background preloader

La catastrophe de Fukushima au jour le jour

La catastrophe de Fukushima au jour le jour
Mercredi 5 novembre 2014 : • TEPCo annonce avoir retiré tous les 1 331 assemblages de combustibles usés de la piscine du réacteur n°4. Une belle prouesse. Ces assemblages, de 22 crayons chacun, sont provisoirement mis dans une piscine au niveau du sol, qui est plus stable. En revanche, la compagnie reste discrète sur les 180 assemblages neufs qui restent car trois sont endommagés, depuis bien avant la catastrophe. Ces derniers seront transportés dans la piscine du réacteur n°6. Pour les autres réacteurs, ce sera plus complexe car les être humains ne peuvent pas pénétrer à cause des débits de dose trop élevés. • L’assemblée régionale de Kagoshima, réunie en cession extraordinaire, a débattu du redémarrage de la centrale de Sendaï. • Le risque volcanique continue de faire débat à propos de la centrale de Sendaï. Mardi 4 novembre 2014 • La chambre basse du parlement japonais a adopté la loi sur le stockage des déchets radioactifs issus de la décontamination à Fukushima.

http://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html

Fukushima : l’équivalent d’une région française devenue radioactive Internationalnews 12 décembre 2011 Bastamag Les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima sur la population commencent à montrer leur étendue. Pneumonies, leucémies ou problèmes hormonaux semblent se multiplier chez les deux millions d’habitants de la région. Les enfants sont en première ligne, alors que les terres, les eaux et certains aliments sont fortement contaminés.

Fukushima : nouvelle fuite radioactive sur fond de série noire Fuite d'un réservoir de liquide radioactif, débordements d'eau de pluie contaminée, les incidents s'enchaînent à la centrale accidentée de Fukushima dont la situation est pourtant "sous contrôle" selon les affirmations du Premier ministre japonais. Tokyo Electric Power (Tepco), qui gère le site ravagé par le tsunami du 11 mars 2011, a annoncé avoir découvert mercredi 2 octobre en toute fin de journée des gouttes sur la partie supérieure d'un réservoir de 450 m3, de huit mètres de haut. "Nous sommes désolés de devoir annoncer une nouvelle fuite", a expliqué lors d'une conférence de presse un porte-parole de la compagnie, Masayuki Ono, indiquant qu'on ne pouvait "pas écarter l'hypothèse d'un écoulement au-delà de la zone des réservoirs (entourée d'un muret) vers l'océan Pacifique" distant de 200 mètres environ. "Rempli à ras bord"

Censure à la télé – Boues radioactives Le coût du nucléaire : censuré Des boues de traitement de l’eau = déchets radioactifs Toru Nakakita, 62 ans, un enseignant en économie de l’université de Tokyo n’a pas pu présenter à la télévision publique NHK son exposé concernant le coût du redémarrage des réacteurs et le risque d’acidents nucléaires.

Fukushima, le tonneau des Danaïdes Qui peut encore croire raisonnablement qu’il y a aura un jour une issue favorable au Japon, après la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011 ? Plus le temps passe et plus la situation s’aggrave, dans un silence médiatique discret. En tout cas, l’annonce récente de fuites à répétitions n’est pas de nature à rassurer qui que ce soit, et si on essaye en haut lieu de calmer les populations, assurant que la pollution qui a lieu depuis bientôt 30 mois, avec cette intense radioactivité qui se jette dans le pacifique, n’aurait que de faibles conséquences, vu la dilution, sur l’environnement. carte Ce qui demande a être prouvé. Une bonne nouvelle, l’une des fuites d’eau radioactive a été enfin repérée (lien) et à ce jour Tepco avoue ne pas savoir quelle quantité d’eau polluée à rejoint la mer. lien

untitled Partir ou rester ? Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, cette question hante les paysans qui ne savent plus comment assumer leur mission séculaire : celle de nourrir leurs concitoyens. « Terre souillée » s’attache à l’histoire de trois familles paysannes de Nihonmatsu, une ville de 60 000 habitants située à trente kilomètres de la zone interdite. Tous pratiquent l’agriculture biologique depuis plus de trente ans. Seiju Sugeno et sa fille Mizuho ont décidé de rester. Collaborant étroitement avec un scientifique de l’Université de Nigata, ils multiplient les expériences pour décontaminer leurs sols.

Fukushima/2012 Aujourd’hui, sept semaines après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante était de l’ordre de 1220 millisievert/heure, ce qui correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France (1 millisievert/année). TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l’éventualité, plus que probable, de son incapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (et ce, depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d’explosion sont plus que plausibles, etc, etc. Avant la fin de l’année 2011, tous les sols de la planète seront inexorablement contaminés par l’irradiation quotidienne et permanente des réacteurs de Fukushima.

Fukushima évacué suite à un tremblement de terre Par: rédaction 25/10/13 - 19h59 Source: Belga © reuters. MISE À JOURUn séisme de magnitude 7,1 s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi au large de la côte est du Japon, a annoncé le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique. Le personnel de la centrale de Fukushima a reçu l'ordre d'évacuer. Le séisme a eu lieu à 02h10 heure locale samedi à une profondeur de 10 kilomètres et à 320 kilomètres au large de la ville d'Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, selon l'institut américain de géophysique, l'USGS, qui a pour sa part évalué sa magnitude à 7,5. Un tsunami de faible ampleur a touché la côte nord-est du Japon après le puissant séisme, a annoncé samedi matin la télévision publique NHK.

le complot médiatique de la science officielle se poursuit La diffusion des vrais informations relatives à ce qui arrive ,à Fukushima ,a provoqué une réplique médiatique de la part des universitaires ,des politiciens en poste et des médias capitalistes …en vue d’un combat de lavage de cerveau ! Parler de dilution en milieu fermé il faut le faire. Avec une constante déversation d’eau contaminée dans l’océan il finira tôt ou tard par y avoir une concentration importante d’éléments radioactifs dans l’eau … Je veux dire faut pas être un génie pour comprendre qu’un élément à la durée de vie de 30 ans ne disparait pas dans l’océan alors qu’il est déversé de manière continue ( on parle de tonnes d’eau déversées quotidiennement ).

FUKUSHIMA / TEPCO / DANGER +++ Nous sommes actuellement à deux mois du moment le plus dangereux peut-être pour l'humanité depuis la crise des missiles cubains. Il n'y a aucune excuse à ne pas agir. Toutes les ressources que notre espèce peut rassembler doivent se focaliser sur la piscine de l'unité 4 de Fukushima.

Une toile pour vous Le cycliste de Tchernobyl: un roman à boycotter. Un roman d'usurpation de la mémoire d'un grand homme, Vassily Nesterenko... le livre de Javier Sebastian à boycotter. La fiction a ses limites que l'auteur en question a transgressées de manière particulièrement perverse. Voici un texte écrit à plusieurs mains à diffuser le plus possible. « Vous avez peut-être entendu parler du « roman » pseudo historique qui vient de sortir, "Le cycliste de Tchernobyl", qui est fort louangé par la critique du Monde (article de Chevillard dans Le Monde des livres du 13 sept, de Libération (le supplément Livres du jeudi 19 sept.) et l'objet d'un battage médiatique sur le net.

Japon : rendez-vous avec le mouvement anti-nucléaire Dans un hall d’exposition immense, un couple mesure la radioactivité d’une motte de terre. Au loin, on entend un guitariste s'écrier : « N'aie pas confiance ! La sécurité est juste un mot qui sonne creux ». Nous sommes au No Nukes Festival, le premier concert antinucléaire organisé à Tokyo. Créé à l’initiative de Ryuichi Sakamoto (Yellow Magic Orchestra), musicien, acteur et pionnier de la musique électronique au Japon, le festival intervient en plein milieu d’un mouvement contestataire sur le redémarrage des centrales nucléaires. Et appelle pour la première fois une vingtaine d’artistes japonais à afficher sur scène leur couleur antinucléaire. « Je suis venu pour écouter le groupe Asian Kung Fu Generation.

Japon: les eaux contaminées de Fukushima - Japon Le 11 mars 2011, la centrale de Fukushima, qui se trouve sur le bord de l'océan Pacifique au centre du Japon, est confrontée à un puissant séisme suivi d’un tsunami dévastateur qui va engloutir une partie du site nucléaire. Le raz-de-marée détruit de nombreux équipements, dont les pompes nécessaires au refroidissement des réacteurs qui vont se mettre à monter rapidement et dangereusement en température. Le directeur de la centrale en péril, Masao Yoshida, qui est décédé mi-juillet et qui est aujourd’hui reconnu comme un héros, a la présence d’esprit et le courage de désobéir aux ordres techniquement aberrants qui lui arrivent de sa direction : il décide d’inonder le réacteur n° 2 avec de l’eau de mer.

Japon: les forces de l'ordre simulent une attaque terroriste à Fukushima Japon: les forces de l'ordre simulent une attaque terroriste à Fukushima TOKYO - La police et les garde-côtes japonais ont effectué samedi une impressionnante série d'exercices simulant une attaque terroriste de la centrale atomique à Fukushima, selon les images diffusées par la télévision publique NHK. Ces manoeuvres sur terre et mer ont été réalisées aux abords du complexe nucléaire Fukushima Daini (numéro 2), deuxième centrale de la préfecture de Fukushima, située à une dizaine de kilomètres de Fukushima Daiichi (numéro 1), ravagée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l'archipel. Les forces de l'ordre ont agi sur la base d'un scénario de tentative d'intrusion de terroristes dans le site nucléaire accidenté et rendu extrêmement vulnérable. Quelque 150 hommes de sections spécialement préparées à la lutte antiterroriste ont participé avec des chiens formés à cette session d'entraînement qui s'est déroulée sous la pluie.

Le riz et les enfants de Fukushima Cette vidéo (sous titrée en français) est proposée par World Network For Saving Children From Radiation, une association visant à protéger les enfants après de ce qui s'est passé au Japon. Lors d'une séance publique, face au Ministère de l'Agriculture, des cultivateurs de riz de la région de Fukushima expriment leurs très grandes inquiétudes concernant le danger représenté par l'alimentation des enfants avec leur produit et pour lequel ils manquent d'information. "Et vous, laisseriez-vous vos propres enfants manger de ce riz ?" questionne l'un d'eux en s'adressant au Ministre.

Related: