background preloader

La Mode et le e-commerce : une histoire qui fonctionne

La Mode et le e-commerce : une histoire qui fonctionne
Contre toute attente, la Mode en ligne, ça marche ! Quelques sceptiques disaient il y a quelques années, que cela ne pourrait pas fonctionner. Il est vrai que l’habillement est un marché où le sensoriel (visuel, essayage etc.) est un facteur important, et l’on aurait pu douter de son efficacité sur la toile. Que nenni ! Chiffre à l’appui, nous allons vous montrer que la Mode et le e-commerce s’entendent très bien… La Mode, pilier de la vente en ligne Après le tourisme, le secteur de l’habillement est celui qui fonctionne le mieux sur internet. La vente de vêtement en ligne, ne date pas d’hier, nos amis d’outre-Manche, ont pris le pas depuis un moment déjà. Revenons en terrain connu, en ce qui concerne les différentes typologies d’acteurs de la Mode en France, ce sont toujours les mastodontes de la vente par correspondance (La Redoute, les 3suisses) qui génèrent la majeure partie des ventes en ligne dans le secteur Mode (47% pour être exact). Le profil des e-shoppers Soyons 2.0

Mirakl : les marketplaces, socle de l'e-commerce de demain ? Fins connaisseurs du e-commerce et fondateurs de Mirakl, société spécialisée dans le conseil et l’accompagnement stratégique en e-commerce et marketplaces, Philippe Corrot et Adrien Nussembaum viennent de publier un livre blanc de sur le thème : « Marketplace : l’e-commerce de demain ». A la clé, une étude intéressante et fouillée qui, après avoir replacé les places de marchés dans le contexte du développement du commerce électronique, aborde le fonctionnement et les bénéfices des places de marché numériques et délivre les enjeux liés au lancement d’une telle plateforme. Alors dans quelle mesure les marketplaces constitueraient-ils le « socle du e-commerce de demain » ? L’étude aborde dans le détail le sujet qui recouvre beaucoup de concepts, des places de marché aux galeries marchandes, du CtoC au B2B en passant par le B2B2C. Mieux : pour certains d’entre eux, la marketplace représente au bas mot 40% de leur chiffre d’affaires (et souvent près de 100% de leur rentabilité) !

Le Ecommerce en France Bon, l’article d’aujourd’hui n’en ai pas vraiment un, vu que pour la première fois je vais presque faire un copier/coller d’un communiqué mais il y a au moins quatre bonnes raisons à ça : La loi Hamon va profondément modifier les obligations des e-commerçants et il est donc indispensable de diffuser au maximum ces nouvelles obligationsOn parle de points juridiques relativement précis, autant faire appel à un spécialiste pour ne pas diffuser de bêtisesLe communiqué de TrustedShops est super précis et très factuelLa loi Hamon va rentrer en application dès le 13 juin ! Soit dans 2 mois seulement Donc les infos ci dessous sont extraites d’un communiqué de presse envoyé par Trusted Shops, qui certifie des boutiques en ligne et qui grosso modo leur donne un « label » si elles respectent leurs obligations. Bref, voici les principaux changements à venir dans la logistique e-commerce dès le 13 juin : L’obligation d’information renforcée 1) Délai de livraison 2) Restrictions de livraison

[Dossier] Le futur du textile se joue-t-il aujourd'hui? Les startups sont-elles prêtes à s'adapter? Alors qu’il y a 15 ans, l’idée d’acheter des vêtements sur Internet était impensable puisque l’essayage était impossible, depuis 2010, il prend des parts de marché de plus en plus importantes dans les ventes de textile et d’habillement. Le prêt-à-porter a même fait son entrée dans le top 3 des biens les plus achetés sur Internet. Le marché du textile n’était plus vraiment au beau fixe depuis quelques années. Il a toutefois su se réinventer avec l’arrivée du web. Le e-commerce a en effet changé la donne : un gain de temps important et des prix défiants toute concurrence en font un relai de croissance incontestable pour ce marché. Le chiffre d’affaires le plus important du e-commerce Le marché de l’habillement fonctionne très bien sur internet. L’achat en ligne de prêt-à-porter séduit donc de plus en plus les internautes. Un taux de transformation faible pour le marché de l’habillement Le taux de transformation des sites marchands de prêt-à-porter est de 1,3%.

Ecommerce & Webmarketing : L’actualité de la semaine, du 09 au 13 juillet Ce qu’il faut savoir pour bien commencer la semaine : La sélection webmarketing et e-Commerce par l’équipe de Cibleweb e-Publicité « Les internautes cliquant sur les bannières achèteraient 3 fois plus fréquemment Les publicités Display ont souvent une mauvaise réputation notamment à cause de leur taux de clic faible. Lire la suite eMail marketing » Jamais un outil marketing n’a été si mal utilisé que l’email Les responsables marketing de nos entreprises sont-ils à court de recettes pour tirer parti de l’emailing, qu’on dit has-been et quasi enterré par les réseaux sociaux ou les promesses du marketing comportemental ? Lire la suite e-Commerce » E-commerce : le consommateur aime toujours tester avant d’acheter Moyennant une commission, les membres de YBUY testent, chez eux, pendant un mois, des gadgets de qualité. Lire la suite e-Tourisme » Les utilisateurs de Mac dépensent plus que leurs homologues sur PC Lire la suite e-Commerce et avis locaux « 80% des avis locaux seraient positifs Lire la suite

E-commerce: ce que les meilleurs sites doivent encore améliorer Même les meilleurs peuvent encore progresser ! L'enquête annuelle (1) sur les performances des 10 premiers sites marchands en France, réalisée par Ernst&Young avec Yuseo, auprès de 1200 clients pointe les forces et faiblesses d'Amazon, Air France, CDiscount, Price Minister, Ebay, La Redoute, Venteprivée ou Les 3 Suisses. Fluidifier la navigation, pas assez intuitive 59% des clients éprouvent des difficultés à réaliser une recherche d'informations, 64% ont le sentiment de perdre du temps à effectuer certaines tâches sur le site...Le ressenti dominant est celui d'une navigation trop peu fluide et intuitive. Améliorer le SAV et le retour produit, peu clairs Le consommateur attend de la clarté, de la transparence dans le domaine du SAV. Rendre le multicanal plus cohérent. La moitié des clients (49%) savent que les sites de e-commerce proposent également leur offre via les réseaux sociaux ou une application téléchargeable dédiée.

E-commerce Le marché Depuis plusieurs années, le e-commerce connait un essor très important. La généralisation du haut débit (80% des Français y ont accès) conjuguée aux offres bancaires visant à sécuriser les transactions (cartes bancaires virtuelles à usage unique, etc… ) a contribué au développement du e-commerce. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux avantages du e-commerce : gamme de produits très étendue, prix attractifs et gain de temps. Ce succès profite aux opérateurs traditionnels de la vente par correspondance (Redoute, 3 Suisses…) aujourd’hui présents sur Internet mais attise aussi les convoitises des opérateurs du commerce traditionnel (Fnac, enseignes de la grande distribution…). Tendances Le poids du e-commerce dans le commerce et les services continuera d’augmenter. De nouveaux services innovants, s’appuyant sur la téléphonie mobile notamment, contribueront au développement du commerce électronique. L’organisation du marché • Selon le type de clientèle : L’installation

Signification des couleurs en E-marketing et en Ergonomie Web . Sur la demande de plusieurs clients et stagiaires, les consultants-rédacteurs de Trinity Advise se sont mobilisés pour vous proposer un dossier complet sur les codes couleurs web et la signification des couleurs pour Internet. Vecteurs de cohérence graphique, les couleurs dictent de nombreux comportements à l’inconscient de l’internaute. Elle génèrent des réactions et des émotions que nous ne savons pas concrètement évaluer et chiffrer en e-marketing, sauf avec les nouveaux outils de test d’ergonomie web (eye tracking, mouse tracking, neuromarketing). 1. 2. 3. 4. Annotations et explications complémentaires [x] En savoir plus ————————————————– . En complément d’études d’Eye Tracking (cf. notre dossier complet sur l’eyetracking en ergonomie, ici), deux, trois ou quatre maquettes au plus, sont présentées au responsable internet, qui décide au feeling du meilleur template et jette son dévolu sur ce qui sera le futur web-design. Significations : Représentations : Domaines : Sites exemples :

Bonobos.com : comment résoudre le conflit entre magasins et ecommerce Trouvez en magasin, achetez en ligne. L'exemple de Bonobos.com Il est toujours facile d’accuser les autres de ses propres malheurs. Quand quelque chose va mal, c’est toujours la faute de l’autre. Quand Virgin, Surcouf ou Phone House coulent, c’est la faute du ecommerce. Quand les petits commerces en centre-ville disparaissent, c’est de la faute du ecommerce. Dans mon article, l’avenir du commerce en centre-ville passe aussi par Internet, je rappelai 2 choses : - Que le ecommerce représente toujours moins de 10% du commerce traditionnel et qu’il ne dépassera vraisemblablement pas beaucoup cette part - Que c’est bien le ecommerce qui a besoin du commerce et pas l’inverse. Pour preuve cette expérience très intéressante citée dans le New York Times qui montre que c’est en ayant de l’imagination, de l’audace et du pragmatisme que l’on peut trouver des solutions et des moyens de concilier commerce en magasin et commerce à distance dans un juste équilibre. Epatant, non ?

E-commerce & mode : la formule du succès à l’anglaise. Ces dernières années la vague anglo-saxonne a tout emporté sur son passage : mariage de Kate & William, come-back de Marks & Spencer en France… et succès fulgurant des e-shop mode anglais auprès des cyber-acheteuses européennes et françaises. Tous proposent d’ailleurs une version française à ces clientes de choix (ASOS annonçait en 2012 que la France représentait son 3ème marché en terme d’importance). A tel point que ces marques américaines ou anglaises, chez lesquelles il fallait jusqu’alors acheter en ligne, commencent à s’implanter en France : Forever 21, Aldo et Banana Republic se sont ainsi récemment invitées en région Parisienne, tandis qu’Urban Outfitters vient d’inaugurer un corner aux Galeries Lafayette et que Primark s’installera cet automne dans le centre commercial O’Parinor. Qu’ont-elles de plus ? Pourquoi séduisent-elles tant ? Qu’ont-elles de plus ? Etam.com Mango.com On retrouve ainsi le plus souvent : La Social Media Room de Mango.

Comparateurs de prix et places de marché : d’autres leviers à exploiter avec Iziflux pour votre référencement marchand Une présence sur les acteurs du e-commerce est aujourd’hui primordiale lorsque l’on possède une boutique en ligne. 1.Pourquoi travailler sur des supports comme les comparateurs de prix et les places de marché ? Voici quelques chiffres qui vous mettront sur la voie : 76% des français ont une bonne image des comparateurs de prix sur internet92% des français reconnaissent utiliser un comparateur de prix régulièrementPour la plupart des individus, les comparateurs de prix sont simples d’utilisation, à jour et dignes de confiance.49% des français ont déjà utilisé un comparateur afin de comparer les prix de produits alimentaires.66% des français seraient intéressés par la mise à disposition d’accès wifi gratuits en magasin pour pouvoir utiliser les comparateurs de prix et plus d’un français sur deux trouverait utile de comparer les prix directement en magasin via un téléphone mobile. (source IFDP BMP Paribas 2011) 3.Infos clefs sur les comparateurs de prix et les places de marché Résultats ?

Le e-commerce est-il prêt pour un 2ème Big Bang ? Cette année encore, le commerce électronique devrait continuer sa progression en dépit de la crise, et grappiller encore des parts de marché au commerce traditionnel. Toutefois, ceci ne doit pas masquer les défis majeurs auxquels sera confronté le commerce en ligne en 2013 et au-delà : un deuxième BigBang s’annonce en effet pour les marchés de vente en ligne, toujours plus concurrentiels, avec la montée en puissance des ventes de produits d’équipement de la personne et de la maison, « nouveau champ de bataille numérique », en complément de la catégorie médias et divertissement, obligeant ainsi les e-commerçants à prendre en compte les nouvelles attentes des consommateurs en matière d’expériences d’achat. A quoi ressemblera le ecommerce cette année ? Ces défis, tous les sites de e-commerce français, même parmi les plus grands, ne peuvent aujourd’hui les relever tous. A l’évidence, concurrence aidant, il y aura des gagnants et des perdants en 2013. Mon site est-il performant ?

Communiqués - Le marché e-commerce de l'habillement et de la mode Doyousoft, spécialiste de la création de sites marchands avec sa plate-forme PowerBoutique, dévoile les performances e-commerce des TPE-PME spécialisées dans l’habillement et les accessoires de mode. Deuxième secteur d’activité en nombre de sites Internet après l’équipement de la maison, le marché de la mode en ligne résiste à la crise. Les sites spécialisés enregistrent une croissance annuelle de 39 % de leur chiffre d’affaires, soit 6 points de plus que la croissance moyenne constatée sur l’ensemble des secteurs d’activité. Les chiffres e-commerce de l’habillement > De nombreuses petites entreprises spécialisées dans la mode se lancent dans la vente en ligne en créant un site marchand. Les sites de vente de vêtements pour femmes et de chaussures comptent pour moitié de l’offre mode proposée sur Internet. > Le renouvellement de la garde-robe reste au centre des intérêts des internautes : leurs achats en ligne dans l’habillement et les accessoires de mode progressent de 32 %. Méthodologie

Related: