background preloader

Chez Google des conditions de travail décrites comme paradisiaques !

Chez Google des conditions de travail décrites comme paradisiaques !
Related:  Conditions de travail chez googleedenboss

Travailler chez Google, ce n'est pas que du bonheur Une cantine gratuite, des salaires alléchants (88.000 euros par an en moyenne pour un ingénieur), des fauteuils massants ou encore 20% de temps libre pour développer ses projets personnels… A priori, Google paraît l'endroit rêvé pour tout salarié. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que le groupe américain figure régulièrement parmi les premières places des palmarès consacrant les employeurs préférés des jeunes diplômés. Si travailler chez le géant de la Silicon Valley est une expérience très enrichissante, cela peut bizarrement avoir de mauvais côtés. C'est en tout cas le point de vue de certains anciens employés de la firme de Mountain View, qui échangent leurs critiques sur un fil de discussion du site de questions-réponses Quora, repéré par Business Insider. En voici les plus marquants. > Des employés trop qualifiés Vu le nombre de personnes souhaitant travailler chez Google, la firme peut se permettre de ne recruter que les meilleurs éléments. > Esprit start-up, es-tu là ?

La vie rêvée d'un stagiaire chez Google Un séjour chez le géant de l'Internet est une expérience extrêment convoitée par les stagiaires du monde entier. Mais à quoi ressemble leur quotidien au Googleplex ? En janvier 2013, Rohan Shah, un étudiant âgé de 20 ans, reçoit un mail de Google. Le géant de la recherche Internet – un des employeurs préférés des salariés dans le monde ! – souhaite lui faire passer un entretien pour l'une de ses offres de stages tant convoitées. Cela faisait déjà plusieurs semaines que Rohan avait rempli le formulaire de candidature en ligne, après avoir assisté à un salon pour l'emploi à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign. Officiellement, Google n'accepte que 1 500 stagiaires sur un total de 40 000 candidatures par an. Google n'accepte que 1500 stagiaires sur un total de 40000 candidatures par an Rohan a réussi les différentes étapes du processus d'embauche, qui s'est déroulé sur plus d'un mois. En quoi consistait le processus de sélection ? Rohan Shah a eu plus de chance. Et le salaire ?

Les employés de Google sont les mieux payés au monde - Mode(s) d’emploi Le site Glassdoor vient de publier son classement des 25 entreprises les mieux notées par leurs employés. Google apparaît comme le meilleur employeur au monde sur les critères de la rémunération et des avantages salariaux. Avec un salaire moyen de 128.000 dollars annuels (94.000 euros environ), les employés de Google ont de quoi être satisfaits. La firme de Mountain View est en tête du classement du site Glassdoor basé sur les évaluations des employés. Pas de trace en revanche d’Apple dans le haut du classement en raison des salaires plus faibles des employés de la firme à la pomme dans les Apple Store. Au total, Google a été évalué par près de 2200 salariés (sur les 50.000 employés que compte le moteur de recherche dans le monde). Crédit photo : Le siège de Google en Californie – turtix / Shutterstock.com

Travailler chez Google : les 2 types d'employés identifiés par l'entreprise VIE DE BUREAU - Un campus d'avant-garde, des locaux confortables, des cantines à faire pâlir d'envie n'importe quel employé, Google est connu pour miser sur le cadre de travail de ses employés. Mais quel est le rapport au travail de ses employés? C'est la question que s'est posée la firme de Mountain View qui a mis en place une étude destinée à mieux les comprendre, raconte Laszlo Bock, le vice-président chargé du personnel, dans un billet publié par la Harvard Business Review. Elle a débuté il y a deux ans et devrait durer 100 ans. 4.000 employés de l'entreprise ont été sélectionnés au hasard pour répondre à un questionnaire qui rassemble une liste de questions établies scientifiquement mais aussi des échelles de mesures. Lire aussi:» Ce que l'avenir de Google nous réserve» Comment Google flatte l'exception culturelle française "Ce qu'on espère apprendre?" Les premiers résultats viennent de tomber et concernent l'équilibre vie privée, vie professionnelle. D'un côté, les segmenteurs.

Les salariés français sont les plus démotivés d'Europe INFOGRAPHIE - Près de 40% des Français ont vu leur motivation au travail chuter en 2013, selon le baromètre Edenred-Ipsos. Ils sont plus déprimés que les Italiens ou les Espagnols, pourtant plus touchés par le chômage. En cause, un manque de reconnaissance et une frustration salariale. Les Français vont au bureau à reculons. Près de 40% d'entre eux ont vu leur motivation au travail diminuer cette année, selon le baromètre annuel Edenred-Ipsos*. Ils sont donc plus démoralisés aue leurs voisins italiens (35%) et espagnols (32%), pourtant plus frappés par le chômage, et nettement plus démotivés que les Allemands (22%), les Belges (27%) et les Britanniques (27%). Des insatisfactions d'autant plus mal vécues que les salariés français ont un «niveau d'affect non négligeable, notamment un sentiment d'implication, dans le travail», note l'étude. Tandis que le taux de chômage atteint 10,9% dans l'Union européenne, les salariés européens sont plus inquiets à l'égard de l'emploi qu'en 2012.

Les crèches L'Oréal Champ d'action Services facilitant le quotidien des salariés parents Présentation de l'entreprise Secteur d'activité : CosmétiquesStatut : Société AnonymeEffectifs : 67 000 dont 12.000 en FranceImplantation géographique : Présente sur les 5 continents Contexte de l'action Le 11 avril 2008, L'Oréal signe la Charte de la Parentalité. Entreprise précurseur en matière sociale, L'Oréal déploie très tôt différentes initiatives en faveur de la parentalité telles que le congé supplémentaire (dit congé « Schueller ») portant le congé de maternité de 16 à 20 semaines, entièrement rémunérées par l'entreprise, le « mercredi père et mère de famille » qui permet aux pères et mères d'un enfant de moins de 12 ans, de s'absenter 1,2,3 ou 4 mercredis par mois et son site intranet « Kids » dédié à la garde d'enfants. Objectifs recherchés A qui s'adresse cette action ? Description de l'action Cinq crèches interentreprises fonctionnement aujourd'hui, essentiellement en Ile de France. Facteurs de succès Contacts

Travailler chez Google, pour le meilleur ou pour le pire Sur Quora, des employés listent les inconvénients à travailler chez le géant du Web. Une carrière chez Google. Le rêve, n'est-ce pas ? Comment un passage chez la plus grande et plus ambitieuse entreprise du Web pourrait-il mal se passer ? Jetez un œil à ce fil Quora, sur lesquels d'anciens et actuels employés de Google critiquent les conditions de travail du "Big G". Business Insider a sélectionné ci-dessous les passages les plus intéressants. Tous les candidats sont fantastiques, alors ils peuvent se permettre d'engager la crème de la crème même pour les postes les plus banals. "Le pire, lorsque l'on travaille chez Google, est que la plupart des gens sont surqualifiés par rapport à leur poste. "Ils engagent des étudiants du top 10 des universités des Etats-Unis pour assurer le support technique des produits publicitaires de Google, retirer manuellement du contenu ayant été signalé sur YouTube, ou encore écrire du code basique pour tester la couleur d? Google n'est plus une start-up.

Motiver les salariés, priorité des entreprises en 2013 Les directeurs de ressources humaines ont trois sujets de préoccupations et de travail prioritaire pour les 24 mois à venir, selon les résultats d'une étude ADP (spécialiste de la gestion paie des entreprises). " Les DRH sont optimistes car ils ont des leviers pour permettre à leur entreprise de traverser la crise. En particulier, la question du niveau d'engagement, de la motivation des collaborateurs va devenir leur cheval de bataille en 2013. Dans un contexte où l'on ne parle que de compétitivité et de coût du travail , le niveau de motivation a des effets directs sur la compétitivité ", commente Grégory Luneau, à la direction Marketing et Stratégies d'ADP. Crise de confiance des salariés " Dans ce contexte de chômage élevé, les salariés ont le moral en berne et ils hésitent à quitter leur poste . 56% des DRH se disent freinés Parallèlement, 56% des entreprises reconnaissent des difficultés pour atteindre leurs objectifs.

Motivation en entreprise: neuf astuces pour manager sans moyens Pour booster l'implication de chacun, au quotidien le manager peut intervenir par petites touches grâce à des actions simples et efficaces. Et, dans une période de vaches maigres, rendre la carotte financière " accessoire " au regard du respect accordé à autrui et de la qualité de vie au travail. Deux leviers puissants de motivation qui ne doivent pas pour autant être un substitut à de réelles perspectives de carrières. Voici neuf idées pour pimenter l'ordinaire. 1. Engagez vos troupes à créer un environnement convivial. 2. La réunion croissants du lundi matin, les pauses chouquettes de 16 heures, les pots surprise célébrant les anniversaires, le déjeuner de groupe trimestriel... 3. "Il me semble qu'il faut faire ainsi, mais je suis un peu has been, si quelqu'un a une meilleure idée...." 4. Les individus - surtout les plus jeunes - ont soif de liberté, de souplesse. 5. Ce qui est dit est dit. 6. Sortez votre collaborateur de sa routine. 7. Etre chef comporte des privilèges. 8. 9.

Related: