background preloader

Dessine-moi l'éco : Y a-t-il un remède au chômage ?

Dessine-moi l'éco : Y a-t-il un remède au chômage ?

http://www.youtube.com/watch?v=s3cM2Kx-jUY

Related:  Chapitre 2 : Le chômage et ses causesÉconomie en VidéosRC2.1-2 Marché du travail et politiques de l'emploiT7C16 - Les explications principales du chômageEconomie BTS AM

Le chômage en France Le BIT est le Bureau international du travail, l'instance baséeà Genève qui dirige l'Organisation internationale du travail (OIT),une agence regroupant les pays de l'ONU et cherchant à promouvoir la justice sociale et le travail décent. Le BIT a élaboré des méthodes statistiques pour pouvoir comparer les données sociales d'un pays à l'autre qui ont été affinées par Eurostat, l’agence statistique européenne.Pour calculer le nombre de chômeurs, ils préconisent ainsi de ne retenir que les demandeurs d'emploi de 15 ans ou plus... ... n'ayant pas travaillé au cours de la semaine... étant disponible pour travailler dans les deux semaines... et ayant entrepris des démarches actives de recherche d'emploi dans le mois précédent (ou ayant trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois).

4.Et si on reparlait réduction du temps de travail ? juin 2015 Il faudrait de nouveau utiliser le levier du temps de travail, mais en prenant le dossier sous un autre angle que la durée hebdomadaire. Même si elle devait perdurer et permettre de stabiliser le chômage, la reprise actuelle n'est pas de nature à le faire redescendre suffisamment rapidement. Et sauf retour - peu probable et au fond pas vraiment souhaitable pour des raisons environnementales - à un taux de croissance très élevé, même les effets prolongés du papy-boom n'y suffiront pas d'ici à 2022, selon les projections de France Stratégie . Un tel niveau de chômage menace pourtant la cohésion sociale et territoriale du pays, mais aussi la démocratie, au vu des scores très élevés atteints par l'extrême droite. Il constitue de plus un formidable gâchis économique, puisqu'il signifie que plusieurs millions de personnes ne contribuent plus à la création de richesses.

la Pyramide de Maslow du Web La pyramide de Maslow adaptée à l’utilisation d’internet… Voici une réflexion suite à la lecture d’un article déposé sur le blog Webwave par Jérémy Parola. Le besoin de survie se caractérise par les besoins primaires de l’utilisation d’internet: envoi/réception d’emails, recherche d’informations. Ainsi les moteurs de recherche sont les premier outils pour assouvir ce besoin d’information. Les sites éditeurs vers lesquels redirigent les requêtes en sont la résultante (ex: MétéoCity pour les prévisions météo, CuisineAZ pour la réalisation d’une recette). Le besoin de sécurité : protection des données personnelles et sécurité des paiements sont ceux qui viennent immédiatement à l’esprit. Relocalisation un phénomène qui prend de l’ampleur Selon le journaliste en plateau, la relocalisation des entreprises en France est un "mouvement bien engagé". "Il y a déjà une dizaine d’industriels français qui ont rapatrié à la maison leur production. Ils font des jouets, des skis, des voitures des vêtements. Bien sûr, ce n’est que le début, on estime qu’il y a un emploi perdu sur dix qui revient, mais justement l’émission montre que les pays qui sont plus engagés sur cette voie-là que nous ont réussi à créer plusieurs centaines de milliers d’emplois", précise-t-il.

3.Le papy-boom ne va pas tout régler juin 2015 Les départs à la retraite des générations nombreuses du baby-boom atteindront bientôt un niveau inégalé. Mais cela ne devrait pas suffire à faire revenir le plein-emploi. Le papy-boom est là… mais ses effets ne se font guère sentir pour l'instant sur le marché du travail. Les générations nombreuses du baby-boom, nées entre 1945 et 1972, partent pourtant progressivement à la retraite et ce phénomène est appelé à s'amplifier jusqu'en 2040. Ces fins de carrière nombreuses vont-elles enfin permettre au chômage de baisser en France ? Oui, mais seulement dans une mesure limitée, selon une étude de France Stratégie et de la Dares (voir "En savoir plus"). Les inégalités et l’excès de profit comme facteurs de crise La crise où nous sommes plongés n’est pas d’abord une crise de la « mauvaise » régulation financière, même si cela compte. Son explication « systémique » reste à faire, mais, pour y contribuer sur un mode pédagogique, je vous propose un petit tableau de synthèse, en une page seulement ! Mais je commence par un lien vers une analyse étonnante d’actualité sur le rôle majeur des inégalités sociales dans la crise de 29.

L'emploi des jeunes peu qualifiés en France Une étude sur l'emploi des jeunes peu qualifiés en France réalisée par le Conseil d'analyse économique a été rendue publique le 24 avril 2013. Début 2013, près de 1,9 million de jeunes âgés de 15 à 29 ans, ne sont ni à l'école, ni en emploi, ni en formation, ce qui représente 17% de cette tranche d'âge. 900.000 jeunes ont quitté l'école sans diplôme et ne cherchent pas d'emploi*. La faiblesse du taux d'emploi des jeunes s'explique, selon l'étude, non seulement par une moindre fréquence du travail chez les jeunes qui sont encore en étude mais également par un nombre très important de jeunes inoccupés. Ces derniers, étant en situation de grande précarité, rencontrent de grandes difficultés d'insertion dans l'emploi. Le taux d'emploi des jeunes ayant fait des études supérieures est de plus de 80% dans les 3 ans suivants la sortie d'école contre 30% pour ceux n'ayant pas poursuivi leurs études au delà du collège. 85% des inactifs n'ont pas dépassé le niveau du lycée. * statistiques de l'OCDE

2. Le chômage ne baissera pas tout seul (introduction au dossier) juin 2015 La croissance au premier trimestre 2015 a réservé une bonne surprise, en grimpant à 0,6 %. Cette forte hausse du PIB français - en rythme annuel, cela représente une croissance de 2,4 % - vient en effet interrompre une période de stagnation quasi complète qui durait depuis le milieu de 2013. Est-ce le signe que nous arrivons enfin au bout du tunnel et que le chômage va se mettre à baisser ?

Taux de chômage et chômeurs en France : le point en juin Le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 1,9% par rapport à août. Le taux de chômage augmente de 0,1 point sur trois mois, à 9,7%. [Mise à jour du 24/11/2016 à 10h11] Le nombre de demandeurs d'emploi en France en octobre sera dévoilé par la Dares et Pôle Emploi aujourd'hui à 18h. Au troisième trimestre 2016, le taux de chômage en France progresse de 0,1 point sur trois mois, à 9,7% en métropole, soit 2,8 millions de personnes au chômage (au sens du BIT). 1. Le chômage ne baissera pas tout seul - juin 2015 L'économie française a rebondi au premier trimestre 2015. Une bonne nouvelle, mais cette reprise reste fragile et ses effets sur l'emploi risquent d'être limités. Le chômage ne baissera pas tout seul (introduction au dossier) La croissance au premier trimestre 2015 a réservé une bonne surprise, en grimpant à 0,6 %. Cette forte hausse du PIB français - en rythme annuel, cela représente une croissance de 2,4 % - vient en effet interrompre une période de stagnation quasi complète qui durait depuis le milieu de 2013.

Le taux de chômage est stable au premier trimestre 2016 Le taux de chômage baisse de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016 En moyenne sur le deuxième trimestre 2016, le taux de chômage au sens du BIT est de 9,9 % de la population active en France, après 10,2 % au premier trimestre 2016. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs diminue de 74 000, à 2,8 millions de personnes ; le taux de chômage diminue ainsi de 0,3 point par rapport au premier trimestre 2016, à 9,6 % de la population active. La baisse concerne toutes les tranches d'âge, particulièrement les jeunes.

Déchiffrage - Chômage, l'éternel retour ?, en VOD Réalisateurs : Jacques Goldstein en collaboration avec Anne KunvariProducteurs : ARTE France, Les Films d’Ici 2, Alternatives économiquesPrésentatrice : Émilie Aubry Déchiffrage met en lumière et en débat les grands enjeux de l’économie avec les moyens du documentaire et la longue-vue du journal Alternatives économiques. Un deuxième numéro consacré à la question du chômage. L’Europe compte aujourd’hui plus de 26 millions de chômeurs. Ce record signe un triple échec : économique, social et politique.

Related: