background preloader

Publications et services - Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions »

Publications et services - Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions »
Aller au contenu Aller au menu principal Liens transversaux haut Menu principal Passer le menu Liste des raccourcis Aide Publications Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions » Accéder à la vidéo en version sous-titrée Accéder à la vidéo sur Dailymotion Télécharger la vidéo (Format FLV zippé - 41,8 Mo) Voir aussi Dossier chômage Vidéo : « Les chiffres du chômage en questions » La mesure du chômage par l'Insee - L'Insee en bref n° 4 - septembre 2012 (format pdf, 2,5 Mo) Liens transversaux bas Sites partenaires Related:  Chômage & politique de l'emploi

Quiz chômage Aller au contenu Aller au menu principal Liens transversaux haut Menu principal Passer le menu Liste des raccourcis Aide Publications Quiz chômage 10 questions pour tester vos connaissances sur le chômage. A tout moment, vous pouvez connaître votre score en cliquant sur le bouton "Voir votre score" placé à la fin du quiz. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Voir aussi La mesure du chômage par l'Insee - L'Insee en bref nº 4 - septembre 2012 (format pdf, 2,5 Mo) Quiz chômage Liens transversaux bas Sites partenaires En Angleterre, le contrat zéro heure devient la norme Voir la vidéo Francetv info Mis à jour le , publié le Les salariés n'ont pas de garanties sur le nombre d'heures qu'ils doivent faire, mais ils doivent se tenir à disposition de l'entreprise en permanence. Ce travail à la carte n'offre pas de jours de congé maladie, de congés paternité ou maternité. En Grande-Bretagne, ce type de contrat s'est désormais étendu au secteur public. Le JT JT de 20h du jeudi 1 octobre 2015 L'intégrale Les autres sujets du JT Recevez toute l’actualité du jour en vidéos

Chômage : ça monte ou ça baisse ? Sauvé par l’Insee. Après la publication, ce matin, du taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), faisant état d’une baisse de 0,1 point à la fin de l’année dernière, le gouvernement a pu − enfin − se féliciter d’une «inversion de la courbe» promise depuis un an par François Hollande. «Le chômage en France a baissé au 4e trimestre 2013, conformément à l’ambition du président de la République de voir le chômage commencer à reculer en fin d’année. C’est la première fois depuis la mi-2011», s’est rengorgé le ministre du Travail, Michel Sapin, dans un communiqué. Problème : ces chiffres ne collent pas avec ceux de Pôle emploi, qui font état d’une hausse du nombre de chômeurs en fin d’année dernière (+ 15 000 demandeurs d’emploi en catégorie A au 4e trimestre 2013). A lire aussi un décryptage expliquant les différences de méthode A noter, enfin, que si la courbe s’est inversée pour l’Insee à la fin 2013, elle n’a fait revenir à son niveau de début d’année.

Guide des droits et devoirs du chômeur / Articles du chapitre 5 5.1: Le gain assuré Le gain assuré est la somme (salaire ou montant forfaitaire) retenue par la caisse de chômage pour calculer le montant des allocations qu’elle versera au chômeur. Il est valable pour tout le délai-cadre, avec deux exceptions cependant : si pendant le délai-cadre d’indemnisation l’assuré a travaillé pendant 6 mois consécutifs au moins avant de retomber au chômage pour un salaire supérieur à son gain assuré (l’indemnité de chômage est alors recalculée selon ce nouveau gain) ; si l’aptitude au placement de l’assuré a été modifiée. Période de référence pour le calcul du gain assuré Principe de base La caisse retient le salaire moyen des 6 derniers mois de cotisation. Lorsque le salaire moyen des 12 derniers mois de cotisation se révèle être plus avantageux pour l’assuré, la caisse retient cette dernière moyenne. (L'annexe 5.7 traite du calcul du gain assuré de la personne qui a perdu un de ses emplois à temps partiel.) Dérogation au principe de base Réglementation transitoire

Le chômage en France Le BIT est le Bureau international du travail, l'instance baséeà Genève qui dirige l'Organisation internationale du travail (OIT),une agence regroupant les pays de l'ONU et cherchant à promouvoir la justice sociale et le travail décent. Le BIT a élaboré des méthodes statistiques pour pouvoir comparer les données sociales d'un pays à l'autre qui ont été affinées par Eurostat, l’agence statistique européenne.Pour calculer le nombre de chômeurs, ils préconisent ainsi de ne retenir que les demandeurs d'emploi de 15 ans ou plus... ... n'ayant pas travaillé au cours de la semaine... étant disponible pour travailler dans les deux semaines... et ayant entrepris des démarches actives de recherche d'emploi dans le mois précédent (ou ayant trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois). C'est sur cette statistique (collectée chaque trimestre par l'Insee auprès d'un "panel" d'environ 45 000 ménages) que sont basés les taux de chômage publiés tous les trimestres par l'Insee.

Déchiffrage - Chômage, l'éternel retour ?, en VOD - ARTE Boutique Réalisateurs : Jacques Goldstein en collaboration avec Anne KunvariProducteurs : ARTE France, Les Films d’Ici 2, Alternatives économiquesPrésentatrice : Émilie Aubry Déchiffrage met en lumière et en débat les grands enjeux de l’économie avec les moyens du documentaire et la longue-vue du journal Alternatives économiques. Un deuxième numéro consacré à la question du chômage. L’Europe compte aujourd’hui plus de 26 millions de chômeurs.

Les inégalités sur le marché de l'emploi en six graphiques INFOGRAPHIE - D'un côté des salariés en CDI relativement épargnés par les turpitudes du marché de l'emploi, de l'autre des personnes en CDD et en intérim qui enchaînent des contrats de plus en plus courts... Les inégalités face à l'emploi se sont accrues avec la crise. • Trois salariés sur quatre en CDI, une proportion stable depuis 15 ans Contrairement à une idée reçue, l'emploi en CDI ne recule pas dans l'Hexagone. • Les salariés en CDD et en intérim signent des contrats de plus en plus courts Le marché du travail n'évolue pas à la même vitesse pour tout le monde. D'un autre côté, les salariés en CDD et en intérim font face à une précarité croissante: ils enchaînent des contrats de travail de plus en plus courts. «Dans les secteurs de l'audiovisuel, de l'hôtellerie ou de la restauration, de plus en plus de postes sont occupés de manière récurrente par les mêmes salariés en CDD très courts», note l'Insee dans une étude récente. • Les salariés en CDD et en intérim sont plus souvent jeunes

Accord sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi: des mesures à la portée encore incertaine - Accord sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi: des mesures à la portée encore incertaine © AlcelVision La portée de l’accord reste difficile à mesurer. Bien que le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. se soit engagé à traduire "fidèlement" le texte de l’accord, certains parlementaires se sont clairement déclarés opposés aux modifications du code de travail prévues par l’ANI. L’impact des mesures dépendra en outre de la façon dont elles seront mises en œuvre, la plupart des nouveaux droits des salariés nécessitant l’engagement de négociations ultérieures. Le volet sécurisation des parcours professionnels L’ANI crée de nouveaux droits attachés à la personne : droits rechargeables à l’assurance chômage, compte personnel de formation et couverture complémentaire santé collective. Créer des droits « rechargeables » à l’assurance chômage Instaurer un compte personnel de formation intégralement transférable Le volet flexibilité

La moitié des chômeurs touchent moins de 500 euros par mois Actualités Un tiers des chômeurs ne touche aucune indemnité. La moitié d'entre-eux ne reçoivent pas plus 500 euros par mois et les trois quarts moins du Smic. Seuls 6 % perçoivent plus de 1 500 euros. Selon les chiffres de l'Unedic, les chômeurs reçoivent en moyenne 1 100 euros net par mois d'indemnité2, montant du niveau du Smic et l’équivalent de 71 % du salaire net de référence. Pour comprendre combien perçoivent réellement les chômeurs, il faut élargir le champ de la mesure. 1.

Accord compétitivité-emploi, comment ça marche? A quoi ça sert? Le principe de l'accord compétitivité-emploi est simple : cette mesure doit permettre aux entreprises de négocier le temps de travail des salariés en fonction de l'activité du moment. Une manière de flexibiliser le temps de travail et de diminuer son coût pour plus de compétitivité économique. En échange d'une garantie de maintien des emplois. Fin décembre, le ministre du Travail avait souhaité que soit mis en place davantage de souplesse dans ce dispositif : "Si l'activité va bien, il s'agit de faire travailler davantage et si, à un moment donné, l'activité n'est pas bonne, de diminuer le temps de travail". "En gros, c'est la garantie de maintien de l'emploi pendant une certaine durée, en échange de contreparties du salarié, par exemple la réduction de la durée du travail avec une réduction du salaire, qui est souvent proportionnelle", explique de son côté l'économiste Jacques Freyssinet à l'AFP. Quel assouplissement? Les accords de compétitivité existent déjà. Suivre

Le salaire minimum, source de chômage ? - Regards croisés sur l'économie Le 19 mai 2015, la ville américaine de Los Angeles a voté en faveur d’une hausse du salaire minimum, faisant passer ce dernier de 9 dollars à 15 dollars de l’heure d’ici 2020.Très vite, les détracteurs de cette mesure ont dénoncé les effets néfastes que celle-ci pourrait avoir sur l’emploi : licenciements, fermeture des établissements ne pouvant supporter cette hausse du coût du travail, relocalisation de certains autres vers des Etats où la législation sur le salaire minimum est plus souple. Tout cela conduirait à une hausse du nombre de chômeurs. Une relation ambiguë d’un point de vue théorique... La littérature économique ne fournit pas de réponse univoque sur la relation entre salaire minimum et emploi. D’un point de vue théorique, les modèles peuvent prédire un effet négatif ou positif selon le cas de figure considéré. Toutefois, d’autres modèles, comme ceux du monopsone ou ceux d’appariement, admettent la possibilité d’un impact positif du salaire du minimum sur l’emploi.

Expliquez-nous ... le chômage de longue durée Le ministre du Travail François Rebsamen annonce un plan de lutte contre le chômage de longue durée. C’est quoi le chômage de longue durée ? Pour trouver la définition du chômage de longue durée, il suffit d’aller sur le site de l’Insee. Il y est écrit que "le chômeur de longue durée est un actif au chômage depuis plus d’un an". Près de 2,5 millions de personnes Le nombre de chômeurs de longue durée en France est de 2.417.000, soit 43% des chômeurs en France, d’après les chiffres de janvier 2015. Très longue durée A l’intérieur de la catégorie des chômeurs de longue durée se trouvent les chômeurs de très longue durée, ceux qui sont sans activité depuis plus de deux ans, qui représentent la moitié des chômeurs de longue durée (1,2 million de personnes). L’effet multiplicateur de la crise En France, les chômeurs de longue durée constituent depuis longtemps une grande part des chômeurs. Qui sont les chômeurs de longue durée ? Ce sont d’abord les plus de 55 ans. Difficile retour au travail

Related: