background preloader

Le consommateur de demain ? Plus âgé, plus connecté et rationnel

Le consommateur de demain ? Plus âgé, plus connecté et rationnel
Quel sera le portrait-type des consommateurs français en 2030 ? Ils consommeront "moins" mais "mieux", selon des analystes, réunis par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui ne prédisent pas de révolution mais une accentuation des tendances apparues avec la crise de économique de 2008, loin de l'euphorie consommatrice des Trente Glorieuses. Dans vingt ans, l'homme sera devenu "transhumain", selon l'hypothèse la plus courante émise lors de cet atelier de la DGCCRF mardi. C'est-à-dire globalement identique à aujourd'hui, mais avec une longévité et une "intelligence" augmentées grâce aux nouvelles technologies. "En 2030, nous serons un peu comme Hulk, des êtres humains normaux mais légèrement modifiés par la technologie", comme les implants permettant d'enrayer certaines maladies ou les différents écrans à notre disposition, renchérit avec humour Rémi Sussan, journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies.

http://www.lemonde.fr/vous/article/2012/11/28/le-consommateur-de-demain-plus-age-plus-connecte-et-rationnel_1797267_3238.html

Related:  QG1 LE CONSOMMATEUR EST IL TOUJOURS RATIONNEL DANS SES CHOIX?Comportement d'achatactions commercialesL'E-commerce

Le néo-consommateur : une espèce en voie d’apparition ou le consommateur 2.0 Le consommateur d’aujourd’hui aspire à consommer différemment. Il a d’autres envies, d’autres ambitions pour lui-même et est en train d’adopter de nouvelles habitudes de consommation. En effet, si la crise économique de 2008 est à l’origine de l’émergence du néo-consommateur, celui-ci est cependant le fruit de mutations plus profondes qui ont donné naissance à de nouvelles tendances de consommation. 1. La crise économique à l’origine de l’émergence du néo-consommateur L’attention des consommateurs a toujours été focalisée sur leur pouvoir d’achat.

Motivations et comportements d'achats en magasins spécialisés Juil-Aout 2012 Le consommateur bio se décrit lui-même comme assez peu fidèle que ce soit à l’égard des produits et des marques que des différents lieux d’achats. Maintenant bien informé, il est vigilant et réactif à toute modification du rapport qualité/prix. Sa perception de la qualité se construit en premier lieu par les produits en eux-mêmes puis par l’importance du choix dans l’espace de vente et par le prix. L’attractivité du lieu de vente et la qualité des informations viennent ensuite.

Le vendeur connecté : 2 compétences clés Julie Herman nous parle du point de vente connecté sur le blog de la stratégie marketing Qui dit point de vente connecté dit vendeur connecté. Quelles sont les compétences clés du vendeur connecté ? Si le point de vente se doit avant tout d’être un lieu d’expérience forte pour le client, si la théâtralisation de l’espace, la mise à disposition des outils digitaux y participent grandement, c’est l’expérience vécue par le client avec le vendeur qui va faire la différence. Le vendeur connecté devra maitriser deux dimensions. Motivations et comportements d'achats en magasins spécialisés Juil-Aout 2012 Le consommateur bio se décrit lui-même comme assez peu fidèle que ce soit à l’égard des produits et des marques que des différents lieux d’achats. Maintenant bien informé, il est vigilant et réactif à toute modification du rapport qualité/prix. Sa perception de la qualité se construit en premier lieu par les produits en eux-mêmes puis par l’importance du choix dans l’espace de vente et par le prix. L’attractivité du lieu de vente et la qualité des informations viennent ensuite.

CONSOMMATION - Comportement du consommateur, Les différentes phases du processus d'achat Nous avons jusqu'ici étudié l'achat comme s'il s'agissait d'un acte ponctuel, clairement identifiable dans l'espace et dans le temps. L'analyse de nombreux achats révèle en fait un processus comportant plusieurs phases. Après l'étude du pourquoi, ces différentes étapes balisent le comment de l'acte d'achat. Place au consommateur post-crise Près de la moitié des Français «pensent qu'ils ne consommeront plus jamais comme avant». Un constat tiré d'une récente étude d'Ipsos Interactive menée pour l'agence CLM BBDO qui indique aussi que «la crise marque un net tournant pour les Français». En ce moment, les enquêtes sur ce thème ne manquent d'ailleurs pas.

Infographie : Ce que veulent réellement les consommateurs français aujourd'hui Pouvoir accéder en permanence et à travers n'importe quel point de contact à des offres intéressantes aux meilleurs prix, tel est le désir du consommateur français d'aujourd'hui, qui n'hésite pas à croiser les supports d'informations (boutiques physiques et Internet) pour mieux consommer. Dans cette infographie réalisée par Fullsix, le mot d'ordre du commerce du futur est lancé : il doit être "relationnel". Charge aux enseignes de s'adapter aux souhaits du futur client. Pour y parvenir, retour également sur : - les données-clés du marché français ; - les cinq attentes-clés des clients de la distribution;

Comment les marques utilisent Instagram : 8... La nouvelle a fait grand bruit la semaine dernière. Instagram, le réseau social de photos racheté 1 milliard de dollars par Facebook en 2012, a dépassé Twitter. L’appli compte désormais plus de 300 millions d’utilisateurs, contre un peu plus de 280 millions pour le site de micro-blogging.

Comprendre les comportements utilitaires et hédoniques des cyber-acheteurs La fidélisation est apparue pour développer un cœur de clients attachés à la marque afin de lutter contre une forte concurrence. Garder ses clients permet de maintenir ses parts de marché, ceci n’étant pas tâche aisée sur le marché hyper-compétitif actuel. Les entreprises, afin de fidéliser les internautes doivent être capables de faire vivre au client une expérience intrinsèquement agréable. Pour cela, elles sont avant tout obligées de comprendre ce que désire le client. Une fois cette étape passée, les entreprises pourront ensuite lui proposer des parcours et des expériences adaptées. Les comportements d’achat des internautes : utilitaires et hédoniques ?

Etude: Parcours d’achat, le mobile en passe de détrôner le PC ? D’après une étude menée par Xad et Telmetrics en partenariat avec Nielsen auprès de 2000 propriétaires de Smartphones américains 45% des acheteurs se tournent vers leurs terminaux mobiles (contre 49% préférant le PC) pour leurs achats en ligne. 54% des acheteurs mobiles utilisent plusieurs médias dans leur processus d’acquisition mais 46% d’entre eux utilisent exclusivement le canal mobile. Ils sont 22% à utiliser leurs terminaux mobile jusqu’à l’acte d’achat. L’importance des promotions gélolocalisées 1 utilisateur de Smarphones sur 3 et 1 utilisateur de tablettes sur 4 a référencé la localisation géographique de son terminal. L’importance du Ropo Le grand mystère adolescent 22 avr. 2010 - Ils inspirent les tendances, s’approprient les innovations. On dit d’eux qu’ils sont fainéants, provocateurs, violents, collés à leur téléphone portable… Ils nous irritent, nous créent du souci… Pas de doute, on parle beaucoup des jeunes et des adolescents.

Je Like - Comment les produits High-tech influencent l'acte d'achat Publié le 16 avril 2014 Peut-on encore se passer du digital dans un processus d'achat ? Franchement non. Et cette infographie réalisée par l'IFOP pour Bonial.fr, un site de recommandations, prouve que l'impact du numérique est omniprésent et dans tous les compartiments... Raphaël Legrand Rubrique réalisée en partenariat avec ETO Fédérez vos clients pour booster votre business 1. Inciter le client "physique" à liker La société familiale Allison, Le shop - trois boutiques à Paris et un e-shop - communique tous les deux jours sur Facebook, poste très régulièrement des photos de mannequins portant ses vêtements sur Instagram et épingle ses "best of" sur Pinterest. Une stratégie développée, mise en place grâce à un prestataire. "Nous avons refait leur e-shop cet été et boosté l'activité de ce commerçant sur les réseaux sociaux.

Marketing : comment collecter et traiter les données clients Même s'il a pu faire ses preuves par le passé, le marketing de masse n'a plus beaucoup de raison d'être aujourd'hui. Pour conquérir et fidéliser des clients, mis à part un prérequis de base (un produit ou service de qualité adapté à leurs besoins), les entreprises doivent apprendre à les comprendre et à décortiquer leurs habitudes de consommation. "Connaître ses clients, c'est aussi mieux comprendre ce que recherchent les prospects qui leur ressemblent ", rappelle Fatima Aliane, responsable "data-mining" chez Acxiom France, spécialiste des technologies et des services marketing.

Related:  4 - L'ATTITUDE4- L'attitude4 - L'attitudeL’ATTITUDEL'Attitude4 : L'attitude4.L'attitude4. L'attitude