background preloader

27 mai 2013 - C'est pas sorcier -CERVEAU 2 : J'AI LA MEMOIRE QUI FLANCHE

27 mai 2013 - C'est pas sorcier -CERVEAU 2 : J'AI LA MEMOIRE QUI FLANCHE
This video is currently unavailable. Sorry, this video is not available on this device. by $author Share this playlist Cancel Play

http://www.youtube.com/watch?v=Wz0lrKSRtmE

Related:  CerveauApprendre à apprendre NeurosciencesModule 3 : mémorisercomportement, mouvement et système nerveuxLe cerveau

Nos trois cerveaux face à la pyramide de Maslow En découvrant il y a peu de temps, à la lecture d’un livre sur le développement personnel, la pyramide des besoins d’Abraham Maslow, j’ai immédiatement pensé au cerveau triunique, une théorie neurologique proposant de considérer le cerveau humain comme étant composé de trois couches.Modestement, mais avec détermination, je vous invite, chez lecteur, à être témoin de la mise en présence de nos deux challengers. Rapprochement ou confrontation ? Un article qui vous parlera d’amour, de cerveau dans le ventre... et de notaires. Des besoins à la pelle Il existe une quantité importante de références [1] [2] - notamment dans certains articles Agoravox [3] - concernant la pyramide des besoins de Maslow, mais par commodité je me permettrais d’en rappeler les bases.

VIDEO. Le bras artificiel contrôlé par la pensée... deux ans après En janvier 2013, un Suédois amputé du bras droit a été la première personne a bénéficier d'une prothèse d'un genre bien particulier : celle-ci se greffe directement sur l'os et est connectée à ses nerfs et muscles, de façon à être contrôlée par la pensée. Une technique appelée "ostéo-intégration". Près de deux ans plus tard, cette prouesse technique fait l'objet d'une publication de suivi parue le 8 octobre dans la revue Science Translational Medicine, qui met à disposition deux vidéos surprenantes montrant le potentiel du dispositif.

Comment le cerveau devient tolérant Dans ce numéro L'essentiel - Intégrer le point de vue d'autrui nécessite de combiner deux formes d'empathie : une forme émotionnelle (ressentir les émotions d'autrui) et une forme cognitive (s'imaginer à sa place). - Ces deux capacités se combinent dans le cerveau de l'enfant entre 8 et 12 ans. Comment étudier efficacement en 5 étapes – Formation 3.0 Comment étudier ? Comment comprendre et retenir la masse incroyable de matière vue au cours ? Quelles techniques bien utiliser pour bien mémoriser ? Et comment répondre aux questions du prof ? Comment ne pas être trop stressé pendant une épreuve ?

Voyage au delà de mon cerveau ~ Jill Bolte Taylor Un très beau témoignage de la neurobiologiste Jill Bolte Taylor, l'épreuve qu'elle a vécu suite à un accident vasculaire cérébral, lui aurait permis d'accéder à une vision plus large et plus profonde de la vie, et de ce que nous sommes en réalité, expérimentant ainsi ce qu'est la pleine conscience. "Cette attaque m'a plus appris sur le cerveau que toute ma carrière académique." "Privée de mon hémisphère gauche, j'ai expérimenté la communion avec le tout, la disparition du "je". "J'ai découvert le "nous" à l'intérieur de moi." "Nous sommes des êtres d'énergie, connectés les uns avec les autres, par le biais de la conscience de notre cerveau droit, comme une seule famille humaine.

mode d'action des drogues Près de 15 % des hommes et de 30 % des femmes avouent avoir des envies compulsives de chocolat. On connaît plus de 300 substances qui composent le chocolat. Parmi celles-ci, on en a effectivement identifié certaines qui pourraient provoquer des effets de dépendance comme la caféine et la théobromine, un autre stimulant un peu moins puissant. Mais ces substances se retrouveraient en trop faible quantité pour avoir vraiment un effet. Créativité et neuroscience Créativité et neuroscience. Vous pensez toujours que le cerveau gauche est la partie du cerveau de la logique qui analyse, calcule et organise ? Vous croyez toujours que le cerveau droit est celui de la création, de l’imagination et de la poésie ? Si ce modèle – dit de Sperry -peut être utile pour classifier deux approches comportementales, les neurosciences sont en train de prouver une fois pour toute que cette compar-timentation ne correspond pas à la réalité du fonctionnement du cerveau ! Parcourez les travaux des neuroscientifiques cognitifs comme James Berns, Anna Abraham, Mark Beeman, Adam Bristol, Kalina Christoff, Jeremy Gray, Adam Green, Rex Jung, John Kounios, Hikaru Takeuchi, Oshin Vartanian, Darya Zabelina ou les français du CNC ou L2C2 ainsi que les travaux de Jean-Pierre Changeux, le pionnier des neurosciences en France. Approche de Graham Wallas

Apprendre de manière créative : c’est possible et surtout efficace L’appropriation des savoirs est un processus de longue haleine tout au long duquel le rôle de l’enseignant en lui-même se voit parfois limité. Si, comme l’a dit Philippe MEIRIEU : «Il n’est de bonne pédagogie que dans l’éclectisme ; parce que le chemin unique sélectionne toujours ceux qu’il fait réussir.», il apparaît dès lors clair qu’apprendre est une chose et savoir le faire en est une autre. Cependant, tout processus d’apprentissage ne saurait se suffire à lui-même. Pour qu’il soit complet, nombre de facteurs devraient parfois y être adjoints, afin de permettre à l’apprenant d’assimiler des connaissances de manière pérenne. La créativité apparaît dès lors comme une des conditions sine qua non pour développer ses compétences au mieux et parvenir au succès. Qu’en est-il réellement de la place de la créativité dans ce processus d’apprentissage ?

Les 6 super-neurotransmetteurs de votre cerveau Les neurotransmetteurs suivants sont les plus importants du cerveau pour le contrôle qu’ils exercent sur les neurones. Ce sont aussi les plus étudiés, et ceux qui sont le plus souvent la cible des molécules naturelles (nutrition) ou de synthèse (médicaments). Acétylcholine : le mémorisateur Les styles d'apprentissage, une vaste rigolade ? Depuis 2010, les articles académiques et grand public se multiplient aux Etats-Unis pour dénoncer ce que certains appellent "l'imposture" ou "l'erreur" des styles d'apprentissage. Non que ce concept ne recouvre certaines réalités évidentes : les apprenants n'apprennent pas tous de la même façon, pas la peine d'être diplômé en psychologie ou en neurosciences pour le savoir; mais ce qui est fortement remis en cause aujourd'hui, c'est l'utilisation faite de cette théorie dans la conception et l'animation de formations, en présence ou en ligne. Les éducateurs sont donc les premiers touchés par la remise en cause de l'importance des styles d'apprentissage.

VIDEO : Rappels sur fonctionnement du système nerveux - Corpus - réseau Canopé Cette séquence est tout à fait adaptée à une utilisation en cycle 4, dans le thème « Corps humain et santé », pour « mettre en évidence le rôle du cerveau dans la réception et l’intégration d’informations multiples » d’une part, pour « relier quelques comportements à leurs effets sur le fonctionnement du système nerveux » d’autre part.Il est possible d’utiliser la séquence de plusieurs manières : - pour mettre en évidence les structures nerveuses avant d’étudier les cas de dysfonctionnement, on peut partir de la réaction du retrait du bras lorsque celui-ci s’approche lentement d’une flamme (on évitera les situations mettant en jeu des mouvements réflexes) pour distinguer l’ensemble des structures et des étapes qui ont permis ce retrait : sensation de chaud, analyse d’une information et élaboration d’une réponse appropriée ;

Related:  Le fonctionnement du système nerveux