background preloader

DOCUMENTAIRE "Bruxelles Business - Mais qui contrôle vraiment l'Europe ?"

DOCUMENTAIRE "Bruxelles Business - Mais qui contrôle vraiment l'Europe ?"

http://www.youtube.com/watch?v=dRgBEyPjzSc

Related:  LOBBYINGEUROPE

Ces lobbys qui nous pourrissent la vie «En refermant ce bouquin, soit on s’exile sur une île déserte, soit on se tire une balle…», confie un membre de la maison d’édition. Philosophe, Roger Lenglet a passé plus de trente ans à enquêter sur les lobbys. Dans 24 heures sous influences*, il raconte comment ces groupes de pression ont infiltré les moindres parcelles de nos vies, non sans danger. Morceaux choisis. >> Retrouvez tous nos articles spécial Journée de la terre par ici

Découvrez qui sont les 74 eurodéputés français Par Nicolas Enault Mis à jour le , publié le Le Front national a remporté 24 sièges d'eurodéputés, l'UMP 20, le PS (Union de la gauche) 13, l'Union du centre (Modem et UDI) 7, les Verts 6, le Front de gauche 3, et les listes divers gauche 1, sur les 74 attribués à la France. Au-delà de leur appartenance politique, qui sont les 74 eurodéputés qui vont faire leur entrée au Parlement européen à la suite du scrutin du dimanche 25 mai ? On compte parmi eux 32 femmes et 42 hommes. Avec un âge moyen de 55 ans, certains, médecins ou enseignants, sont issus de la société civile, alors que d'autres contribuent depuis plusieurs années à la vie politique nationale et européenne.

Delphine Batho victime de "forces économiques" ? Delphine Batho vient, lors de sa conférence de presse, d'accuser le gouvernement d'avoir "cédé à des forces économiques qui voulaient (sa) tête". Depuis mai, en effet, plusieurs grands patrons ont mené un travail d'influence auprès de François Hollande pour obtenir la tête de la ministre de l'Écologie. Outre Philippe Crouzet, le patron de Vallourec, dont le nom a été révélé aujourd'hui par le magazine Challenges (Philippe Crouzet est par ailleurs le conjoint de Sylvie Hubac, directrice de cabinet de François Hollande à l'Élysée, NDLR), Henri Proglio (EDF), Gérard Mestrallet* (GDF Suez), Antoine Frérot (Veolia Environnement) ont aussi pesé en ce sens. Ils ont obtenu dès le mois de mai la garantie que Delphine Batho serait écartée. Il fallait juste trouver le moment opportun, qui fut donc cette déclaration fracassante sur le "mauvais" budget du ministère, hier matin.

Le FN en tête des européennes : l'UMP et le PS ont ouvert un boulevard à Marine Le Pen Marine Le Pen après l'annonce des résultats des élections européennes, le 25 mai 2014 (LCHAM/SIPA). L’arrivée en tête du FN aux Européennes n’est pas une surprise. Les lâchetés conjuguées de l’UMP et du PS, qui ont grandement facilité sa victoire électorale, ont, elles, étonné par leur ampleur, leur absence de lucidité et leurs erreurs de calcul stratégique.

Darknet, le côté obscur du Net Au quotidien, avec les moteurs de recherche classique, vous n'avez accès qu'à une petite partie d'Internet. Il existe un internet parallèle, sans limites ni protection. Sur Darknet on trouve un supermarché de la drogue, des sites de cartes bleues volées, des sites pédopornographiques et même... des annonces de tueurs à gages. Les contenus peuvent choquer... vous et votre ordinateur. C'est aussi un nid à arnaques. Cet internet parallèle, accessible notamment via le réseau d'anonymisation Tor est notamment utilisé pour y accéder.

» La puissance des lobbies contre l’intérêt public, par Lawrence Davidson 27 octobre 2014 Certains lobbies américains sont d’une puissance telle que les politiciens américains rampent peureusement à leurs pieds, sachant que s’ils s’élèvent pour défendre un intérêt national plus général leur carrière sera menacée, un fait plus particulièrement notable quand il s’agit d’Israël ou des armes à feu, comme l’explique Lawrence Davidson. Par Lawrence Davidson Le problème des groupes d’intérêt, ou lobbies, était l’un des principaux sujets d’inquiétude des Pères Fondateurs des États-Unis.

Ils n'étaient pas tous d'accord, mais ils savaient tous… J’ai retrouvé un article d’Étienne Fajon : « Marché commun contre la France », paru dans L’Humanité du 14 janvier 1957. Pour mémoire, le marché commun s’étendra initialement sur six pays : « Allemagne occidentale, France, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg ». « Il s’agit d’instaurer progressivement, au sein de ce morceau d’Europe, la libre circulation des marchandises, des capitaux et de la main-d’œuvre. Selon les promoteurs du projet, le « Marché commun » contribuerait à la prospérité de la France et au bonheur de son peuple ». Le marché commun fait suite à la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) qui avait été créé, en 1951, entre les six mêmes pays. « Son inspirateur, le funèbre Schuman, assurait qu’elle devait aboutir à la baisse des prix et à l’essor de notre industrie. Pour l’auteur, la création du marché commun s’inscrit dans une même logique « néfaste pour la nation, pour la classe ouvrière et pour la paix ».

Épigénétique, nous sommes ce que nous mangeons. Pourquoi deux vrais jumeaux ne sont-ils pas sujets aux mêmes maladies ? Selon les chercheurs, de nombreux facteurs influent sur notre organisme, et en premier lieu, l’alimentation : celle-ci aurait une influence directe sur nos gènes et ceux de nos descendants. La question de savoir dans quelle mesure nous sommes préprogrammés ou façonnés par l’environnement continue à susciter des controverses. Le domaine de l’épigénétique est apparu pour combler la brèche entre l’inné et l’acquis. » L’histoire secrète d’une victoire des lobbies à Bruxelles, contre la santé publique Excellent article du Canard Des échanges de mails révèlent comment l’industrie chimique a torpillé l’interdiction des perturbateurs endocriniens. Un récit perturbant… Ce n’est plus du lobbying, c’est de l’art… A Bruxelles, l’industrie chi­mique a réussi à saboter l’interdic­tion des perturbateurs endocriniens.

L'erreur Jean-Claude Juncker L'opposition de David Cameron et Viktor Orban ne devrait pas y changer grand chose : Jean-Claude Juncker, ancien premier ministre luxembourgeois de 1995 à 2013, 60 ans, sera proposé comme président de la Commission européenne au parlement qui l'élira sans difficulté. Une victoire de la démocratie en Europe ? Rien n'est moins sûr. Voici pourquoi. Une légitimité démocratique doûteuse

Dossier: Méthode de recherche d’information sur Internet. I- Méthodologie. 1 – Comment s’informer sur Internet ? En ces temps où l’information n’a jamais été aussi facile d’accès et présente dans notre quotidien, elle n’en reste pour le moins difficile à vérifier. TAFTA : la Commission européenne passe 90% de son temps avec les lobbies économiques Des négociations menées en toute opacité dans le seul intérêt des multinationales : ce sombre tableau entourant le Tafta – le projet de traité commercial entre l’Europe et les Etats-Unis – est étayé par de nouvelles données compilées par l’Observatoire européen des entreprises (CEO) et SumOfUs, une organisation mondiale de défense des consommateurs. Sur les 597 réunions organisées entre janvier 2012 et février 2014 par la direction générale du commerce de la Commisstion européenne sur le Tafta (DG Trade), 528 se sont tenues avec des acteurs économiques, contre seulement 53 réunions avec des groupes défendant l’intérêt public. « Pour chaque rencontre avec un syndicat ou groupe de consommateurs, note CEO, dix réunions ont eu lieu avec des entreprises et fédérations industrielles ».

Des petits arrangements à huis clos ont abouti à l'élection de deux briscards de Bruxelles, Juncker et Schulz Europe Le socialiste allemand Martin Schulz a été réélu en tant que Président du Parlement européen pour les un mandat de deux ans et demi avec le soutien de 409 parlementaires européens sur 751. Cette nomination fait suite à la formation d’une «grande coalition» au Parlement européen, qui comprend le Parti Populaire Européen (PPE, centre-droit), les Socialistes et Démocrates (S & D, centre-gauche et l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ALDE, libéral). Le Daily Telegraph indique que la rémunération de Schulz devrait se monter à 267 000 euros par an, dont environ 155 000 euros seront exonérés d’impôts. Selon Pawel Swidlicki du think tank Open Europe, la réélection de Schulz par scrutin secret, est en fait l’aboutissement d’une entente négociée à huis clos entre les blocs de centre-droit et de centre-gauche. Le journal croate Jutarnji List se désole de ces petits arrangements :

Le système d’influence des laboratoires pharmaceutiques Le scandale du Mediator est apparu pour beaucoup comme un accident, conséquence de dysfonctionnements propres au laboratoire Servier, qui ne sauraient concerner une industrie pharmaceutique qui demeurerait dans son ensemble soucieuse de la santé publique. En outre, la loi Bertrand votée en réaction n’a-t-elle pas institué la transparence des liens d’intérêts et l’objectivité des experts, garantes de décisions conformes à l’intérêt général ? L’actualité nous rappelle que l’arbre Servier cachait la forêt : discours politiques sur la nécessaire dérégulation du marché du médicament, révélations de Mediapart (1, 2) sur la collusion des membres des agences sanitaires et des firmes pharmaceutiques, milliards engloutis dans la promotion des médicaments auprès des professionnels de santé dont des centaines de millions en avantages directs.

Related: