background preloader

Youtube

Youtube

http://www.youtube.com/watch?v=uzcN-0Bq1cw

Related:  ABSTENTION/ANARCHISMEPOURQUOI VOTERVidéothèqueDémocratie directeLe capitaine de pédalo et son équipage II

Timult, « Critique de l’idéologie de la non-violence  Nous republions un excellent article publié par la revue française Timult, à forte sensibilité féministe (notamment mais pas seulement). Un texte d’une grande intelligence, qui défriche fort bien la question. Une « critique de l’idéologie de la non-violence » qui ne manque pas de pointer également son envers tout aussi erroné, la fétichisation de « la violence ». À lire et diffuser ! L’idéologie de la non-violence en question Colères inaudibles, privilèges silencieux et bruits de vitrine brisée Discours de Tommy Douglas • Ci-dessous le texte de cette vidéo du discours de Tommy Douglas au cas que des bandits assermentés nous la volent sans rien dire à personne… On a vu des comptes supprimés pour moins que ça. « C'est l'histoire d'un lieu nommé "Le pays des Souris". Le pays des Souris était un lieu où vivaient et jouaient tous les petits rats, où ils naissaient et mouraient. Ils vivaient de la même manière que vous et moi. Ils avaient même un parlement et tous les 4 ans ils avaient une élection. Ils se rendaient aux urnes et votaient.

Le tirage au sort, plus juste que le choix rationnel Jon Elster est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Rationalité et sciences sociales. Le tirage au sort, plus juste que le choix rationnel La Vie des idées : Jon Elster, vous êtes professeur au collège de France, titulaire de la chaire Rationalité et sciences sociales, vous êtes particulièrement connu pour vos travaux sur la théorie du choix rationnel, notamment dans le Laboureur et ses enfants en français. Suisse: le salaire médian atteint 6 000 dollars par mois en 2014 Oui, vous avez bien lu et c’est par mois… presque 6 000 dollars pas mal non pour un pays qui dispose de sa propre banque centrale, de sa propre monnaie, de sa propre armée, de ses propres frontières… et qui évidemment ne fait pas partie de l’Union Européenne. Bref, cherchez quel est le salaire médian en France, comparez-le au salaire médian suisse et mettez vous à pleurer. Vous pouvez aussi remercier vos dirigeants qui ont fait exactement l’inverse des Suisses. Au bout de quelques années, la différence est bien visible dans les statistiques.

L’impasse du citoyennisme L’impasse citoyenniste Les thèses rassemblées ici n’ont pas la prétention de dire le dernier mot sur le sujet dont elles traitent. Elles sont plutôt un ensemble de pistes dont certaines pourront être suivies, approfondies, et d’autres peut-être simplement abandonnées. Si nous parvenons à donner quelques points de repères (historiques, entre autres) à une critique qui se cherche encore, nous aurons pleinement atteint notre but. Nous pensons également que ni ce texte ni aucun autre ne pourra, par la seule force de la théorie, abattre le citoyennisme. Je suis abstentionniste et tu viens m’insulter... Je suis abstentionniste et tu viens m’insulter, toi l’électeur, toi le votant, toi qui portes, scrutin après scrutin, des hommes et des femmes au pouvoir et qui n’auront de cesse de te décevoir. Qui te trahissent tout en te jurant que la prochaine fois ils feront mieux.Tu viens m’insulter, déverser sur moi ton aigreur suite à la défaite de ton camp, comme un soldat tenant son fusil face à un peloton de déserteurs. Dans ton esprit ardent de combativité, si tu as perdu ce n’est pas parce que ton ennemi est meilleur, ce n’est pas parce que tes leader sont mauvais, c’est simplement ma faute, à moi, qui ne veut pas me battre. Je suis le coupable. Tu t’affirmes éclairé, instruit, intelligent. Tu méprises copieusement les presque trois quart de la population française qui n’ont pas voté, ou qui ont voté pour des partis ennemis à tes yeux.

Pourquoi parler du climat sans dramatiser est plus efficace Le terme "climat" tout court s'est progressivement substitué aux expressions "changement climatique" ou "dérèglement climatique". Les chercheurs en psychologie sociale montrent que c'est plus efficace lorsqu'il s'agit de sensibiliser le grand public. Qui sait ce que signifie le "COP" de la COP21, qui s'était tenue à Paris l'an dernier, ou, dans l'actualité, la COP22, qui s'est achevée à Marrakech ce 18 novembre 2016 ?

Comment fonctionnerait un parti appliquant les principes de la « sociocratie » ? (billet invité) La sociocratie est une modalité peu connue de démocratie au sein des organisations. Je l’ai découverte par l’intermédiaire d’un ami, commentateur régulier de mon blog, Michel Martin. Il a accepté ma proposition de rédiger un billet d’introduction à la sociocratie, avec comme application le fonctionnement d’un parti politique qui se voudrait démocratique dans ses pratiques internes.

COP21: Les agapes parisiennes refusées par Vladimir Poutine Ces colloques internationaux ou on aime parler de « sauver la planète » sont en général un prétexte pour nos chers dirigeants et leurs suites de se promener et de goûter aux joies des pays visités. On se souvient des frasques des agents du Secret Service d’Obama avec des prostituées à plusieurs reprises. Mais les présidents eux-mêmes ne dédaignent pas quelques joies matérielles… Aux frais du contribuable bien sûr. C’est ainsi qu’au COP21 à Paris, Hollande a invité Obama dans un restaurant chic parisien, l’Ambroisie. On ne connaitra pas le prix du menu, le site internet du restaurant faisant pudiquement l’impasse sur ce détail. Ce que le film « Demain » ne vous a pas dit Ce qui sous-tend les quelques « alternatives » citées dans le premier paragraphe, c’est l’idée selon laquelle il est possible de changer le monde pas à pas, en partant du quotidien des gens et sans exiger d’eux ni prise de risque, ni sacrifice. Pas étonnant que les spectateurs de Cyril Dion et Mélanie Laurent ressentent à ce point une « positive attitude » après la représentation du film « Demain » ! Cette idée a un nom : le réformisme. La pensée réformiste est la conviction selon laquelle un monde meilleur est possible pourvu que l’on adopte les réformes nécessaires. Elle s’appuie sur l’idée que les défauts du capitalisme peuvent être jugulés en adoptant de nouveaux comportements et en votant de nouvelles lois. Aller au travail en train ou à vélo, consommer bio ou échanger des services sont autant de nouveaux comportements lesquels, agrégés les uns aux autres, produiraient l’inéluctable effet de remplacer le système capitaliste corrompu par un capitalisme « sain ».

David Van Reybrouck : «Les élections n’ont jamais été conçues pour être démocratiques» «Nous méprisons les élus, nous vénérons les élections.» Ainsi parle David Van Reybrouck (1), dans un essai récemment paru, Contre les élections. Né en 1971 à Bruges, David Van Reybrouck s’évertue avec un incontestable talent à démontrer «la fatigue de la démocratie occidentale», mais il propose un remède : au lieu de rendez-vous rituels où la population est conviée à déposer un bulletin de vote en faveur de tel ou tel candidat, il défend l’instauration d’un tirage au sort de citoyens qui se verraient légitimés à changer des lois. Et maintenant on va où ? - film 2011 Sur le chemin qui mène au cimetière du village, une procession de femmes en noir affronte la chaleur du soleil, serrant contre elles les photos de leurs époux, leurs pères ou leurs fils. Certaines portent le voile, d’autres une croix, mais toutes partagent le même deuil, conséquence d’une guerre funeste et inutile. Arrivé à l’entrée du cimetière, le cortège se sépare en deux : l’un musulman, l’autre chrétien.Avec pour toile de fond un pays déchiré par la guerre, Et maintenant on va où ? raconte la détermination sans faille d’un groupe de femmes de toutes religions, à protéger leur famille et leur village des menaces extérieures.

Related: