background preloader

Chez Google des conditions de travail décrites comme paradisiaques !

Chez Google des conditions de travail décrites comme paradisiaques !
Related:  Conditions de travail chez googleedenboss

Gestion des ressources humaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gestion des ressources humaines, ou GRH, anciennement dénommée gestion du personnel, recouvre l'ensemble des pratiques mises en œuvre pour administrer, mobiliser et développer les ressources humaines impliquées dans l'activité d'une organisation. Ces ressources humaines sont l'ensemble des collaborateurs de tous statuts (ouvriers, employés, cadres) appartenant à l'organisation mais aussi -et de plus en plus liés- à elle par des rapports de sujétion (ainsi les collaborateurs des sous-traitants sont considérés comme faisant partie de fait du périmètre des ressources humaines de l'entreprise)[1]. Enjeux[modifier | modifier le code] La motivation positive et la motivation négative ont chacune leur efficacité. Ce point est essentiel, car il caractérise une part des obligations contractuelles (statutaires pour un fonctionnaire) d'une entreprise (d'un service public) envers son salarié. Mission[modifier | modifier le code]

Travailler chez Google, ce n'est pas que du bonheur Une cantine gratuite, des salaires alléchants (88.000 euros par an en moyenne pour un ingénieur), des fauteuils massants ou encore 20% de temps libre pour développer ses projets personnels… A priori, Google paraît l'endroit rêvé pour tout salarié. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que le groupe américain figure régulièrement parmi les premières places des palmarès consacrant les employeurs préférés des jeunes diplômés. Si travailler chez le géant de la Silicon Valley est une expérience très enrichissante, cela peut bizarrement avoir de mauvais côtés. C'est en tout cas le point de vue de certains anciens employés de la firme de Mountain View, qui échangent leurs critiques sur un fil de discussion du site de questions-réponses Quora, repéré par Business Insider. En voici les plus marquants. > Des employés trop qualifiés Vu le nombre de personnes souhaitant travailler chez Google, la firme peut se permettre de ne recruter que les meilleurs éléments. > Esprit start-up, es-tu là ?

La vie rêvée d'un stagiaire chez Google Un séjour chez le géant de l'Internet est une expérience extrêment convoitée par les stagiaires du monde entier. Mais à quoi ressemble leur quotidien au Googleplex ? En janvier 2013, Rohan Shah, un étudiant âgé de 20 ans, reçoit un mail de Google. Le géant de la recherche Internet – un des employeurs préférés des salariés dans le monde ! – souhaite lui faire passer un entretien pour l'une de ses offres de stages tant convoitées. Cela faisait déjà plusieurs semaines que Rohan avait rempli le formulaire de candidature en ligne, après avoir assisté à un salon pour l'emploi à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign. Officiellement, Google n'accepte que 1 500 stagiaires sur un total de 40 000 candidatures par an. Google n'accepte que 1500 stagiaires sur un total de 40000 candidatures par an Rohan a réussi les différentes étapes du processus d'embauche, qui s'est déroulé sur plus d'un mois. En quoi consistait le processus de sélection ? Rohan Shah a eu plus de chance. Et le salaire ?

Avantages - Google Carrières Des conditions de travail optimales Notre approche est systématiquement axée sur les données, y compris pour choisir la couleur… Plus d'informations Larry Page : Faire de Google une vraie famille Les avantages que nous offrons à nos employés sont sans doute un aspect bien connu de Google, mais pour Larry Page, ce qui est important… Plus d'informations 6. Salaire, coût du travail Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût. La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net. Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye. Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié. Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse.

Travailler chez Google : les 2 types d'employés identifiés par l'entreprise VIE DE BUREAU - Un campus d'avant-garde, des locaux confortables, des cantines à faire pâlir d'envie n'importe quel employé, Google est connu pour miser sur le cadre de travail de ses employés. Mais quel est le rapport au travail de ses employés? C'est la question que s'est posée la firme de Mountain View qui a mis en place une étude destinée à mieux les comprendre, raconte Laszlo Bock, le vice-président chargé du personnel, dans un billet publié par la Harvard Business Review. Elle a débuté il y a deux ans et devrait durer 100 ans. 4.000 employés de l'entreprise ont été sélectionnés au hasard pour répondre à un questionnaire qui rassemble une liste de questions établies scientifiquement mais aussi des échelles de mesures. Lire aussi:» Ce que l'avenir de Google nous réserve» Comment Google flatte l'exception culturelle française "Ce qu'on espère apprendre?" Les premiers résultats viennent de tomber et concernent l'équilibre vie privée, vie professionnelle. D'un côté, les segmenteurs.

Les salariés français sont les plus démotivés d'Europe INFOGRAPHIE - Près de 40% des Français ont vu leur motivation au travail chuter en 2013, selon le baromètre Edenred-Ipsos. Ils sont plus déprimés que les Italiens ou les Espagnols, pourtant plus touchés par le chômage. En cause, un manque de reconnaissance et une frustration salariale. Les Français vont au bureau à reculons. Près de 40% d'entre eux ont vu leur motivation au travail diminuer cette année, selon le baromètre annuel Edenred-Ipsos*. Ils sont donc plus démoralisés aue leurs voisins italiens (35%) et espagnols (32%), pourtant plus frappés par le chômage, et nettement plus démotivés que les Allemands (22%), les Belges (27%) et les Britanniques (27%). Des insatisfactions d'autant plus mal vécues que les salariés français ont un «niveau d'affect non négligeable, notamment un sentiment d'implication, dans le travail», note l'étude. Tandis que le taux de chômage atteint 10,9% dans l'Union européenne, les salariés européens sont plus inquiets à l'égard de l'emploi qu'en 2012.

bureaux de Google à Paris Publié le 13-DEC-11 par ANACT | Imprimer Le nouveau siège français de Google est situé dans le 9ème arrondissement de Paris. Google a inauguré mardi 6 décembre ses nouveaux locaux parisiens, localisés rue de Londres, au cœur de la capitale. Les 10.000 m2 disponibles accueillent déjà une équipe de 350 salariés, dont beaucoup d’ingénieurs (500 sont attendus d’ici 2013). Pour les concepteurs, l'objectif est de permettre à la créativité des salariés de s'exprimer, mais également d'attirer les talents et de renforcer la fierté d'appartenance à l'entreprise. En plus d'un lieu dévolu à la recherche et au développement, le «Googleplex» français abrite un institut culturel de «mission mondiale», dédié à la numérisation et à la diffusion de la culture, avec de l’archivage photo, vidéo et son. A la découverte des locaux avec Cécilia Gabizon, journaliste au Figaro.fr Lire l'interview d'Eric Schmidt sur Liberation.fr

Vie de bureau : Qualité de vie au travail: Pepsi promeut «l'esprit de famille» Le groupe de boissons sans alcool encourage la convivialité et la proximité entre ses salariés en leur proposant notamment de nombreuses activités et infrastructures sportives dans ses locaux à Colombes. Armando Amselem, directeur général de PepsiCo France. Crédits photo : DR Numéro 1 du palmarès en 2010 dans la catégorie moins de 500 salariés, vainqueur en 2011 dans la catégorie des plus de 500 salariés, puis de nouveau sur la première marche en 2012 … difficile de déloger PepsiCo du sommet du podium. Pour Armando Amselem, son directeur général, la logique est respectée: favoriser la qualité de vie au bureau fait partie des valeurs clé de l'entreprise. Pour favoriser le bien être des 520 salariés de Colombes (92), l'entreprise joue sur plusieurs tableaux. Ces activités physiques ont également l'avantage de créer du lien entre les services et entre les collaborateurs et leurs managers. Journée sans e-mail » Conseil en technologie: les recrutements se maintiennent

Related: