background preloader

Chap. 14 - Le climat relationnel et le dépassement des conflits

Facebook Twitter

MEDIESS, médiation et économie sociale et solidaire. Médiation, arbitrage & conciliation : quelles différences ?

MEDIESS, médiation et économie sociale et solidaire

MARC (mode alternatifs de règlement des conflits), MARD (mode alternatifs de règlement des différends), négociation assistée, Medi-arb (mélange médiation et arbitrage), ces outils de résolutions de litiges en marge ou en complément de la justice traditionnelle se multiplient. La médiation, la conciliation et l’arbitrage en font partie. La médiation et la conciliation font l’objet d’un traitement commun dans le cadre du NCPC (nouveau code de procédure civile). Ces trois modes de résolution des litiges font intervenir un tiers qui n’est pas un magistrat. Mais qu’est ce qui les distingue alors ?

La médiation La médiation est un mode de résolution des conflits qui vise à aider les parties à trouver par elles-mêmes la solution au conflit qui les oppose. Le médiateur ne conseille pas et ne juge pas, il fait en sorte qu’une solution négociée puisse émerger. La conciliation. Apec résolution du conflit. Formation conflit. On assiste depuis plusieurs années à la montée de la conflictualité et à l'apparition de grève dans des secteurs peu concernées par ce phénomène ; bureaux d'études, commerce alimentaire ?

Formation conflit

… Les périodes d'incertitudes ou de crise sont des moments propices à une détérioration du climat social pouvant aboutir au développement de conflits. Au-delà des coûts générés par ceux-ci, une telle situation déstabilise une entreprise et peut donner lieu à une crise globale. Le maintien d’un bon climat social et la prévention des conflits sont donc de véritables enjeux. Si le conflit éclate, savoir y faire face avec tact et fermeté est tout aussi primordial Le programme de la formation 1 Améliorer le climat social : détecter, prévenir les tensions sociales Repérer et analyser les tensions sociales. 2 Agir sur l'événement déclenchant pour désamorcer les risques de conflit.

Les 5 modes de gestion des conflits en entreprise. Vous avez des divergences d’opinions, de valeurs et d’intérêts avec vos collaborateurs.

Les 5 modes de gestion des conflits en entreprise

Cette situation vous stresse et génère beaucoup de pertes de temps, vous vous sentez dans l’obligation expresse de le régler. Eh bien dites vous que c’est normal. Le conflit au boulot, c'est quoi ? Le conflit est une composante de la vie de tous les jours et il est inévitable. Heureusement nous ne vivons pas tous les jours de graves conflits et nous gérons bien souvent les plus anodins sans nous en rendre compte. Un conflit peut se définir comme une situation ou des acteurs organisationnels poursuivent des buts différents, défendent des valeurs contradictoires, ont des intérêts différents ou opposés ou poursuivent simultanément le même but (bref, ils sont en compétition). Il va de soi que l’on ne gère pas un conflit avec un collaborateur comme on le ferait avec un inconnu. Solution 1 : la collaboration Solutions 2 et 3 : l'accommodation et le compromis Solutions 4 et 5 : l'évitement ou la compétition.

Index.php?tg=fileman&id=56&gr=Y&path=STG/CommGrhPublic/GRH&idf=2304&file=Les clignotants du climat social. La France, un pays où il fait bon travailler. Sondage StepStone : plus de 2 salariés européens sur 5 mécontents de leur climat de travail Les résultats du dernier sondage européen StepStone révèlent que 42% des salariés sont dépités par leur environnement de travail. 21% des répondants soutiennent que l'ambiance est bonne et motivante, et 37% sont satisfaits des rapports avec leurs collègues, même s'il y a parfois de mauvais jours.

La France, un pays où il fait bon travailler

La France, un pays où il fait bon travailler 76% des Français apprécient leur cadre de travail, positionnant la France comme le 2ème pays où il fait bon travailler, après la Norvège (82%). Globalement, les salariés français sont contents de la relation entretenue avec leurs collègues même si elle n'est pas toujours au beau fixe (43%), et un tiers des répondants (33%) est motivé par la bonne ambiance au bureau. « Le sondage précédant révélait que les salariés français étaient les moins passionnés d'Europe. L'ambiance de travail n'est pas la même en Europe.

Broadcast Yourself.