background preloader

Le manifeste de SavoirsCom1

Le manifeste de SavoirsCom1
L’approche par les communs s’inscrit dans la continuité de l’appel pour la constitution d’un réseau francophone autour des Biens Communs : Par Biens Communs, nous entendons plusieurs choses : il s’agit d’abord de ressources que nous voulons partager et promouvoir, que celles-ci soient naturelles – une forêt, une rivière, la biosphère -, matérielles – une machine-outil, une imprimante – ou immatérielles – une connaissance, un logiciel, l’ADN d’une plante ou d’un animal –. Il s’agit aussi des formes de gouvernance associées à ces ressources, qui vont permettre leur partage, le cas échéant leur circulation, leur valorisation sans destruction, leur protection contre ceux qui pourraient atteindre à leur intégrité. Les Biens Communs sont donc à la fois une approche alternative de la gestion de biens et de services, qui bouscule le modèle économique dominant basé sur la propriété, et un imaginaire politique renouvelé. Les communs de la connaissance représentent un nouveau paradigme. 1. 2. 3.

http://www.savoirscom1.info/manifeste-savoirscom1/

Related:  veille informationnelleCommuns et libre accèsLes Communs de la connaissanceCommuns de la connaissance

Peut-on s’opposer à l’informatisation du monde ? Sommes-nous encore libres de décider de nos usages et modes de vie collectifs ? L'auteur fait le constat du paradoxe d'une société où le diktat technologique impose, malgré la volonté de ses citoyens, l'implantation et l'utilisation de technologies numériques de plus en plus performantes et pénétrantes (comme la 5G), alors même qu'elles contribuent à accélérer la catastrophe écologique en cours. Temps de lecture : 19 minutes Le 13 mars 2019, dans l’émission « Du grain à moudre » sur France Culture, Hervé Gardette reçoit trois chercheurs pour répondre à une question a priori peu subversive : « La 5G va-t-elle nous simplifier la vie ? ».

Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs La théorie des biens communs, ou plus précisément des « communs », suivant le terme anglais commons, qui est plus général et moins focalisée que la traduction française actuellement utilisée, a connu plusieurs périodes : les études historiques, l’analyse du fonctionnement des communs naturels et la construction des communs du numérique. Elinor Ostrom et l’approche institutionnelle de l’économie politique des communs est essentielle dans ce parcours pour comprendre le renouveau de l’étude des communs et l’apparition de mouvements sociaux qui se revendiquent de la défense ou de la construction des communs. Leçons de l’histoire

Nos règles de fonctionnement SavoirsCom1 est un collectif orienté vers l’action organisé de manière horizontale. S’engager pour les biens communs de la connaissance à condition d’expérimenter concrètement de nouvelles formes de gouvernance. Résumé de nos règles : Il nous importe d’éviter toute rigidification, enclosures internes et fonctionnement hiérarchique, => pas de chef(s), mais des règles! On veut éviter aussi toute sous-division privées du groupe : quand on fonctionne en sous-groupes privés, on isole et on dépense une énergie considérable à resynchroniser les infos échangées dans un petit groupe vers un plus grand groupe… c’est une tentation naturelle qu’on souhaite éviter. Covid-19 - Pour du libre et de l'open en conscience Au cœur de la situation actuelle, un des rôles majeurs joués par la participation collective de la société civile a été d’apporter une information fiable et de qualité sur l’évolution de la pandémie et de répondre aux besoins locaux (cartographie d’entraide dans des villes, détail du suivi de la maladie par région, etc.) et globaux. L’open data y joue un rôle prépondérant. Cette démarche est tout d’abord une nécessité politique dans un souci de « transparence » et de redevabilité sur les choix actuels (voir notamment « Le COVID19 et les données ». Ces actions le sont aussi en termes d’innovation grâce aux infrastructures et communautés existantes (voir notamment « Ça reste ouvert »).

La fracture numérique n'épargne pas les jeunes On les appelle parfois les “digital native”" mais l’expression est trompeuse, car la génération des “enfants du numérique”" (c’est la traduction québécoise) n’est pas épargnée par l’illectronisme. Cette forme d'illettrisme des temps modernes touchait 17% de la population française en 2019 d’après l’Insee, et pas seulement des vieilles personnes en milieu rural. L’âge est un critère bien sûr, avec le niveau de revenu et d'éducation, mais il n'y a pas de profil type et la période du confinement a permis de le constater plus encore. Écouter

Du livre enchaîné aux DRM Les DRM, ou « Digital Rights Management » – en français « Gestion des droits numériques » –, consistent selon le Journal officiel en la « mise en œuvre des différents procédés destinés à protéger les droits afférents à la diffusion de contenus sur supports numériques ». Les DRM représentent un ensemble de mesures techniques ou logicielles de protection destinées à contrôler la distribution et la diffusion de produits numériques et leur accès, qu’ils soient fixés sur un support (CD, DVD) ou accessibles en ligne. Les DRM ont pour objet par exemple de restreindre l’utilisation des produits à une zone géographique donnée, de restreindre ou d’interdire la copie privée, d’identifier grâce des systèmes de « tatouage » les œuvres et les équipements de lecture pour décourager le piratage, etc. Les contrôles sont principalement destinés à préserver les droits commerciaux et intellectuels des ayants droit des œuvres concernées. Petit historique

Les communs : levier pour l’enseignement (du) numérique à l’école De la conversation à l’espace public Aider les élèves à percevoir un environnement et s’y situer, c’est leur permettre de comprendre comment s’élaborent les connaissances et les opinions au sein d’un espace public. Quand bien même le numérique rendrait le savoir « disponible », son assimilation et son élaboration ne sont pas pour autant immédiates, et c’est à l’institution scolaire d’enseigner ses cheminements par un travail sur les sources. Confronter les flux d’information, identifier des autorités, visualiser les éléments constitutifs d’une controverse : la compréhension de ces mécanismes est essentielle pour se prémunir des préjugés, mais aussi pour reconnaître que derrière toute donnée, il y a des logiques d’acteurs, des stratégies, des luttes d’influence ou d’intérêt [3][3] On peut s’appuyer par exemple sur la cartographie des.... La connaissance en commun

Des outils libres de droits et utiles en enseignement Qu'est-ce qu'un logiciel libre? Quels avantages trouve-t-on à les utiliser? Quels outils libres peuvent être utiles à un enseignant? Je propose quelques pistes de réponse à ces questions, en me basant, entre autres, sur ce que j'ai appris lors d'un atelier sur le sujet organisé par le Réseau d'enseignement francophone à distance (REFAD). Enseigner à distance ça s’apprend Pour le dernier numéro de ce podcast L'école à la maison, comment faire ? - puisque Etre et Savoir sera de retour sur l’antenne de France Culture le dimanche 14 juin prochain - Louise Tourret s'entretient avec Marie-Caroline Missir. Ancienne journaliste et directrice du magazine L'Etudiant, elle a collaboré à ce titre à l’émission Rue des écoles il y a quelques années. Elle a depuis quitté la presse pour une société de services numériques éducatifs, et en mars dernier elle a été nommée par Jean-Michel Blanquer à la tête de Canopé, le réseau d'accompagnement pédagogique des enseignants. Depuis la fermeture des établissements en mars dernier, l'accompagnement des enseignants est devenu un enjeu crucial tant la majorité d'entre eux a eu besoin de se former dans l'urgence afin d'inventer de nouvelles manières de travailler, et de s'adapter aux besoins de chacun.

Communs, Biens Communs, littératie des Communs : de quoi parle-t-on ? Le 5 octobre, le festival Le Temps des Communs va être lancé. De nombreuses animations, conférences, ateliers sont proposés peut être près de chez vous. Depuis quelques mois, on entend parler de « Biens Communs » et « Communs » aussi dans le domaine de l’information-documentation. Petit point sur ces questions. Que sont les Biens Communs ? Biens communs = une activité+ une ressource + une communauté + des règles de fonctionnement Repenser nos communs –C’est à mes étudiants que je pense. À ceux d’aujourd’hui, à ceux que j’ai croisés depuis maintenant presque 30 ans, à ceux aussi qui sont encore sur les bancs de l’école ou du lycée et que je ne rencontrerai que dans quelques années. Que leur ai-je transmis ? Ai-je fait ce qu’il fallait pour les aider à penser, à questionner, à comprendre ? Ai-je œuvré à les rendre plus responsables, plus exigeants, plus honnêtes ? Ai-je réussi à leur passer un peu de ma passion pour l’intelligence, la culture et la rigueur intellectuelle ?

Open Peeps : une bibliothèque gratuite d'illustrations dessinées à la main ! Pour illustrer vos campagnes marketing ou encore votre site, vous êtes parfois à la recherche d’illustrations ou d’icônes. Afin de rendre plus authentique ces dernières, je vous propose de découvrir une bibliothèque d’illustrations dessinées à la main, créé par Pablo Stanley. Pablo Stanley est un designer InVision et le cofondateur de Carbon Health. Comment les musées, services des archives et la BNF « archivent » et « documentent »  la crise sanitaire - Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique Cette initiative est née le 18 mars, aux Archives départementales des Vosges, avec un hashtag, #memoiredeconfinement, et une invitation à envoyer « vos témoignages, récits, photos […] ou vidéos », avec la promesse de les conserver « pour l’éternité ». Une vingtaine d’autres services d’archives ont suivi, qu’ils soient municipaux ou départementaux, pour se joindre à une collecte très large, ouverte à tous (la plateforme France Archives en recense une grande partie). Au sein de la plupart des services, une collecte aussi rapide et spontanée n’est pas une habitude, les archives s’inscrivant plutôt dans un temps long, a posteriori des événements.

Related: