background preloader

Twitter Censure des Comptes Non Favorables à Nicolas Sarkozy

Réseau social, injure et débat L’affaire est à peu près mineure, tout le monde en convient, mais intéressante. NKM et JF Copé ont ainsi saisi la justice après une image injurieuse postée sur twitter. Je passerai sur le cas dans le détail : l’auteur lui-même convient qu’il a dépassé quelques bornes dans un billet équilibré. NKM en a rajouté dans la victimisation, pour se légitimer de façon tellement insistante qu’on y sent un malaise, malgré tout. J’ai moi-même réagi, dans la foulée de cette annonce, en jouant sur l’argumentation de l’avocat, utilisant sur des photos de NKM ou JF Copé des termes considérés comme non injurieux. Simple jeu. Que peut-on lire dans cette histoire ? Il y a d’abord une asymétrie. Il faut partir de cette asymétrie : un commentaire en ligne, un tweet, un statut facebook (même public) n’a rien à voir avec un article de presse. Cette asymétrie, il faut la comprendre. Ensuite, il y a l’effet social. Sortir la carte judiciaire sans coup férir, c’est rompre cette logique sociale. Mots clés:

Pourquoi Twitter censure-t-il des comptes parodiant Sarkozy ? | Rue89 Présidentielle C’est la controverse de « twittos » ce dimanche : la sphère francophone du réseau social s’interroge sur la disparition de plusieurs compte parodiques sur Nicolas Sarkozy. Mécaniquement, le « hashtag » (ou mot-clé) #SarkoCensure est vite devenu le deuxième plus populaire en France. L’association Internet Sans Frontières a dénoncé une « évidente censure » de quatre comptes par le « plus gros réseau social de micro-blogging » : « Le point commun de ces comptes est leur caractère parodique et caricatural de la campagne présidentielle du Président sortant Nicolas Sarkozy. »

Combien vaut votre compte Twitter ? | Les Outils - Inspiration Eric Besson ou comment se sortir au mieux d'un DM fail - Eric Besson / REUTERS/Jacky Naegelen - Le ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, Eric Besson, a posté sur son compte Twitter mercredi 19 octobre un message qui a déclenché une vague de plaisanteries en tous genres sur le site de micro-blogging: publicité «Quand je rentre je me couche. Trop épuisé. Un message à caractère privé que le ministre voulait en fait envoyer à un de ses contacts Twitter par «Direct Message» («DM»), l’équivalent d’un email ou d'un texto en termes de vie privée sur le réseau social. Dans le jargon Twitter, cela s’appelle un «DM Fail», une erreur assez courante qui, pour peu qu’elle soit commise par une personnalité et que le message en question tourne de près ou de loin autour du sexe, entraîne l’hilarité et les moqueries des utilisateurs du réseau. Rien de nouveau donc avec le cas Besson. Ce qui rend le cas Eric Besson intéressant, et en fait même une exception, c’est la manière dont le ministre a réagi à sa propre erreur.

Supprimer des contenus par pays menace-t-il la liberté d’expression sur Twitter ? Ce billet a été initialement publié sur le blog Deeplinks blog de l'organisation Electronic Frontier Foundation. L'entreprise Twitter a annoncé dans un billet sur un blog [ce billet n'est plus disponible] qu'elle lancerait un système qui permettrait à la société de supprimer des contenus sur une base sélective, pays par pays, plutôt que de les retirer de tout le système Twitter. Le Web a immédiatement explosé en accusations de censure, en théories du complot à propos d’investisseurs saoudiens de Twitter ou de filtrage automatisé des contenus et des appels ont été lancés pour une manifestation le 28 janvier. Une chose est claire : la confusion générale règne sur la nouvelle politique de Twitter et sur ses implications pour la liberté d'expression partout dans le monde. Éclaircissons tout de suite un point : Twitter supprime déjà quelques tweets et le fait depuis des années. Que devraient, donc, faire les utilisateurs de Twitter? Quoi d'autre ?

Twitter : vers une géo-censure de certains contenus C’est une dépêche Reuters fort intéressante que nous avons là. Nous savions que le réseau social avait joué au bas mot un rôle de facilitateur, voir d’accélérateur, dans le cadre des révolutions du Printemps Arabe. La plateforme de micro-blogging a permis aux manifestants de coordonner leurs actions. Est-il possible que ce succès commence à effrayer le réseau social ? Toujours est-il que Twitter opère un virage stratégique important en terme de contrôle de l’information. Invoquant sa croissance à l’international et la perception un peu différente de la liberté d’expression que peuvent avoir les différentes régions de la planète, Twitter explique qu’il pourrait très prochainement être amené à censurer certains contenus en fonction des pays. Twitter se lance donc dans la géo-censure à géométrie variable et ne donne pas d’indication sur la possibilité qu’il se laisse de censurer des tweets de son propre chef, sans aucune demande émanant d’une juridiction.

Le jargon de Twitter expliqué en images | Presse-Citron (note aux geeks et twittermaniacs : ce billet de vulgarisation, comme celui-ci, et d’autres à venir, s’adresse en priorité aux débutants et aux entreprises qui cherchent à se faire une petite place sur Twitter) Maintenant que Twitter est en train de basculer vers un usage grand public (en anglais on dit mainstream, terme que je trouve plus approprié), il est temps de revenir aux basiques : voici un lexique de Twitter qui recense et explique l’ensemble des termes, codes, abréviations et expressions utilisées dans la Twittersphere. Commençons par le commencement : Le site Twitter : signification : en anglais, twitter signifie gazouillement, gazouillis. Mais, selon l’outil linguistique de Google, to twit signifie aussi taquiner, ricaner. 1. Tweet : nom donné au message court que vous postez sur Twitter. Following ou following_me : le nombre de membres de Twitter que vous suivez. Followers ou followers_me : le nombre de personnes qui vous suivent. 2.

“Censure” de Twitter : La twittosphère hispanophone s’enflamme [Tous les liens sont en espagnol sauf indication contraire] Twitter a annoncé [en anglais] ce 26 janvier, qu'en raison de son expansion internationale, il limitera certains contenus des utilisateurs dans le respect de la législation de chaque pays. La twittosphère hispanophone a vivement réagi de manière négative, les hashtags #CensuramestaTwitter et #TwitterCensored ont été massivement repris par les utilisateurs du réseau afin de manifester leur opposition à cette décision, #CensuramestaTwitter est devenu un “Trending Topic” (un sujet tendance) dans plusieurs pays du continent latino-américain comme dans d'autres parties du monde. Comme l'indiquent les hashtags, la première réaction a été de qualifier de censure la décision de Twitter. Victor Solano a été un des premiers blogueurs à argumenter dans ce sens, il a d'abord déclaré ce jour comme “l'un des plus tristes dans l'histoire de la liberté des réseaux”, il a également affirmé que : Et il continue :

Related: