background preloader

La conscience de soi expliquée par les neurosciences sociales

La conscience de soi expliquée par les neurosciences sociales

http://www.youtube.com/watch?v=xSH8tGDcjW4

Related:  CerveauSex

Atteinte de synesthésie, elle peut voir la musique. Elle a décidé de peindre ce qu'elle entend. Melissa McCracken est synesthète. Atteinte de synesthésie, un phénomène neurologique rare, elle peut notamment voir les sons, qui pour elle, ont une certaine forme, une certaine couleur et sont aussi en mouvement. Pour un synesthète, deux ou plusieurs sens sont associés. Par exemple, les lettres de l’alphabet peuvent paraître colorées avec une couleur bien spécifique pour chaque lettre.

Ophélie Croset : Les Phases du Cycle Menstruel Chaque être est empli de rêves, de projets pour sa vie, de choses qu’il désire réaliser au plus profond de lui-même. Enfant, nous rêvons constamment et, notre imagination est notre plus grand compagnon. Il nous permet de créer, lors de jeux, tout ce que nous souhaitons, et ce, sans limite sauf celles de l’imagination. Il nous permet aussi de nous projeter dans le futur et de nous guider tout au long de notre chemin de croissance. Éloge de la suite Pourquoi ce site ? La réponse courte pourrait être quelque chose comme : parce que j’en devais une à Laborit… Dans le sens où la lecture de ses bouquins m’a aidé à comprendre bien des choses et à être mieux dans ma peau au début de la vingtaine quand je l’ai découvert par hasard. C’est entre autres cette belle rencontre, et bien d’autres qui ont suivi, que je raconte dans le film qui vient avec ce site. Une réponse un peu plus élaborée sur la raison d’être de ce projet est que je me suis rendu compte au fil des ans que je n’étais pas le seul à avoir été influencé par les idées de Laborit. Que ce soit à cause de la dédicace sur mon site Le cerveau à tous les niveaux ou par les cours Parlons Cerveau que j’ai donnés sur lui à l’UPop Montréal, de nombreuses personnes m’ont raconté à quel point Laborit les avaient aidées à comprendre leurs comportements et celui de leurs semblables, bref à mieux vivre.

Neurones miroirs (I) Une découverte monumentale mais ignorée En 1996, Giacomo Rizzolatti, neurologue de l’Université de Parme, fit la surprenante découverte des neurones miroirs. Une découverte qui, bien que très peu connue du grand public, pourrait être à l’origine d’une révolution scientifique majeure dont on ne pressent que quelques contours. 1. Méthode symptothermique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La méthode symptothermique ou méthode symptothermale est une méthode de planification familiale naturelle qui complète la méthode des températures. Elle permet de détecter l'ovulation et donc les périodes de fertilité féminine et qui peut donc être utilisée pour favoriser les grossesses ou comme méthode contraceptive. Description[modifier | modifier le code] L’utilisation de la méthode symptothermique demande d’observer et de noter quotidiennement, sur un graphique, les signes de fertilité féminine[1] :

«Réfléchir, c'est résister à soi-même» Rencontre avec Olivier Houdé Pour le psychologue Olivier Houdé, on apprend en résistant à ses propres automatismes. Bonne nouvelle, ça se travaille ! La Sorbonne, un mercredi automnal. Les chercheurs ont fait un pas de géant pour comprendre la façon dont notre cerveau génère des émotions Des chercheurs ont découvert que malgré leur diversité et leurs différentes méthodes de fonctionnement, les émotions étaient enregistrées dans le cerveau de manière très conventionnelle. C’est une grande avancée dans la compréhension de notre système cognitif que DGS vous explique en détail. Une étude menée par Adam Anderson et son équipe de l’Université de Cornell a mis en évidence le fait que les émotions étaient en fait générées par une seule partie du cerveau, contrairement à ce que les précédentes recherches avaient prouvé. « Nous avons découvert que des modèles spécifiques d’activité cérébrale dans le cortex orbitofrontal, une zone du cerveau associée aux émotions, agissaient comme un code qui capture les sentiments subjectifs d’un individu », explique Adam. Le cerveau est en fait capable de créer un large spectre d’émotions subjectives. Nous avons trouvé cette étude très intéressante.

Le mythe de l’accouchement qui dérape en quelques secondes Il suffit d’évoquer l’idée d’accoucher en dehors d’un hôpital pour qu’une armée de médecins s’élève en brandissant les innombrables risques de cette entreprise. L’argument le plus utilisé est que toutes les femmes, y compris celles en excellente santé, à la grossesse idyllique et ne présentant aucun risque apparent, peuvent voir leur accouchement se compliquer sans la moindre raison et virer au drame en quelques instants. Un médecin peut se limiter à prononcer cette phrase pour contrer toute proposition visant à offrir aux femmes des lieux plus respectueux pour donner la vie, tels que les maisons de naissance ou la possibilité d’accoucher à domicile. Qu’importe si cet argument est irrationnel et en contradiction avec les données scientifiques, la terreur est la meilleure arme pour dissuader les femmes de toute aspiration à la liberté et les maintenir dans une soumission la plus absolue au pouvoir médical.

Rencontre avec Antonio Damasio : La conscience est née des émotions Il a déjà montré que les émotions sont indispensables à la validité de nos raisonnements. Dans son dernier ouvrage, Antonio Damasio estime qu’elles pourraient être à l’origine de la conscience humaine et animale. Antonio Damasio se trouve à deux pas du Panthéon. Au sens propre : c’est là que nous avons rendez-vous, chez son éditrice française. Les ondes cérébrales Des chercheurs ont découvert que nos différents états de conscience correspondent à des ondes cérébrales spécifiques. La fréquence de nos ondes cérébrales change en fonction de nos états mentaux. Les ondes Bêta 13 Hz et plus : concentration, état de veille actif, affirmations et intentions spirituelles. La ondes Alpha 8 à 12 Hz : rêve éveillé, méditation, hypnose, visualisation… Les ondes Thêta 5 à 7Hz : visualisation lucide, début de la phase vibratoire, états de transe ; hypnose et méditation profondes, état hypnagogique.

Nous sommes tous bisexuels On ne naît pas hétéro, on le devient. On connaît tous des homos; certains d’entre nous le sont. On connaît tous des hétéros; si ça se trouve, il y en a parmi vous. La différence entre les deux est tellement évidente qu’elle n’appelle pas d’explication. Où que l’on se place dans le débat (vive la liberté d’expression), j’estime que le fait d’avoir le droit en France d’être homosexuel et de choisir de le revendiquer (ou pas) sans se faire lapider est un signe de progrès social et d’évolution de l’humanité. Tout comme il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, on a tendance à naturellement cataloguer les êtres en les identifiant selon leur orientation sexuelle.

Antonio Damasio : Oui, il y a une biologie des sentiments Longtemps, la science a entretenu une séparation entre le corps et l'esprit, estimant notamment que les sentiments n'avaient rien à faire avec la biologie. C'était presque une question taboue. En effet. Pour des raisons multiples, religieuses surtout, on a cherché à cultiver cette distinction, et à préserver la vieille idée que l'esprit, ou l'âme, n'avait pas de support biologique. Descartes, qui fut un grand scientifique et un grand penseur, a scellé cette différence: pour lui, il y avait une substance pour le corps, une autre pour l'esprit. Seul Spinoza, qui vivait lui aussi au XVIIe siècle, à Amsterdam, comme Descartes, s'est rebellé: l'esprit et le corps devaient avoir, disait-il, une racine commune.

Les ondes cérébrales du cerveau et niveau de conscience Les ondes cérébrales et le cerveau… Comprendre les bases du fonctionnement cérébral nous aide à mieux nous comprendre et à utiliser à bon escient des outils tels que ceux que nous utilisons dans les expériences exceptionnelles de conscience très élargie ou d’expériences extraordinaires. Nous verrons que le niveau d’énergie et l’alignement lors d’une expérience reste important pour introduire de la conscience à des niveaux vibratoires correspondant aux différents stades ondulatoires du cerveau. En particulier, lorsque le cerveau entre en résonance et en conscience dans le lieu de traitement de l’information le plus puissant du cerveau, notre inconscient. Le cerveau est certes un territoire énigmatique, mais depuis une cinquantaine d’années, la science a élucidé certains de ses mystères. Mentionnons par ailleurs que le cerveau est divisé en deux hémisphères, puis en plusieurs aires, chacune ayant une fonction importante : aires du langage, de la sensibilité corporelle, de l’émotion, etc.

Ces 7 choses vous paraissent absurdes, et pourtant lorsqu'on le fait pour le sexe, certains les trouvent tout à fait banales... À voir absolument ! Il y a quelques temps, une petite vidéo très bien faite nous expliquait ce qu'est le consentement sexuel... avec des tasses de thé. L'excellent site Everydayfeminism (en anglais) a réalisé ces petites bandes dessinées très simples, qui montrent à quel point il est absurde d'ignorer le consentement d'une personne lorsqu'il s'agit de sexe — en transposant les situations avec des choses du quotidien. Vous pouvez également lire leurs autres articles, qui sont aussi très intéressants : on y parle de culture du viol et des différents stéréotypes liés au genre, sans jamais diaboliser les hommes et toujours de manière très intelligente...

Related: