background preloader

Bernard Stiegler

Bernard Stiegler
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'article doit être débarrassé d'une partie de son jargon (août 2012). Sa qualité peut être largement améliorée en utilisant un vocabulaire plus directement compréhensible. Discutez des points à améliorer en page de discussion. Pour les articles homonymes, voir Stiegler. Bernard Stiegler dans les années 2000. Bernard Stiegler, né le à Sarcelles[1], est un philosophe français qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles — sociales, politiques, économiques, psychologiques — portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques[2]. Bernard Stiegler, lors des 11e ROUMICS[3] en 2014 à Lille, discutant de la question du « Bien commun » avec Amandine Piron[4] ; Michel Bauwens ; Michel Briand[5] ; Simon Sarazin et Emmanuel Vandamme[6] Simon Sarazin[7] Éléments biographiques[modifier | modifier le code] Du PCF à la prison[modifier | modifier le code] Les années 1980[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Stiegler

Related:  Philosophie et nouvelles technologiesDEMOCRATIE PARTICIPATIVEPhilosophes - psychanalystes (H)Brenard Stieglerstrataelectromus

Transhumanisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. H+, un symbole du transhumanisme. Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies et sur d'autres techniques émergentes. Les dangers comme les avantages que présentent de telles évolutions préoccupent aussi le mouvement transhumaniste[1].

Raymond Boudon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Boudon. Raymond Boudon Principaux travaux Thèse de doctorat, L'analyse mathématique des faits sociaux (1967)À quoi sert la notion de structure ? (1968)L'inégalité des chances (1973) Michaël Fœssel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Michaël Fœssel en mars 2014. Michaël Fœssel[1] est un philosophe français né à Thionville, le [2]. Biographie[modifier | modifier le code] Son travail actuel porte sur le sens et les risques de l'expérience démocratique. Publications[modifier | modifier le code] Philosophies.tv La liberté Voir plus Le futur C'est le thème des rencontres d'Uriage 2010 avec Yves Michaux, Jean-Jacques Wunenburger, Etienne Klein...

Frédéric Lordon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Frédéric Lordon en 2011. Frédéric Lordon est un économiste et sociologue français né le . Il est directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne (CSE)[1]. Il est membre du collectif Les économistes atterrés. Biographie[modifier | modifier le code]

Alvin Toffler Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alvin Toffler en 2006. Alvin Toffler est un écrivain, sociologue et futurologue américain, né le 4 octobre 1928 à New York. Il est l'un des futurologues les plus célèbres de notre temps. Raymond Boudon pourfend la démocratie participative ...et défend la démocratie représentative et la séparation des pouvoirs Jurys populaires ? Sondages ? Référendums ? Représentativité du Parlement ? Laurent de Sutter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La forme de cet article ou de cette section n’est pas encyclopédique et ressemble trop à un curriculum vitæ. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en. Laurent de Sutter, né le à Bruxelles, est un philosophe belge francophone[1].

REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Bernard Stiegler : l'open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet » RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique.. RSLN : Que représente le développement de l’open data dans la grande aventure du numérique ? Bernard Stiegler : C’est l’aboutissement d’une rupture majeure déjà largement entamée, et qui n’a rien à voir avec les précédentes. Toutes les technologies monopolisées par l’industrie de la culture, au sens large du terme, pendant un siècle, sont en train de passer entre les mains des citoyens. C’est un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet qui, comme technique de publication, c’est à dire de rendu public, est au fondement de la res publica, tout comme à ce qui s’est déroulé après Gutenberg et la Réforme, généralisant l’accès à l’écriture imprimée et au savoir. À présent, toutes les activités industrielles, culturelles et scientifiques laissent désormais une trace numérique que chacun peut exploiter grâce à des outils de plus en plus accessibles. Il s’agit d’un enjeu plus que majeur : c’est un changement d’époque.

Nuit Debout Paris est de retour à République ! Mercredi 31 août, des centaines de personnes se sont réunies sur la place pour participer aux débats de la première assemblée générale de la rentrée. Parmi elles, de nombreux-ses Nuitdeboutistes historiques, mais aussi des sympathisants et passants, venus en curieux. Plusieurs commissions avaient répondu à l’appel : l’écologie, Biblio Debout, les antispécismes, les anti-pub, et bien entendu les équipes de l’accueil, de la logistique et de la sérénité. On a également croisé les membres de jury citoyen et de l’économie politique. Même Radio Debout signait son grand retour !

Related:  joeltreesBiography & generalities (Who is he ?)Philosophies & réflexions