background preloader

Les Rendez-vous du futur Étienne Klein

Les Rendez-vous du futur Étienne Klein
Related:  Physique quantique

Un signe de sujétion. De la peur au respect - Une histoire du voile Une histoire du voile André Comte-Sponville, philosophe, est l'auteur de C'est chose tendre que la vie (Albin Michel, 2015). Sur le voile, saint Paul a dit l'essentiel : la femme doit le porter comme un « signe de sujétion », une « marque de l'autorité dont elle dépend ». Toujours est-il que le voile, tradition immémoriale du Moyen-Orient (il est attesté en Mésopotamie près de mille ans avant notre ère), est présenté par saint Paul comme un signe de soumission à l'homme plutôt qu'à Dieu, ce qui nous autorise à y voir - surtout lorsqu'il est imposé par les hommes - une marque de machisme (fût-il intériorisé par les femmes) plutôt que de piété. Tous les voiles ne se valent pas.

Agora des savoirs Comment savons-nous ce que nous savons Étienne Klein Culture scientifique Des observateurs parlent d’un « illettrisme scientifique » qui gagnerait notre société 1. Même s’ils ne valent pas démonstration, certains signes peuvent nous porter à les suivre. L’un de ces indices tient au fait que ceux qui, comme moi, écrivent des livres destinés à un « public large », savent d’expérience que les éditeurs se montrent de plus en plus insistants sur un point : le niveau de ce que l’on écrit ne doit pas être trop élevé et le moins de choses possibles doivent être supposées connues du lecteur. Cette demande pressante relève toutefois d’une motivation ambiguë : faut-il la mettre sur le compte d’un louable souci démocratique, celui de toucher le plus grand nombre de personnes, ou avère-t-elle plutôt qu’il existerait effectivement une croissance de l’illettrisme scientifique ? Un deuxième signe est la montée en puissance d’une sorte de relativisme paresseux. Une anecdote m’a permis d’en prendre conscience. Cette évolution n’est pas sans incidence politique.

Particule élémentaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modèle standard[modifier | modifier le code] Particules élémentaires du modèle standard[modifier | modifier le code] Fermions[modifier | modifier le code] Leptons[modifier | modifier le code] Parmi les douze fermions du modèle standard, six ne sont pas soumis à l'interaction forte et ne connaissent que l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : ce sont les leptons. Quarks[modifier | modifier le code] Parmi les douze fermions du modèle standard, six seulement connaissent l'interaction forte au même titre que l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : ce sont les quarks. L'interaction forte est responsable du confinement des quarks, à cause duquel il est impossible d'observer une particule élémentaire ou composée dont la charge de couleur résultante n'est pas « blanche ». rouge + vert + bleu = blancrouge + antirouge = blancvert + antivert = blancbleu + antibleu = blanc Bosons[modifier | modifier le code]

Crème au caramel beurre salé de Christophe Michalak Crème au caramel beurre salé de Christophe Michalak Des petites crèmes au caramel beurre salé très simple, parfumées à la vanille. Simples mais tellement bonnes. Pour les soirées de ramadan ceci fera un bon dessert pour les petits et pour les grands afin de varier. Une recette très facile et rapide qui nous vient de Christophe Michalak que j’ai repéré chez Caty du blog de A 2 main cap delice. 1. 2. 3. 4. Préparer le caramel beurre salé : 1. 2. 3. 4. 5. Auteur: Samar Type de Recette: Dessert Cuisine: francaise Temps de Prep: Temps de cuisson: temps Total: Servir: 4 330 g de crème liquide 40 g de sucre 2 g de pestine jaune (j'ai utilise comme Cathy de l'agar agar) 65 g de jaunes d'oeufs (3 jaune d'oeuf) une gousse de vanille ( j'ai utilisé du sucre vanille) Caramel liquide : 140 g de sucre - 55 g de crème fraîche liquide - 35 g d'eau - 40 g de beurre d'1/2 sel Faire bouillir la crème et la gousse de vanille. Enjoy ! Notez votre adresse email si vous souhaitez ne rater aucune publication:

Une histoire de la nostalgie (1/4) : Un grand entretien avec Jean Starobinski Emmanuel Laurentin est allé rencontrer Jean Starobinski chez lui en Suisse. L'historien livre ici un peu de son immense savoir sur la nostalgie, entre médecine, littérature et philosophie. L'entretien suit à peu de choses de près un chemin chronologique : de l'apparition même du mot de "nostalgie" jusqu'aux utilisations qu'en font les écrivains aux 18e et 19e siècles, le parcours permet de croiser Panckoucke, Rousseau, Beethoven, Brahms, Nerval, Balzac, Baudelaire, et même Heidi la petite fille des montagnes. On voit comment, sur deux siècles, le mot apparaît, se développe, et prend tour à tour des accents plus ou moins tragiques, appelant ou non à de la compassion : la nostalgie comme maladie (proche de l'idée de mélancolie), la nostalgie comme besoin viscéral de son milieu d'origine, la nostalgie comme quête d'une unité perdue. Comme une mythologie en somme, à laquelle la modernité et sa technologie ne nous permettent plus tout à fait de croire… La nostalgie, une maladie ?

Savoir ce que l’on sait, et ce que l’on ne sait pas Aujourd’hui, j’ai croisé ce tweet : Cela m’a rappelé que j’avais entendu un morceau d’une émission de France Inter en allant au collège : Dans les deux émissions, Etienne Klein met en lumière l’effet Dunning-Kruger. L’ignorance engendre plus souvent la confiance que ne le fait la connaissance »Charles Darwin. L’effet Dunning-Kruger ont montré que, chez les incompétents, il existe un biais psychologique qui les pousse à surestimer leurs capacités et leurs performances. Ultracrepidian : someone who has no special knowledge of a subject but who expresses an opinion about it (dictionnaire de Cambridge) L’étymologie d’ultracrepidarianisme est relative à la locution latine Sutor, ne supra crepidam, rapportée par Pline l’Ancien et adressée par l’artiste grec Apelle à un cordonnier qui critiquait l’une de ses toiles, et qui signifie littéralement « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure ». Personnellement, je regrette l’emploi de termes compliqués inutilement. WordPress: J'aime chargement…

Ondes scalaires (3) Ondes scalaires (3) Ondes scalaires et ciblage HAARP L'addition de signaux permet d'augmenter la puissance de manière localisée, donc de viser, mais on comprend aussi que ça permet de produire, et ce, seulement au niveau de la zone de ciblage, une série d'ondes scalaires très puissantes, capables de destruction énormes, de réchauffer l'atmosphère ou au contraire de la refroidir. Si on reprend l'exemple de l'utilisation des radiations pour la chimiothérapie: On envoie des rayons irradiants à travers le corps selon des axes qui traversent la zone cancéreuse. N'empêche que tous les axes du corps à travers lesquels les rayons irradiants passent morflent un peu, et l'état général du corps s'en ressent. Comme la conclusion qui s'impose semble être que ce n'est pas l'onde électromagnétique qui cause des dégâts, les ondes scalaires font donc le jeu. Pourquoi les ondes scalaires passent à travers la matière plus facilement? <<< Précédent | Suivant >>> 1 2 3 4

Related: