background preloader

Bernard Stiegler

Bernard Stiegler
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'article doit être débarrassé d'une partie de son jargon (août 2012). Sa qualité peut être largement améliorée en utilisant un vocabulaire plus directement compréhensible. Discutez des points à améliorer en page de discussion. Pour les articles homonymes, voir Stiegler. Bernard Stiegler dans les années 2000. Bernard Stiegler, né le à Sarcelles[1], est un philosophe français qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles — sociales, politiques, économiques, psychologiques — portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques[2]. Bernard Stiegler, lors des 11e ROUMICS[3] en 2014 à Lille, discutant de la question du « Bien commun » avec Amandine Piron[4] ; Michel Bauwens ; Michel Briand[5] ; Simon Sarazin et Emmanuel Vandamme[6] Simon Sarazin[7] Éléments biographiques[modifier | modifier le code] Du PCF à la prison[modifier | modifier le code] Les années 1980[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Stiegler

Related:  Philosophes - psychanalystes (H)Auteurs et chercheursPhiloPense heures

Michaël Fœssel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Michaël Fœssel en mars 2014. Michaël Fœssel[1] est un philosophe français né à Thionville, le [2]. Biographie[modifier | modifier le code] Son travail actuel porte sur le sens et les risques de l'expérience démocratique. Publications[modifier | modifier le code] Un monde de données Avec la diffusion des objets connectés, le débat autour du Big Data s’intensifie. On connaît déjà son issue. Face aux partisans de «l’homme augmenté», les protestations morales contre la quantification de l’humain (quantified self) n’ont aucune chance d’être entendues.

Philologie Évolution sémantique du terme philologie[modifier | modifier le code] Ce siècle parlera de philologie classique, romane, ou germanique, ou orientale. Pour Nietzsche, un signe distinctif du théologien est son inaptitude à la philologie : « J’entends ici le mot “philologie” dans un sens très général : savoir déchiffrer des faits sans les fausser par des interprétations[4]. » C'est que Nietzsche a à cœur de mettre fin à une herméneutique favorable à la métaphysique qu'il dénonce[5]. Pourtant philologue de formation, le sens de la philologie qu'il propose est fort éloigné de celui annoncé plus haut : celle-ci, au vu de son œuvre, peut être assimilée dans sa méthode à une herméneutique psychologique[6] ou, plus justement et selon les mots de Nietzsche, à une généalogie[7] visant à rétablir « le seul et unique monde ».

Richard Sennett Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Richard Sennett en 2010. Richard Sennett, né le 1er janvier 1943 à Chicago, est un sociologue et historien américain qui enseigne à la London School of Economics et à l'université de New York, également romancier et musicien. Laurent de Sutter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La forme de cet article ou de cette section n’est pas encyclopédique et ressemble trop à un curriculum vitæ. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en. Laurent de Sutter, né le à Bruxelles, est un philosophe belge francophone[1].

Danah Boyd Danah Boyd en 2007. Compléments « J'ai pris conscience que comprendre les adolescents permet de comprendre la technologie », in Taken out of context: American teen sociality in networked publics Fait social total Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mise en forme de cet article est à améliorer(décembre 2018). La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ?

François Jullien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Jullien. Cet article ou cette section d'une biographie doit être recyclé. André Green Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Green. André Green, né le au Caire et mort le (à 84 ans) à Paris est un psychiatre et psychanalyste français d'origine.

Code is Law – Traduction française du célèbre article de Lawrence Lessig Le 5 mars dernier, Tristan Nitot se pose la question suivante sur Identi.ca : « Je me demande s’il existe une version française de Code is Law, ce texte sublime de Lessig ». Monsieur Nitot qui évoque un texte sublime de Monsieur Lessig… Mais que vouliez-vous que nos traducteurs de Framalang fassent, si ce n’est participer à modifier favorablement la réponse de départ étonnamment négative ! Écrit il y a plus de dix ans, cet article majeur a non seulement fort bien vieilli mais se serait même bonifié avec le temps et l’évolution actuelle du « cyberespace » où neutralité du net et place prise par les Microsoft, Apple, Google et autres Facebook occupent plus que jamais les esprits et nos données[1]. Bonne lecture… Le code fait loi – De la liberté dans le cyberespace

Related: