background preloader

Ce que l’on doit savoir sur le fonctionnement de la mémoire en enseignement supérieur : l’état de la recherche cognitive

Ce que l’on doit savoir sur le fonctionnement de la mémoire en enseignement supérieur : l’état de la recherche cognitive
Dans un article publié en 2011, la professeure de psychologie Michelle D. Miller résume le développement récent des connaissances sur le fonctionnement de la mémoire qui ont des applications pédagogiques en enseignement post-secondaire. Elle réussit sa synthèse en 5 pages très accessibles. Elle donne deux raisons pour son article synthèse : premièrement, la recherche en sciences cognitives est vaste et complexe, de telle sorte que la façon dont elle a été vulgarisées et appliquée à la pédagogie dans le passé n’a pas toujours été juste, ce qui demande des mises au point;deuxièmement, les connaissances ont évolué rapidement, et ce qui était à la fine pointe hier doit être révisé aujourd’hui. Après une discussion sur l’évolution des connaissances scientifique sur les différents types de mémoire, l’auteure conclut en énonçant 4 recommandations d’applications pédagogiques issues de l’état actuel des connaissances en cognition humaine. Source : Miller, Michelle D. (2011).

http://www.ssfudes.com/veille/leveilleur/13013/ce-que-lon-doit-savoir-sur-le-fonctionnement-de-la-memoire-en-enseignement-superieur-letat-de-la-recherche-cognitive/

Related:  Module 3 : mémoriserEvaluationsolutions pour l'école

Evaluation de formation - FORMATEUR La question de l’évaluation des formations d’enseignants est complexe. Elle n’est pas réellement pensée au sein de l’éducation nationale. On ne mesure pas l’impact des formations et ce qui existe est parfois superficiel. Les formations dispensées aspirent à développer de nouvelles compétences que l’on a jugées nécessaires pour résoudre des problèmes rencontrés dans la classe. A ce jour, il existe plusieurs types de formation dans l’enseignement :

Entraîner au rappel pour rehausser l’apprentissage Une étude publiée dans la prestigieuse revue Science a démontré que s’efforcer de se rappeler de nos connaissances, même sans étude supplémentaire, rehausse l’apprentissage, et ce plus que certaines formes d’étude à efficacité très élevée. La démonstration est si robuste que même des chercheurs se réclamant ouvertement d’un constructivisme assez radical admettent que les résultats sont sans appel. De façon surprenante, à temps d’étude égal, la méthode qui consiste à étudier et ensuite tenter de se rappeler le matériel s’avère plus efficace que : de faire de l’étude traditionnelle, à répétition;d’étudier et de produire des cartes conceptuelles. Puisqu’on vous dit que la note, ce n’est pas le problème ! L’apparition du socle commun de connaissances et de compétences a introduit, avec le livret personnel de compétences, une « nouvelle » façon d’évaluer au collège, qui, si elle a pu jeter le trouble, a alimenté le débat sur l’évaluation des élèves. La refondation de l’école s’est donnée pour objectif de renouveler le socle commun et d’aller vers une évaluation positive des élèves. Le Conseil Supérieur des programmes travaille à cette rénovation, où la question de l’évaluation est capitale. Noyer le poisson

Les styles d'apprentissage, une vaste rigolade ? Depuis 2010, les articles académiques et grand public se multiplient aux Etats-Unis pour dénoncer ce que certains appellent "l'imposture" ou "l'erreur" des styles d'apprentissage. Non que ce concept ne recouvre certaines réalités évidentes : les apprenants n'apprennent pas tous de la même façon, pas la peine d'être diplômé en psychologie ou en neurosciences pour le savoir; mais ce qui est fortement remis en cause aujourd'hui, c'est l'utilisation faite de cette théorie dans la conception et l'animation de formations, en présence ou en ligne. Les éducateurs sont donc les premiers touchés par la remise en cause de l'importance des styles d'apprentissage. Aucune vérification de la théorie par la recherche

Les styles d'apprentissage, une vaste rigolade ? Depuis 2010, les articles académiques et grand public se multiplient aux Etats-Unis pour dénoncer ce que certains appellent "l'imposture" ou "l'erreur" des styles d'apprentissage. Non que ce concept ne recouvre certaines réalités évidentes : les apprenants n'apprennent pas tous de la même façon, pas la peine d'être diplômé en psychologie ou en neurosciences pour le savoir; mais ce qui est fortement remis en cause aujourd'hui, c'est l'utilisation faite de cette théorie dans la conception et l'animation de formations, en présence ou en ligne. Les éducateurs sont donc les premiers touchés par la remise en cause de l'importance des styles d'apprentissage. Aucune vérification de la théorie par la recherche

euronews, learning world Informer chaque élève de ses progrès est une bonne chose. Dans de nombreux pays, cela passe par l’attribution de notes. Mais s’agit-il de la meilleure méthode ? Les mots des disciplines - Voyage avec les mots - Centre National de Documentation Pédagogique L’Antiquité est une notion historique dont les contours ont varié selon les époques où on l’a considérée. Et le sens du mot a changé aussi bien par rapport au temps que par rapport à l’espace. En ce qui concerne les pays considérés, on a quand même une constante : la Grèce et Rome, qui restent toujours au centre de cette idée. Il vient s’y agréger d’autres pays, en fonction des intérêts et des connaissances : d’abord l’Égypte, celle des pharaons, et puis la plupart des civilisations méditerranéennes qui nous ont laissé des traces.

L'évaluation pour apprendre, apprendre à évaluer - Les classes sans note Une tendance qui s'affirme La tendance des "classes sans note" apparaît de manière explicite dans la base nationale d'Expérithèque (actions déclarées et suivies par les CARDIE en académie) : les actions ou dispositifs centrés sur les modes d'évaluation des élèves (approche compétences ou encore "classes sans notes") se répartissent également entre innovation et article 34. L'inscription administrative n'est donc pas signifiante en elle-même ; elle est facteur souvent du contexte local et de l'autorisation que les acteurs se donnent à changer des routines que formellement rien n'impose, si ce n'est la conformité à des évaluations de sortie de cycle (ex. DNB ou Bac).

Chroniques en innovation et en formation » Blog Archive » Dix manières de dire “c’est bien” à ses élèves, ça marche Cochez 10 items déjà mis en pratique,(1ère colonne) puis 5 items que vous pourriez facilement mettre en œuvre dans les prochaines semaines avec vos élèves (2ème colonne) Ceci n’est pas un simple exercice, mais bien un entraînement à des gestes professionnels qui ont un effet sur les attitudes et les travaux des élèves, examinés au niveau international, quand chercheurs, universitaires ou agences de qualité s’intéressent à « ce qui marche » (« what works ?[1] »); Il y a bien quelque chose qui agit, d’utile et d’efficace, dans la relation entre un enseignant et ses élèves, pour l’amélioration des apprentissages des élèves. Les méthodologies sont très étudiées et documentées au Royaume(-Uni depuis plus de 20 ans en ayant expérimenté des choses simples (et pas nouvelles en elles-mêmes) mais mises en système; autour de l’approche d’une évaluation POUR les apprentissages” . Découvrez l’expérimentation de Black et William en vidéo en VOSTF ou l’animation vidéo de 5 mn toute récente:

La Conférence sur l'évaluation écarte la question des notes "La question du système de notation est un faux problème". Etienne Klein, président du "jury" constitué pour la Conférence nationale sur l'évaluation, a annoncé que l'idée de supprimer les notes ne ferait pas partie des recommandations du jury. La seconde journée de la Conférence, le 12 décembre, a alterne réalisations d'établissements et interventions d'experts. 3 conseils pour que votre enfant adopte un comportement positif Nous rencontrons beaucoup de parents qui se plaignent de ce que leurs enfants ne se comportent pas assez bien. "Ils n’obéit pas" "Elle s’oppose tout le temps !" "Il parle mal" "Elle répond".

Related: