background preloader

Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations

Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations
Related:  Bizarre R-Z

Manufacturing Consent: The Political Economy of the Mass Media Government and news media[edit] Editorial distortion is aggravated by the news media’s dependence upon private and governmental news sources. If a given newspaper, television station, magazine, etc., incurs governmental disfavor, it is subtly excluded from access to information. Consequently, it loses readers or viewers, and ultimately, advertisers. To minimize such financial danger, news media businesses editorially distort their reporting to favor government and corporate policies in order to stay in business. Editorial bias: five filters[edit] Herman and Chomsky's "propaganda model" describes five editorially distorting filters applied to news reporting in mass media: Size, Ownership, and Profit Orientation: The dominant mass-media outlets are large firms which are run for profit. Recent developments[edit] See also[edit] References[edit] Jump up ^ Herman, Edward S.; Chomsky, Noam. External links[edit]

Internationale situationniste Formellement créée en juillet 1957 à la Conférence de Cosio di Arroscia, l'Internationale situationniste est née du rapprochement d'un ensemble international de mouvements d'avant-garde, dont l'Internationale lettriste (elle-même issue d'une rupture avec le Lettrisme d'Isidore Isou), le Mouvement international pour un Bauhaus imaginiste, le Comité psychogéographique de Londres et un groupe de peintres italiens. Son document fondateur, Rapport sur la construction de situations…[1], a été rédigé par Guy Debord en 1957. Dans ce texte programmatique, Debord pose l'exigence de « changer le monde » et envisage le dépassement de toutes les formes artistiques par « un emploi unitaire de tous les moyens de bouleversement de la vie quotidienne ». Au début, les Situationnistes ont fait parler d'eux pour leur utilisation du calembour comme arme politique, tournant en dérision l'art contemporain pour démontrer l'inanité et le superficiel d'une culture dite bourgeoise. 15 mai 1968 : 16 mai 1968 :

Le principe de Lucifer de Howard Bloom: Partie 2: Le cerveau global Le principe de Bloom (2) Suite de l'article précédent Chers et fidèles lecteurs, avant de vous livrer les réflexions que m’inspirent le second tome du Principe de Lucifer , je vous dois une explication métaphysique. Certains, se sont peut-être étonnés de mon choix de requalifier Le principe de Lucifer en principe de Bloom. La réponse à ce paradoxe se trouve dans le schéma d’interprétation retenu par Bloom. En vérité, cette contradiction n’est pas logiquement surmontable dans un schéma d’interprétation manichéen, fut-il laïque. Sauf pour le titre de son ouvrage, on imagine difficilement Bloom invoquer le malin pour résoudre la contradiction de l’existence simultanée de l’ordre (les lois de la physique, de la biologie, de la sociologie…) et du chaos en son sein (mort, maladie, meurtre, prédation). Si j’insiste aujourd’hui sur ce point, c’est que l’un des motifs des procès dont nous faisons actuellement l’objet est que nous tiendrions, dans ces colonnes, des propos pseudo scientifiques .

Une association veut qu'un singe touche des droits d'auteur sur un selfie Connue pour ses coups d'éclats, Peta, qui milite pour le droit des animaux, a porté plainte pour que le célèbre singe Naruto devienne propriétaire des autoportraits pris avec l'appareil d'un photographe. Un singe peut-il détenir des droits d'auteur? La sulfureuse association de défense des droits des animaux Peta milite en ce sens. La question de la propriété de ces clichés avait déjà été posée en 2014, alors que les photos avaient fait le tour du monde. Mais c'est finalement David Slater qui est traîné devant les tribunaux. «Notre argument est simple: la loi américaine sur les droits d'auteur n'interdit pas à un animal de détenir des droits d'auteur, et comme Naruto a pris la photo, il en détient les droits d'auteur, comme tout être humain le serait, indique l'association. Au-delà de l'anecdote, l'affaire questionne le fondement même des droits accordés aux animaux.

Le principe de Lucifer de Howard Bloom Le principe de Bloom (1) Chers et fidèles lecteurs, j’ose à peine vous souhaiter une bonne année puisque, paraît-il, l’expression est devenue islamiquement incorrecte. Elle aurait le don d’irriter les adeptes de la religion d’amour et de paix qui hantent nos contrées, lesquels ne reconnaissent que l’hégire pour exprimer leurs vœux. Pour cette raison, les islamophiles des médias se sont donné un nouveau mot d’ordre : bannissons des ondes les joyeux Noël et les bonne année de la tradition chrétienne pour les remplacer par un Bonnes fêtes , plus conforme à l’idéologie du multi-multi. Ne doutons pas que, par effet d’imitation, l’on verra, dans les prochaines années, de plus en plus de journalistes se plier au nouveau canon médiatique. Qui sait même s’il n’aura pas un jour force de loi ? Pour nourrir celle-ci, je vous propose, en ce début d’année, d’analyser quelques thèmes fondamentaux qui devraient inspirer notre droite raison. La première de ces questions est très ancienne.

Une photo de l'iceberg qui aurait coulé le Titanic vendue 32.000 dollars La maison anglaise Henry Aldridge & Son Devizes a vendu, le 24 octobre, un cliché qui représenterait le morceau de banquise contre lequel s'est heurté le paquebot en 1912. L'authenticité de l'image n'a pas été confirmée. Un prix faramineux, pour une photo dont on doute de l'authenticité. Cette photo en noir et blanc a été prise par membre de l'équipage du paquebot Prinz Adalbert le 15 avril 1912. Un élément pourtant pourrait confirmer l'authenticité du funeste iceberg. À l'époque, la photo a été immédiatement remise au cabinet d'avocats qui défendait les droits de la maison mère du Titanic, la White Star Line. Depuis plus d'un siècle, des reliques en tous genres continuent de faire vivre la légende noire du Titanic.

Biblionet : The Genuis of the Beast, par Jean-Paul Baquiast 30 octobre 2009 Présentation et commentaires par Jean-Paul Baquiast The Genius of the Beast : a radical Re-Vision of Capitalism diffusé à partir de novembre 2009 Voir aussi notre interview d'Howard Bloom Nos lecteurs savent avec quel intérêt nous avions lu les deux premiers ouvrages de Howard Bloom, cités en référence. Le même Howard Bloom vient d'écrire un nouvel ouvrage, dans la veine des deux premiers. Introduction à la démarche d'Howard Bloom Howard Bloom est un écrivain scientifique assez exceptionnel. Son dernier livre, The Genius of the Beast: A Radical Re-Vision of Capitalism, illustre une nouvelle fois ces qualités. On retrouve par ailleurs dans The Genius of the Beast les particularités qui pour nous et pour beaucoup de lecteurs de par le monde avaient fait l'originalité de ses deux précédents ouvrages. Mais pourquoi donner à ces concepts une quelconque valeur scientifique ? Bien plus. Quelques nouveaux mécanismes à prendre en considération Commentaires

Aby Warburg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(août 2015). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Aby Warburg vers 1900. Aby Moritz Warburg (né le 13 juin 1866 à Hambourg, en Allemagne, et mort également à Hambourg le 26 octobre 1929) est un historien de l'art. Son travail a servi à jeter les bases de l'iconologie. Biographie[modifier | modifier le code] Issu d'une riche famille de banquiers juifs, Aby Warburg entre à l'université de Bonn en 1886 pour y étudier l'histoire de l'art à laquelle il consacrera sa vie (la légende veut qu'il ait abandonné l'héritage familial au profit de son frère en échange de l'engagement de celui-ci à lui fournir tous les ouvrages qui lui seraient nécessaires[1]). Œuvres disponibles en français[modifier | modifier le code]

La richesse des hommes : Vers l'économie quaternaire: Amazon.fr: Roger Sue Voici Yoda, le chat qui a quatre oreilles | Planet Yoda est une curiosité de la nature. Doté de quatre oreilles par une anomalie génétique très rare, ce chat est unique en son genre. Adopté à l'âge de 8 semaines par Valérie et Ted Rock, originaires de Downers Grove dans l'Illinois, Yoda a été baptisé ainsi par leur fils à cause de ses oreilles pointues qui le font ressembler au célèbre personnage de Star Wars. Ted et Valérie étaient dans un bar de Chicago quand, dans un carton, ils ont découvert Yoda et ses frères et soeurs, à qui leurs propriétaires cherchaient une maison. Le chaton s'est apparemment tout de suite senti en confiance, puisque quelques minutes plus tard il s'endormait dans les bras de Ted.

Discours de la servitude volontaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Discours de la servitude volontaire. Le Discours de la servitude volontaire ou le Contr'un est un ouvrage rédigé en 1549 par Étienne de La Boétie à l'âge de dix-huit ans. Sa première publication date de 1574. Ce texte consiste en un court réquisitoire contre l'absolutisme qui étonne par son érudition et par sa profondeur, alors qu'il a été rédigé par un jeune homme d'à peine dix-huit ans. Ce texte pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population et essaie d'analyser les raisons de la soumission de celle-ci (rapport « domination-servitude »). L’œuvre[modifier | modifier le code] La puissance subversive de la thèse développée dans le Discours ne s’est jamais démentie. L’originalité de la thèse de La Boétie est contenue tout entière dans l’association paradoxale des termes « servitude » et « volontaire ». [modifier | modifier le code] Le Malencontre : origine de la dénaturation[modifier | modifier le code] André Tournon, L.

Related: