background preloader

Mon corps ce héros : Le cerveau - 03/03

Mon corps ce héros : Le cerveau - 03/03

http://www.dailymotion.com/video/xi9mqh

Related:  mamiecelesteNeurosciences Théoriecoordo3elhoussaineCerveau

En vidéo : des yeux qui bougent… vus sous IRM L'être humain, comme beaucoup d'autres animaux, est une très belle machine. Ce geste de bouger les yeux sollicite 6 paires de muscles que nous contrôlons sans même nous en rendre compte. © IR4M, CNRS, université Paris-Sud En vidéo : des yeux qui bougent… vus sous IRM - 1 Photo À voir, la galerie photo sur l'Homme en transparence La semaine dernière, nous avons publié un court film dans lequel on peut voir une femme manger une glace sous IRM. Désormais, si les images sont une nouvelle fois enregistrées par imagerie par résonance magnétique, on observe dans ce nouvel extrait les yeux en plein mouvement, vus depuis le sommet du crâne. Les dernières découverts en neuroéducation Steeve Masson, chercheur canadien en neuroéducation, propose de répondre dans la vidéo ci-dessous à la question : en quoi mieux connaître le cerveau peut-il nous aider à mieux enseigner ? Cette vidéo dure 1 heure et 15 minutes et je vous en résume les grandes lignes dans plusieurs articles : Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (1/5) – Les dernières découvertes en neuroéducation Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner (2/5) – Utiliser la neuroplasticité pour enseigner efficacement

Spaun, un cerveau artificiel pour mieux comprendre le cerveau humain Notre cerveau garde en lui de nombreux secrets sur son fonctionnement. Des modèles artificiels du cerveau en fonctionnement, comme Spaun, nous aideront peut-être à en saisir un certain nombre. © por adrines, arteyfotografia.com Spaun, un cerveau artificiel pour mieux comprendre le cerveau humain - 3 Photos Les animaux, dont l’être humain, sont dotés d’un cerveau complexe, alternant ou combinant diverses activités, comme la mobilité, la vision, la mémorisation, etc. Face à l’étendue des mystères autour de notre matière grise, les scientifiques tentent de développer des cerveaux artificiels qui diffèrent des superordinateurs. Ces premiers sont conçus pour imiter le fonctionnement de l’encéphale quand ces derniers doivent trouver le plus vite possible la meilleure solution à un problème très complexe.

Les chercheurs ont fait un pas de géant pour comprendre la façon dont notre cerveau génère des émotions Des chercheurs ont découvert que malgré leur diversité et leurs différentes méthodes de fonctionnement, les émotions étaient enregistrées dans le cerveau de manière très conventionnelle. C’est une grande avancée dans la compréhension de notre système cognitif que DGS vous explique en détail. Une étude menée par Adam Anderson et son équipe de l’Université de Cornell a mis en évidence le fait que les émotions étaient en fait générées par une seule partie du cerveau, contrairement à ce que les précédentes recherches avaient prouvé. « Nous avons découvert que des modèles spécifiques d’activité cérébrale dans le cortex orbitofrontal, une zone du cerveau associée aux émotions, agissaient comme un code qui capture les sentiments subjectifs d’un individu », explique Adam. Le cerveau est en fait capable de créer un large spectre d’émotions subjectives. Nous avons trouvé cette étude très intéressante.

CAFÉ SCIENTIFIQUE - TDAH : des réponses à travers la recherche - La discussion en vidéo! Plus d’un million de Canadiens sont touchés par le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDA/TDAH) et c’est l’une des maladies comportementales la plus répandue chez l’enfant.Les chercheurs travaillent activement à trouver des réponses aux questions qui gravitent autour de ce trouble du développement qui est devenu un problème de société préoccupant qui touche les enfants et les adultes. Quelle est la validité des tests de diagnostic de TDA/TDAH? Quel est le rôle de la génétique dans le TDA/TDAH? Quelles sont les stratégies de traitements disponibles? Y-a-t-il un risque à mettre les enfants sous médication? Les médicaments sont-ils trop souvent prescrits?

La plasticité cérébrale - Philippe Lambert, article Psychologie Longtemps, les scientifiques ont cru que le cerveau, une fois mature, se caractérisait par la stabilité de ses connexions, jugées immuables. Depuis une trentaine d'années, cette vision de la structure et du fonctionnement cérébral a volé en éclats. Grâce à la plasticité cérébrale, le cerveau modifie l'organisation de ses réseaux de neurones en fonction des expériences vécues par l'organisme. Le cerveau est « informable » et déformable. Ainsi, s'il était le réceptacle de souvenirs figés qui remonteraient à la surface après avoir été extraits de la « boîte » où ils dormaient, comment, par exemple, reconnaîtrions-nous une personne que nous n'avons plus côtoyée depuis des années ?

Neuroéducation #1: l’étude du cerveau pourrait nous aider à mieux enseigner - #PROFPOWER La neuroéducation est un champ très à la mode ces temps-ci. Vous avez toujours rêvé de connaître ce qu’il se passe dans le cerveau de vos élèves lors de l’apprentissage ? De savoir quels sont les effets de vos enseignements sur leurs capacités cérébrales ? De pouvoir adapter votre pédagogie à chaque élève, en fonction de la constitution et du développement de son cerveau ? On se propose de vous exposer en avant-première les découvertes d’une toute jeune discipline à la croisée des chemins : la neuroéducation.

Série L. Vygotski - 2 - De Piaget à Vygotski La psychologie de Vygotski s’appuie sur l’idée que les facultés rationnelles dépendent du contrôle et de la régulation des processus cognitifs au niveau conscient, grâce à l’utilisation d’« outils » cognitifs médiateurs de la pensée. C’est pourquoi elle subordonne le développement cognitif de l’enfant à son appropriation progressive de construits culturels, et notamment de construits organisés tels que le langage et les systèmes conceptuels. L’idée suivant laquelle l’apprentissage interagit avec le développement confère un rôle clé à l’éducation formelle et, à cet égard, à l’asymétrie de la relation adulte-enfant dans le processus d’apprentissage. Cette dynamique du développement intellectuel s’oppose à la dynamique piagétienne pour laquelle le moteur du développement est un processus d’auto-équilibration d’origine interne. Piaget centre son modèle de développement des facultés cognitives sur l’idée d’interaction entre l’individu et son environnement.

Les ondes cérébrales Des chercheurs ont découvert que nos différents états de conscience correspondent à des ondes cérébrales spécifiques. La fréquence de nos ondes cérébrales change en fonction de nos états mentaux. Les ondes Bêta 13 Hz et plus : concentration, état de veille actif, affirmations et intentions spirituelles. La ondes Alpha 8 à 12 Hz : rêve éveillé, méditation, hypnose, visualisation… Les ondes Thêta 5 à 7Hz : visualisation lucide, début de la phase vibratoire, états de transe ; hypnose et méditation profondes, état hypnagogique. L'acquisition de la connaissance La connaissance ? Elle peut se définir comme l’activité théorique de l’homme, comme l’opposé de l’action dans le monde. Le problème philosophique de la connaissance est triple : le problème de l’origine des connaissances est celui de savoir si elles procèdent de l’expérience (empirisme) ou de la raison (rationalisme).le problème de la nature de la connaissance, qui nous amène à distinguer diverses formes de connaissance, notamment celles qui relèvent de l’esprit de finesse (psychologie par exemple) et celles qui relèvent de l’esprit de géométrie (mathématique par exemple)le problème de la portée de la connaissance : notre connaissance est-elle absolue (position dogmatique, à l’oeuvre chez Hegel ou Platon) ou bien est-elle limitée au monde des phénomènes (position critique, à l’oeuvre chez Kant par exemple).

Related: