background preloader

Mac Do, propreté et hygiène, toute la vérité... - Bob Dobolino

Mac Do, propreté et hygiène, toute la vérité... - Bob Dobolino
Il y a quelques années de cela, étant étudiant et ayant besoin d’argent, je me suis retrouvé comme un grand nombre de jeunes à aller bosser chez Mac Do. Alors là tout de suite, on se dit, bonne ambiance, bouffe gratuite, chouille après le service… La vérité en est loin, du moins dans mon cas. Vous avez très certainement vu récemment toutes ces publicités à la télé concernant le sérieux de l’entreprise ainsi que les conditions d’hygiène très strictes qui y règnent. La vérité, c’est qu’en réalité, tout dépend des Macdo, mais surtout des équipiers qui y travaillent. Aussi, les conditions de travail sont très loin d’être aussi “idylliques” que la pub aimerait vous le laisser transparaître. La propreté chez Mac Do, c’est strict. Certes. Chez Mac do tu as plusieurs tenues. Certes. Chez MacDo, on se lave beaucoup les mains. Certes. Chez MacDo, on se blesse, mais on a des doigtiers. Certes. Chez MacDo, on respecte presque la propreté en cuisine. Certes. Chez Mac Do, on fait la vaisselle. Certes.

http://www.bobdobolino.fr/2011/10/16/mac-do-proprete-et-hygiene-toute-la-verite/

Related:  etude de gestion Ines DensMAC DOstmg10rgmargauxx22

la restauration rapide - Note de recherches - Elissamz Les salariés : La restauration rapide : Postes & Qui sont les employés: L’employé de restauration rapide est polyvalent : préparation, prise de commande, service et parfois livraison. Les emplois de la restauration rapide sont occupés dans leur grande majorité par des moins de 30 ans et une bonne partie d’entre eux sont des étudiants. Ces emplois représentent le plus souvent une possibilitéde se faire de l’argent de poche ou/et d’acquérir une première expérience professionnelle. Pour les plus motivés, ce type d’emploi offre des possibilités d’évolution rapide vers des postes d’encadrement.

McDo : un engagement paradoxal dans le travail Les jeunes équipiers de McDonald's s'investissent beaucoup dans leur travail, alors que les conditions de ce dernier sont dures. Un engagement qui tient en partie au fait qu'ils ne considèrent pas cette activité comme un "vrai travail". Dans les restaurants McDonald's, les jeunes équipiers ne s'économisent pas. Certes, il y a un taux de départ élevé dès le premier jour de travail. D'autres partent dans la semaine qui suit. Face à la concurrence, McDonald's se met au régime forcé Dans une vidéo d'une vingtaine de minutes, le directeur général Steve Easterbrook, crédité du redressement de McDonald's au Royaume-Uni, explique que le géant du fast-food est écrasé par la bureaucratie. McDo n'a pas su réagir aux changements de goût des consommateurs, à l'inverse de ses rivaux Wendy's, Taco Bell et Chipotle (produits mexicains). "La réalité est que notre récente performance a été mauvaise", reconnaît-il, ajoutant: "les chiffres ne mentent pas". Les ventes mondiales de McDonald's à magasins comparables (franchisés et restaurants gérés en propre) ont reculé de 2,3% au premier trimestre pour un chiffre d'affaires de 5,95 milliards de dollars, en chute de 11% sur un an. Les Etats-Unis toujours 1er marché de McDo Pour arrêter l'hémorragie, Steeve Easterbrook réorganise complètement les activités de McDonald's à l'international en fonction de leur performance et de leur potentiel de croissance.

L’adhésion des employés à l’organisation chez McDonald’s Origine : www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-de-psychosociologie-2006-1-page-117.htm Hélène Weber « L'adhésion des employés à l'organisation chez McDonald's », Nouvelle revue de psychosociologie 1/2006 (n° 1), p. 117-127. Hélène Weber, psychologue, docteur en sociologie, membre du Laboratoire de changement social de l’Université Paris VII, helene.weber (at) tiscali.fr. McDonald’s se présente comme une entreprise offrant à ses employés des conditions de travail et un contenu d’activité particulièrement contraignants et peu épanouissants (taylorisation des tâches, station debout quasi permanente, horaires décalés, etc.). Pourtant, une proportion non négligeable d’entre eux projette d’y faire carrière et adhère profondément à l’organisation.

« Les heures supplémentaires, les plannings modulables… avec ça, tu ne peux rien prévoir, toute ta vie est liée à ton travail » Pedro est étudiant et salarié chez Subway. Il nous parle de ses conditions de travail en France et fait le rapprochement avec le mouvement des employés des fast-foods aux Etats-Unis. Les salariés des fast-foods se sont mobilisés aux Etats-Unis contre la précarité et les mauvaises conditions de travail. En France, vous êtes mieux lotis ? Ah non ! McDo : Qui sont ses principaux concurrents aux Etats-Unis Primé pour sa campagne no logo, McDo n'en demeure pas moins en perte de vitesse aux États-Unis. Depuis un an, les ventes du géant du burger chutent mois après mois pour atteindre 4,6% en novembre sur le marché américain. Les bénéfices ont également chuté de 30% au dernier trimestre.

Les 5 trucs immondes que j'ai vus quand je travaillais chez McDonalds Ah, les joies d'être étudiant : aucune ressource, le petit plaisir de sauter les repas à la fin du mois, et les retraits de 10 euros au distributeur. Comme beaucoup de jeunes fauchés, j'ai dû recourir à des petits boulots. J'ai surtout travaillé comme serveur, et ma principale expérience a eu lieu dans un McDonalds franchisé de l'ouest de la France où je suis resté deux ans. Deux ans chez McDo, c'est connaitre par cœur le fonctionnement de l'enseigne, en connaitre la politique, les enjeux, les intérets... Et il y a beaucoup à raconter. S'il y a une longue liste de points négatifs à bosser dans un fast-food, il y a aussi quelques avantages. Polémique. Des équipiers de McDo témoignent - 27/04/2007 Au-delà du licenciement de deux chefs d'équipe du restaurant McDonald's de Tounefeuille (lire notre édition du 25 avril), les témoignages d'employés ou ex-employés de l'enseigne phare de la restauration rapide affluent pour dénoncer des conditions de travail pénibles. Sur l'autel de la rentabilité, les équipiers, payés au Smic horaire (8,27 €), seraient ainsi soumis à des cadences infernales, des plannings empêchant toute vie privée, des primes attribuées « à la gueule du client » et une pression morale permanente. Cédric est resté huit mois chez McDo : « La pression, c'est tout le temps. Il faut toujours aller plus vite, toujours faire du rendement. C'était dur, mais quand on cherche un premier emploi, on accepte. »

Un début de crise chez McDonald's qui licencie son patron près des mois de pression, le groupe américain McDonald's, numéro un mondial du fast-food, a finalement changé de patron mercredi dans l'espoir de relancer des ventes en panne sèche. Le fabricant du célèbre "Big Mac" a annoncé que Don Thompson, 51 ans, allait quitter ses fonctions de directeur général et de président du conseil d'administration. La croissance des ventes aux Etats-Unis n'a plus enregistré de hausse depuis octobre 2013

Les organisations scientifiques du travail: un exemple d'entreprise "taylorisée" : Mc Donald's Bien qu'il ne soit plus adapté aux ouvriers dans certaines entreprises, le taylorisme subsiste encore actuellement dans le secteur industriel: une large part des tâches de production reste déterminée par l'automatisation des chaînes. Le travail est jugé répétitif et déqualifiant par la plupart des ouvriers. De plus, le secteur des services n'est pas épargné par la monotonie des activités. ci-dessus un restaurant Mc Donald's.

McDo, laboratoire d'exploitation «Nous exploitons les jeunes et nous le faisons bien», disait l'une des publicités travesties par les grévistes du McDonald's de Strasbourg-Saint-Denis à Paris. Mais dans quelle mesure peut-on parler d'exploitation des jeunes qui travaillent au McDonald's? Un franchisé McDonald's (environ 90 % des restaurants sont en franchise) ne peut dégager un profit qu'en adaptant au plus juste sa main-d'oeuvre à la fréquentation de son restaurant et à la demande de la clientèle par la flexibilité et la polyvalence. McDonald’s ne fait plus recette sauf en France - La Croix Le géant américain a changé de patron le 1er mars en raison des mauvais résultats du groupe à travers le monde. La France tire son épingle du jeu grâce à une adaptation des produits au goût hexagonal. Rien ne va plus dans l’empire de Ronald McDonald, le clown icône de la chaîne de restauration rapide McDonald’s. Confronté à une spectaculaire érosion des ventes, le géant américain (quelque 36 000 restaurants dans plus de 100 pays) a décidé de débarquer son patron. Après seulement deux ans et demi aux commandes, l’Américain Don Thompson, 51 ans, entré dans l’entreprise il y a vingt-cinq ans comme ingénieur électricien, a laissé le dimanche 1er mars son fauteuil au Britannique Steve Easterbrook, 47 ans, jusqu’ici responsable de la marque et ancien responsable des activités en Europe.

McDo recrute : le recrutement chez McDonald's Premier employeur de jeunes actifs en France, McDonald’s axe sa politique de ressources humaines sur un recrutement diversifié, une formation interne et un suivi de chaque nouveau salarié. Depuis sa création en 1955, McDonald’s centre sa politique de ressources humaines sur le recrutement de proximité, la promotion interne, le transfert et le développement des compétences. En France, les restaurants du groupe sont implantés dans des zones économiques et culturelles très variées y compris dans des quartiers sensibles. McDonald’s a donc renforcé sa politique de diversité culturelle, ethnique et sociale pour que les clients puissent s’identifier aux salariés. Aujourd’hui, McDonald’s est le premier employeur de jeunes en France avec près de 50 % d’étudiants salariés et 62 % d’équipiers de moins de 25 ans.

McDonald's: Le système Le système McDonald's A) Le système de franchise : A) Le système de franchise : La franchise McDonald’s est la première de France et dans le Monde.

Related: