background preloader

La conscience de soi expliquée par les neurosciences sociales

La conscience de soi expliquée par les neurosciences sociales

http://www.youtube.com/watch?v=xSH8tGDcjW4

Related:  Sources Présentées le 25/03/2015NeurosciencesCerveauSpirituel

Quand les neurosciences valident l'éducation bienveillante Catherine Gueguen, pédiatre passionnée par les découvertes récentes des neurosciences.© Sylvain Gripoix Pourquoi s'intéresser aux dernières découvertes sur le cerveau ? Des études récentes en neurosciences affectives (étude des émotions, sentiments, capacités relationnelles,etc.) prouvent que certaines expériences modifient en profondeur le cerveau des enfants, plus fragile et immature que ce qu'on avait imaginé et très malléable jusqu'à l'adolescence. Notre cerveau atteindrait même sa pleine maturité uniquement à la troisième décade de notre vie dans certaines de ses zones ! Une (autre) étude, réalisée en 2012 à l'université de Saint Louis, dans le Missouri, par Joan Luby, professeur de psychiatrie, souligne également qu'une éducation empathique augmenterait le volume de l'hippocampe, petite partie du cerveau qui occupe une place centrale dans le fonctionnement de notre mémoire. L'impact est direct : les enfants soutenus et encouragés auraient une meilleure mémoire !

Éloge de la suite Pourquoi ce site ? La réponse courte pourrait être quelque chose comme : parce que j’en devais une à Laborit… Dans le sens où la lecture de ses bouquins m’a aidé à comprendre bien des choses et à être mieux dans ma peau au début de la vingtaine quand je l’ai découvert par hasard. C’est entre autres cette belle rencontre, et bien d’autres qui ont suivi, que je raconte dans le film qui vient avec ce site. Une réponse un peu plus élaborée sur la raison d’être de ce projet est que je me suis rendu compte au fil des ans que je n’étais pas le seul à avoir été influencé par les idées de Laborit. Que ce soit à cause de la dédicace sur mon site Le cerveau à tous les niveaux ou par les cours Parlons Cerveau que j’ai donnés sur lui à l’UPop Montréal, de nombreuses personnes m’ont raconté à quel point Laborit les avaient aidées à comprendre leurs comportements et celui de leurs semblables, bref à mieux vivre.

Atteinte de synesthésie, elle peut voir la musique. Elle a décidé de peindre ce qu'elle entend. Melissa McCracken est synesthète. Atteinte de synesthésie, un phénomène neurologique rare, elle peut notamment voir les sons, qui pour elle, ont une certaine forme, une certaine couleur et sont aussi en mouvement. Pour un synesthète, deux ou plusieurs sens sont associés. Par exemple, les lettres de l’alphabet peuvent paraître colorées avec une couleur bien spécifique pour chaque lettre.

Documentaire: Le Cerveau et ses Automatismes le pouvoir de l’inconscient Le cerveau et ses automatismes 1/2: La magie de l’inconscient Des séquences animées en 3D prouvent que notre capacité de raisonnement atteint vite ses limites et peine à influencer nos comportements. Des objets banals tels que des allumettes et des chaises permettent des expériences surprenantes quand ils sont manipulés par des chercheurs.Pour prouver le bien-fondé de leurs thèses, ces derniers n’hésitent pas à s’élancer sur une planche de surf ou à étudier les méthodes des prestidigitateurs. Autant de raisons de s’inquiéter parfois, notamment quand nous apprenons que notre cerveau prend les décisions sept secondes avant que nous en ayons conscience !Un fascinant périple aux quatre coins du monde, de l’Australie à l’Allemagne en passant par les États-Unis et la Suède, pour observer nos neurones dans tous leurs états. Le cerveau et ses automatismes 2/2 – Le pouvoir de l’inconscient

PDG d’AXA : « le Big Data va redéfinir la mutualisation des risques Le Big data est une révolution qui oblige les entreprises à se réorganiser. C’est ce que souligne le PDG d’Axa qui pose la question de l’éthique, du partage de données et de la redéfinition des services. Ce 4 février, Henri de Castries, le PDG d’AXA entendait faire passer le message de l’importance que prennent aujourd’hui les données, le phénomène du Big Data, et l’urgence pour les entreprises dont la sienne à appréhender la problématique. «Réfléchir, c'est résister à soi-même» Rencontre avec Olivier Houdé Pour le psychologue Olivier Houdé, on apprend en résistant à ses propres automatismes. Bonne nouvelle, ça se travaille ! La Sorbonne, un mercredi automnal.

Neurones miroirs (I) Une découverte monumentale mais ignorée En 1996, Giacomo Rizzolatti, neurologue de l’Université de Parme, fit la surprenante découverte des neurones miroirs. Une découverte qui, bien que très peu connue du grand public, pourrait être à l’origine d’une révolution scientifique majeure dont on ne pressent que quelques contours. 1. L'influence de l'esprit sur la matière, biopsychokinesie, parapsychologie scientifique - Salamandre TV Présentation L'influence de l'esprit sur la matière, biopsychokinesie, parapsychologie scientifique L’une des premières raisons de l’intérêt porté à la bio psychokinèse, ou psychokinèse sur des cibles biologiques, est son lien intime avec la guérison psychique.

DOCU. Voyagez dans les méandres de votre conscience CONSCIENCE & CERVEAU. Comment notre conscience s'enracine-t-elle dans notre cerveau ? C'est une des questions que les progrès de la neurologie et notamment des techniques d'imagerie permettent de mieux cerner aujourd'hui. Le documentaire Déchiffrer la conscience, voyage dans l'étoffe de nos pensées diffusé sur Arte vendredi 22 avril 2016 à 22h25 invite le téléspectateur à une passionnante plongée dans les méandres du cerveau pour mieux comprendre comment émerge cette vie intérieure singulière et propre à chacun que l'on nomme conscience.

Rencontre avec Antonio Damasio : La conscience est née des émotions Il a déjà montré que les émotions sont indispensables à la validité de nos raisonnements. Dans son dernier ouvrage, Antonio Damasio estime qu’elles pourraient être à l’origine de la conscience humaine et animale. Antonio Damasio se trouve à deux pas du Panthéon. Au sens propre : c’est là que nous avons rendez-vous, chez son éditrice française. Les chercheurs ont fait un pas de géant pour comprendre la façon dont notre cerveau génère des émotions Des chercheurs ont découvert que malgré leur diversité et leurs différentes méthodes de fonctionnement, les émotions étaient enregistrées dans le cerveau de manière très conventionnelle. C’est une grande avancée dans la compréhension de notre système cognitif que DGS vous explique en détail. Une étude menée par Adam Anderson et son équipe de l’Université de Cornell a mis en évidence le fait que les émotions étaient en fait générées par une seule partie du cerveau, contrairement à ce que les précédentes recherches avaient prouvé. « Nous avons découvert que des modèles spécifiques d’activité cérébrale dans le cortex orbitofrontal, une zone du cerveau associée aux émotions, agissaient comme un code qui capture les sentiments subjectifs d’un individu », explique Adam. Le cerveau est en fait capable de créer un large spectre d’émotions subjectives. Nous avons trouvé cette étude très intéressante.

Etats Modifiés de Conscience Il s'agit de réaliser un documentaire indépendant et auto-financé sur les états modifiés de conscience (recueil de témoignages d'expériences de mort immintente, de sorties hors du corps, et interview de grands spécialistes qui ont analysé ce sujet). Le documentaire sera terminé d'ici mars 2016. Depuis la nuit des temps, des individus ont témoigné avoir vécu des expériences hors du commun : sorties hors du corps, voyages astraux, expériences de mort imminentes, expansions de consciences...

Défis : Trouver des neuromythes ! Qu’est-ce qu’un neuromythe ? C’est une croyance fausse concernant les capacités de notre cerveau. Le neuromythe est souvent basé sur des résultats scientifiques mal interprétés ou trop vieux. Il résiste à l’information récente car il est souvent associé à une communication qui nous donne l’illusion qu’il est fiable par exemple des images de cerveaux ou des termes savants dans le texte. Ecouter du Mozart nous rend plus intelligent. La décision - Alain Berthoz septembre 2003 présentation par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin La décision En quelques années se sont multipliés les travaux permettant de situer ce que l'on pourrait appeler la machine humaine au point milieu d'une double évolution. La première de ces évolutions a demandé au moins 600 millions d'années et a vu émerger les comportements intelligents puis conscients dans les multiples filières de développement des espèces animales, dont l'espèce humaine fait évidemment partie.

Related: