background preloader

Les chiffres du chômage en question

Les chiffres du chômage en question
Related:  Chômage & politique de l'emploi

Économie : la jeunesse, une génération sacrifiée Dimanche 19 avril, François Hollande a présenté officiellement la prime d'activité. Une aide financière qui sera bientôt élargie aux moins de 25 ans. Cette jeune génération est-elle lésée ? Pour Jean-Paul Chapel, journaliste spécialisé en économie, les jeunes constituent une génération sacrifiée en terme d'emploi. Il montre que le taux de chômage des 18-25 ans a explosé depuis 1970. Le constat est le même en matière de niveau de vie. Enfin, la précarité s'est amplifiée pour cette jeune génération. Le JT "Bac plus que dalle" : la réalité du chômage témoignage Ça veut dire quoi, concrètement, être au chômage ? Ceux qui ont la chance de n’avoir jamais connu cette situation n’en ont qu’une très vague idée. Quant à ceux qui vivent cet échec au quotidien, décrire et partager ce qu’ils ressentent et ce qu’ils endurent vraiment leur est presque mission impossible. D’où l’aspect infiniment précieux du témoignage bouleversant qui va suivre. Avec un bac+3 et son diplôme d’éducatrice spécialisée en poche, Émilie, 24 ans, pensait trouver un job sans grande difficulté, d’autant qu’elle avait en plus pris la peine de déménager dans une grande ville pour atteindre plus facilement cet objectif. Tout cela, Émilie l’a exprimé avec force et courage dans un témoignage à la fois sobre, authentique et bouleversant. Regardez, l’émotion va crescendo et c’est très fort… « Tu perds en confiance en soi, tu t’isoles. L’initiative est belle. Tiens, au passage, si vous connaissez un organisme qui recherche une éducatrice spécialisée, pensez à Émilie !

Zoom sur le travail saisonnier Recruter ponctuellement pour faire face à une surcharge de travail : c'est ce que font chaque année, quasiment aux mêmes périodes, les employeurs des CHR en zone touristique. Selon un rapport publié par France Stratégie en juillet dernier, la France compte sur l'été un peu plus de 2 millions de travailleurs saisonniers (2 016 700 000 au total, en prenant en compte les contrats de vendanges et ceux de la fonction publique territoriale). ► Qu'est-ce qu'un emploi saisonnier ? Cela concerne la réalisation de travaux appelés à se répéter chaque année à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons et de la fréquentation touristique. Les stations de montagne connaissent deux pics d'activité touristique : l'été (juillet-août), et plus encore l'hiver (décembre et février-mars). ► Quels sont les profils recherchés ? Il y a des opportunités pour tout type de profil. ► Comment se faire recruter ? ► Quels avantages ? Voyager, se former, multiplier les expériences professionnelles.

L'hôtellerie-restauration, un acteur majeur de l'emploi en France Plus d'un million de personnes salariées, une progression de 25 % des emplois entre 2005 et 2017 et près de 10 % des établissements en France. Dans son enquête Éclairages et synthèses : les métiers de l'hôtellerie et de la restauration, publiée le 18 décembre, Pôle emploi fait le point sur la place qu'occupent les CHR en matière d'emploi dans l'Hexagone. La restauration a porté le secteur pendant cette période, puisqu'elle regroupe les trois quarts de l'emploi salarié des CHR. L'ancienneté dans l'entreprise est assez faible dans la quasi-totalité des métiers de l'hôtellerie-restauration, en raison de la forte saisonnalité des emplois et du turnover. Les métiers de serveurs de cafés et de restaurants et d'aides de cuisine et employés polyvalents de restauration recrutent davantage de personnes auparavant au chômage, et ayant des spécialités de formation très variées. Grandes difficultés de recrutement en cuisine

Le chômage baisse, mais... Le ministère de l'emploi a publié le 26 octobre dernier les chiffres du chômage pour le mois de septembre. Ces chiffres ont été beaucoup commentés parce qu'ils font apparaître un recul de 23 800 personnes du nombre des inscrits en catégorie A à Pôle emploi (les personnes qui n'ont pas travaillé du tout dans le mois et correspondent donc à la définition officielle des chômeurs). Soit la plus importante baisse mensuelle enregistrée depuis 2007, avant la crise. Est-ce le début de la fameuse et si attendue "inversion de la courbe du chômage" ? Ce n'est pas exclu dans un contexte économique a priori très favorable avec un pétrole à moins de 50 dollars, un euro faible par rapport au dollar et une politique monétaire très expansive de la Banque centrale européenne. Mais il faudra attendre encore plusieurs mois pour en avoir véritablement confirmation. En attendant cette bonne nouvelle incite à se pencher de façon plus précise sur la dynamique du chômage au cours des derniers mois.

Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire LE SCAN ÉCO - L'Insee offre un tableau complet des 28,6 millions de Français actifs. On y apprend que plus des trois quart travaillent dans le secteur tertiaire, que presque 90% des actifs sont salariés, et que les trois-quarts sont en CDI... Dans les «Tableaux de l'économie française 2016» publiés ce mardi, l'Insee consacre une partie de sa vaste étude sur l'emploi en France, et sa répartition par activité. On y apprend notamment que la France est devenue plus que jamais un pays de service. • 25,8 millions de Français occupent un emploi en France Sur les 50,8 millions de Français de plus de 15 ans (en 2014), 28,6 millions sont «actifs» au sens du Bureau international du travail. • 75,2% des Français «occupés» travaillent dans le secteur tertiaire Sur les 25,8 millions de Français «occupés», plus des trois-quarts travaillent dans le secteur tertiaire, tandis que l'industrie ne représente plus que 13,9% des emplois, la construction, 6,6%, et l'agriculture, 2,8%.

30 ans de chômage de masse en France... Pourquoi ? LE SCAN ÉCO/VIDÉO - Même en période de croissance soutenue, le taux de chômage en France n'est jamais retombé sous les 7% depuis 1983. Quelles sont les raisons de ce mal français ? Explications. Comment croire que la France parviendra à retrouver le plein emploi quand cela fait trente ans que le chômage de masse s'est installé? Pas une seule année depuis 1983, le taux de chômage de notre pays n'est retombé sous la barre des 7%. LE SCAN ÉCO / INFOGRAPHIES - Qui sont les chômeurs en France? • Un taux de chômage moyen de 9% ces trente dernières années En moyenne en France, le taux de chômage de ces trois dernières décennies atteint 9%. LE SCAN ÉCO - Comment les crises financières dopent les scores de l'extrême-droiteLE SCAN ÉCO / INTERVIEWS CROISÉES - Le chômage est-il devenu une fatalité en France? • 2015, année noire pour la France Pourtant, au cours des deux dernières années, le chômage a diminué de manière continue dans l'ensemble des pays développés de l'OCDE, atteignant environ 7%.

Le salaire minimum, source de chômage ? - Regards croisés sur l'économie Le 19 mai 2015, la ville américaine de Los Angeles a voté en faveur d’une hausse du salaire minimum, faisant passer ce dernier de 9 dollars à 15 dollars de l’heure d’ici 2020.Très vite, les détracteurs de cette mesure ont dénoncé les effets néfastes que celle-ci pourrait avoir sur l’emploi : licenciements, fermeture des établissements ne pouvant supporter cette hausse du coût du travail, relocalisation de certains autres vers des Etats où la législation sur le salaire minimum est plus souple. Tout cela conduirait à une hausse du nombre de chômeurs. Une relation ambiguë d’un point de vue théorique... La littérature économique ne fournit pas de réponse univoque sur la relation entre salaire minimum et emploi. Toutefois, d’autres modèles, comme ceux du monopsone ou ceux d’appariement, admettent la possibilité d’un impact positif du salaire du minimum sur l’emploi. On retrouve cet effet positif dans les modèles d’appariement où l’effort des travailleurs est endogène. Références

La moitié des chômeurs touchent moins de 500 euros par mois Actualités Un tiers des chômeurs ne touche aucune indemnité. La moitié d'entre-eux ne reçoivent pas plus 500 euros par mois et les trois quarts moins du Smic. Selon les chiffres de l'Unedic, les chômeurs reçoivent en moyenne 1 100 euros net par mois d'indemnité2, montant du niveau du Smic et l’équivalent de 71 % du salaire net de référence. Pour comprendre combien perçoivent réellement les chômeurs, il faut élargir le champ de la mesure. 1.

Le chômage en France Le BIT est le Bureau international du travail, l'instance baséeà Genève qui dirige l'Organisation internationale du travail (OIT),une agence regroupant les pays de l'ONU et cherchant à promouvoir la justice sociale et le travail décent. Le BIT a élaboré des méthodes statistiques pour pouvoir comparer les données sociales d'un pays à l'autre qui ont été affinées par Eurostat, l’agence statistique européenne.Pour calculer le nombre de chômeurs, ils préconisent ainsi de ne retenir que les demandeurs d'emploi de 15 ans ou plus... ... n'ayant pas travaillé au cours de la semaine... étant disponible pour travailler dans les deux semaines... et ayant entrepris des démarches actives de recherche d'emploi dans le mois précédent (ou ayant trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois). C'est sur cette statistique (collectée chaque trimestre par l'Insee auprès d'un "panel" d'environ 45 000 ménages) que sont basés les taux de chômage publiés tous les trimestres par l'Insee.

Chômage : ça monte ou ça baisse ? Sauvé par l’Insee. Après la publication, ce matin, du taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), faisant état d’une baisse de 0,1 point à la fin de l’année dernière, le gouvernement a pu − enfin − se féliciter d’une «inversion de la courbe» promise depuis un an par François Hollande. «Le chômage en France a baissé au 4e trimestre 2013, conformément à l’ambition du président de la République de voir le chômage commencer à reculer en fin d’année. Problème : ces chiffres ne collent pas avec ceux de Pôle emploi, qui font état d’une hausse du nombre de chômeurs en fin d’année dernière (+ 15 000 demandeurs d’emploi en catégorie A au 4e trimestre 2013). Est ainsi chômeur pour Pôle emploi toute personne qui s’inscrit à l’opérateur en tant que demandeur d’emploi, et notamment en catégorie A, toute personne qui n’a pas du tout travaillé dans le mois précédant l’inscription. A lire aussi un décryptage expliquant les différences de méthode

« Les chiffres du chômage en questions » vidéo INSEE Aller au contenu Aller au menu principal Liens transversaux haut Menu principal Passer le menu Liste des raccourcis Aide Publications Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions » Accéder à la vidéo en version sous-titrée Accéder à la vidéo sur Dailymotion Télécharger la vidéo (Format FLV zippé - 41,8 Mo) Voir aussi Dossier chômage Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions » La mesure du chômage par l'Insee - L'Insee en bref n° 4 - septembre 2012 (format pdf, 2,5 Mo) Liens transversaux bas Sites partenaires

Related: