background preloader

Les nouveaux modes de consommation : Les nouvelles envies des consommateurs

Les nouveaux modes de consommation : Les nouvelles envies des consommateurs
Bien avant la crise, les Français avaient déjà commencé à modifier leurs habitudes de consommation. Ils effectuent des arbitrages de plus en plus serrés entre leurs envies de nouveautés, de produits de qualité et leur recherche de bons plans. Le Journal du Net a identifié les tendances de fond qui animent aujourd'hui les ménages pour leurs achats, leur manière de consommer et leur rapport aux grandes marques. Découvrez- ces nouveaux modes et tendances de consommation.

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/mode-de-consommation/

Related:  QG1 Le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix ?comportement consommateur

Le néo-consommateur : une espèce en voie d’apparition ou le consommateur 2.0 Le consommateur d’aujourd’hui aspire à consommer différemment. Il a d’autres envies, d’autres ambitions pour lui-même et est en train d’adopter de nouvelles habitudes de consommation. En effet, si la crise économique de 2008 est à l’origine de l’émergence du néo-consommateur, celui-ci est cependant le fruit de mutations plus profondes qui ont donné naissance à de nouvelles tendances de consommation. 1. La crise économique à l’origine de l’émergence du néo-consommateur

L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013 Le commerce actuel est omniprésent, résultant de la multiplication des points d'achat mais aussi de l'évolution des comportements des consommateurs. Afin de continuer à comprendre ces changements, Ipsos a réalisé la seconde édition de l'étude Omniretail pour CA Com, au sujet de l'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Florilège des principaux résultats de ce sondage, effectué auprès d'un échantillon de 1013 personnes, représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, du 5 au 8 avril 2013. Comment prenons-nous nos décisions ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Hubert Guillaud Comment prenons-nous des décisions morales ou éthiques ? Dans l’idéal, nous devrions les prendre uniquement sur les faits… Nous en sommes loin, rappelle Jonah Lehrer dans Wired, l’auteur de Faire le bon choix : comment notre cerveau prend des décisions. Jonathan Haidt, l’auteur de L’hypothèse du bonheur, psychologue à l’université de Virginie, est connu pour avoir soutenu que nos jugements moraux sont comme des jugements esthétiques. Quand vous êtes face à un tableau, vous savez généralement instantanément et automatiquement si vous l’aimez.

Marketing: les 5 tendances à suivre en 2013 1.Le boom de la consommation participative "En 2013, les consommateurs participeront de façon croissante et de plus en plus diverse au financement, lancement et développement de marques et produits", pronostique Trendwatching, cabinet d'études de veille de tendances basé aux Pays Bas. Le crowdsourcing continuera donc son développement. Nouveau, le consommateur fera de plus en plus appel à une foule d'experts pour s'y retrouver dans la jungle des offres sur internet. Darjeelin se veut ainsi la première agence de voyages participative : "La recherche du meilleur billet d'avion peut prendre un temps considérable à un non-initié, avec un résultat souvent décevant, explique Thibault Lorcy cofondateur.

Consommer à l’heure de la crise Pourquoi avoir consacré un livre aux pratiques des consommateurs?L’idée de départ de cet ouvrage collectif était d’observer, à travers une série d’enquêtes de terrain et de réflexions sociologiques, ethnologiques et économiques, quels effets la crise de 2008 a pu avoir sur le pouvoir d’achat des Français et comment ces derniers se sont organisés pour vivre dans un contexte de crise. étonnamment, notre premier constat a été de voir que l’impact de la crise sur la consommation ne s’est pas fait ressentir immédiatement, de façon évidente. Je me souviens avoir interviewé, en 2009, un directeur des Centres E. Leclerc dans l’Est de la France qui m’affirmait ne pas avoir remarqué de baisse des paniers d’achat dans son magasin. Il a fallu, de fait, attendre 2011-2012 pour observer le développement de comportements plus économes, typiques des pratiques de consommateurs sous contrainte de pouvoir d’achat et qui perdurent. Signe qu’ils sont effectivement liés à la crise.

Les Français jugent les marques de plus en plus intrusives La "privacy" en danger ! 78 % des consommateurs interrogés par l'agence Publicis ETO et le cabinet Toluna se disent dérangés par le fait que des informations de leur vie privée soient collectées et enregistrées dans une base de données. Selon la 5e édition du baromètre, le niveau perçu d'intrusion des marques serait en forte hausse : le pourcentage d'individus pour qui ce niveau paraît élevé a ainsi augmenté de 41 à 61 %. "Les marques doivent plus que jamais être transparentes avec leurs consommateurs et mettre en place des chartes déontologiques de respect de la vie privée", conseille Publicis ETO. La vision de marques "Big brother" demeure vivace.

Comment choisissent les consommateurs Publicité, emballages, catalogues… Tout un ensemble de dispositifs façonne l’offre et guide le consommateur dans ses choix. La sociologie économique décrit un consommateur ni rationnel, ni déterminé mais « équipé ». Le consommateur est l’un des principaux acteurs du marché, et l’économie fut la première discipline à fournir une modélisation de son comportement (1). Celle-ci repose sur trois hypothèses principales : le choix du consommateur est individuel, il se fonde sur une information parfaite tant sur l’offre disponible que sur le niveau de ses besoins et, enfin, doté d’un comportement rationnel, le consommateur cherche à maximiser son utilité, c’est-à-dire la satisfaction retirée des biens, sous la contrainte du budget dont il dispose (2). Article de 2911 mots.

Cours marketing, eMarketing et Webmarketing Définition d’une attitude du consommateur Une attitude est le résultat d’une évaluation portée par un consommateur sur la capacité du produit ou d’une caractéristique de satisfaire ses exigences d’achat et de consommation telles qu’elles sont exprimées par ses critères d’évaluation. Les composantes, selon Rosenberg et Hovland Cognitive : ensemble des croyances soit les caractéristiques qu’un consommateur attribue à un produit. Ces croyances se forment par confrontation entre les besoins du consommateur et les caractéristiques perçues du produit propre à satisfaire ou non ses exigences.Affective : faveur qu’un consommateur accorde à un objet (sentiment favorable ou défavorable).Conative : liée à l’acte d’achat proprement dit.

Consommation: "On cède sur l'accessoire pour conserver l'essentiel" En quoi la consommation des Français a-t-elle changé? C'est le rapport même à la consommation, à mon sens, qui s'est le plus transformé, avec l'émergence d'un phénomène spectaculaire: l'essor de la consommation collaborative. Les pratiques comme le recours au marché de l'occasion, les achats groupés ou encore l'emprunt sont anciennes, mais leur ampleur, elle, est tout à fait nouvelle. [Étude] Le shopper omnicanal est-il une réalité? À l'heure où l'omnicanalité du parcours client ne fait plus de doute pour les professionnels de la distribution, la situation semble plus nuancée pour les consommateurs. En effet, 61% d'entre eux se disent principalement monocanaux (principalement des familles). À noter, 39% des shoppers demeurent attachés au point de vente physique et à un mode d'achat traditionnel. L'étude menée par Efficient Consumer Response France et l'agence de conseil marketing Kinali fait par ailleurs apparaître un deuxième type de consommateurs (36% du total des personnes interrogées): ils recherchent un produit en magasin, ne le trouvent pas et se voient contraints de l'acheter via Internet. Le mixage des circuits (glanage d'informations sur le Web puis achat ou retrait en magasin) est généralement réservé aux produits de valeur et ne concerne pas les courses de consommation courante.

Related:  4- L'attitude5. Les facteurs explicatifs du comportementEvolution4 - L'attitudeL’ATTITUDEL'Attitude4 : L'attitude4.L'attitude