background preloader

1083, le jean 100% « made in France » et écoconçu

1083, le jean 100% « made in France » et écoconçu
Pour être certain de ne pas s’habiller made in Bangladesh, il suffit de se « relookaliser ». Comprenez « s’habiller bien et proche », c’est-à-dire local. Si si, c’est possible avec la jeune marque française 1083 qui propose des jeans en coton bio et des sneakers (des chaussures) écoconçus, 100% made in France. Thomas Huriez, 32 ans, est le créateur de la marque. Il y a un an, il se lance dans un projet fou : produire un jean entièrement fabriqué en France. « Quand on sait qu’un jean parcourt jusqu’à 65 000 km lors de sa fabrication, j’ai voulu relever le défi : fabriquer un jean « Borne in France », qui parcourt moins de 1 083 km pour arriver chez le consommateur », explique l’entrepreneur. 1083 c’est exactement le nombre de kilomètres qui séparent les deux villes les plus éloignées de l’Hexagone, Menton, à la frontière italienne et Porspoder, un petit village breton. Tout commença avec... la chaussette Pourquoi alors ne pas poursuivre avec des jeans et des chaussures ?

http://www.terraeco.net/1083-le-jean-100-made-in-France-et,49632.html

Related:  Mercatique durableEco-consommateurthème 3Eco-consommateurPROJET MERCA

1083km et pas un de plus - 1083 1083 km, et pas un de plus ! 1083 km séparent les 2 villes les plus éloignées de l'hexagone : Menton au sud-est et Porspoder un petit village au nord de Brest. Depuis le début de l’aventure 1083, nous découvrons à quel point la disparition de filières entières dans l’industrie textile française est une puissante réalité. Songez qu’il y a 20 ans, Romans, capitale de la chaussure, rassemblait plus de 2 000 emplois dans ce secteur… contre 300 aujourd’hui. - Etude marché, Conseil en stratégie : Marketing, Communication entreprise, Relation client - La Poste entreprise : Le'Hub Le contexte : l’émergence d’une nouvelle consommation « Face à la montée des consommations émergentes, nous avons éprouvé le besoin de créer une structure dédiée, qui propose de nouvelles grilles de lecture pour comprendre ce mouvement », introduit Nathalie Damery. Avec Philippe Moati et Robert Rochefort, elle a donc créé l’Obsoco, l’Observatoire Société et Consommation, qui propose des études et des conseils et travaille avec un cercle pluridisciplinaire d’universitaires sur ces sujets. « Nous nous intéressons particulièrement au passage de la valeur d’achat à la valeur d’usage », poursuit-elle. L’Obsoco a défini la consommation collaborative par l’échange par un particulier d’un bien ou d’un service à un autre particulier.

Le Galaxy S4, un modèle de « social washing » pour Samsung « Le Galaxy S4, le smartphone vedette de Samsung, est le premier à satisfaire aux exigences reconnues internationalement en matière de conception environnementale et de fabrication socialement responsable. » Voilà ce que vante TCO Development, un label de certification suédois. Lancé le 26 avril, le nouveau téléphone de Samsung, qui veut distancier l’Iphone d’Apple, est le premier à être ainsi propulsé au sommet de la responsabilité sociale et écologique par un organisme de certification européen, indépendant. Quelques mois après les accusations dont le fabricant coréen avait fait les frais ( recrutements de mineurs, heures supplémentaires abusives et discriminations ), le géant aurait-il changé de politique sociale ? A en juger par les exigences sociales du label, rien n’est moins sûr.

Développement durable: quels sont les 8... Bénéficiant de 10 ans de recul -la première étude datant de 2004- Ethicity note globalement un engagement de plus en plus fort de la part des Français dans ce domaine. "Alors que les engagés représentaient 39,3 % en 2004, ils sont 50,9 % aujourd'hui. Avec une vraie féminisation (57 % de femmes engagés contre 51 % en 2004) et démocratisation de l'action (36 % seulement sont des cadres, professions intermédiaires et retraités de CSP supérieures ", note l'enquête. Alors, quel est le profil de ces engagés ? Il se décompose en quatre groupes: 10 Marques de Jeans Éco-Responsables - Mango and Salt Vous recherchez des jeans écologiques, bios, éthiques, ou un peu de tout ça à la fois ? J’ai peut-être quelques pistes pour vous, avec une sélection de 10 marques, spécialisées ou non, chez qui vous trouverez des pièces à l’impact restreint, et aux conditions de production plus équitables. Le denim est l’une des matières basiques de tous les dressings. Malheureusement, elle est aussi l’une des plus problématiques en termes d’environnement et d’éthique.

Le marketing "responsable", WTF Les années fastes du greenwashing sont passées (2007-2012). Même si les pratiques se poursuivent toujours dans une certaine mesure, les annonceurs et publicitaires ont globalement pris peur de parler d’environnement dans la publicité. Le sujet montant alors a porté sur le packaging des produits, dont le contrôle par l’Autorité de Régulation Professionnel de la Publicité ne pouvait être assuré (problème de périmètre). Exemples : nom de marque, pictogramme vert, utilisation de mots clés en rapport avec l’environnement. Alors beaucoup d’organismes se sont tournés vers ce fameux marketing, centrés sur le produit et pondent des rapports, des livres blancs plein de bons exemples … et de mauvais. Focus sur le livre blanc « Réussir avec un marketing responsable : les recettes gagnantes« .

Produire global, consommer local… Ça ne va pas le « glocal » ?! Qu’est-ce qui est petit, orange, juteux, qui devrait être produit en France mais qui coûte cher en transport? Réponse : Une clémentine « corse », produite en Espagne,… mais consommée en France ! Faut-il produire global et moins cher ou produire local et sociétal ? Il n’y a rien qui vous choque sur cette photo ? Conquête et fidélisation des jeunes et des étudiants dans nos banques françaises La conquête et la fidélisation des jeunes et des étudiants sont des enjeux stratégiques pour la banque car ils permettent d’assurer la croissance future avec un fort potentiel d’équipement. Il suffit de compter les nombreuses offres dédiées aux jeunes pour se rendre compte de cet intérêt, notamment la tarification allégée, les services innovants et les partenariats média, concours… Certaines banques se lancent dans la bataille dès le plus jeune âge avec les livrets et des cadeaux à la naissance ou des offres pour l’argent de poche. Mais c’est sans doute à la majorité des jeunes que les banques françaises rivalisent d’ingéniosités pour capter cette clientèle prometteuse. En effet c’est lors des études supérieures, de la prise d’autonomie et du premier travail que les jeunes vont choisir leur banque principale, même si la banque historique des parents est privilégiée (également la proximité et la recommandation).

Related: