background preloader

Bernard stiegler

Facebook Twitter

Stiegler. Stiegler. Bernard Stiegler. Contre toute attente. Nicolas Donin et Bernard Stiegler [revue p. 3-7] L'inouï Il n'y a pas d'inouï : nous ne pouvons être affectés que par ce que nous reconnaissons, c'est-à-dire ce que nous connaissions déjà.

Contre toute attente

C'est la fameuse aporie de Ménon : "Comment t'y prendras-tu, Socrate, pour chercher une chose dont tu ne connais pas du tout ce qu'elle est ? Parmi les choses que tu ignores, laquelle te proposes-tu de chercher ? À supposer même que, par une chance extraordinaire, tu tombes sur elle, comment sauras-tu que c'est elle, puisque tu ne l'as jamais connue ?

" On connaît la réponse de Socrate : il est bien vrai que rien ne m'arrive que je ne me fasse pas moi-même arriver (généralement sans le savoir), et il est vrai que je connais déjà tout ce que je recherche ; mais il se trouve que je l'ai oublié. "Mais, rétorquera Socrate, c'est que tu l'avais oublié". Penser / Improviser. Où la technologie rencontre la culture sur les modes de l’improvisation collective et de l’annotation contributive Manifeste et manifestation pour une troisième époque du web et des technologies numériques Depuis 1993, avec l’avènement de la technologie du world wide web, le numérique a changé la face du monde : il s’est répandu dans la population planétaire comme s’enflamme une traînée de poudre.

Penser / Improviser

Pour une large part, cette socialisation s’est opérée à travers des pratiques culturelles – en particulier avec l’échange de fichiers par l’intermédiaire de sites dits P2P, c’est à dire pair à pair – : la technologie numérique a rencontré la culture sinon tout à fait à sa naissance, du moins dès qu’ont commencé à se dessiner les contours de ce que l’on a appelé le web 2.0, ou web collaboratif, avec lequel se sont développés les blogs. Les concepts qui soutiennent le projet que nous présentons ici partent de l’hypothèse d’une possible mutation du web. Et de Glenn Gould I – Proposition. Ars Industrialis. L’attention, la rétention et la protention forment la vie de la conscience.

Ars Industrialis

Si « l’ordre chronologique » est celui de la rétention du passé, de l’attention au présent, et de la protention à venir, l’ordre logique et phénoménologique (c’est à dire tel qu’il se présente à la conscience) impose de commencer par le milieu : par l’attention, qui ouvre l’une à l’autre rétention et protention. Attention. Ars Industrialis. “新技术、新媒体、新艺术”讲座第三场:The quarrel of the Amateurs. The quarrel of the Amateurs.

“新技术、新媒体、新艺术”讲座第三场:The quarrel of the Amateurs

Le design de l’attention – Création et Automatisation. Anamnèse et hypomnèse Bernard Stiegler : Journée 1. La grammatisation comme « histoire du supplément » Bernard Stiegler : Journée 2. La mémoire humaine est épiphylogénétique Bernard Stiegler : Journée 3. La transindividuation comme rétention Bernard Stiegler - Journée 4. Chapitre%202%20pour%20le%20seminaire%20de%20Marc%20Chemillier.pdf. Marc Chemillier - Séminaire "Modélisation des savoirs" Exposés invités » journees-scientifiques2014. Bernard Stiegler - La société automatique La numérisation généralisée qui est en cours conduit à l’automatisation intégrale, et ce fait emporte des questions épistémologiques aussi bien qu’économiques, sociales et politiques de première grandeur.

Exposés invités » journees-scientifiques2014

Cette conférence s’attachera tout d’abord à esquisser le contexte de cette métamorphose des sociétés – qui se décline aussi bien du côté du calcul intensif et de la smart city que de la production robotisée, de la neuro-économie, du corps et de la transformation des conditions de la décision dans tous les domaines. Bernard Stiegler rêve d’un nouveau monde du travail. Le philosophe français, à l’initiative du groupe de réflexion Ars Industrialis et de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) du Centre Georges Pompidou à Paris, observe les mutations de la société à l’aune du développement des technologies numériques.

Bernard Stiegler rêve d’un nouveau monde du travail

Travail et automatisation, pourquoi faut-il être néguentropique? C’est bien connu, les robots ne se reposent jamais.

Travail et automatisation, pourquoi faut-il être néguentropique?

A l’heure où l’emploi se fait rare, on entend qu’ils pourraient remplacer 47% de nos activités dans les deux prochaines décennies. Comme si ça ne suffisait pas, la planète tousse de nos consommations excessives. Une solution: créer de la néguentropie, redonner du sens au travail et ne pas se laisser noyer dans le torrent technologique. Ars Industrialis tenait au théâtre Gérard Philipe une conférence réunissant intellectuels et acteurs du monde du spectacle autour du thème : Travail, emploi et automatisation. Pour ceux qui ne connaîtraient pas Ars Industrialis, je les invite à se rendre sur le site de l’association pour en découvrir la substance et les acteurs qui ambitionnent de redonner au pays un souffle culturel et philosophique en pensant le politique, la technique et le sociétal dans un format collectif et axé sur le débat. Vidéos et résumés des séances de l’atelier 1 d’octobre. Menu Close.

Vidéos et résumés des séances de l’atelier 1 d’octobre

Compagnie Lubat - "Ateliers Inattendus" - du 4 au 5 août 2014 à Uzeste (33) : rencontres avec des ingénieurs de l’IRI pendant les stages des "Imagin'actions éduc'actives de la Cie Lubat (Institut de Recherche et de l’Inovation) - du 24 au 26 octobre 2014 à la Bouverie (Belgique) : premier des trois « Ateliers inattendus » prévus dans le cadre du projet.

Compagnie Lubat - "Ateliers Inattendus"

Travaux animés par Bernard Lubat et sa Compagnie et Bernard Stiegler, directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation et son école de philosophie « pharmakon.fr » Lignes de temps sera pour cela configuré en vue d’optimiser l’annotation collective en temps réel ou en temps différé de flux temporels « streamés » et enregistrés, et en tous genres (musique, cinéma, conférences, cours, émissions de radio ou de télévision, etc.), sur le modèle de cette maquette, que nous avions réalisée pour France Culture : et du logiciel Omax réalisé par l’Ircam, et pratiqué par de nombreux musiciens dans tous les genres musicaux, dont Bernard Lubat, co-auteur de cette proposition. A propos du non-savoir. Paul-Emile-Geoffroy-Bernard-Stiegler-Protocole-d%C2%B9une-pratique-de-cate%CC%81gorisation-contributive-a%CC%80-lattention-des-e%CC%81tudiants-de-pharmakon.fr_.pdf. Organologie de la participation, 14'53 Bernard Stiegler, EHESS (4/5)

Session 3 – prise de note. Questions des étudiants : Questions des étudiants Bernard Stiegler, EHESS (5/5) Rapport_CNNum_Education_oct14.pdf. Surpréhension et métacatégorisation, 17'27 Bernard Stiegler, EHESS (2/5) Le texte qui suit a été prononcé le 2 octobre 2014 dans les locaux de la MJC Montchat, à Lyon, dans le cadre d'une série de conférences ayant pour thème le numérique.

Cette communication était suivie d'une présentation de l'actualité d'Ars Industrialis, ici accolée à la fin du texte. Si j’ai été invité à vous parler de l’identité numérique, c’est parce que c’est une chose qui pose problème. Elle pose problème de multiples manières. · On pourrait par exemple se demander quelles sont les limites d’une identité numérique et en quoi elle peut correspondre, se différencier ou converger avec l’identité civile, au sens de la carte d’identité nationale ou du passeport. · On pourrait aussi s’interroger sur la manière par laquelle on peut, ou on doit se construire une identité numérique. Pharmacologie de l'identité numérique (+ Présentation de l'actualité d'Ars Industrialis)

Bernard Stiegler Penser l'impact societal des nouvelles technolo. Brenard Stiegler. Stiegler. B. Stiegler.