background preloader

Liaisons dangereuses entre institutions & milieux d'affaires européens - Europe Inc.

Liaisons dangereuses entre institutions & milieux d'affaires européens - Europe Inc.
Observatoire de l'Europe industrielle Europe Inc. - Liaisons dangereuses entre institutions & milieux d'affaires européens Belén Balanyá, Ann Doherty, Olivier Hoedeman, Adam Ma'anit, Erik Wesselius Préface de Susan George Traduit de l'anglais par Mickey Gaboriaud Collectif * Susan George Préface * Collectif Introduction * Chapitre I- L'Europe des grandes firmes * Chapitre II- Travaux de fondation * Chapitre III- Rédaction du script : la Table Ronde des industriels européens * Chapitre IV- L' UNICE, une machine de pression bien huilée * Chapitre V- L'AmCham au diapason des choeurs industriels de Bruxelles * Chapitre VI- L'AUME, la brosse à reluire de l'Union monétaire * Chapitre VII- Faire des affaires : le traité & les lobbies * Chapitre VIII- De l'huile dans les rouages : l'infrastructure européenne des transports * Chapitre IX- L'Europe gavée par le lobby biotechnique * Chapitre X- La mondialisation régie par l'industrie * Annexe IV- Sources * Notes 1. Related:  histoire de "l'union européenne"1983 : ERT : Table ronde des industriels européensréseaux

Walter Hallstein Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Walter Hallstein (né le 17 novembre 1901 à Mayence et décédé le 29 mars 1982 à Stuttgart) était un homme politique allemand démocrate-chrétien. Il est également considéré comme un des Pères de l'Europe. Biographie[modifier | modifier le code] Professeur de droit, il est juriste pendant le Troisième Reich, appartenant à diverses organisations professionnelles du régime nazi : Association National-Socialiste des Enseignants (Nationalsozialistischer Lehrerbund), Association des Juristes Nationaux-Socialistes (Nationalsozialistischer Rechtswahrerbund), Association Allemande National-Socialiste des Maîtres de Conférence (Nationalsozialistischer Deutscher Dozentenbund) sans toutefois être membre du Parti national-socialiste[1]. Walter Hallstein achève ensuite sa carrière politique comme député au Bundestag où il siège de 1969 à 1972. De 1968 à 1974, il est également président du Mouvement européen. Honneurs[modifier | modifier le code]

Le Graal de la Table Ronde des Industriels Européens Les grandes firmes ont joué un rôle de premier plan dans la promotion de la nouvelle « gouvernance économique » qui s’apprête à être mise en place dans l’Union européenne. Les voilà bien récompensées : le modèle semble taillé sur mesure pour les intérêts des industriels (comme le soulignait un précédent article : L’UE-topie des marchés : Comment la nouvelle « gouvernance économique » menace la démocratie). Il s’agit là du résultat d’un travail de longue haleine. Dans cette bataille, la Table Ronde des Industriels Européens (ou ERT pour European Round Table) a joué un rôle essentiel. Cela ne date pas d’hier, les grands groupes européens ont saisi l’intérêt d’un renforcement des pouvoirs de l’UE. Il n’y a rien d’exagéré à voir dans les évènements récents les conséquences de cette double révolution évoquée par Janssen. La compétitivité au cœur de la stratégie européenne Pour l’ERT, l’adoption de la Stratégie de Lisbonne en mars 2000 représentait une avancée majeure. Le Business et l’Europe

Le Printemps des Sayanim par Jacob COHEN Interview de l’auteur. Pourquoi ce titre ? J’ai voulu que le terme « sayanim » apparaisse d’emblée et interpelle le lecteur. On se pose la question, et la définition se trouve juste dans les premières lignes de la 4e. La problématique est installée, sans faux-fuyants, et sans réserve. Voulez-vous nous la rappeler ? Les sayanim - informateurs en hébreu - sont des juifs de la diaspora qui, par « patriotisme », acceptent de collaborer ponctuellement avec le Mossad, ou autres institutions sionistes, leur apportant l’aide nécessaire dans le domaine de leur compétence. Comment avez-vous eu l’idée d’écrire sur les sayanim ? C’est la conjugaison de plusieurs éléments. Je suis d’assez près l’actualité proche-orientale, et je consulte les médias des 2 bords. Le fait de savoir que des sayanim sont en grande partie le moteur de cette propagande permet une lecture plus lucide et plus pertinente de l’actualité. Est-ce une réalité ? Je comprends le sens de la question. Quel est leur nombre ? Pas du tout.

1955-fin 1960 Doctrine Hallstein RFA RDA Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La doctrine Hallstein désigne une doctrine de la République fédérale d'Allemagne appliquée à partir de 1955 qui consiste à prononcer la rupture des relations diplomatiques avec tout État qui reconnaîtrait la République démocratique allemande[1]. Contexte[modifier | modifier le code] Selon cette doctrine, baptisée du nom du secrétaire d’État ouest-allemand aux affaires étrangères du chancelier Konrad Adenauer, en fonction lors de son adoption, Walter Hallstein, la RFA se proclame la seule représentante légale de l'Allemagne. Ainsi, Bonn se borne à désigner la RDA comme la « zone soviétique d'occupation ». En conséquence, la RFA annonce qu'elle rompra ses relations avec les États qui reconnaissent la RDA à part l'URSS. Application[modifier | modifier le code] La doctrine, plutôt impopulaire chez les Alliés, est appliquée pour la première fois en 1957. La doctrine est appliquée également à l'encontre de Cuba en 1963. ↑ Tony Judt, Après-guerre.

ERT Rappelons d’abord ce qu’est l’E.R.T. (ou Table Ronde Européenne) : Fondée en 1983, ce cartel regroupe 47 des plus importants dirigeants industriels européens. Aux Etats-Unis et au Japon, des groupes analogues se mettent en place en même temps et avec les mêmes buts. Un constat : 1989, l’E.R.T. publie un rapport intitulé “ Education et compétence en Europe ”. “ Le développement technique et industriel des entreprises européennes exige clairement une rénovation accélérée des systèmes d’enseignement et de leurs programmes… L’éducation et la formation sont considérés comme des investissements stratégiques vitaux pour la réussite future de l’entreprise… L’industrie n’a qu’une très faible influence sur les programmes enseignés… (les enseignants n’ont qu’)une compréhension insuffisante de l’environnement économique, des affaires et de la notion de profit… (Ils) ne comprennent pas les besoins de l’industrie. En mai 1991, la Commission précise, dans un autre rapport :

LBJ Killed JFK... American History and Politics In the following memorandum from the Director of the CIA, Lee Harvey Oswald is clearly identified as a CIA agent. Edward Clark, acting on orders from Lyndon Johnson, had arranged for all the parties who wanted Kennedy killed to contribute either cash or manpower. It was like a poker game with each player putting his chips in the pot. Oswald was the CIA's contribution. In return, big oil got their Oil Depletion Allowance; the Military Industrial Complex got the war-time economy they dreamed about; the CIA maintained their stonghold on power and escalated the Vietnam conflict to a full blown war; the mob silenced Attorney General Robert Kennedy's pressure on Hoover to combat their criminal activities... and finally, Lyndon Johnson avoided being indicted for his corruption with Billy Sol Estes and Bobby Baker (almost certain imprisonment) and gained his zenith as the President of the United States of America. Did it end there? Viewzone || --What Happened Next?

Commission Hallstein I Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme de commission Hallstein I désigne la première Commission européenne dirigée par le démocrate-chrétien allemand Walter Hallstein du 7 janvier 1958 au 9 janvier 1962. Réalisations[modifier | modifier le code] Contexte général[modifier | modifier le code] Politique agricole commune[modifier | modifier le code] Crise de la chaise vide[modifier | modifier le code] Composition[modifier | modifier le code] Secrétaire général[modifier | modifier le code] Le Secrétaire général de la Commission européenne durant cette commission était Émile Noël. Affiliation politique[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Commission européenne

Industrie pharmaceutique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'industrie pharmaceutique est le secteur économique qui regroupe les activités de recherche, de fabrication et de commercialisation des médicaments pour la médecine humaine ou vétérinaire[1]. C'est l'une des industries les plus importantes économiquement, au monde. Cette activité est exercée par les laboratoires pharmaceutiques et les sociétés de biotechnologie. Historique[modifier | modifier le code] La pharmacie la plus ancienne recensée dans l’histoire date de 754 [2]. Au XIXe siècle, nombre de pharmacies européennes et nord-américaines sont devenues des compagnies pharmaceutiques à part entière, et, de fait, la plupart des compagnies pharmaceutiques actuelles ont été fondées à cette époque. Aux XXe siècle, les découvertes centrales des années 1920 et des années 1930 dans le domaine de la médecine, telles que la pénicilline et l’insuline, commencent alors à être produites en quantité industrielle et distribuées au détail.

Karachi : "ils sont tous dans la merde" - Politique Le Monde publie, dans son édition daté du samedi 24 septembre, des extraits d'une conversation téléphonique pour le moins embarrassante pour Brice Hortefeux, Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy. La police a mis sur écoute un téléphone de Thierry Gaubert, un ami du président de la République mis en examen dans l'affaire Karachi. Et a capté une conversation entre sa fille, Nastasia, et un ami, David C.. La conversation date du 19 juillet et porte sur les révélations que l'épouse de Thierry Gaubert a pu faire à la police. - Nastasia : "En fait, ils ont trouvé un compte aux Bahamas, et euh... mon père l'avait mis au nom de ma mère." - David : "Oui, oui." - N. : "Donc voilà. - D. : "Putain." - N. : (…) "Copé est trop dans la merde. - D. : "Ah là je crois que si Sarko il passe pas, ils sont morts." - N. : "Ah ouais. > lire l'intégralité de l'extrait. Le Nouvel Observateur

Union européenne Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Institutions Le 12 octobre 2012, le prix Nobel de la paix est attribué à l'Union européenne pour « sa contribution à la promotion de la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe »[13]. Histoire La CECA : l'« Europe des six ». Prémices de l'idée européenne (1945-1951) Dans le même temps, le principe d'une « Europe unie » est posé, en particulier sous l'impulsion de la France et de l'Allemagne de l'Ouest, même si le discours du Britannique Winston Churchill à Zurich le 19 septembre 1946[17] a été déterminant ainsi que le rôle des pays du Benelux et de l'Italie. « L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble. — Robert Schuman, déclaration du 9 mai 1950[19]. Échec de la CED et de l'UEO (1952-1954) Établissement de la CEE (1957-1986) Tableau synoptique

Related: