background preloader

La vie rêvée d'un stagiaire chez Google

La vie rêvée d'un stagiaire chez Google
Un séjour chez le géant de l'Internet est une expérience extrêment convoitée par les stagiaires du monde entier. Mais à quoi ressemble leur quotidien au Googleplex ? En janvier 2013, Rohan Shah, un étudiant âgé de 20 ans, reçoit un mail de Google. Le géant de la recherche Internet – un des employeurs préférés des salariés dans le monde ! – souhaite lui faire passer un entretien pour l'une de ses offres de stages tant convoitées. Cela faisait déjà plusieurs semaines que Rohan avait rempli le formulaire de candidature en ligne, après avoir assisté à un salon pour l'emploi à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign. Officiellement, Google n'accepte que 1 500 stagiaires sur un total de 40 000 candidatures par an. Google n'accepte que 1500 stagiaires sur un total de 40000 candidatures par an Rohan a réussi les différentes étapes du processus d'embauche, qui s'est déroulé sur plus d'un mois. En quoi consistait le processus de sélection ? Rohan Shah a eu plus de chance. Et le salaire ?

http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/stage-chez-google.shtml

Related:  Ch 1.1 Le cadre de travail et la motivation des salariéssarahvaughanOrganisation de GoogleedenbossLes conditions de travail

bureaux de Google à Paris Publié le 13-DEC-11 par ANACT | Imprimer Le nouveau siège français de Google est situé dans le 9ème arrondissement de Paris. Les employés de Google sont les mieux payés au monde - Mode(s) d’emploi Le site Glassdoor vient de publier son classement des 25 entreprises les mieux notées par leurs employés. Google apparaît comme le meilleur employeur au monde sur les critères de la rémunération et des avantages salariaux. Avec un salaire moyen de 128.000 dollars annuels (94.000 euros environ), les employés de Google ont de quoi être satisfaits. La firme de Mountain View est en tête du classement du site Glassdoor basé sur les évaluations des employés.

Un beau cadre de travail est bon pour la motivation Articles connexes Comment justifier une période de chômage ? De nombreuses raisons peuvent expliquer une période de chômage plus ou moins longue sur un CV : une année sabbatique, une maladie, ou tout simplement des recherches infructueuses. Vaut-il mieux mentionner cette période dans votre CV et votre lettre de motivation, ou la passer sous silence ? Et comment réagir si le recruteur vous pose une question à ce sujet pendant l’entretien d’embauche ? Google est élue meilleure compagnie pour y travailler Le magazine Fortune vient d’annoncer sa liste des 100 meilleures compagnies américaines où il fait bon travailler. Google a été élu numéro 1. Les avantages sociaux et matériels sont impressionnants, y travailler relève plus d’un style de vie et d’une communauté utopique. Google recoit 1300 CVs chaque jour, si vous voulez tenter votre chance vous pouvez toujours postuler.

Chez Google, vélos et cafés sur le toit pour inciter les salariés à l'audace Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Claudine Mulard (Los Angeles, correspondance) Lors de la présentation, jeudi 18avril, des résultats de Google pour le premier trimestre (un chiffre d'affaires de 14 milliards de dollars, soit 10,7milliards d'euros, en hausse de 31%), Larry Page, le directeur général du géant américain, a défini les grands axes de stratégie: "C'est super-important de se concentrer sur l'avenir. La technologie exige non pas des petits progrès mais des changements révolutionnaires."

Comment motiver ses salariés et collaborateurs - Apprendre à fidéliser Motiver et fidéliser ses collaborateurs au sein de l’entreprise sont des points majeurs, pour avoir un travail sérieux, un personnel motivé et productif. Une bonne ambiance de travail, des équipements adaptés, un cadre de travail agréable sont autant d’atouts pour assurer la motivation et la fidélisation des collaborateurs. L’organisation d’événements pour motiver ses salariés Pour booster une équipe et redonner la motivation nécessaire aux employés, rien ne vaut l’organisation de séminaires, de journées thématiques ou des soirées au restaurant. Ces occasions un peu spéciales permettent d’assurer la fidélisation de son équipe, tout en faisant passer un message à chaque collaborateur. Certains messages passent mieux s’ils sont présentés de manière ludique, originale et hors du commun.

Google: les secrets de son département des ressources humaines Comment l'entreprise américaine est devenue un endroit où il fait si bon travailler. Voici quelques années, le département des ressources humaines de Google a fait une étrange découverte: les femmes quittaient l’entreprise en grand nombre. Comme c’est le cas pour la majorité des entreprises informatiques de la Silicon Valley, Google emploie essentiellement des hommes, et la féminisation de la force de travail est depuis un certain temps une des priorités de l’encadrement. Le fait que les femmes désertent l’entreprise n’était pas uniquement un problème de parité, mais surtout un souci pour le bénéfice net de l’entreprise. Contrairement à beaucoup de secteurs de l’économie, dans les hautes technologies, le marché du travail est extrêmement tendu, et encore plus sur le segment des employés de qualité. Pour recruter des salariés, Google doit affronter Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, et des hordes de start-ups.

Les conditions de travail au sein de Google ! » Il faut tout d’abord maîtriser au minimum 3 langues couramment. Les 400 employés cadres chargés du recrutement n’opèrent en tout qu’une dizaine d’entretiens d’embauche, une vingtaine s’il s’agit d’un poste plus important Suite aux 3500 CV reçus quotidiennement par l’entreprise en 2006, Google a décidé de créer et de développer un logiciel entièrement consacré à la gestion des CV ! On compte aujourd’hui 54 604 employés chez Google et 3 des 10 directeurs du conseil d’administration font partie de l’entreprise (Sergey Brin, Eric Schmidt et Larry Page).

Top 10 : Google concilie travail et intérêts personnels Exit l’emploi du temps rigide. De plus en plus de jeunes diplômés plébiscitent en effet les entreprises où ils peuvent jongler entre leur travail et leur vie privée sans que cela soit mal vu. Google, Ubisoft, Canal + et Electronic Arts les font rêver. C’est ce qui ressort du Top 10 sur le critère de la « possibilité d’intégrer mes intérêts personnels dans mon emploi du temps ». Au-delà de ce point commun, étudiants de grandes écoles et issu de l’université ont une vision différente des entreprises, mais s’accordent sur les secteurs les plus flexibles. Google est la grande gagnante de ce classement puisque elle est la seule à figurer à la fois dans les Top 10 des étudiants en école de commerce, en école d’ingénieurs, en faculté de commerce et en faculté d’ingénieurs.

Google Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Google Inc. Logo de Google Google s'est donné comme mission « d'organiser l'information à l'échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile »[5]. La balance vie pro/vie perso : et maintenant ? Par Sarah Laurent « La flexibilité au travail » a plus à voir avec la culture d’entreprise qu’avec le légal, le droit du travail et autre connexions à distance. La question de départ étant de savoir comment la « valeur travail » est positionnée au sein de l’entreprise. Ensuite, s’engage un long travail d’ostéopathie pour faire bouger le centre de gravité de l’entreprise du « tout contrôle » vers « plus de souplesse au travail ». Gagner du temps partout, tout le temps Une fois l’entreprise déterminée à accéder à plus de flexibilité, le temps se gère, se gagne, se grignote par petites avancées. C’est ce temps qu’on gère différemment, qui apportera notamment souplesse et flexibilité à l’organisation.

Définition de la motivation des salariés Stressés, mal payés, peu encouragés, seuls 7% des Français se disent vraiment motivés au travail, loin derrières les allemands qui sont deux fois plus nombreux. Selon cette étude qui s'est intéressée à l'Hexagone et à cinq de ses voisins - l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni et l'Italie, les français sont « recordmen de la démotivation en Europe », avec 40 % de salariés qui affirment que leur motivation diminue. Les cadres sont en première ligne: ils sont plus de la moitié à estimer qu'ils passent trop de temps au bureau (51%, soit 4% de plus qu'en 2008), pour une reconnaissance insuffisante (41 % d'insatisfaits), le tout en étant de moins en moins bien dirigés. En découle un niveau de stress « élevé et en hausse ».

Related: