background preloader

Marketing : comment collecter et traiter les données clients

Marketing : comment collecter et traiter les données clients
Même s'il a pu faire ses preuves par le passé, le marketing de masse n'a plus beaucoup de raison d'être aujourd'hui. Pour conquérir et fidéliser des clients, mis à part un prérequis de base (un produit ou service de qualité adapté à leurs besoins), les entreprises doivent apprendre à les comprendre et à décortiquer leurs habitudes de consommation. "Connaître ses clients, c'est aussi mieux comprendre ce que recherchent les prospects qui leur ressemblent ", rappelle Fatima Aliane, responsable "data-mining" chez Acxiom France, spécialiste des technologies et des services marketing. Cela sous-entend collecter des données sur vos clients et les répertorier dans une base de données. Identifier les données-clés Mais, avant tout, la collecte doit répondre à un objectif précis, en lien avec la stratégie de l'entreprise. Les différents modes de collecte Une fois les données-clés identifiées, reste à les collecter... L'enquête de satisfaction est une autre piste pour récolter des informations.

http://www.chefdentreprise.com/Thematique/vente-marketing-communication-1027/marketing-10122/Breves/Marketing-comment-collecter-et-traiter-les-donnees-clients-233284.htm

Related:  QG2: la mercatique cherche-t-elle à satisfaire les besoins du coMARKETING RELATIONNELla grande distribution est-elle incontournable ?Recueillir des informations sur son marchéRecherche d'info

Trouver des informations - APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'auto-entrepreneur, autoentrepreneur, auto-entrepreneur, auto entrepreneur, lautoentrepreneur, reprendre une entreprise, aides à la création d La réalisation d'une étude de marché consiste, dans un premier temps, à rassembler un maximum d'informations pour cerner le "milieu" dans lequel on va entrer. Beaucoup d'informations sur les secteurs d'activité sont aujourd'hui disponibles sur internet. Encore faut-il savoir les identifier !

UNE PERSONNALISATION TIMIDE SUR LE WEB - DOSSIER - STRATEGIE © Fotolia : dzipo1 / terex / istock : guyerwood «Mieux une marque connaît ses clients, plus elle sera en mesure de personnaliser sa relation avec eux, et plus elle aura de chances de vendre», affirme Jean-Roch Bontemps, chef de projet à L'Echangeur. Ce centre européen des pratiques innovantes de la relation client incite les responsables d'entreprise à se projeter dans le futur et à imaginer des stratégies adaptées en leur proposant des parcours personnalisés.

De nouveaux formats de magasin, plus petits, plus mobiles, plus proches Monoprix : une stratégie « hors les murs » pour plus de proximité géographique et relationnelle Fin janvier, Stéphane Maquaire, président du directoire de Monoprix, a fait le point lors d’une conférence de presse sur la stratégie de son groupe. « Monoprix est installé au cœur des villes depuis quatre-vingts ans, a-t-il rappelé. Mais au-delà de cette proximité géographique, nous basculons progressivement vers davantage de proximité relationnelle. Monoprix devient une marque du quotidien, au service des citadins. » Privilégier les citadins et non plus simplement les centres-villes. Il ne s’agit pas uniquement d’une nuance, mais bien d’une direction stratégique aux nombreuses incidences.

Big data : non, vous n'êtes pas prêt ! Selon une étude comparative réalisée en France, menée par le cabinet Coleman Parkes pour eCommera aux États-Unis et au Royaume Uni, auprès des directions e-commerce, marketing, logistique et merchandising de 302 marques et distributeurs, 72% des interrogés avouent être insuffisamment performants pour analyser et interpréter la data. La véritable question n'est donc pas de savoir si les entreprises sont au fait du potentiel du big data (50% des personnes interrogées considèrent que ceux qui savent interpréter et agir sur la big data détiennent la clé de la compétitivité), mais bien de s'interroger sur la façon dont elles sont organisées pour les exploiter.... L'infographie ci-dessus, issue de l'enquête d'eCommera, révèle des lacunes dans l'appréhension opérationnelle du phénomène big bata. Que manque-t-il donc pour qu'enfin les data entrent véritablement dans une dimension opérationnelle ?

Startups, protégez votre propriété intellectuelle ! Ce n’est qu’en 2006, après qu’Apple ait payé une indemnité de 1 million de dollars à une société singapourienne qui détenait un brevet empêchant le lancement de l’i-pod, que Steve Jobs a pris la décision de systématiquement protéger, en particulier par des brevets, tout ce que sa compagnie pouvait produire ou créer. Cette stratégie a permis par la suite à Apple de rencontrer certains succès judiciaires, notamment lors de ses démêlés avec Samsung concernant la tablette Galaxy. C’est ainsi que les choses se passent souvent, les leçons sont payées au prix fort et, en l’occurrence, l’obstacle a été surmonté par une entreprise qui n’était plus une startup. Le garage de Los Altos était loin. Beaucoup de jeunes entreprises n’auraient pas les moyens de survive à un tel différend impliquant un droit de propriété intellectuelle, ni de faire face au risque souvent fatal de se voir déposséder de leurs droits ou d’empiéter elles-mêmes sur des droits préexistants ou protégés de tiers. (c) ill.

Big Data: la nouvelle arme marketing pour ne plus rater la cible Le déferlement de données en provenance des consommateurs crée un vrai changement de paradigme pour les spécialistes du marketing qui n'ont jamais eu à leur disposition autant d'informations pour mieux cerner l'acheteur. Les réseaux sociaux, forums, blogs et toutes les données partagées depuis un smartphone sont une mine de renseignements pour les entreprises : les millions d'interactions sur Facebook, Twitter et Foursquare, croisées avec des données internes à l'entreprise ou avec des données publiques et passées au crible d'outils d'analyse prédictive, sont comme une immense boule de cristal planétaire. Adieu la ménagère de moins de 50 ans ? « On ne répondra plus aux besoins de segments de consommateurs, fondés sur le lieu, l'âge ou le revenu, mais les entreprises pourront servir les individus », prédit ainsi la directrice générale d'IBM, Virginia Rometty, qui considère que le big data signera « la mort de la moyenne » - le consommateur moyen - et l'avènement de « l'ère du vous ».

Quelles informations pour sa base de données clients ? Toutes les entreprises possèdent un fichier clients plus moins évolué. Nous vous proposons de passer au stade supérieur en créant une véritable base de données clients. L’objectif est de tirer profit de cette masse d’informations au lieu de la laisser dépérir dans quelques fichiers Excel. Nous nous intéressons dans ce billet aux informations qu’il est intéressant d’inclure dans son système. Smart Flows repère les flux de clients en magasin C'est un peu le Google Analytics des magasins. La technologie mise au point par la jeune start-up Smart Flows permet d'analyser en temps réel les déplacements des clients dans un commerce en repérant leurs smartphones. Grâce à des capteurs qui récupèrent les signaux émis par les téléphones portables, l'outil de Smart Flows réalise une cartographie très précise des mouvements de personnes.

- Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub En début d’année, Amazon a fait une annonce surprenante : le leader du e-commerce affirmait être bientôt en mesure de livrer ses clients avant même qu’ils ne passent commande ! Va-t-il devenir vraiment possible de prédire, avec ce niveau de détail, le comportement des consommateurs ? Dès aujourd’hui, les modèles prédictifs associés au Big Data permettent des prévisions parfois étonnamment justes. > Retour au sommaire navigation contenu Des algorithmes en apprentissage automatique pour prédire les comportements Tour d’horizon des possibilités offertes par les technologies associées au Big Data.

10 idées créatives d'utilisation du stockage en ligne Cloud, Cloud, on croirait qu'ils n'ont que ça à la bouche sur le web depuis quelques temps. Il faut dire qu'il y a de nombreux usages pratiques à stocker ses données en ligne. J'avais fait un petit tour des utilisations "classiques" il y a un peu moins d'un an. Mais depuis, certains ont trouvé d'autres moyens un peu plus originaux d'utiliser tout ces services à notre disposition.

Related: