background preloader

Les neurosciences vont-elles confirmer la psychanalyse ?

Les neurosciences vont-elles confirmer la psychanalyse ?
Edito : Les neurosciences vont-elles confirmer la psychanalyse ? Longtemps les neurosciences et les sciences cognitives, grisées par les avancées incontestables dans la connaissance des mécanismes biochimiques et moléculaires qui caractérisent notre cerveau et sous-tendent notre pensée, notre mémoire et notre conscience, se sont appuyées sur la métaphore informatique pour rendre compte du prodigieux fonctionnement de notre esprit et des remarquables facultés cognitives de l'espèce humaine. Cette conception scientifique et philosophique dominante dans les sciences cognitives connut son apogée avec des ouvrages qui eurent un grand succès, comme "homme neuronal" de Jean-Pierre Changeux, en 1983, le "Cerveau-machine", de Marc Jeannerod, en 1991 ou encore "La biologie des passions", de Jean-Didier Vincent, en 1999. Dans son essai, Pommier montre que la conscience du monde qui nous entoure ne peut prendre sens que par la "médiation du symbole". René TRÉGOUËT Sénateur Honoraire Noter cet article : Related:  Neuro sciences et apprentissage

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Parmi toutes les approches philosophiques proposées au fil des siècles pour tenter de résoudre , le dualisme et le matérialisme recueillent l’adhésion d’un nombre considérable de penseurs. Ceux-ci ont toutefois été amenés à nuancer ces deux positions théoriques générales afin de faire face aux critiques formulées à leur endroit. Pour éviter les pièges du dualisme de substance par exemple, on a proposé un « dualisme de propriété ». Celui-ci reconnaît que tout est matière mais que cette matière peut posséder deux types de propriété : des propriétés physiques et des propriétés mentales, ces dernières n’étant pas réductibles aux premières. La douleur aurait par exemple une propriété physique (les fibres C qui émettent des potentiels d’action) et, en même temps, une propriété consciente (le sentiment douloureux). Mais la question de savoir comment les états subjectifs peuvent influencer la matière sans violer les principes de la physique demeure irrésolue. Ou bien comme pour la température.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! La diversité des personnalités et des comportements humains est le produit de la singularité du cerveau de chaque individu. Celle-ci se constitue d’abord à travers les premières étapes de la construction des circuits cérébraux, où des mécanismes intrinsèques mettent en place les circuits nerveux à l’origine d’une vaste palette de comportements instinctifs, que ce soit pour trouver de la nourriture, pour se défendre ou pour s’accoupler. Mais la construction du système nerveux des animaux, et donc aussi de l’être humain, est également influencée par l’expérience. Les périodes critiques sont un phénomène général que l’on retrouve dans plusieurs systèmes sensoriels. Certaines périodes critiques peuvent être très courtes, comme celle à l’origine du phénomène de l’empreinte chez les oiseaux, ou plus longue et moins bien délimitées pour des comportements complexes comme le langage humain.

Sons, vibration et ascension de conscience Quand la science re-découvre ce que savent les chercheurs spirituels.... Un pont entre esprit et matière ? par Sandrine Buzin De Pythagore à Schumann, les sons et les vibrations ont toujours intrigué l’humanité. Quel était donc le secret dissimulé derrière les sons et les vibrations ? En musique, c’est une composante du son. Plus sérieusement, le schéma ci dessus montre que l’onde porte une fréquence fondamentale (iciet ici). Le comportement ondulatoire de la matière entre t-il en résonance avec l’esprit ? (Voir schéma ci-dessus). Pour conclure, l’expérience de Chaldni (de même que l’expérience de M. Les effets vibratoires de nos pensées impactent la matière dont nous sommes faits et celle du monde… Dès lors, faire vibrer nos pensées sur un ton élevé impactera t-il notre conscience, notre vie, notre corps et notre réalité ?

Réussite scolaire et estime de soi Comment développer, cultiver et même restaurer la confiance en soi, facteur-clé de la réussite scolaire ? Il existe pour cela de nombreuses petites techniques pédagogiques ou relationnelles, peu coûteuses, dont l’efficacité est attestée par de nombreuses expériences en psychologie sociale. Peut-on voir dans les échecs scolaires le reflet d’une faible estime de soi ? Spontanément, la plupart des gens répondront par l’affirmative à cette question. Quand la confiance invite à la performance Sous des appellations variées, la plupart des conceptions actuelles de la motivation partagent l’idée selon laquelle la confiance en nos capacités à agir efficacement joue un rôle crucial dans notre engagement et nos performances. Comment restaurer la confiance ? Il n’empêche, la relation entre confiance et performance est bien établie chez des élèves de tous âges, même si elle reste d’amplitude modérée. L’enfer, c’est les autres La force du message L’art d’accroître son estime de soi (1) H.W. Benoît Galand

Cerveau global Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cerveau global est le nom donné au réseau émergent intelligent formé par toutes les personnes sur la Terre, les ordinateurs et liens de communication qui les connectent ensemble. Comme un vrai cerveau, ce réseau est un système immensément complexe, auto-organisé, qui traite l'information, prend les décisions, résout les problèmes, apprend les nouvelles connexions et découvre de nouvelles idées. Il joue le rôle d'un système nerveux collectif pour l'ensemble de l'humanité. Carte des différents nœuds d'Internet en février 1982 ; le réseau des réseaux était alors en phase de pré-production (beaucoup d'hôtes reliés à ARPANET utilisaient toujours NCP à cette date). Le superorganisme global[modifier | modifier le code] Autres noms pour ce concept[modifier | modifier le code] Différentes personnes ont proposé différents noms pour ce concept d'un système cognitif au niveau planétaire : Histoire de l'idée[modifier | modifier le code] P.

Comment mesure-t-on le QI et quelles sont ses limites ? "Quelles sont les limites du quotient intellectuel et comment mesure-t-on les capacités cérébrales humaines ?" nous interpelle Alexandre LeMémé Shapiro, lecteur de Sciences et Avenir, sur la page Facebook de notre magazine. Car chaque semaine, la rédaction fait moisson de questions scientifiques afin d'apporter une réponse à l'une d'entre elles. Merci pour votre intérêt et votre curiosité. Sciences et Avenir s'était posé la question il y a quelques années. Quand la psychologue ouvre la porte, la "mallette" est déjà là, posée sur la table. Dépister les enfants "surdoués" La psychologue explique : "Il y a en ce moment une recrudescence de consultations pour une évaluation du QI. La Recherche. La psychologue montre un modèle de construction à reproduire et déclenche le chronomètre. Suit l'identification de concepts sur des imagiers, puis le remplissage de pages de codes en deux minutes pour évaluer la vitesse de traitement de l'information... Le QI : une dérivée de "l'âge mental"

Le cerveau et la neuro-pédagogie digitale - Partie I Le cerveau une anomalie dans l’univers Une incroyable nature humaine L’étude du cerveau est ancienne et beaucoup de connaissances anatomiques ont été accumulées grâce à la dissection (aire de Broca, ou cerveau triunique de Mc Lean avec un cerveau organisé en cortex limbique et reptilien) : Cortex : fonctions nerveuses élaborées : sensorielles, langage action motricité mémoire;Système limbique (hippocampe, amygdale, circonvolution, hypotalamus) (limbé = frontière) : interface entre vie cognitive et vie végétative, siège des émotions;Cervelet : contrôle moteur, peur – plaisir – attention et langage;Tronc cérébral : participe du système nerveux central en continuité de la moelle épinière. Le cerveau connaît un regain d’intérêt avec les scanners et l’imagerie médicale. L’encyclopédie Universalis annonce qu’il est capable de traiter de 1013 à 1019 instructions par seconde. Un cerveau comme un être seul de son espèce n’existe pas. La perception et la lecture Source :

Partie II - Le cerveau et la neuro-pédagogie digitale Suite le partie 1 ... La mémorisation Il existe plusieurs fonctionnements repérables de la mémoire. La mémoire procédurale est une mémoire perceptive. La rétention d’information est très courte s’il n’y a pas d’utilité. Par exemple « Quelle couleur était le sol en entrant dans le hall d’entrée ?» Les synapses stabilisés crée un réseau définitif et finissent par créer des routines ou « renforcement synaptique », comme un chemin qui se creuse à force de l’emprunter, même si des travaux sont réalisés sur le chemin, la trace demeure et une habitude de cheminement s’installe. La mémoire est affectée par les émotions. Il est aussi intéressant d’observer que le cerveau a un fonctionnement social. Quelques conseils pédagogiques : Créez des ancrages émotionnels pour augmenter le rappel des informations.Regroupez et fractionnez des informations pour en faciliter la mémorisation (ex: méthode des LOCI ou des MindMap). De l’intention à l’attention Un émiettement du travail est constaté. Bibliographie

Related: