background preloader

Peut-on concilier diversité des modèles européens et monnaie unique ?

Peut-on concilier diversité des modèles européens et monnaie unique ?

http://dessinemoileco.com/peut-on-concilier-diversite-des-modeles-europeens-et-monnaie-unique/

Related:  Union EuropéenneE2.2 - Quelle est la place de l'UE dans l'économie globale ?Economie

L'Europe est-elle sortie d'affaire ? La spéculation sur les dettes publiques s'est apaisée dans la zone euro, mais l'activité y reste atone et la gouvernance économique toujours inadaptée. Après les fortes turbulences des années 2010-2012, la zone euro semble désormais sortie de la zone des tempêtes. Mais sa crise est loin d'être terminée. La récession est de nouveau là et, pour l'avenir, la gouvernance économique réformée de la zone euro reste toujours incapable de garantir un développement équilibré en son sein. Joseph Stiglitz : « L’Union européenne est en train de détruire son futur » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Pourfendeur des politiques d’austérité en Europe, le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz travaille, depuis des années, sur les causes des inégalités économiques aux Etats-Unis et leurs conséquences, à la fois politiques et sociales. Le 2 septembre, il publie un nouvel ouvrage sur le sujet, La grande fracture, aux éditions « Les Liens qui Libèrent ». Rencontre. Vous expliquez dans votre ouvrage que les inégalités sont à l’origine de la crise de 2007. Pourquoi freinent-elles aujourd’hui la reprise ?

Qu’entend-on par intervention de l’État dans l’économie ? L’intervention de l’État dans l’économie consiste en l’utilisation de la politique budgétaire comme instrument de politique économique et sociale. Au cours des années 1930, l’opinion publique et la classe politique se sont progressivement ralliées à cette conception. Les théories développées par John Maynard Keynes (1883-1946) justifient l’intervention de l’État. Comment la crise change l'Europe Sous la pression des marchés et après bien des tâtonnements, les Européens ont accepté des formes de solidarité. Mais il faut aller plus loin dans l'intégration pour rendre la zone euro viable. En Europe, tout, ou presque, vient des Grecs. A commencer par le mot crise (krisis, en grec).

La BCE baisse ses taux pour forcer la relance «Nous en faisons plus parce que ça marche, pas parce que c’est un échec», a martelé ce jeudi Mario Draghi en annonçant que la Banque centrale européenne (BCE) allait muscler ses mesures pour relancer l’activité économique. Le patron de l’Institut d’émission basé à Francfort espère ainsi pousser les feux d’une inflation qui demeure désespérément faible au sein de la zone euro (0,1 % en novembre, loin de la cible des 2 %), un niveau qui flirte dangereusement avec la déflation. Un cauchemar économique qui ne s’est, pour l’instant, pas concrétisé, la faiblesse des prix étant en partie due au faible coût du pétrole. LE ROLE DE L'ETAT DANS L'ECONOMIE Le rôle de l’Etat dans l’économie fait l’objet d’un débat historique et très nourri entre les économistes libéraux et keynésiens. Depuis les années 1970, l’Etat-providence a connu une diminution de ses prérogatives alors que les attentes de l’opinion sont toujours plus fortes vis-à-vis des pouvoirs publics. Alors quel doit être le rôle de l’Etat aujourd’hui ? En partenariat avec le Printemps de l’économie 2017 : Le rôle de l’Etat dans l’économie fait l’objet d’un débat historique et très nourri entre les économistes libéraux et keynésiens.

Un euro plus faible pour une économie plus prospère LE MONDE | • Mis à jour le | Didier Voydeville (économiste) Une politique de change active, voire même agressive, de l'euro est nécessaire pour que l'Europe retrouve la croissance. La consommation est en berne, en croissance de seulement zéro à moins de 1 %. L'évolution de l'investissement est plus proche de – 5 % que de zéro. Les exportations stagnent. Et si les banques centrales avaient perdu la main? C'est une banale histoire d'addiction. Une affaire de dépendance à une dope dangereuse, très bon marché et disponible en quantité illimitée. A première vue, le scénario du film ressemble à un de ces polars sombres de Scorsese où les héros fatigués, tels des Janus tiraillés par le doute, finissent par s'enfermer dans le déni et l'aveuglement.

Georges A. Akerlof : théorie de la sélection adverse Il prête attention aux dimensions psychologiques et sociologiques du comportement économique. Il reçoit le prix Nobel d'économie en 2001, en compagnie de M. Spencer et de J.Stiglitz, pour ses travaux sur la place des asymétries d'information, c'est-à-dire, des situations d'échange où les agents ne disposent pas des mêmes connaissances sur des variables utiles à la réalisation de la transaction. La prise en compte de cette asymétrie d'information permet d'expliquer pourquoi l'agent qui détient l'information possède un avantage sur l'autre partie. La baisse de l'euro peut-elle sauver l'Union européenne? - L'Express L'Expansion Les temps changent. Il y a un an encore, l'euro était accusé de tous les maux parce qu'il était trop fort pour les économies du sud de l'Europe, dont la France. Bridant leur compétitivité et compromettant leurs chances de sortie de crise, au bénéfice quasi-exclusif de l'Allemagne, dont les excédents commerciaux justifient une devise forte.

Les principaux points de l'accord conclu entre Cameron et les Européens Un accord a été trouvé vendredi entre les 28 chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne pour garder le Royaume-Uni dans l'UE. Voici les principaux points de ce compromis. Le compromis conclu vendredi soir à Bruxelles vise à permettre au Royaume-Uni de se maintenir au sein de l'Union européenne et à son premier ministre, David Cameron, de faire campagne pour le «oui» lors du référendum qu'il doit organiser sur le sujet en 2017. Que contient cet accord qui éloigne le spectre d'un éventuel «Brexit»? »À lire aussi: D'où vient le terme «Brexit»? ● Modification des traités européens Barrière à l'entrée - Concurrences Facteurs qui empêchent ou entravent l’entrée d’entreprises sur un marché donné. Elles peuvent résulter par exemple d’une structure de marché particulière (segment coûts fixes irrécupérables, fidélité des consommateurs aux marques des produits existants) ou du comportement des entreprises déjà en place. Il convient de souligner que les gouvernements peuvent également être à l’origine de barrières à l’entrée (par exemple, conditions de licence et autres réglementations). Commission européenne

Quel avenir pour l'Union européenne ? : L'Union européenne : une bonne idée ? Par Pascal Le Merrer, directeur des Journées de l'économie, ENS-lyon L'Europe est née d'un projet politique qui a surtout connu des approfondissements économiques mais qui confronté à la crise économique et sociale révèle son caractère inachevé. Le Traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007 apparaît aujourd'hui comme très incomplet, en particulier, il n'a pas doté l'Union d'une réelle coordination économique. L'instauration de l'euro aurait pu être l'occasion de mettre en place un authentique budget fédéral et une union bancaire.

Related: