background preloader

Le consommateur de demain ? Plus âgé, plus connecté et rationnel

Le consommateur de demain ? Plus âgé, plus connecté et rationnel
Quel sera le portrait-type des consommateurs français en 2030 ? Ils consommeront "moins" mais "mieux", selon des analystes, réunis par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui ne prédisent pas de révolution mais une accentuation des tendances apparues avec la crise de économique de 2008, loin de l'euphorie consommatrice des Trente Glorieuses. Dans vingt ans, l'homme sera devenu "transhumain", selon l'hypothèse la plus courante émise lors de cet atelier de la DGCCRF mardi. C'est-à-dire globalement identique à aujourd'hui, mais avec une longévité et une "intelligence" augmentées grâce aux nouvelles technologies. "En 2030, nous serons un peu comme Hulk, des êtres humains normaux mais légèrement modifiés par la technologie", comme les implants permettant d'enrayer certaines maladies ou les différents écrans à notre disposition, renchérit avec humour Rémi Sussan, journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies.

http://www.lemonde.fr/vous/article/2012/11/28/le-consommateur-de-demain-plus-age-plus-connecte-et-rationnel_1797267_3238.html

Related:  Comportement d'achatL'E-commercecomportement d’achat

Des clients plus prévisibles qu'ils en ont l'air... Vous le savez, les grandes surfaces utilisent des techniques redoutables de merchandising pour nous inciter à remplir nos caddies. Et force est de constater que cela fonctionne très bien, on en ressort toujours avec des produits que l’on n’avait pas inscrits sur notre liste ! Mais comment font-ils ?

Motivations et comportements d'achats en magasins spécialisés Juil-Aout 2012 Le consommateur bio se décrit lui-même comme assez peu fidèle que ce soit à l’égard des produits et des marques que des différents lieux d’achats. Maintenant bien informé, il est vigilant et réactif à toute modification du rapport qualité/prix. Sa perception de la qualité se construit en premier lieu par les produits en eux-mêmes puis par l’importance du choix dans l’espace de vente et par le prix. L’attractivité du lieu de vente et la qualité des informations viennent ensuite.

Insights consommateurs dans l'industrie de la mode : Comment les plus grandes marques font-elles pour suivre le rythme des tendances de consommation ? S’il y a Une industrie particulièrement affectée par les tendances de consommation, c’est bien le monde de la mode. D’un côté, le comportement des acheteurs est au plus haut point influencé par l’expression publique sur la toile ; de l’autre, les marques Fashion se languissent de découvrir ce que veulent réellement ces derniers avant de lancer leur dernière gamme. Ce qui est beaucoup plus facile à dire qu’à réaliser. Alors on peut toujours compter sur un coup de chance, sur une ou deux créations inspirées… Sauf que les grandes marques, elles, emploient la data offerte par le web social pour anticiper et réagir aux tendances que plébiscitent les consommateurs, dans l’expression d’un mi-chemin entre virtuosité scientifique et savoir-faire artistique. Elles le font car elles ont compris que pour réussir et perdurer sur un marché ultra-concurrentiel, la connaissance-consommateur via des insights bien fondés est indispensable. De l’intérêt des insights consommateurs pour les marques Mode

CONSOMMATION - Comportement du consommateur, Les différentes phases du processus d'achat Nous avons jusqu'ici étudié l'achat comme s'il s'agissait d'un acte ponctuel, clairement identifiable dans l'espace et dans le temps. L'analyse de nombreux achats révèle en fait un processus comportant plusieurs phases. Après l'étude du pourquoi, ces différentes étapes balisent le comment de l'acte d'achat. Le néo-consommateur : une espèce en voie d’apparition ou le consommateur 2.0 Le consommateur d’aujourd’hui aspire à consommer différemment. Il a d’autres envies, d’autres ambitions pour lui-même et est en train d’adopter de nouvelles habitudes de consommation. En effet, si la crise économique de 2008 est à l’origine de l’émergence du néo-consommateur, celui-ci est cependant le fruit de mutations plus profondes qui ont donné naissance à de nouvelles tendances de consommation. 1. La crise économique à l’origine de l’émergence du néo-consommateur L’attention des consommateurs a toujours été focalisée sur leur pouvoir d’achat.

Infographie : les nouveaux comportements des cyberacheteurs français La Fevad et Médiamétrie//NetRatings viennent de publier les résultats de l’Observatoire du Consommateur Connecté 2015. Des données présentées sous forme d’infographie à retrouver ci-dessous. L’étude montre que le nombre de cyberacheteurs continue de croître : près de 35 millions de consommateurs (78 % des internautes français) achètent désormais en ligne. Comprendre les comportements utilitaires et hédoniques des cyber-acheteurs La fidélisation est apparue pour développer un cœur de clients attachés à la marque afin de lutter contre une forte concurrence. Garder ses clients permet de maintenir ses parts de marché, ceci n’étant pas tâche aisée sur le marché hyper-compétitif actuel. Les entreprises, afin de fidéliser les internautes doivent être capables de faire vivre au client une expérience intrinsèquement agréable. Pour cela, elles sont avant tout obligées de comprendre ce que désire le client. Une fois cette étape passée, les entreprises pourront ensuite lui proposer des parcours et des expériences adaptées. Les comportements d’achat des internautes : utilitaires et hédoniques ?

Près de trois quarts des seniors sont désormais actifs sur internet Les offres numériques ont le vent en poupe auprès de la génération des 65 ans et plus. Près de 75% des seniors sont désormais en ligne, selon l'étude "Digital Seniors 2020" de Pro Senectute Suisse. Les personnes âgées ont découvert les opportunités offertes par les services numériques et s'intéressent de plus en plus au monde virtuel. C'est ce que conclut "Digital Seniors 2020", une étude nationale menée avant la crise du coronavirus par l'Université de Zurich sur mandat de Pro Senectute Suisse. Etude: Parcours d’achat, le mobile en passe de détrôner le PC ? D’après une étude menée par Xad et Telmetrics en partenariat avec Nielsen auprès de 2000 propriétaires de Smartphones américains 45% des acheteurs se tournent vers leurs terminaux mobiles (contre 49% préférant le PC) pour leurs achats en ligne. 54% des acheteurs mobiles utilisent plusieurs médias dans leur processus d’acquisition mais 46% d’entre eux utilisent exclusivement le canal mobile. Ils sont 22% à utiliser leurs terminaux mobile jusqu’à l’acte d’achat. L’importance des promotions gélolocalisées 1 utilisateur de Smarphones sur 3 et 1 utilisateur de tablettes sur 4 a référencé la localisation géographique de son terminal. L’importance du Ropo

Marketing: les 5 tendances à suivre en 2013 1.Le boom de la consommation participative "En 2013, les consommateurs participeront de façon croissante et de plus en plus diverse au financement, lancement et développement de marques et produits", pronostique Trendwatching, cabinet d'études de veille de tendances basé aux Pays Bas. Le crowdsourcing continuera donc son développement. Nouveau, le consommateur fera de plus en plus appel à une foule d'experts pour s'y retrouver dans la jungle des offres sur internet. Darjeelin se veut ainsi la première agence de voyages participative : "La recherche du meilleur billet d'avion peut prendre un temps considérable à un non-initié, avec un résultat souvent décevant, explique Thibault Lorcy cofondateur. "Notre plateforme mobilise pour les voyageurs une communauté d'experts qui les aideront à voyager " plus malin".

Comportement client : portrait satirique ! Le comportement client a largement évolué ces dernières années. Laissez-nous vous présenter ce portrait certes un peu caricatural et satirique mais, nous le croyons, assez réaliste de votre client en 2015 ! Ce qu’Internet a modifié dans le comportement de votre client Comportement client : « tais-toi vendeur, tu n’y connais rien… » Marketing : comment collecter et traiter les données clients Même s'il a pu faire ses preuves par le passé, le marketing de masse n'a plus beaucoup de raison d'être aujourd'hui. Pour conquérir et fidéliser des clients, mis à part un prérequis de base (un produit ou service de qualité adapté à leurs besoins), les entreprises doivent apprendre à les comprendre et à décortiquer leurs habitudes de consommation. "Connaître ses clients, c'est aussi mieux comprendre ce que recherchent les prospects qui leur ressemblent ", rappelle Fatima Aliane, responsable "data-mining" chez Acxiom France, spécialiste des technologies et des services marketing.

Les 5 grandes tendances du commerce en 2021 La crise sanitaire a largement chamboulé nos habitudes, que ce soit en raison des différents confinements mis en place à travers le monde, ou de la distanciation sociale en vigueur. Si nos vies privées et professionnelles ont été particulièrement impactées, nos comportements d’achat aussi. Ils se sont considérablement transformés sous l’impulsion du coronavirus, avec notamment une accélération sans précédent de l’eCommerce. Pour preuve, on retiendra les profits spectaculaires enregistrés par Amazon ou encore les records de vente en ligne atteints par le Black Friday cette année. C’est dans ce contexte particulier et inédit que Shopify, plateforme leader dans la création de sites marchands, s’est prêtée au jeu des prédictions en tentant de deviner quelles seront les cinq grandes tendances du commerce en 2021.

Acheter une maison ou de la lessive... même mécanismes ? Publié par Emilie Moronvalle le sept 10, 2012 dans le Blog | 0 commentaire Un processus de base Bouclons la boucle sur l’étude de notre consommateur avec le comportement d’achat. Nous avons déjà vu les variables qui sont propres au consommateur et son processus de décision. Mais qu’en est-il du processus d’achat ? Existe-t-il un processus précis que l’on peut appliquer à tous les individus ? Oui, le modèle EKB= Engel, Kollat & Blaknem.

Related:  4- L'attitudeL’ATTITUDE4 - L'attitudeL'Attitude4 : L'attitude4. L'attitude