreprises représente l'équivalent de 11 à 14% de la masse salariale. Amélioration des conditions de travail, contre-visites médicales, réduction des risques psychosociaux: les mesures destinées à prévenir l'absentéisme ne manquent pas mais les entreprises ne les connaissent pas toujours et ne les appliquent qu'approximativement. Une étude réalisée en 2013, auprès de 257 DRH ou directeurs financiers par l'association Référentiel de l'absentéisme montre d'ailleurs que celles qui ne les utilisent pas sont les plus touchées par le phénomène. C'est notamment le cas des entreprises de 250 à 500 salariés, dont le taux d'absentéisme est supérieur à 6% alors la moyenne nationale se situe entre 3,80 et 4% explique Sébastien Berthier, président de l'association à l'origine de l'enquête. Mais prévenir ne suffit pas. Related:  Ines l'amélioration de la santé et de la securité au travailSANTE SECURITE TRAVAILfannycolors

Salariés, cadres : que faire en cas de burn-out ? Par Frédéric Chhum, Avocat et Lisa Cheze-Dartencet, Juriste. Le burn-out est un syndrome d’épuisement professionnel. Il est consécutif à l’exposition à un stress permanent et prolongé. Ce syndrome est nommé « mort par surcharge de travail » au Japon. La victime de cette maladie s’épuise mentalement et physiquement en essayant d’atteindre des objectifs irréalisables ou d’accomplir des tâches insurmontables. Elle est « vidée nerveusement » et perd tout son entrain. Le burn-out est très souvent synonyme d’arrêt maladie longue durée, d’impossibilité de reprendre le travail, en sus de dépressions, d’où l’intérêt qu’il soit reconnu comme une maladie professionnelle. C’est une maladie classée dans la catégorie des risques psychosociaux professionnels. 1) Faire établir le caractère professionnel du burn-out Cela revient à faire reconnaitre que le burn-out est lié à l’activité professionnelle du salarié.A cet égard, le burn-out est dit « hors tableau » ; par conséquent, aucune présomption sur la nature professionnelle du burn-out ne pèse sur cette maladie.

Le coût de l'absentéisme pour les entreprises a explosé en 2013 INFO LE FIGARO/ INFOGRAPHIE - D'un peu moins de 7 milliards d'euros en 2012, il est passé à près de 9 milliards en 2013. Pourtant, les salariés ont été absents un peu moins souvent en 2012. Explications. C'est a priori une bonne nouvelle: le taux d'absentéisme des salariés du privé, qui avait flambé de 18 % en 2012, a reculé de 6 % en 2013. Les salariés du privé ont ainsi cumulé en moyenne 15,6 jours d'absence en 2013, contre 16,6 jours un an auparavant, révèle la sixième édition du baromètre de l'absentéisme du cabinet Alma Consulting Group, dont Le Figaro a eu connaissance. Résultat, le taux national d'absentéisme s'améliore, passant à 4,26 % (contre 4,53 % un an plus tôt). Ces chiffres n'ont rien de réjouissants pour autant. D'autre part, parce que cette légère baisse cache paradoxalement une explosion des coûts directs pour les entreprises privées, qui ont dépensé 8,83 milliards d'euros, contre 6,98 milliards en 2012.

Ergonomie : la posture parfaite dans un bureau idéal Réglages de l'écran, hauteur du siège, positions des mains... Découvrez comment éviter les dégâts du travail de bureau sur votre corps. Passez votre souris sur les points rouges pour faire apparaître le texte. © zosiamax - Fotolia.com Prenez-vous, chaque matin, les secondes nécessaires pour vous installer confortablement ? Etes-vous attentif, au cours de la journée, à la posture que vous adoptez ? Avez-vous les bons réflexes pour limiter les effets néfastes du travail assis tel que des millions de Français le pratiquent au quotidien ? Car oui, le travail de bureau vous tue. réglez votre siège, votre écran, vos accoudoirs... adoptez une position correcte : bien assis, la colonne vertébrale droite, les pieds au sol, les mains à plat, les épaules détendues... bougez au cours de votre journée : même bien assis, votre corps a besoin de se déplacer.

Hygiène, Sécurité et Environnement et Prévention des risques - formation e-learning par Qoveo. Hygiène, Sécurité et Environnement & Prévention des risques Le système HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) est un élément d’appréciation globale de l’entreprise. Une entreprise doit prendre en compte la sécurité et la santé de ses salariés ainsi que la protection de l’environnement sur ses différents processus industriels. Ce système s’inscrit dans une démarche réglementaire mais également dans un processus d’amélioration continue qui va au-delà de la loi. Pour que cette démarche fonctionne de façon optimale, il est nécessaire que l’ensemble des salariés se l’approprient grâce à une politique HSE. Les enjeux du système HSE : A qui s’adresse HSE ? Ce catalogue s’adresse à tout le monde. Catalogue Hygiène Sécurité Environnement Risques chimiques / Règlement GHS / CLP Objectifs Pédagogiques : Contenu Module 1 : Prévention des risques chimiques Module 2 : L’étiquetage des substances dangereuses avant le CLP Module 3 : Le règlement GHS/CLP Durée : 45 minutes Fiche Produit Voir la démo Fiche Produit

Les arrêts de maladie durent plus de 29 jours en moyenne en France Les arrêts de maladie ont tendance à s'accélérer en France, quelle que soit la taille des entreprises, selon le dernier Baromètre prévoyance de Mercer. 29,81 jours, c'est la durée moyenne d'un arrêt de travail pour maladie en France, selon le dernier Baromètre prévoyance du cabinet Mercer. Cette moyenne est assez homogène, quelle que soit la taille des entreprises. «A l'exception des entreprises de moins de 10 salariés, un arrêt s'étend en moyenne sur une période comprise entre 26,6 et 29 jours», précise l'étude qui porte sur plus de 500.000 collaborateurs. Le baromètre de Mercer, qui étudie les taux d'absence mensuels de janvier 2011 à juin 2013 «confirme la saisonnalité des absences au travail pour maladie, avec un pic annuel atteint (assez logiquement NDLR) en hiver alors que l'été est la saison où l'absence de travail est la plus mesurée». » Retrouvez les dernières offres d'emploi avec Cadremploi

Adopter une bonne position assise au bureau - Mal de dos © Finemedia Débutant Avec le développement des nouvelles technologies, l’Homme passe de plus en plus de temps à son bureau, le plus souvent devant un écran d’ordinateur. Il est donc primordial pour lui d’adopter une bonne position assise au bureau afin de réduire les tensions auxquelles est soumis son appareil musculo-squelettique. Matériel pour avoir une bonne position assise à son bureau Chaise de bureau réglable en hauteur À partir de 50 € Mini traversin Environ 15 € Bureau profond À partir de 100 € Écran plat 17 pouces Souris sans fil À partir de 10 € Total pour le matériel : 275 € environ Zoom sur le matériel permettant une bonne position assise au bureau haut Pour avoir une bonne assise au bureau, le siège ne fait pas tout, loin s’en faut. En effet, les autres éléments dont vous vous servez font partie intégrante de l’ergonomie de votre espace de travail et donc de votre bonne ou, au contraire, de votre mauvaise posture. Il est donc important d’avoir des outils de travail adaptés. Elle doit :

Normes & réglementation Accueil » Moins de bruit » Normes & réglementation Les pouvoirs publics ne sont pas indifférents aux dangers et risques liés au bruit. Protéger les travailleurs exposés quotidiennement aux nuisances sonores est une nécessité. La réglementation est de plus en plus restrictive et les industriels doivent mener des actions de prévention pour répondre à ces normes. Décret n° 2006-892 du 19 juillet 2006, relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus au bruit transpose la directive européenne 2003/10/CE du 6 février 2003 concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à l’exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et crée une section dans le code du travail intitulée « Prévention du risque d’exposition au bruit ». Code du travail « Prévention du risque d’exposition au bruit » articles R. 231-125 à R. 231-135 : Valeurs d’expositions inférieures déclanchant l’action de prévention (niveau 1)

Qu’est ce que le bruit ? Accueil » Moins de bruit » Qu’est ce que le bruit ? Le bruit, on l’entend, on le subit, mais physiquement qu’est ce que c’est ? Comment se mesure t’il ? Quels sont ses effets sur notre santé et notre environnement ? Comment peut-on l’atténuer ? Quelques définitions pour mieux comprendre comment la solution anti-bruit Quietys agit sur la pollution sonore. Basse fréquence On appelle basse fréquence (BF) (ou LF, Low frequency), la bande de fréquences qui s’étend de 20 Hz (limite de l’audition de l’oreille humaine) à 700 Hz voire 1 kHz. Bruit C’est une vibration de l’air qui se propage. Contrôle actif C’est une technique de réduction d’un bruit, par l’utilisation de sources de bruits auxiliaires. une plus grande efficacité pour le traitement des basses fréquences un encombrement et une masse réduiteune capacité de traitement sélective. Contrôle passif Consiste en l’introduction de matériau particulier, permettant de minimiser la transmission des ondes acoustiques à l’environnement. Fréquence

Related: