background preloader

Transfert

Facebook Twitter

V3N1 2 BELAIR LAROCHE LAURIN HACCOUN p105 118. Le transfert des apprentissages, tout le monde en parle, mais… Une réflexion de GHISLAIN SAMSON , professeur à l’UQTR. Vous connaissez bien le contenu de votre cours.

Le transfert des apprentissages, tout le monde en parle, mais… Une réflexion de GHISLAIN SAMSON , professeur à l’UQTR

Vous savez ce que vous souhaitez que les étudiants retiennent. Cependant, vous vous demandez comment permettre aux étudiants de construire leurs connaissances à long terme. Ce dernier numéro du printemps, écrit par Ghislain Samson vous permettra d’explorer quelques pistes possibles pour y arriver. Une fiche reprise du Tableau, site d’échange de bonnes pratiques entre enseignants de niveau universitaire au Québec Titulaire d’un doctorat (Ph.D.) en didactique des sciences au secondaire (Université du Québec à Trois-Rivières/UQAM), Ghislain Samson est professeur au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR. Pourquoi Cinq raisons de se préoccuper du transfert des apprentissages Il favorise des apprentissages signifiants et intégrés et minimise l’écart entre la théorie et la pratique Il permet de sauver du temps , autant pour la personne enseignante que pour la personne apprenante (Samson, 2003).

Quoi. Métacognition et transfert des apprentissages à l’école. L’une des premières hypothèses des travaux sur la métacognition est qu’elle favorise le transfert des apprentissages, ces travaux portant sur des apprentissages de stratégies.

Métacognition et transfert des apprentissages à l’école

Le travail qu’a effectué Anne-Marie Doly dans des classes, qui vise à faire utiliser la métacognition par les élèves pour construire des connaissances et des procédures propres à la démarche expérimentale, illustre cette hypothèse et permet en même temps de revenir, à la suite de travaux expérimentaux sur les conditions de ce transfert sur ses conditions pédagogiques peu étudiées dans les travaux expérimentaux. Le travail présenté ici porte sur des séances de biologie effectuées de trois manières différentes (G1, G2, G3) dans quatre classes de CM2 ayant travaillé avec métacognition, mais de façon distincte deux à deux, et quatre ayant travaillé sans, sur deux thèmes, la respiration et la digestion.

Pédagogie traditionnelle et pédagogie « socio-constructiviste » 1. 2. Énumérer, expliquer 1. 2. 3. Le transfert a-t-il un avenir dans l’apprentissage et l’enseignement. Il ne suffit pas d’encourager "l’application" à l’école.

Le transfert a-t-il un avenir dans l’apprentissage et l’enseignement

L’enseignant doit viser le développement de compétences et se préoccuper du transfert des apprentissages. Dans les pays industrialisés, l’unification des cursus scolaires et la différenciation des programmes en objectifs ont connu une grande popularité au cours des dernières décennies, mais nos élèves ont de la difficulté à tisser des liens entre les contenus disciplinaires, entre les stratégies utilisées en classe ou même entre des situations présentées à l’école et leurs activités quotidiennes. Au Québec, le système de l’éducation subit présentement des modifications majeures tant au primaire qu’au secondaire.

D’une approche par objectifs, on passe à une approche axée sur les compétences. De l’application au transfert Quand une nouvelle connaissance est acquise et qu’une compétence se développe, la réaction première est de la réutiliser dans un contexte identique à celui de son acquisition ; il s’agit là d’une « application ». Métacognition et transfert. De quoi s'agit-il ?

Métacognition et transfert

"Métacognition" ! Avec "autosocioconstruction des savoirs", ce terme fait partie des deux "gros mots" pédagogiques plutôt jargonnants dont on parle beaucoup aujourd'hui. Concept issu des travaux basés sur une conception cognitiviste de l'apprentissage, c'est un peu la cerise sur le gâteau d'un dispositif constructiviste. Mais abordons-le plutôt par une expérience... que vous venez de faire si vous venez de découvrir ce terme pour la première fois.

En répondant à ces questions, vous avez pris une distance (c'est le "méta") par rapport à la difficulté qui se présentait à vous (acquérir une nouvelle connaissance, ou cognition). Pourquoi ? Comment faire pour que les apprentissages fonctionnent dans d'autres situations, face à des problèmes nouveaux ? Pour certains, s'il ne s'opère pas, c'est par défaut d'entraînement. Joseph Stordeur nous met cependant en garde d'attribuer trop tôt une difficulté de transfert à l'élève.

Pour en savoir plus DELANNOY C., PASSEGAND J. Comment ?